Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Ramdamadan

C’est le premier jour du ramadan, cette année, Sami est bien décidé à jeûner pour vrai et à faire un maximum de bonnes actions. Mais c’est loin d’être facile, surtout avec Mélanie et Brandon-Lee dans les pattes… Sami parviendra-t-il à résister à la tentation?



Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Début générique d'ouverture


Titre :
Subito texto


Fin générique d'ouverture


On se trouve chez les Mazari avec FATIMA, SAAD, NADYA et SAMI. FATIMA est au téléphone. SAMI est devant l'ordinateur portable.


FATIMA

Oui, bon ramadan à toi aussi.


SAMI

Nadya, viens voir la carte virtuelle

que grand-maman nous a envoyée.


FATIMA

Tu ne devineras jamais qui

fait son premier ramadan?

Oui, mon grand Bolbol.

Ah non, Didi est encore

trop petite.


NADYA

(Pointant son repas)

C'est bon. En veux-tu une bouchée?


SAMI

Bel effort. Tu peux essayer

tant que tu veux,

mais moi, je ne mange rien

avant ce soir.


NADYA

Toi, le gars

le plus gourmand du monde.


FATIMA

Mais il va quand même boire de

l'eau et prendre des collations.

Comme c'est un ado,

on lui donne ce droit-là.


SAAD

Surtout, tu bois si as soif.

Et on se voit à midi

pour la sieste.


SAMI

Oui.


SAAD

Et si tu as un problème,

tu vas voir maman

à la bibliothèque.


SAAD s'exprime en arabe.


SAMI

Oui, papa.

Est-ce que je peux inviter

Vincent pour l'iftar de ce soir?


SAAD

Évidemment.


SAMI

Cool!


FATIMA

Attends, je voulais

te demander si...


SAMI sort rapidement de la maison.


FATIMA

(Au téléphone)

Tu ne le reconnaîtrais pas,

un vrai petit homme.


NADYA

Papa? C'est vraiment trop bon.


SAAD

Profites-en.


On se retrouve à l'école secondaire Victoire-Desmarais. SAMI rejoint VINCENT dans un corridor.


SAMI

Hé!


VINCENT

C'est le grand jour?


SAMI

Mmm. Mmm.


VINCENT

Oh!


VINCENT se retourne et marche de côté de manière à dissimuler la barre tendre qu'il mange.


SAMI

Mais qu'est-ce que tu fais?


VINCENT

Mon meilleur chum commence

son premier Ramadan,

je ne vais pas lui manger

en pleine face.


SAMI

Pas nécessaire.

J'attends ce moment

depuis que je suis tout petit.

Rien ne peut m'arrêter.


VINCENT

Qu'est-ce qu'on attend

pour annoncer à tous

qu'on a un nouveau ramad...


SAMI

Justement, ça te dérangerait

de ne pas en parler?


VINCENT

Ça te gêne de faire

le ramadan?


SAMI

Au contraire. Je suis

super fier de le faire.

Mais ça ne me tente pas

de passer le mois

à expliquer le ramadan

à toute l'école.


VINCENT

À part jeûner, qu'est-ce

qu'il faut que tu fasses?


SAMI

Des actes de charité.

Mais surtout,

il faut que je passe un mois

sans me fâcher contre personne.


VINCENT

Un mois? C'est impossible.

Personne n'a jamais fait ça.


SAMI

Personne, sauf des millions

de musulmans chaque année.


VINCENT

C'est fou. C'est quoi,

les autres rituels?


SAMI

Les autres rituels?


VINCENT

Tu sais, il n'y a pas des

rituels bizarres

avec des casques de poils

puis des sacrifices d'animaux?


SAMI

(Riant)

Non, le ramadan, c'est un mois

pour devenir meilleur,

pas pour danser

puis sacrifier des poules.


VINCENT

Ah. Je pensais que

c'était plus flyé que ça.


SAMI

Ce n'est pas flyé,

mais c'est cool.

Surtout l'iftar.


VINCENT

L'if-quoi?


SAMI

L'iftar, le souper de rupture du jeûne.

Puis, j'ai demandé à mon père

si tu pouvais venir, puis il a dit oui.

Ça te tente?


VINCENT

Certain que ça me tente.

Il va y avoir des baklavas?


SAMI

Bien...


VINCENT entend des gargouillis.


VINCENT

C'était quoi ça?

C'était ton ventre?


SAMI

Bien non,

je ne pense pas.


VINCENT

Baklava.


Le ventre de SAMI gargouille.


VINCENT

(Riant)

Baklava.


Le ventre de SAMI gargouille.


SAMI

(S'éloignant)

OK, là!


VINCENT

Baklava.


Plus loin, BRANDON-LEE aborde FATIMA.


BRANDON-LEE

Mme Mazari?


FATIMA

Oui?


BRANDON-LEE

Travaillez-vous

à la bibliothèque aujourd'hui?


FATIMA

Oui. Pourquoi


BRANDON-LEE

Il faut absolument

que vous m'aidiez.

