Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Branle-bas de combat

Sami aggrave volontairement un bris sur son gant de hockey pour en avoir une nouvelle paire. Chez les Beaucage, un oeuf a été lancé sur la porte d’entrée et Vincent fait son enquête. Le coupable serait-il un de ses amis?



Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Générique d'ouverture


Nous sommes chez les Beaucage. VINCENT reçoit un message texte.


VINCENT

Encore!


ALAIN

Ça va pas?


VINCENT

Non.

La Zamboni a encore lâché.

La pratique est annulée:

la glace est trop dégueulasse.


Le cellulaire d'ALAIN sonne.


ALAIN

Oui, allô?

Ah, ouin?

Ils ont trouvé

un refuge temporaire

pour les animaux, j'espère?

Ah bon.

Oui, oui, soit pas inquiète.

Oui, je l'ai, le document.


ALAIN interrompt sa conversation téléphonique pour s'adresser à VINCENT.


ALAIN

Eh, Vincent!

Je suis vraiment désolé

pour ta pratique,

mais t'as pas vu la mallette?


VINCENT

Mais p'pa, comment

je saurais où elle est?


JULIEN BEAUCAGE

Moi, je peux t'aider!


ALAIN

Vas-y! Dépêche-toi.

(Reprenant le téléphone)

Oui, oui, je suis là. Oui...

(Acquiesçant)

Ah, ah.

Oui, pas de trouble.

OK...

Ouais, parfait, on se voit

tantôt, merci!


JULIEN BEAUCAGE trouve la mallette derrière la table du salon.


ALAIN

Ah! Tu me sauves la vie, toi!


JULIEN BEAUCAGE

Toujours prêt!


ALAIN fouille dans sa mallette.


ALAIN

Documents...

Oh, non...


VINCENT

C'est pas

ce que tu cherchais?


ALAIN

Pourrais-tu me rendre service

et aller voir dans l'auto

si j'ai pas oublié

le document sur la banquette?


VINCENT

Oui...


ALAIN

Merci.


VINCENT

As-tu les clés de l'auto?


ALAIN

Ouais.

Tiens.


VINCENT crie du pas de la porte.


VINCENT

Ouash! Qu'est-ce que c'est?

C'est bien dégueulasse!


À l'école, SAMI et BENJAMIN arrivent aux casiers.


BENJAMIN

Eh! Avoue que j'améliore

ma technique de badminton.


SAMI

Reviens-en!

J'aurais quand même aimé

mieux pratiquer au hockey.


BENJAMIN

Je suis sûr que tu dis juste

ça parce que je t'ai battu.


SAMI

Pas rapport!

Tsé, le match est demain puis

on n'a pas encore pratiqué.


BENJAMIN

Je peux t'en faire une,

de pratique,

si ça te manque tant que ça.


BENJAMIN attrape un gant de hockey et le lance à SAMI.


SAMI

Même pas!


BENJAMIN

Ouais, mais t'as raison.

Si on continue comme ça,

on va devenir une vraie

équipe de hockey bottines.


SAMI

T'as raison! Que va-t-on

faire si on n'a plus de glace?


BENJAMIN

On n'est pas rendus là.

Mon père travaille super fort

pour réparer la Zamboni.

Même si elle tombe

en morceaux.


SAMI met son gant et son pouce sort d'un trou.


BENJAMIN

Euh, ça, c'est pas moi

qui ai fait ça.


SAMI

Mais non, ça fait

longtemps que c'est décousu.

Je m'accroche

tout le temps dedans,

ça me gosse quand je joue.


BENJAMIN

Tsé, quand Sidney Crosby

jouait midget

pour le Subways de Dartmouth,

il s'est présenté à un match

avec une jambière fendue,

puis ils ont perdu.


SAMI

Tu penses que c'est

à cause de son équipement?


BENJAMIN

Ça a pas dû l'aider,

ils ont perdu.


VINCENT est devant la porte d'entrée sur laquelle des œufs ont été lancés.


VINCENT

Ça coule partout, ark!


ALAIN

T'as raison!

C'est donc bien lâche, ça!

Quand je suis rentré à 4h,

c'était même pas là.


VINCENT

Tu veux dire

que quelqu'un l'aurait fait

dans la dernière heure?

Mais pourquoi?


ALAIN

Peu importe, j'avais

vraiment pas besoin de ça.

Peux-tu m'aider

à trouver le document?

Va voir dans l'auto

s'il est là, OK?

Puis toi, peux-tu

t'occuper de ça?


