Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Olé olé

Pour faire plaisir à sa mère, Sami s’est résigné à lire un très gros roman. Mais voilà qu’en sautant au dernier chapitre, il tombe sur un passage un peu… olé olé ! Comment réagira Fatima lorsqu’elle tombera sur ce passage ? Et surtout, comment empêcher Vincent de répandre la bonne nouvelle ?!



Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Générique d'ouverture


Chez les Mazari, FATIMA est installée au salon, un livre à la main.


SAMI

Déjà rendue là?


FATIMA

(Répondant distraitement)

Hum.


SAMI

Tu l'as commencé hier

et t'es rendue à la moitié.


FATIMA

Mais plus vite

je vais l'avoir terminé,

plus vite je vais pouvoir

commencer à traduire.

Ça me change

des manuels

de traduction

pour scies à chaîne.


SAMI

Ça parle de quoi?


FATIMA

Ah, c'est l'histoire

de deux cousines,

une Algérienne

et une Québécoise,

qui correspondent

au début des années 60.

Ça se passe

pendant la guerre d'Algérie

et la montée

du nationalisme au Québec.

C'est passionnant.


SAMI

Ça a l'air.


FATIMA

Mais je ne

t'en dis pas plus.

Je voudrais pas

te ruiner la surprise

pour quand tu vas le lire.


SAMI

Ah, oui, oui, tu me le

passeras quand t'auras fini.


FATIMA

Ah non,

pas besoin d'attendre.

Mon éditeur

m'a laissé deux copies.

Tiens, sur la table.


SAMI

Ah.

Hum.

C'est fin, maman, mais je viens

de commencer un livre

pour le marathon de lecture

à l'école, donc...


FATIMA

Tu liras celui-ci à la place.

C'est tes origines,

c'est ton histoire.

C'est le sang

qui coule dans tes veines.


SAMI

Je sais, maman,

mais c'est parce que...


FATIMA

De toute façon,

on pourra s'en parler après.

Ça m'aidera

pour ma traduction.


SAMI

Maman, j'ai pas le temps.


FATIMA

Ah non, tu vas voir,

ça se lit tout seul.


À l'école, MONSIEUR PRUD'HOMME et MADAME CARDINAL se promènent ensemble dans le couloir en discutant.


MADAME CARDINAL

C'est pourquoi,

les pancartes, exactement?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Ça, c'est pour stimuler

la participation

au marathon

de lecture.

C'est la dernière journée.


MADAME CARDINAL

C'est vrai, c'est le marathon

de lecture, ce mois-ci.

J'ai complètement oublié.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bien, c'est ça, hein?

Tu vois, personne s'en souvient.

Ça fait un petit peu patate,

mais avec ma nouvelle idée

de concours, tu vas voir,

ça va partir en flèche.


MONSIEUR PRUD'HOMME fait un geste du bras et risque de heurter JENNIFER.


MADAME CARDINAL

Retenant le bras de MONSIEUR PRUD'HOMME

Oh! Oh! Oh!


MONSIEUR PRUD'HOMME

Pardon! Pardon!


MADAME CARDINAL

Salut, Jennifer.


JENNIFER

Bonjour.


MONSIEUR PRUD'HOMME

D'ici quelques heures,

ce couloir-là va être

plein de petits rats.


JENNIFER

(Inquiète)

Hein?


MADAME CARDINAL

Non, c'est une image.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Non, des dizaines de petits

rats de bibliothèque

qui vont lire

le plus de pages possible

pour aider son équipe

à gagner le concours.


VINCENT, qui passe par là, capte les propos de MONSIEUR PRUD'HOMME.


VINCENT

Quel concours?


MADAME CARDINAL

Un concours de lecture.


VINCENT

(Peu enthousiaste)

Ah.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Non, c'est

super simple.

Vous lisez et là, hop!,

vous allez

sur le site Internet de l'école

écrire le nombre de pages

que vous avez lues.

Mais attention,

il va y avoir

des comptes-rendus de lecture

pour éviter la triche.