J'ai besoin d'emprunter un

livre, mais j'ai perdu ma carte.


FATIMA

Encore?

C'est la quatrième fois

depuis le début de l'année.


BRANDON-LEE

Je le sais.


FATIMA

Désolée, jeune homme.

Je ne peux rien faire.

Tu reviendras

quand tu l'auras retrouvée.


BRANDON-LEE

Come on, Mme Mazari.

J'ai un travail

de rattrapage pour demain,

et le prof veut qu'on ait

des références

qui ne viennent pas

de l'Internet.


FATIMA

Il porte sur quoi,

ton travail?


BRANDON-LEE

N'importe quoi,

en autant que ça ait rapport

avec Éthique et

culture religieuse.


FATIMA

Ah...


BRANDON-LEE

Vous pouvez juste me laisser

prendre un vieux livre laid,

personne ne va

s'en rendre compte.


FATIMA

J'ai une meilleure idée.

Tiens.


FATIMA sort un livre de son sac et le tend à BRANDON-LEE.


BRANDON-LEE

Ramdam?

Ce n'était pas

une émission de télé?


FATIMA

Non, c'est une période

de jeûne et de recueillement

qui revient chaque année

pour les musulmans.

Tu vas voir, ça va te faire

un beau sujet de recherche.

Et ça tombe bien.

Le ramadan comment aujourd'hui.


BRANDON-LEE

Vous me prêtez

votre livre?


FATIMA

Il était à Sami

quand il était petit.

Il l'a tellement regardé.

Mais maintenant qu'il est assez

grand pour le faire seul,

il n'en a plus besoin.


BRANDON-LEE

Cool. Merci.


FATIMA

Ça fait plaisir.

Tu verras, tu vas apprendre

plein de belles choses.


FATIMA s'éloigne


BRANDON-LEE se met à lire.


VOIX DE SAAD

« Pendant un mois lunaire,

du lever au coucher du soleil,

le musulman doit s'abstenir

de manger et de boire. »


De retour avec SAMI et VINCENT qui entrent dans le local du journal.


SAMI

Pourquoi tu m'amènes ici?

Je n'ai pas besoin

d'être mis en quarantaine!

Je peux me contrôler.


VINCENT

C'est pour t'aider

à rester plus focusé.

Ce midi, au lieu d'aller

à la cafétéria,

tu devrais rester ici.


SAMI

Non, ce midi, je vais

chez nous. J'ai une sieste.


VINCENT

Sieste? Je n'ai pas fait ça

depuis la maternelle.


SAMI

Pourtant,

plein de musulmans le font.

Quand tu dors,

tu oublies que tu as faim,

puis la journée passe plus vite.


VINCENT

Ce n'est pas bête.


MÉLANIE

(Entrant dans le local)

Salut, les gars.

Je vous cherchais justement.

J'ai quelque chose

à vous faire essayer.


VINCENT

C'est quoi?


MÉLANIE

C'est des biscuits

aux pépites d'amour.


SAMI prend une bouchée d'un biscuit.


VINCENT

Sami! Non! Non!


SAMI donne son biscuit à VINCENT et se précipite hors du local.


MÉLANIE

Qu'est-ce qu'il y a, Sami,

tu ne les aimes pas?

(Prenant une bouchée)

Ils ne sont pas si dégueux

que ça, mes biscuits.


VINCENT

(Mangeant le biscuit)

Vraiment pas.


MÉLANIE

Pourquoi il s'en va

le cracher d'abord?


VINCENT

Je ne sais pas.

Il est peut-être allergique.

(Prenant une autre bouchée)

Pas moi.


MÉLANIE

Je lui offre un biscuit

puis il s'en va le vomir

aux toilettes.

Ça ne se fait pas.


VINCENT

Mélanie, ce n'est pas

ce que tu penses.


MÉLANIE

OK. C'est quoi d'abord?


VINCENT

Sami ne peut pas manger

parce qu’il fait le ramadan.


MÉLANIE

C'est quoi ça?

Une maladie de peau?


VINCENT éclate de rire


MÉLANIE

C'est ça. C'est ça.

Ris de moi, en plus.


VINCENT

Non, je ne ris pas.

Je vais te l'expliquer,

c'est quoi le ramadan.

À condition que...


MÉLANIE

Que...?


VINCENT

Peux-tu promettre de ne pas

en parler à Sami?


MÉLANIE

OK. Pourquoi?


VINCENT

Bien, c'est

les traditions musulmanes.

Ils ont plein de rituels

fullbizarres.

Mais il n'ont pas le droit

d'en parler.


MÉLANIE

Comme quoi?


MÉLANIE ouvre la boîte et jette un regard complice à VINCENT.


Début animation

On voit le visage coquin de VINCENT sur fond coloré devant lequel on peut lire : «  Le fun commence ».

Fin animation


De retour avec BRANDON-LEE qui poursuit sa lecture du livre de FATIMA.