VINCENT

Moi?


JULIEN BEAUCAGE

Moi je peux le faire aussi!


VINCENT

C'est correct, va dans l'auto

chercher le document de p'pa,

je vais m'en occuper.


ALAIN

Dépêche-toi avant que ça

sèche. Go, go, go!


Chez les Mazari, NADYA et FATIMA sont dans la cuisine. Il y a des aliments un peu partout sur le comptoir.


FATIMA

Je vais te faire de bons

petits maamouls aux dattes

comme tu les aimes, hein?

Tu as l'air bien

sérieuse, ma didi.


NADYA

Ben... J'ai vu aux nouvelles

qu'il y avait eu un dégât d'eau

au refuge pour animaux.

Qu'est-ce qu'ils vont faire?


FATIMA

J'imagine qu'ils vont...

les déplacer, le temps

de tout réparer.


NADYA

Puis ils ont perdu aussi

beaucoup de nourriture.

Je vais aller porter

la nourriture à Igor, l'iguane.


FATIMA

Ah! Je reconnais là

ton grand cœur!

Tiens, tu peux lui

donner une carotte!


NADYA

Mais Julien m'a dit

que mes légumes servent à rien.

« C'est pas ça que

ça mange, un iguane. »


FATIMA

Alors, qu'est-ce que

ça mange, les iguanes?


NADYA

Euh, est-ce que tu pourrais

me faire des basboussas?


FATIMA

Ah! C'est vrai

que c'est bon, ça!

Mais j'ai plus d'amandes,

ni d'eau de rose.

Allez, viens! à l'épicerie!


NADYA

Est-ce que je pourrais

t'attendre ici,

s'il vous plaît ma maman

que j'aime beaucoup?


FATIMA

Bon, d'accord.

Mais tu réponds

à personne.


NADYA

Non.


FATIMA

Tu laisses la porte barrée.

Tu restes tranquille.


NADYA

Oui.


FATIMA

Tu m'appelles s'il y a

un problème, d'accord?

Tu réponds...


FATIMA et NADYA

À personne!


FATIMA

J'arrive tout de suite,

je vais faire vite.


NADYA

OK! Bye!

Bye. OK...


NADYA sort un bocal qu'elle avait caché dans une armoire. Le bocal contient des insectes.


NADYA

Voilà, les petits grillons!


NADYA met les grillons dans une petite cage de verre.


NADYA

C'est votre nouvelle maison!

La nourriture...


NADYA se dirige vers le comptoir de la cuisine pour trouver de quoi nourrir ses grillons, mais ne replace pas le couvercle de la cage.


NADYA

(Examinant les aliments déposés sur le comptoir)

Non...

Qu'est-ce que ça mange,

un grillon?

Une feuille de salade.


NADYA retourne vers la cage de verre et s'aperçoit qu'elle est vide.


NADYA

Euh... grillons?

Petits grillons!

Hum... Grillons?


NADYA entend un grésillement de grillon provenant de quelque part dans la maison.


NADYA

Oh, non!


Chez les Beaucage, JULIEN BEAUCAGE arrive dans le salon, un dossier à la main.


JULIEN BEAUCAGE

C'est ça que tu cherchais?


ALAIN

En plein ça!

Je t'en dois une, toi!


VINCENT

J'ai fini, p'pa.


ALAIN

Merci! Je t'en dois une,

toi aussi!


JULIEN BEAUCAGE

Papa?


ALAIN

Hum?


JULIEN BEAUCAGE

Est-ce que tu pourrais

me passer ton ordi?

S'il te plaît!

Il est plus rapide que l'autre.


ALAIN

Ah! C'est pour ça

que t'étais si fin, toi.


VINCENT

Je m'en vais chez Sami!


ALAIN

OK! Parfait.

Bon, ben... Je crois

que c'est mérité.

De toute façon,

j'en ai pas besoin à soir.


JULIEN BEAUCAGE

Youhou!


ALAIN

Fais attention par exemple.


JULIEN BEAUCAGE

Comme si c'était le mien!


SAMI est chez lui, en compagnie de BENJAMIN.


SAMI

M'man? Je peux avoir

des nouveaux gants?

Les miens sont comme

un peu brisés.


FATIMA

Pour ta fête?


SAMI

Pour demain.


FATIMA

Pour demain?

C'est rapide!

Des gants de hockey,

ça coûte quoi? 20, 30$?


SAMI

Non, plus comme 120-130,

minimum.