MADAME CARDINAL

J'ai bien hâte

de savoir

qui lit le plus

entre les gars et les filles.


JENNIFER

C'est sûr

que c'est les filles.


VINCENT

C'est drôle,

je me souviens pas

de la dernière fois

où je t'ai vu lire un livre.


JENNIFER

Maude Allard-Fraser,

c'est une fille.

Avec elle,

c'est sûr qu'on gagne.


VINCENT

Peut-être,

mais nous...


BASTIEN passe dans le couloir.


VINCENT

Ah!

Nous, on a Bastien!


VINCENT tire BASTIEN par le bras.


BASTIEN

(Ne comprenant pas)

Hein?


MADAME CARDINAL

On parle du nouveau

concours de lecture

qui va opposer

les gars et les filles.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Oui, puis je pense

que Vincent t'a choisi comme

favori de l'équipe des gars.


BASTIEN

C'est plate, mais j'aurai pas

le temps de lire aujourd'hui.

J'ai du rattrapage

à faire en éduc

pour le projet

"Sports du monde".


Toute le monde regarde BASTIEN, l'air interrogateur.


BASTIEN

On doit choisir un sport

pratiqué ailleurs dans le monde

et en faire

une démonstration.

J'ai manqué le cours

où on choisissait,

donc il faut que je me dépêche

pour savoir ce qu'il reste.

J'espère que personne

a pris l'escrime.

(Se voulant drôle)

Oh! Oh!


MADAME CARDINAL rit par politesse.


BASTIEN

(Mal à l'aise)

OK...


BASTIEN s'éloigne.


VINCENT

Fais pas

cette face-là.

Même sans lui,

on a en masse

de chance de vous battre.


JENNIFER

J'ai hâte de voir ça.


VINCENT entre dans le local du journal et aperçoit SAMI en train de lire.


VINCENT

Hé!

Parle-moi de ça, un gars

qui se sacrifie pour son équipe!


SAMI

Moi, ça?


VINCENT

Bien oui, toi, ça.

Le gars

qui s'est mis à lire

pour nous faire

gagner le concours.


SAMI

Hein? Non, c'est pas ça.

C'est juste...


VINCENT

Cousines clandestines?

C'est pas parce qu'on veut

battre les filles

que t'es obligé

de lire un livre de madame.


SAMI

Ma mère traduit

son premier roman

et elle veut absolument

que je le lise

pour qu'on puisse

s'en parler.


VINCENT

Il y a genre

2000 pages.


SAMI

Bien, non. 597.


VINCENT

Ouache!


SAMI

Ouais, mets-en!


VINCENT

Connais-tu ça,

la lecture en diagonale?


SAMI

C'est quoi, ça? Je me penche

la tête et je lis tout croche?


VINCENT

Tu lis le premier

et le dernier paragraphe

de chaque chapitre

puis, normalement,

t'es capable de trouver

ce qui s'est passé

à peu près entre les deux.


SAMI

Ah, OK. Cool!


VINCENT

Combien de chapitres?


SAMI

42.


VINCENT

Ouais, t'as pas fini, hein?


SAMI

Ouais.

Mais peut-être

que je pourrais faire

de la lecture en diagonale

extrême.


VINCENT

Genre?


SAMI

Je lis le premier

et le dernier chapitre

et j'essaye de découvrir

ce qu'il y a entre les deux.


VINCENT

Ouais.


Plus tard, JENNIFER croise BASTIEN près des casiers.


JENNIFER

Puis, est-ce que t'as réussi

à avoir l'escrime, finalement?


BASTIEN

Non, ça avait déjà

été pris.


JENNIFER

Ah. Tu t'es ramassé

avec quoi?

Attends, dis-moi-le pas.

Euh, le badminton.

La plongée.


BASTIEN

Non.


JENNIFER

Le criquet.


BASTIEN

Non, la tauromachie.


JENNIFER

Attends, c'est l'affaire

où on tue un taureau?

Mais c'est dégueulasse!