VOIX DE SAAD

« Pendant le ramadan,

le musulman doit faire preuve

d'altruisme et de solidarité

en partageant

ses biens et richesses.

Il doit aussi être charitable

et aider son prochain. »


BRANDON-LEE

(Se moquant)

Aider leur prochain, hein?


De retour au local du journal.


VINCENT

Donc. Pendant un mois, ils ne peuvent

pas boire ni manger

avant le coucher du soleil.


MÉLANIE

Wow! Sami va faire ça?


VINCENT

Mais attends.

Il y a des rituels

plus bizarres que ça.


MÉLANIE

Oui? Comme quoi?


VINCENT

Bien... ils n'ont pas le droit

de bâiller.

Ils n'ont pas le droit

de se gratter.

Pas le droit de marcher

sur les craques de trottoir.


MÉLANIE

Ça doit prendre tellement

de courage, de volonté

puis de détermination

pour faire le tamarin.


VINCENT

Le ramadan.


MÉLANIE

Mais là, si Sami fait ça

pendant un mois,

il va devenir super faible.

Il va avoir besoin

de notre aide, Vincent.


SAMI revient dans le local.


SAMI

Mélanie, je suis désolé

pour ton biscuit.


MÉLANIE

C'est correct, Sami,

je comprends tout à fait.

D'ailleurs, je vais vite aller

cacher ça dans mon casier

pour pas que tu sois tenté.

Puis si jamais tu as besoin

d'aide pour te gratter

ou pour passer par-dessus

une craque de trottoir,

tu viens me voir, OK?


SAMI

Oui.


MÉLANIE s'éloigne.


SAMI

OK, qu'est-ce que

tu lui as raconté?


VINCENT

Bien... pas grand-chose là,

à part que...

que tu fais le ramadan.

C'était ça ou elle allait péter

une coche devant toute l'école

parce que tu avais craché

son biscuit.


SAMI

C'est correct, Vincent,

je comprends.


VINCENT

Mmm. Tu agis en pro

du ramadan, là.


SAMI

J'ai dit que je ne pognerais

pas les nerfs.

Je tiens mon bout.


VINCENT

Fais-moi confiance.

Tu n'auras pas Mélanie

dans les pattes aujourd'hui.

Et j'ai un plan.

Ça va même me permettre de

regoûter à un de ses biscuits.


SAMI sort une orange de son sac.


VINCENT

Tu triches.


SAMI

Mes parents voulaient

que je prenne une collation

pour toffer jusqu'à ce soir.

Mais j'ai décidé que

je n'en aurais pas besoin.


SAMI lance son orange à VINCENT.


VINCENT

Tu es sûr?


SAMI

Je suis capable

de gérer mes nerfs,

je suis capable

de gérer mon estomac.


VINCENT

Si tu le dis.


On entend la sirène de reprise des cours.


SAMI

Labo de science.

Prêt à disséquer

une grenouille?


VINCENT

Ça m'écoeure.


SAMI

Envoye, let's go!


Plus tard près des casiers, BRANDON-LEE aborde SAMI.


BRANDON-LEE

What's up, ramadan?

Comment ça se passe?


SAMI

C'est pour ça que

je ne voulais pas en parler.

Tu as parlé à Mélanie?


BRANDON-LEE

Pas besoin d'elle pour savoir

que le ramadan commence.


SAMI

Tu savais ça, toi?


BRANDON-LEE

Le neuvième mois du calendrier

lunaire, tout le monde sait ça.

C'est tellement une belle tradition,

c'est normal que ça m'intéresse.


SAMI

OK...


BRANDON-LEE

Je me disais que tu dois être

assez vieux pour le faire.

Ça doit être

ta première année.


SAMI

Bien oui.


BRANDON-LEE

C'est tellement cool.

As-tu fait ta bonne action

aujourd'hui?


VINCENT

Woa, woa, woa.

Où tu t'en vas avec ça?


BRANDON-LEE

Allô! Les musulmans font des bonnes

actions pendant le ramadan.

Je voulais juste savoir

s'il avait commencé, c'est tout.


VINCENT

C'est ça, oui.


BRANDON-LEE

Vincent, tu es négatif.

On voit que ce n'est pas toi qui

travailles à devenir meilleur.

Ne lâche pas, Sami.

Je suis avec toi.


BRANDON-LEE s'éloigne.


VINCENT

Il prépare quelque chose

de croche, c'est clair.


SAMI

Mais il a quand même

un peu raison.


VINCENT

Brandon-Lee puis raison,

me semble que ça ne va pas

dans la même phrase.


SAMI

Il est midi puis je n'ai pas

commencé mes bonnes actions.

En plus, j'ai une sieste

à aller faire.

Ah merde, merde, merde.

Mélanie s'en vient.


VINCENT

Pars par là, je m'en occupe.


SAMI

(Propos en anglais)

Thanks, man.


VINCENT

(Exagérément joyeux)

Mélanie!!