BENJAMIN

Peut-être

que sur Internet,

il y en a des usagés.

Ce serait moins cher.


FATIMA

J'aime bien comment

tu penses, Benjamin.


BENJAMIN

Ton gant est pas

si usé que ça.

Dans le temps que je jouais,

mes parents m'auraient pas

acheté des gants neufs pour ça.


SAMI

Tu as bien raison.


SAMI déchire encore plus son gant.


BENJAMIN

Eille!


SAMI

Sérieux, que j'attende

que la couture se défasse

ou que j'en ai des nouveaux là,

c'est quoi la différence?


On cogne à la porte.


FATIMA

Bonjour, Vincent!


VINCENT

Salut, les gars!

Vous savez pas quoi?

Il y a un lâche qui a lancé

un œuf sur ma porte d'entrée!


BENJAMIN

Ouin...

C'est certain qu'avec

la Zamboni qui tombe en miettes

puis pas d'argent

pour la remplacer...

Il y a du monde

qui en veut à ton père, hum?


VINCENT

Tu penses vraiment qu'il y a

du monde qui en veut à mon père?


SAMI

Vincent, c'est pas

de la faute à ton père

si la Zamboni

tombe en morceaux.


BENJAMIN

Oui, mais dans le journal

ce matin, il a dit qu'il donnait

plein d'argent aux animaux

du refuge, hein?

Comme s'ils passaient

avant tout le reste.

Mes parents parlaient

juste de ça à matin.


VINCENT

Attends une minute, il y a

quand même une subvention

qui a été annoncée

pour l'aréna...


BENJAMIN

Annoncée!

On n'a même pas encore vu

l'ombre d'une cenne.

C'est bien beau avoir

un bel aréna,

mais quand on n'a pas

d'argent pour l'entretenir...


BENJAMIN reçoit un message texte de Donald disant: « Benjamin, on t'attend! »


BENJAMIN

Ah, c'est mon père.

Il faut que j'aille l'aider

à arroser la patinoire.

Au boyau!

Ça va être super le fun.


VINCENT

Je suis désolé, Ben.


BENJAMIN

Laisse faire.


SAMI

Bye.

Je l'ai jamais vu comme ça.


VINCENT

Moi non plus.


SAMI

Vincent, j'ai besoin

de ton avis:

est-ce que tu jouerais

avec des gants comme ça?


VINCENT

T'es malade? Des plans

pour se faire des ampoules!


Plus tard, VINCENT et JULIEN BEAUCAGE sont à la maison. JULIEN BEAUCAGE joue à l'ordinateur tandis que VINCENT gribouille des notes sur un calepin.


VINCENT

Tsé, l’œuf...

Il s'est pas lancé

sur la porte tout seul.

Puis Benjamin, tantôt,

avait l'air pas mal fâché

contre papa de pas avoir

donné de l'argent à l'aréna.


JULIEN BEAUCAGE

Assez fâché pour lancer

un œuf sur la porte, genre?

Tu crois que Benjamin

a pu faire ça?


VINCENT

Ouin... C'est vrai

que c'est un peu gros.


L'ordinateur émet un son pour indiquer l'entrée d'un courriel. JULIEN BEAUCAGE lit le message.


JULIEN BEAUCAGE

(Stupéfait)

Hein?


VINCENT

Qu'est-ce que tu fais

dans les courriels de p'pa, toi?


JULIEN BEAUCAGE

Eh bien, regarde!


VINCENT

(Lisant le courriel)

« Bonjour, est-ce qu'on a

besoin d'un dégât d'eau

pour que l'aréna

reçoive de l'aide?

Votre argent nous aiderait

plus que votre beau sourire.

Bonne journée. Donald Laramée. »


JULIEN BEAUCAGE

C'est le père de Benjmain!


VINCENT

Il a l'air vraiment

en maudit.


Chez les Mazari, SAMI rejoint FATIMA à la cuisine.


SAMI

M'man, je voudrais

te montrer.


FATIMA

Quoi donc?


SAMI

Mon gant, je pourrais pas

bien jouer avec ça demain.


FATIMA

Mais c'est pas possible!


SAMI

C'est ce que

je me disais aussi.


FATIMA

Où sont les œufs?

J'en avais ce midi!

Comment je vais faire

vos sandwichs pour demain?


SAMI

C'est pas grave, on va

demander aux Beaucage,

ils vont nous en prêter.


FATIMA

C'est vrai, ils sont

très gentils!

Je vais aller les voir

tout de suite!