BASTIEN

Il faut pas

nécessairement le tuer.


JENNIFER

Attends, j'ai déjà

vu ça sur Internet.

Le gars l'excite

avec une couverte rouge.

il lui plante des piques dans

le dos pour le faire saigner.


BASTIEN

Ça c'est la corrida.

Il y a plein d'autres jeux

où il faut pas tuer le taureau.

comme les courses, les rodéos.


JENNIFER

Des courses

contre des taureaux?


BASTIEN

Ouais, il y a plein de places

où on en lance dans les rues

et les gars

doivent courir

pour pas se faire piquer

par leurs cornes.


JENNIFER

Il faudrait

me payer cher

pour participer

à ce genre de course là.


BASTIEN

Pourtant,

il y en a plein qui en font.

C'est ça que j'essaye de

démontrer dans ma présentation.

Comment ça pense,

un torero.


JENNIFER

OK, puis comment

tu vas faire ça?


BASTIEN

C'est ça le problème.

J'en ai aucune idée.


VINCENT et SAMI sont au local du journal.


VINCENT

Puis?

Es-tu rendu

au dernier chapitre?


SAMI

Oui,

je suis dedans, là.


VINCENT

Puis, comprends-tu

l'histoire?


SAMI

Il se passe

quelque chose de bizarre

avec les personnages.


VINCENT

Bizarre comment?


SAMI

La fille a enlevé

son linge, puis...


VINCENT

Hein? Montre.


SAMI

T'sais, je veux dire,

je suis pas sûr.

C'est vraiment

pas bien expliqué, là.


VINCENT

(Lisant)

"Sa main curieuse

effleure tendrement

mon doux bosquet de lilas."

Je trouve ça pas mal clair, moi.


SAMI

On sait pas,

peut-être qu'elle parle

d'un vrai bosquet de lilas.

Peut-être qu'elle est jardinière.

On n'a pas lu l'histoire.

On comprend pas.


VINCENT

Veux-tu que je t'explique

ce qu'elle veut dire

par bosquet

de lilas?


SAMI

C'est correct. Je comprends.


VINCENT

C'est ridicule. Ils le font

pendant comme dix pages.


SAMI

Ça a pas de bon sens.


VINCENT

Hein?

Pourquoi tu capotes?

C'est pas si grave que ça.

T'as trouvé une scène de sexe

dans un gros roman poche.

C'est cool!


SAMI

Je te rappelle

que c'est ma mère

qui m'a conseillé de lire ça.


VINCENT

Bien, peut-être qu'elle veut

que tu t'instruises.


SAMI

Es-tu fou?

On parle de ma mère.

Si elle m'a conseillé

de lire ça, ça veut juste dire

qu'elle a pas encore lu

le dernier chapitre.


VINCENT

Ça, c'est vraiment drôle.


Plus tard, SAMI rentre à la maison. FATIMA est toujours en train de lire au salon.


SAMI

Maman?


FATIMA

Ah, je t'ai pas

entendu rentrer.

Tu es pas

à l'école?

Tu... Qu'est-ce qu'il y a?

Tu es malade?


SAMI

Non, je suis venu dîner.


FATIMA

Hum. Comment, dîner?

Il est quelle heure?


SAMI

Bien, il est midi moins dix.


FATIMA

Ah, j'ai pas vu

le temps passer.

Ah, je crois

que j'ai ce qu'il faut

pour faire

une omelette au persil.


SAMI

J'ai commencé

le livre.


FATIMA

Une fois qu'on a commencé,

on ne peut plus le lâcher.


SAMI

Ouais, ouais,

c'est vraiment super.

Toi, t'es rendue où?

Quel chapitre, mettons?


FATIMA

Je sais pas. 34, 35.


SAMI

Ah, OK, c'est super.

Puis penses-tu que tu vas

continuer à lire cet après-midi?


FATIMA

Mais oui, pourquoi pas.


SAMI

Ah. Bien, moi, si j'étais toi,

je prendrais une petite pause.


FATIMA

Pourquoi?