On se retrouve plus tard avec VINCENT et MÉLANIE dans le local du journal.


MÉLANIE

Une couronne de fleurs?


VINCENT sort une boîte contenant du matériel de bricolage.


VINCENT

Ceux qui font le ramadan

pour la première fois

sont obligés d'en porter une.


MÉLANIE

Donc, Sami va vraiment souper

avec une couronne de fleurs sur la tête?


VINCENT

Je sais que ça peut être bizarre.

Mais c'est la tradition.

Puis ce qui est encore plus fou,

c'est qu'ils ne peuvent pas

la fabriquer eux-mêmes.

Ils doivent absolument demander

à un ami de la tresser pour eux

puis après, cet ami est invité

à souper chez eux,

puis devient comme un membre

de la famille.


MÉLANIE

Wow!


VINCENT

Puis, bien...

Sami m'a demandé à moi.

J'ai pensé prendre ça

pour la base

puis rajouter des fleurs dessus.


VINCENT tient une couronne d'osier.


MÉLANIE

Oui, oui, ça se peut.


VINCENT

Mais l'affaire, c'est que...

je ne suis pas

full bon pour faire du bricolage.


MÉLANIE

Je peux la faire, moi. Je suis

super bonne en bricolage.


VINCENT

Oui, mais ce n'est pas

n'importe quelle couronne.

Il faut qu'il y ait des fleurs,

puis elles peuvent juste être mauves.


MÉLANIE

Ça tombe bien.

J'adore ça, moi, le mauve!

C'est ma couleur préférée!

S'il te plaît, Vincent!

Laisse-moi faire

la couronne de Sami.


VINCENT

Mais c'est parce

que Sami m'a demandé à moi.


MÉLANIE regarde VINCENT de manière insistante.


VINCENT

Bon, OK, c'est bon.

Tu peux la faire.

Mais surtout, n'oublie pas.

Tu ne peux pas lui montrer

avant ce soir.


MÉLANIE

Pourquoi?


VINCENT

C'est comme

la robe de la mariée.

Si le gars la voit avant...


MÉLANIE

Ça porte malheur?

Ils sont tellement romantiques,

les musulmans.


VINCENT

Oui.


De retour chez les Mazari, SAMI passe la mope. SAAD et NADYA entrent.


SAAD

Salut.


NADYA

Allô.


SAMI

Attention,

ça glisse.


SAAD

Wow. As-tu fait du ménage?


SAMI

Pas du ménage ordinaire,

c'est une bonne action.


SAAD

Ah bon? Alors, comment ça

se passe depuis ce matin?


SAMI

Super bien.

J'aime vraiment ça, le ramadan.


NADYA

Tu n'as rien mangé?


SAMI

Pas une miette.


SAAD

Et l'orange?


SAMI

Je l'ai donnée à quelqu'un qui

en avait plus besoin que moi.


SAAD

Mmm.


NADYA

Moi je dis que tu ne tiendras pas

jusqu'à ce soir.


SAAD

Didi, tu devrais encourager ton

frère, au lieu de le taquiner.


SAMI

C'est correct, papa,

je suis assez mature

pour passer au-dessus de ça.

Nadya est trop petite,

elle ne peut pas comprendre.


NADYA

Je suis peut-être petite,

mais j'ai le droit de manger.


SAAD

Allez, hop, à la sieste.

Comme on dit, qui dort dîne.

Je te réveille dans une demi-heure?


SAMI

Je ne suis pas fatigué.


SAAD

Comme tu veux.

Mais fais attention

de ménager tes forces,

sinon, tu vas trouver le mois

très long.


NADYA

J'ai une idée

pour ta prochaine bonne action.

Tu pourrais ranger ma chambre.


SAMI

Avec plaisir,

ma petite soeur chérie.


NADYA

Mmm.


De retour à l'école. MÉLANIE rejoint VINCENT dans un corridor. Elle tient un sac rempli de fleurs.


MÉLANIE

Vincent! Peux-tu croire

que la vendeuse

à l'Empire intergalactique

du dollar

ne savait pas c'était quoi

une couronne du ramadan?


VINCENT

Meuh.


MÉLANIE

J'ai dû lui expliquer.


VINCENT

C'est une couronne qu'il faut

faire, pas un char allégorique.


MÉLANIE

Je sais, je ne voulais pas

en manquer.

J'ai pris tout ce qu'il y avait.


VINCENT

Tu as oublié quelque chose.


MÉLANIE

Quoi?


VINCENT

Elles ne sont pas mauves,

tes fleurs.


MÉLANIE

Je le sais. Je suis passée

à la quincaillerie

et j'ai acheté plein de peinture

en poush-poush.

J'ai lilas, fuchsia,

prune, aubergine.


VINCENT

Ayoye, tu es motivée.


MÉLANIE

Viens, on va faire ça au local.


VINCENT

Je pourrais en profiter

pour te montrer

les autres rituels

du ramadan.


MÉLANIE

Il y en a d'autres?