SAMI

Mais maman, comment je vais

bien jouer avec ça demain?


FATIMA

Écoute, je vais parler à

ton père plus tard, d'accord?


Le lendemain matin, à l'école, VINCENT, un calepin à la main, rejoint SAMI près des casiers.


VINCENT

Petite journée

relax, mon Sami?


SAMI

J'ai hâte au match.

Je vais pouvoir

essayer mes gants neufs.


VINCENT

Ah ouin? C'est cool, ça.

De quoi ils ont l'air?


SAMI

Je sais pas encore,

mes parents vont en discuter.

Mais, les connaissant,

je suis sûr qu'ils vont

régler ça avant ce soir.


VINCENT

Ah... T'es chanceux.

Savais-tu que l’œuf

qu'on a retrouvé

sur notre porte d'entrée

avait été lancé

hier soir juste

après l'école?


SAMI

Ah ouin? Comment

tu sais ça?


VINCENT

T'as l'air surpris...


VINCENT note quelque chose dans son calepin.


VINCENT

L’œuf était pas là quand

mon père est revenu du travail.

Puis je l'ai trouvé

environ une heure après.

Pourquoi il manquait

des œufs chez vous?

Ta mère est venue en chercher.


SAMI

C'était pour faire

des sandwichs aux œufs.

Veux-tu appeler ma mère?

Elle va te le dire.


VINCENT

C'est correct, t'as raison.

C'est peut-être moi qui passe

trop vite aux conclusions.

C'est peut-être Benjamin

dans le fond, le coupable.

Il était tellement fâché hier.

Et t'aurais dû voir le courriel

que son père a écrit!


SAMI

C'est un peu normal.

L'aréna donne du travail

à toute sa famille.


VINCENT

Ouais, t'as raison.


SAMI

Peut-être que si l'aréna

recevait de l'argent

tout de suite, comme le refuge,

Benjamin puis ses parents

seraient de meilleure humeur?


VINCENT

Le refuge est partout

aux nouvelles, ça aide.

Ça prendrait un petit peu

plus de visibilité à l'aréna

pour que ça attire

l'attention de mon père.


SAMI

Comment tu veux qu'on fasse?

Appeler les journalistes?

Pour leur dire quoi?

Allô, l'aréna a besoin

d'amis, s'il vous plaît!


VINCENT

Amis? Mais oui!

Pas besoin de journalistes,

j'appelle Ben tout de suite.


À la maison, NADYA consulte un site Internet qui donne accès à l'enregistrement d'un grésillement de grillon.


NADYA

(Imitant le grésillement du grillon)

Krii-kriit!

Krii-kriit!

Krii-kriit! Krii-kriit!


SAMI arrive par derrière pour surprendre NADYA.


SAMI

Krii-kriit!


NADYA sursaute.


SAMI

T'apprends à parler

le grillon, maintenant?


NADYA

Oui, c'est un peu ça.


SAMI

Est-ce que je peux

prendre l'ordi?

Faut que j'envoie

des photos à Vincent.


NADYA

Oui, vas-y.


Un grésillement retentit. SAMI regarde NADYA, interloqué.


NADYA

Sami, j'ai besoin

de ton aide.

J'ai fait un condo à grillons,

j'en avais mis deux dedans.

Ils se sont sauvés.


SAMI

Si maman apprend ça,

ça va aller mal!


FATIMA arrive à la maison à cet instant.


FATIMA

Mes amours!

Je vous ai préparé

une bonne shorba pour dîner!


Un grésillement retentit, FATIMA s'arrête, interloquée.


NADYA

Euh...

(Imitant le grésillement d'un grillon)

Krii-krii!

Krii-kriit!

Mais non, maman.

C'est moi, c'était moi.


SAMI

Nadya essaye

de parler le grillon.


FATIMA

Ah! Pendant un instant,

je pensais qu'on avait

des bestioles dans la maison!


NADYA

Mais non!


FATIMA

Allez, venez dîner!

Regarde, Bolbol!

Il y a des gants

en réduction cette semaine,

on pourra t'offrir ceux-là.


SAMI

Oui! Merci, maman,

mais ces gants-là,

c'est des gants bas de gamme.

Moi, j'ai plus besoin

de gants dans ce genre-là.


FATIMA

Ah... Mais c'est le double

du prix, habibi.

Attends, j'ai peut-être

une solution.


Pendant que FATIMA s'éloigne, SAMI en profite pour déchirer son gant encore plus.