VINCENT

Plein! Les confettis jaunes,

la révérence inversée,

la danse des babouches.


MÉLANIE

La danse des babouches?


VINCENT

Mmm, mmm.


Début animation

On voit le visage malicieux de VINCENT sur lequel on a ajouté des cornes de diable.


Plus tard, près des casiers, BRANDON-LEE aborde SAMI.


BRANDON-LEE

Puis, as-tu fait des bonnes

actions, aujourd'hui?


SAMI

Je viens de faire une heure

de ménage chez moi.


BRANDON-LEE

Ça compte, ça?


SAMI

Pourquoi ça ne compterait pas?


BRANDON-LEE

Je pensais que faire

des bonnes actions,

c'était plus aider

les gens dans le besoin.

Comme moi.


BRANDON-LEE montre son poignet bandé.


SAMI

Qu'est-ce qui t'est arrivé?


BRANDON-LEE

J'ai planté dans

les marches tantôt puis ouch!

Je pense que c'est foulé.


SAMI

Je voudrais bien t'aider,

mais je ne suis pas médecin.


BRANDON-LEE

Non, mais tu es un pro

du ramadan,

puis j'ai un travail

à faire là-dessus pour demain.

Puis comme

je ne peux pas l'écrire,

je me disais que tu pourrais

peut-être le faire à ma place.


SAMI

Je ne peux pas le faire

le travail pour toi.


BRANDON-LEE

Je ne peux pas le faire,

je suis handicapé.

Puis c'est écrit dans le livre,

il faut aider les handicapés.


SAMI

Quoi? Qu'est-ce que tu fais

avec mon livre?


FATIMA arrive près des deux garçons.


FATIMA

Ça se passe bien, la recherche?


SAMI

Attends, pourquoi

tu lui as donné mon livre?


FATIMA

Je voulais te demander

ta permission,

mais tu es parti rapidement

ce matin.

Et comme tu es passé

de la théorie à la pratique.

je me disais que

tu n'en avais plus besoin.


SAMI

Mais pourquoi à lui?

Pourquoi pas à Nadya?


FATIMA

Mais ta sœur va recevoir

un nouveau livre

de ta tante après le ramadan.

Et puis ton ami en avait besoin

pour sa recherche.


BRANDON-LEE

La recherche

que tu vas m'aider à faire.


FATIMA

Tu t'es blessé?


BRANDON-LEE

Oui, mais ce n'est pas grave.

Sami a proposé de faire

la recherche pour moi.


FATIMA

C'est un bel acte d'altruisme, ça.


De retour au local avec MÉLANIE et VINCENT. MÉLANIE porte des pantoufles d'hôpital par-dessus ses chaussures.


MÉLANIE

C'est les pantoufles en

plastique qui me déconcentrent.


VINCENT

Fais comme si c'était

des vraies babouches.

Bon, on y retourne.


VINCENT met de la musique arabe. Il se met à danser et MÉLANIE le suit.


VINCENT

Trois, quatre...

Épaule, épaule.

Twist, twist.

Babouche, babouche.


MÉLANIE

(Interrompant VINCENT)

Non, ce n'était pas babouche,

babouche, clap.

Babouche, babouche

et lève.


VINCENT

Oui, la première fois. Mais

la deuxième fois, ça change.


MÉLANIE

C'est donc bien compliqué,

ta danse!


VINCENT

Ce n'est pas ma danse.

C'est la danse rituelle

du ramadan.


MÉLANIE

Ça serait quand même moins dur

de suivre avec une vidéo.


VINCENT

Pas vraiment, je te l'ai dit.

Chaque famille a

sa propre danse des babouches.

Moi, je connais celle des Mazari

parce que Sami me l'a montrée.

Si tu te pointes à leur souper

avec la choré d'une autre famille,

tu risques de les insulter.


MÉLANIE

OK, OK, OK.


VINCENT

Maintenant,

je vais t'apprendre

à déposer la couronne

sur la tête de Sami.


MÉLANIE

Il y a une choré pour ça aussi?


VINCENT

C'est une question sérieuse?


MÉLANIE

OK, non.


VINCENT

Assis-toi en indien.


MÉLANIE

En indien?


VINCENT

Ne pose pas de question.


MÉLANIE

OK.


De retour avec SAMI, FATIMA et BRANDON-LEE.


SAMI

Brandon-Lee, je pense ça,

puis je me rends compte

que ça ne t'aiderait pas que je

fasse la recherche à ta place.


BRANDON-LEE

Comment ça?


SAMI

Tu n'apprendrais rien.

Le but, c'est d'apprendre

des nouvelles affaires.


FATIMA

C'est vrai, ça, Bolbol.


BRANDON-LEE

Peut-être, mais l'islam dit que...


SAMI

Je suis mieux placé que toi

pour savoir ce que l'islam dit.


BRANDON-LEE

Si ça ne t'intéresse pas

d'être un bon musulman...