NADYA

Sami!

Si elle t'achète les gants,

je lui demande l'encyclopédie

des lézards que j'ai

vue à la librairie.


SAMI

Non, arrête, là!

Si tu lui dis,

je lui dis pour tes grillons.

Moi, ça presse pour ce soir.


FATIMA revient avec une bobine de fil.


FATIMA

Tiens!


SAMI

Ta solution, c'est

une aiguille puis du fil?


FATIMA

Oui! Mais ton gant

n'est que décousu.

C'est une bonne qualité de cuir.

Alors, en refaisant la couture,

ils seront comme neufs.


SAMI

Tu vas avoir le temps

de le réparer pour ce soir?


FATIMA

Non, habibi!

Tu devras te débrouiller!

Mais j'ai confiance.

Tu vas voir, c'est pas

compliqué, hein!


NADYA

Si t'avais pas triché,

t'aurais pas eu autant

de travail, hein?


Pendant ce temps, VINCENT est chez lui avec BENJAMIN. VINCENT travaille sur l'ordinateur d'ALAIN.


BENJAMIN

Ajoute: « Dites-nous que vous

aimez votre aréna.

On a besoin de fonds

pour l'entretenir ».


VINCENT

C'est bon, ça.

Puis si ça va mieux à l'aréna,

il y aura moins de monde

fâché contre mon père.


BENJAMIN

On va avoir plein de likes.

Ce serait tellement hot que ton

père nous donne un budget.


VINCENT

On essaye, mais tu sais

que je peux rien garantir, Ben.

À part de ça,

tes problèmes à l'aréna,

ça doit pas être facile?


BENJAMIN

C'est dur.

Ma mère a été obligée de laisser

partir son assistante

parce qu'on n'avait plus

assez d'argent pour la payer.


VINCENT

Ah ouin...

Puis le casse-croûte,

il va fermer?


BENJAMIN

Non... Non, mais ma mère

va être obligée de travailler

douze heures par jour,

sept jours semaine.


VINCENT

(Stupéfait)

Hein?


BENJAMIN

Ouais, c'est

pas facile.


VINCENT

Hein, mais pauvre elle!


Pendant ce temps, SAMI essaie de recoudre son gant. Le téléphone de SAMI sonne.


SAMI

Oui?

Mais oui, j'ai été

retardé, Vincent.


FATIMA arrive derrière SAMI sans que celui-ci s'en aperçoive.


SAMI

Imagine-toi donc que ma mère m'a

donné du fil puis une aiguille

pour que je répare

moi-même mon gant!

Avoir su, j'aurais jamais

autant agrandi le trou.

J'étais sûre qu'elle

se sentirait obligée

de m'en acheter

une nouvelle paire.

Oui, je le sais que mon plan

a pas marché.

En plus, je suis vraiment

pourri en couture.

Oui, bye!


FATIMA

J'ai bien entendu

ce que j'ai entendu, hum?


Plus tard, SAMI est chez VINCENT avec BENJAMIN. SAMI essaie toujours de recoudre son gant.


VINCENT

Ça va être quoi

finalement, ta punition?


SAMI

Je sais pas, mais quand elle

va trouver, ça va être sérieux.

Elle a dit qu'elle allait

trouver une punition adéquate.


BENJAMIN

Genre, faire ton lavage

toi-même pendant 10 ans?


SAMI

Minimum. Les gars, faites-moi

vos adieux tout de suite.

Je pense que je vais passer le

reste de ma vie dans ma chambre.


VINCENT

T'exagères! On sait jamais.

Peut-être qu'elle va

te laisser une chance.


BENJAMIN

Je vais t'aider, moi.

Passe-moi ça.

Je suis sûr que c'est facile.

On a juste à faire pareil.


BENJAMIN montre l'autre gant de hockey.


SAMI

T'as déjà cousu, toi?


BENJAMIN

Non, mais j'ai déjà

cousu un bouton.


VINCENT

Je suis sûr que tu vas

être capable, Sami.

Regarde Ben comme il faut,

comment il fait.


BENJAMIN

Tu piques ici...


Pendant ce temps, NADYA se promène à quatre pattes à travers la maison pour essayer de retrouver ses grillons.


NADYA

Grillon! Grillon!

(Imitant le grésillement du grillon)

Krii-Kriiit! Krii-Kriiit!

Vous êtes où...


NADYA aperçoit un grillon sous la table de la cuisine. FATIMA rentre à la maison à cet instant.