SAMI

Ce n'est pas parce que ma mère

t'a passé mon livre que tu peux me dire

comment ça marche.


FATIMA

(Faisant signe à SAMI de se calmer)

Ça va, Sami.


SAMI

Faut pas que je me fâche,

mais il nous insulte.


BRANDON-LEE

Non, non, non.

Je voulais t'aider

à faire des bonnes actions.


SAMI

Pour l'instant, ma bonne action, c'est

de te remettre à ta place.


BRANDON-LEE

Calme-toi.


SAMI

(Criant)

Dégage!


FATIMA

Sami, te souviens-tu

du passage dans le livre

où il donne la recette du ramadan?


SAMI

Oui.


FATIMA

« N'ayez pas peur de tendre la main. »


SAMI

(Très énervé)

Pas question que je tende

la main à Brandon-Lee.

Inquiète-toi pas,

je vais me reprendre.


Plus tard à la sortie d'un cours, VINCENT et SAMI discutent. Ils ont visiblement eu très chaud.


SAMI

Je savais qu'il n'était pas

cassé, son poignet.

Il a passé le cours

à dribbler avec.


VINCENT

En tout cas, c'était pas mal

intense votre affaire.

Tu ne l'as pas lâché

pendant deux secondes.


SAMI

Il voulait se venger

parce que je n'ai pas voulu

faire son maudit travail.

Je n'allais pas

le laisser gagner.


VINCENT

(Tendant sa bouteille d'eau à SAMI)

Tiens.


SAMI

Non, merci.


VINCENT

Tu es sûr?


SAMI

Je n'ai pas bu une goutte

depuis ce matin.

Je ne vais pas commencer.


VINCENT

Tu t'es défoncé au basket.

Tu as passé la période

à courir.


SAMI

Inquiète-toi pas pour moi.

Je n'ai pas soif...


SAMI perd pied. VINCENT l'attrape et l'aide à s'asseoir. SAMI est faible.


VINCENT

Woa, woa, woa.


MÉLANIE

(S'approchant)

Sami?

Es-tu correct?


SAMI

Une chance que ce n'est pas

arrivé devant ma mère.


MÉLANIE

Pourquoi?


SAMI

C'est clair qu'elle m'aurait interdit

de continuer mon ramadan.


VINCENT

Mélanie, irais-tu

nous chercher

un linge mouillé

aux toilettes, s'il te plaît?


MÉLANIE

Oui, oui.

Tiens bon, Sami.

Je reviens!


Plus tard en sortant de la salle de bain, MÉLANIE trébuche sur le chariot de livres de FATIMA.


FATIMA

(Paniquée)

Ah, Mélanie. Tu t'es fait mal?

Tu as besoin d'aller à l'infirmerie?

Je t'amène à l'infirmerie.


MÉLANIE

Non, je n'ai pas le temps.

J'ai vraiment une urgence.

Il faut que j'apporte ça à...


FATIMA

À...?


MÉLANIE

(Riant nerveusement)

À une de mes amies.

Elle s'est renversé de la

moutarde sur son chandail.

Si on ne mouille pas la tache

tout de suite,

ça ne partira jamais.

OK, Bye.


De retour avec SAMI et VINCENT. MÉLANIE les rejoint.


MÉLANIE

Tiens, Sami.

Ça va te faire du bien.


MÉLANIE met la compresse dans le front de SAMI.


SAMI

Merci.


FATIMA

Bolbol, ça va, habibi?


SAMI

Oui. Toi, Mélanie, ça va?

Parce qu'elle a...


MÉLANIE prend la compresse et la met sur son front.


MÉLANIE

Ah, oui, je...

J'étais tellement pressée

d'aller nettoyer

la tache de moutarde

de mon amie

que je courais et j'ai foncé...


VINCENT

Dans moi.

Elle ne m'a pas vu

et m'est rentrée dedans.

Elle s'est fait mal à la tête.


MÉLANIE

Oui. Ow. Mais je...

Je vais correcte. Je pense.

Je vais aller mettre ça

sur la tête...

... de la tache de mon amie. OK?


VINCENT

Bye, Mélanie.


FATIMA

Tu es encore tout pâle.

Tu as encore ta bouteille d'eau?


SAMI prend la bouteille de VINCENT.


SAMI

Oui.


SAMI prend une gorgée.


FATIMA

On en reparle ce soir

avec ton père.


FATIMA s'éloigne.


SAMI

D'habitude, quand elle dit ça,

ce n'est pas bon signe.


VINCENT

Moi, je pense que tu devrais

tout arrêter ça là,

puis reprendre ton ramadan

l'an prochain.


SAMI

(Se levant)

Voyons, jamais de la vie.


VINCENT

(Forçant SAMI à se rasseoir)

Penses-y deux minutes.

Pendant un mois de temps,

tu vas être pogné

à faire des siestes

d'après-midi,

te faire écoeurer

par Brandon-Lee

puis passer proche de t'évanouir

à chaque cours de gym.