NADYA

(Parlant au grillon)

Allô, toi!

Ne bouge pas, d'accord?

Reste là!

Enfin!


NADYA essaie de remettre le grillon dans le bocal.


NADYA

Doucement!

Rentre!

En arrière,

en arrière!


FATIMA entend le grésillement du grillon et regarde partout autour d'elle en se grattant. FATIMA aperçoit NADYA sous la table.


FATIMA

Qu'est-ce que

tu fais là, toi? Hein?


NADYA

Oh rien! J'avais échappé

quelque chose, en fait.


FATIMA

Tu as... Tu as entendu?


NADYA

Les... les grillons? Non.


FATIMA

On a des bestioles

dans la maison!

Et dans la cuisine, en plus!


FATIMA panique en se grattant de plus belle.


Dans le salon chez les Beaucage, VINCENT, calepin en main, pose des questions à BENJAMIN tandis que SAMI essaie toujours de recoudre son gant.


VINCENT

Dis-moi, Benjamin.

Hier, en revenant de l'école,

es-tu allé

directement chez Sami?


BENJAMIN

Je suis allé rejoindre Sami à

l'école en passant par le parc.


JULIEN BEAUCAGE entre dans le salon.


BENJAMIN

Puis Julien était là.


VINCENT

C'est vrai ça, Julien?


JULIEN BEAUCAGE

Oui, je l'ai vu au parc.


BENJAMIN

Après, on est allés

jouer au badminton,

puis on est allés chez lui.


VINCENT

Bon, eh bien, je te barre

de ma liste de suspects.

T'es pas passé devant

chez nous à l'heure du crime.


JULIEN BEAUCAGE s'éloigne quand VINCENT l'intercepte.


VINCENT

Julien! Puis toi?


JULIEN BEAUCAGE

Moi? Je m'en vais dîner.


VINCENT

Ouais, mais qu'est-ce

que tu faisais au parc?


JULIEN BEAUCAGE

Eh bien, j'aidais Nadya

à attraper des grillons

pour son élevage.


SAMI

Un élevage de grillons?


JULIEN BEAUCAGE

Regarde, Nadya

était full frue.

Elle avait appris

aux nouvelles que Igor,

l'iguane trop cool du refuge,

avait plus rien à manger.


JULIEN BEAUCAGE se souvient de ce qui s'est passé au parc la veille, avec NADYA.


NADYA arrive dans le parc avec un sac d'épicerie.


JULIEN BEAUCAGE

Eh! Je peux

t'en emprunter un?


JULIEN BEAUCAGE prend un œuf dans le sac de NADYA.


NADYA

Pourquoi?


JULIEN BEAUCAGE

Juste comme ça.


NADYA

Arrête de niaiser, Julien.


JULIEN BEAUCAGE

Il y a pas le feu.


NADYA

Les animaux ont perdu

toute leur nourriture.

C'est partout aux nouvelles.


JULIEN BEAUCAGE

Puis, ça?


NADYA

Ton père peut pas les aider?

Mon père m'a déjà dit qu'un

député, c'est fait pour ça:

pour aider le monde.


JULIEN BEAUCAGE

Mais il les aide, tu sauras.

Mais les animaux,

ils peuvent pas le dire

eux-mêmes aux nouvelles,

parce que les animaux,

ça parle pas!


NADYA

(Rire contrarié)

Ah, ah. Tu sauras que moi,

je vais les aider pour de vrai.

Les animaux ont perdu toute

leur nourriture dans les égouts.

Et Igor l'iguane est affamé.


JULIEN BEAUCAGE

Puis c'est avec ça

que tu comptes le nourrir?


JULIEN BEAUCAGE pointe le sac de provisions de NADYA.


NADYA

Ben ouais!


JULIEN BEAUCAGE

C'est même pas ça que ça

mange, un iguane.


JULIEN BEAUCAGE interrompt son souvenir. Nous sommes de retour dans le salon chez les Beaucage.


JULIEN BEAUCAGE

Là, elle n'avait qu'une idée

en tête: nourrir l'iguane.

Sauf qu'elle savait pas pantoute

ce que ça mange

un iguane pour vrai.

Je le sais parce que

Lucas puis Félix,

ils en ont un dans ma classe.

Puis, ben, je lui ai dit

que ça mangeait des grillons.

Ça fait que je l'ai aidée

à faire un élevage.


SAMI

Elle veut faire un élevage

de grillons chez nous!


VINCENT

Donc, Nadya était frue contre

mon père parce qu'elle pensait

qu'il allait rien

faire pour le refuge?