SAMI

J'attends ce moment-là

depuis si longtemps.

Je ne peux pas lâcher là.


VINCENT

Tu n'aimerais pas passer

un mois de plus

à te bourrer la face, pogner

les nerfs contre qui tu veux?


On se retrouve avec MÉLANIE dans le local du journal. Elle pratique la chorégraphie de VINCENT.


MÉLANIE

Épaule, épaule, twist, twist.

Babouche, babouche.


BRANDON-LEE entre dans le local.


MÉLANIE

(Gênée)

Ha! Ha! Qu'est-ce que

tu fais là?


BRANDON-LEE

Je cherche Sami.


MÉLANIE

Comme tu peux voir,

il n'est pas là.


BRANDON-LEE

Bon, je vais te laisser

répéter ta danse de mongole.


MÉLANIE

Pardon? à ta place,

je ne dirais pas ça devant Sami.

Tu sauras que c'est la danse

des babouches de sa famille.


BRANDON-LEE

Ah ouin?


MÉLANIE

Oui. Puis je vais aller la danser

avec eux au souper de ce soir.

C'est une tradition du ramadan.

Mais sûrement que tu ne sais pas

c'est quoi, le ramadan.

Tu dois penser

que c'est une maladie de peau.


BRANDON-LEE

Je sais full c'est quoi le ramadan.

Checke ça.


BRANDON-LEE montre le livre à MÉLANIE.


MÉLANIE

Ah? Où tu as pris ça?


BRANDON-LEE

C'est un cadeau

de la mère de Sami.


MÉLANIE

Ah? Puis pourquoi

elle t'a donné ça à toi?


BRANDON-LEE

Parce que j'ai un travail de

rattrapage à faire pour demain.


MÉLANIE

Wow. Pourrais-tu

me le prêter?

En échange...

En échange, je te donne des

biscuits aux pépites d'amour.


BRANDON-LEE

Aux pépites de quoi?


MÉLANIE

Ne capote pas,

c'est juste un nom.

Sinon, c'est certain

que je ne t'en donnerai pas.


BRANDON-LEE prend une bouchée de biscuit.


MÉLANIE

Puis? Le livre?


BRANDON-LEE

Je te le donne.


MÉLANIE

Cool, cool!


BRANDON-LEE

Si tu fais mon travail.


MÉLANIE

Oh non. Non.

Je ne ferai certainement pas

ton travail à ta place.


BRANDON-LEE

Penses-y. Si tu le lis

avant ton souper de ce soir,

tu vas tout connaître

sur le ramadan

puis tu vas pouvoir vraiment

les impressionner.


On se retrouve chez les Mazari avec FATIMA, SAAD et NADYA.


FATIMA

Je l'ai trouvé blanc

comme un loukoum,

à deux doigts de tomber

dans le coma.


SAAD

Moi aussi, je l'ai trouvé

un peu trop volontaire ce midi.

Il n'a même voulu

faire la sieste.


NADYA

Mais il a fait le ménage

de ma chambre. C'est cool, hein?


FATIMA

Je savais qu'il n'était pas

prêt pour le faire, le ramadan.


SAAD

Quoi? Mais c'était ton idée de

le laisser jeûner cette année.


FATIMA

Mais non, c'était ton idée.

Tu m'avais dit

que tu avais commencé

le ramadan à son âge.


FATIMA et SAAD, énervés, parlent en même temps en arabe.


NADYA

Hé! Je le savais, moi, qu'il

n'allait pas être capable.

Puis de toute manière, vous

n'êtes pas censés vous chicaner.


SAMI

(Entrant)

Allô.


SAAD fait signe à SAMI de venir les voir.


FATIMA caresse le visage de SAMI.


SAMI

Mais qu'est-ce

qu'il y a?


De retour au local du journal avec MÉLANIE qui cherche dans le livre.


MÉLANIE

Danses des babouches.

Danses des babouches.

Danses des babouches.

Danses des babouches.

Mais non, ce n'est pas là.

Couronne de fleurs d'abord.

Couronne. Couronne de fleurs.

Fleurs. Fleurs. Fleurs.

(Réalisant)

Oh... Vincent Beaucage, tu ne perds

rien pour attendre.


VINCENT passe devant le local et s'arrête.


VINCENT

Mélanie, on se voit

ce soir chez Sami?


MÉLANIE

Certain.


VINCENT

N'oublie pas la couronne

puis les babouches.


MÉLANIE

Non, inquiète-toi pas.

À tantôt.


MÉLANIE se met à écrire sur une feuille.


MÉLANIE

Le ramadan.

Travail présenté par Brandon-Lee

St-Pierre-St-Martin.


De retour chez les Mazari.


SAAD

Ta mère et moi,

on a discuté...


SAMI

Attends. Avant, j'aimerais vous raconter

comment ça s'est passé aujourd'hui.


FATIMA

D'accord. On t'écoute, Bolbol.


SAMI

J'ai trouvé ça super le fun,

mais difficile aussi.