BENJAMIN

Je la comprends...


VINCENT

Intéressant...

Dis-moi, est-ce que Nadya

avait des œufs avec elle?


JULIEN BEAUCAGE

(Hésitant)

Hum...


SAMI

Les œufs!

C'est pour ça

qu'il en manquait chez nous!


VINCENT

Julien?


JULIEN BEAUCAGE

Ouais, elle avait des œufs.


VINCENT

(Triomphant)

Ah! ah!

Sami Mazari,

va falloir que je parle

à ta sœur après les cours.


Chez les Mazari, FATIMA, paniquée, parle au téléphone.


FATIMA

Maman, je le vois pas!

Attends, attends!

Écoute, écoute!


FATIMA tend le téléphone pour que son interlocutrice entende le grésillement du grillon.


FATIMA

Bien sûr, elles savent

que je les épie,

alors elles se taisent.

Attends, attends!

Écoute, écoute!


FATIMA tend de nouveau le téléphone pour faire entendre le grésillement.


SAMI rentre à la maison.


FATIMA

Maman? Je te laisse,

je dois y aller.

OK! Bye!


FATIMA raccroche.


SAMI

Allô. As-tu décidé

de ma punition... adéquate?


FATIMA

Oui! D'abord, je suis très

déçue, ton père aussi.

Il va sans dire que tu n'auras

pas de nouveaux gants.

Maintenant, même si ça rend la

tâche d'entraîneur de ton père

plus difficile, tu n'iras pas

au match de ce soir.

Ton père est d'accord.


SAMI

Mais... Maman!


FATIMA

Tut! Pas un mot!

Pas un son, Bolbol. Baisse!


Un grésillement retentit. FATIMA regarde autour d'elle avec angoisse et se gratte.


FATIMA

Aide-moi à trouver ces bêtes.


SAMI

Si je t'aide à les retrouver,

est-ce qu'on va rediscuter

de ma punition adéquate?


FATIMA

(Criant)

Pas question!


Un grésillement retentit.


FATIMA

(Sur un ton plus doux)

Peut-être, oui... Oui...


Un grésillement retentit. FATIMA pousse des gémissements angoissés.


SAMI

Bouge pas! Je m'en occupe.


Pendant ce temps, chez les Beaucage, VINCENT et BENJAMIN s'apprêtent à partir.


VINCENT

Je vais passer mes vieux gants

à Sami pour le dépanner ce soir.


ALAIN

Salut, Benjamin!


BENJAMIN

Allô, monsieur Beaucage.


ALAIN

Eh, les gars! Partez pas

tout de suite, j'ai...

J'ai besoin de vous parler.

Avez-vous vu ça, la belle page

Facebook en soutien à l'aréna?


VINCENT

Certain qu'on l'a vu.

On l'a créée.


ALAIN

Bon! Il me semblait

bien aussi.

Ce que je veux vous dire,

c'est que l'argent

que j'ai donné

pour le refuge pour animaux,

c'était une urgence.


VINCENT

C'est sûr.


ALAIN

Ça, j'ai pris ça dans

mon budget discrétionnaire.


VINCENT

Le budget quoi?


ALAIN

Discrétionnaire. C'est

un petit budget que j'ai,

que je peux donner

à certaines causes.


BENJAMIN

OK... Puis, ça va être

quand, le tour de l'aréna?


ALAIN

L'aréna, c'est

une vraie subvention.

Ça s'en vient bientôt,

c'est prévu.


VINCENT

C'est juste

que c'est difficile

pour la famille à Ben, p'pa.


ALAIN

Je sais, Benjamin.


BENJAMIN

Ça va, je comprends.


ALAIN

En tout cas, vous avez

vraiment fait

une belle page Facebok.

C'est vraiment bien fait.


BENJAMIN

Merci, c'est Sami qui nous a

aidés à trouver les photos.


ALAIN

Ah ouais?

Surtout que je trouve

que c'est une façon civilisée

de s'exprimer, c'est bien beau.


VINCENT

C'est mieux que le coup

de l’œuf sur la porte.

D'ailleurs, je commence à avoir

ma petite idée là-dessus.


Chez les Mazari, SAMI cherche le grillon dans la cuisine. SAMI trouve le grillon derrière un pot et réussit à le capturer dans un verre.


FATIMA

(Soulagée)

Eille!


SAMI

Je l'ai!


FATIMA

Bravo, habibi!