J'avais tellement hâte

de le faire

qu'on dirait que j'ai voulu être

un champion du ramadan

puis ça a fait

que je ne me suis pas écouté


FATIMA

Et c'est pour ça que tu n'as

rien bu ni mangé de la journée.

Et c'est pour ça

que tu t'es évanoui.


SAMI

Maman, je ne me suis pas évanoui.

J'ai eu une faiblesse.

Puis ça m'a fait

beaucoup réfléchir.

J'ai même pensé lâcher puis

recommencer l'an prochain.


FATIMA

Tu sais que c'est

encore possible.


SAAD

Attends.

Laisse-le réfléchir un peu.

Abandonner le ramadan,

c'est une grosse décision.


SAMI

Je le sais,

j'y ai beaucoup pensé.

Puis ma conclusion,

c'est que je suis prêt.

Je vais le faire cette année.

Il faut juste que je ne dépasse

pas mes limites.


SAAD

C'est-à-dire?


SAMI

Je vais boire plus d'eau,

m'apporter deux collations

faire la sieste le midi,

au lieu de me prendre

pour un homme de ménage.

Pour Brandon-Lee, je ne pense

pas devenir son ami,

mais je vais essayer de l'éviter

pour pas que la chicane pogne.

Je vais essayer d'arrêter

de vouloir être parfait.

Qu'est-ce que vous en pensez?


SAAD

Ça me semble raisonnable.


Plus tard, chez les Mazari, VINCENT s'est joint à la famille. Il y a beaucoup de nourriture sur la table.


VINCENT

Wow! Ça a l'air tellement bon.


FATIMA

On est content que

tu te joignes à nous, Vincent.


SAMI

Je te l'avais dit

que c'était cool, l'iftar.


VINCENT

Il y a tellement de choix, je

ne sais pas par quoi commencer.


SAAD

Par une datte, c'est la tradition.


VINCENT

Merci.


SAAD

Didi?


NADYA

Moi, je n'ai plus

vraiment faim.


SAMI

Demande-toi pas pourquoi.

Tu as passé la journée

à te bourrer la face.


FATIMA

Tu vois que tu aurais dû

attendre un petit peu.


NADYA

Je vais manger quand même.

Mais juste un peu.


FATIMA

Un petit peu, oui.


On sonne à la porte.


SAAD

(Ouvrant la porte)

Ah, entre, Mélanie.


MÉLANIE

Salut, M. Mazari!


VINCENT

(S'adressant à SAMI)

On va rire.


FATIMA

(Propos en arabe)

As-salamu alaykum,Mélanie.


MÉLANIE

(Propos en arabe)

Wa alaikum assalaam?


FATIMA

Wow!


NADYA

Tu parles arabe?


MÉLANIE

(Sortant le livre)

Oui, j'ai appris ça

dans un livre aujourd'hui, moi.


FATIMA

Mais...


NADYA

Elle est vraiment belle,

ta couronne.


MÉLANIE tient une couronne de fleurs mauves.


NADYA

C'est pour qui?


MÉLANIE

C'est pour toi.


NADYA

Merci!


MÉLANIE

(Posant la couronne sur la tête de NADYA)

Et voilà!

Vincent m'a initiée

à plein de beaux rituels

du ramadan aujourd'hui.

Je suis certaine qu'il a hâte

de vous montrer ça.

Hein, Vincent?


VINCENT

C'est toi qui dois nous

montrer ça, hein, Mélanie?


MÉLANIE

Il est super bon pour faire

la danse des babouches.


FATIMA

La danse des babouches?


MÉLANIE

Oui. Des babouches.


VINCENT

Voyons donc...


MÉLANIE se penche pour mettre les pantoufles de plastique aux pieds de VINCENT.


MÉLANIE

Envoye un pied.


VINCENT

Franchement, ce n'est pas...


MÉLANIE

L'autre pied.

Et voilà. Bon.

Vas-y. Montre-nous ça.


SAMI

Envoye.


FATIMA

Allez, montre.


VINCENT

OK, j'avoue.

J'ai voulu jouer

un tour à Mélanie

en lui montrant

des faux rituels du ramadan.


FATIMA éclate de rire.


MÉLANIE

(Faussement sérieuse)

C'est très touchant,

ton histoire, Vincent.

Mais nous, on veut

la danse des babouches.


VINCENT

Bien là.


MÉLANIE

(Encourageant VINCENT)

Babouches!

Babouches! Babouches!


TOUS

Babouches! Babouches!

Babouches!

Babouches! Babouches!

Babouches! Babouches!

Babouches! Babouches!


VINCENT exécute sa danse.


VINCENT

Épaule. Épaule.

Twist. Twist.

Babouche! Babouche!


TOUS rient et encouragent la danse de VINCENT.


Fin épisode


SAMI

Pour jouer

ou revoir des émissions,

visite le site Web de

Subito Texto.


Texte informatif :
tfo.org/subitotexto


Générique de fermeture

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par