FATIMA, encore sous l'effet de la panique, fait signe à SAMI de sortir avec le grillon.


FATIMA

Par là!


VINCENT est à la porte. FATIMA lui ouvre.


FATIMA

Allez, entre! Entre!


NADYA arrive dans la cuisine à cet instant.


NADYA

Arrête, arrête!

C'est à moi, c'est à moi.

Je l'avais perdu, mais en fait,

c'est pour Igor, mon iguane.


VINCENT

Pour ton élevage

de grillons, ça?


FATIMA

Comment, « élevage

de grillons »?


NADYA

T'inquiète pas, maman. Ils

auraient pas pu avoir de bébés,

parce que mes grillons,

c'était deux mâles.


VINCENT

(Notant dans son calepin)

Deux mâles...


FATIMA

Comment tu sais, toi?

Tu les as examinés?

Où exactement?


NADYA

Maman, c'est juste

les mâles qui chantent.

J'ai appris ça sur Internet.


VINCENT

Bon, maintenant qu'on a

réglé cette question-là,

dis-moi, Nadya:

où étais-tu hier

entre 4 et 5h après

ta visite au parc?

Quelqu'un a lancé un œuf

sur notre porte d'entrée

et Nadya avait des œufs

avec elle dans son sac.


FATIMA

Qu'est-ce que tu faisais

avec mes oeufs, Didi?


NADYA

C'était pour Igor,

mais je savais pas encore

qu'il mangeait des grillons.


VINCENT

C'est sûrement

pas toi, d'abord.


NADYA

Pourquoi tu demandes pas

à Julien?


VINCENT

Mais non, ça m'étonnerait

que ça soit Julien,

il est super fin depuis...

Petit maudit! Julien qui est fin

sans raison, ça se peut pas.

Bon, faut que je retourne

chez nous. Tiens, Sami.

Ça, c'est pour le match.


SAMI

C'est bien fin,

Vincent, mais je peux pas.

Ma mère m'a privé de match.


VINCENT

Hein? Comment ça?


SAMI

Maman, tu m'as dit

que si je capturais le grillon,

on pourrait peut-être

en discuter.

C'est toute l'équipe qui est

punie si j'y vais pas.


VINCENT

Ouais.


SAMI

Si tu me permets

d'aller au match,

je te parlerai plus de gants

neufs. Je prends ceux à Vincent

puis après, je vais réparer

les miens comme il faut.

Moi-même.


FATIMA

Bon, d'accord...

Mais plus de manipulations,

Bolbol. Hein?


Les grillons chantent dans le bocal.


FATIMA

(Excédée)

C'est pas à vous

que je parlais!


Pendant ce temps, chez les Beaucage, JULIEN BEAUCAGE est en train de mettre la table pour le souper.


ALAIN

Tu es donc

bien fin, Julien.

Tu fais pas juste ça

parce que tu veux jouer aux jeux

vidéo plus longtemps, là?


JULIEN BEAUCAGE

Mais non, non.

Ça me tente juste parce que...

Ça me tente juste d'être gentil.


VINCENT

(Suspicieux)

Hum, hum...

Dis-moi, Julien.

Qu'est-ce que tu faisais hier

exactement au parc?

La vérité?


JULIEN BEAUCAGE

Eh bien...

Comme je te l'ai dit,

j'étais avec Nadya,

puis je l'aidais

à attraper des grillons.


VINCENT

Tu me l'as déjà dit, ça.

T'as pas oublié autre chose?


JULIEN BEAUCAGE

Bon, OK!

Je testais ma fronde.

Puis là, Nadya est arrivée...


VINCENT

OK...


JULIEN BEAUCAGE

Avec...

Des œufs.

C'est ça qui m'a

donné l'idée.


VINCENT

Donc, c'est pour cette raison

que j'ai trouvé...

ceci, caché dehors

près de la fenêtre?


VINCENT sort une fronde de son manteau.


ALAIN

Donc, c'est toi

qui as lancé l’œuf?

Sur la porte?


JULIEN BEAUCAGE

C'est un accident!


ALAIN

Un accident?


JULIEN BEAUCAGE

Je visais les autos!


VINCENT et ALAIN se regardent, peu impressionnés par l'explication de JULIEN BEAUCAGE.


[Début information à l'écran]

tfo.org/subitotexto

[Fin information à l'écran]


VINCENT

T'es un vrai fan de

Subito?

Viens vite nous rejoindre

sur le site web de l'émission!


Générique de fermeture


Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par