SAMI

Je sais pas,

lire aussi longtemps,

ça doit pas être super bon

pour les yeux.


FATIMA

Mon éditeur

n'aime pas trop attendre

et moi aussi, j'ai hâte

de commencer à traduire.


On cogne à la porte.


FATIMA

Ah, tu peux aller répondre,

Bolbol? Vas-y.


VINCENT entre avant qu'on ne lui ouvre.


SAMI

Qu'est-ce que tu fais?


FATIMA

Ah, Vincent!

Tu viens manger

une omelette avec nous?


VINCENT

Avec plaisir,

Mme Mazari!

Comme ça, Sami me disait que

vous étiez en train de traduire

Cousines clandestines.


FATIMA

Oui. Tu connais?


VINCENT

Pas vraiment,

mais j'ai...

feuilleté un peu le livre

de Sami et j'ai trouvé

que ça avait l'air bon.


SAMI

Je vais lui passer

quand j'aurai terminé.


VINCENT

J'aurais aimé ça

le commencer tout de suite.

D'ailleurs,

vous auriez pas une autre copie?


FATIMA

Ah non, Vincent!

C'est dommage, mais non.

Mais tu peux l'emprunter

à la bibliothèque de l'école.


VINCENT ET SAMI

À la bibliothèque?


FATIMA

Oui, oui.

Mon éditeur avait

une vingtaine de copies abîmées,

alors

je lui...


VINCENT part en courant.


FATIMA

Alors, je lui ai proposé de les

faire livrer à la bibliothèque

pour votre marathon de lecture.

C'est une bonne idée, hein?


SAMI

C'est super.


Pendant ce temps, dans le local du journal, BASTIEN, qui tient un tissu rouge, fait semblant d'être un toréador.


BASTIEN

Oh!

Viens-t'en!

Ouh!


MADAME CARDINAL passe devant le local et aperçoit BASTIEN.


MADAME CARDINAL

(Amusée)

Oh!

♪♪ Toréador ♪

♪ Prends garde ♪

♪ Toréador, toréador ♪

♪ Mais songe bien,

oui songe bien en combattant ♪

♪ Qu'un oeil noir ♪

♪ Te regarde ♪♪

C'est la tauromachie,

ton sport?


BASTIEN

Hein,

vous connaissez ça?


MADAME CARDINAL

Bien, oui,

j'ai sorti avec un Espagnol

qui était un fan fini

des corridas.

Un jour, il m'a même

emmenée en voir une

à Barcelone.

C'était tellement

impressionnant.


BASTIEN

Vous avez déjà vu

un torero en vrai?


MADAME CARDINAL

Je les avais trouvés tellement

beaux avec leurs épaulettes,

puis leur grande cape rose.


BASTIEN

Je peux vous montrer

ma routine,

juste savoir

ce que vous en pensez?


MADAME CARDINAL

Certain!


BASTIEN

OK, j'y vais.

1, 2, 3.


SAMI et VINCENT croisent MONSIEUR PRUD'HOMME dans le couloir.


SAMI

M. Prudhomme!


MONSIEUR PRUD'HOMME

Oui?


SAMI

Ma mère voulait savoir

si vous avez reçu les livres

qu'elle vous a fait

livrer ce matin.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Les livres.

Quels livres, donc?


SAMI

C'est Cousines

clandestines.

C'est un livre

historique qui parle...


MONSIEUR PRUD'HOMME

Oui, oui,

Cousines clandestines!

C'est un livre

historique.


VINCENT

Vous l'avez lu?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Oui. Oui, absolument.

Je l'ai lu.


VINCENT

(Acquiesçant avec suspicion)

Hum hum.

Puis vous avez aimé ça?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Je... oui. J'ai adoré ça.

C'est un très grand livre.


VINCENT

Dites-moi qu'est-ce que

vous pensez du dernier chapitre.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bon, le dernier chapitre,

c'est très, très bon, ça.

C'est très bien écrit.

C'est très sensible.


SAMI

Oui. Donc, là,

ils sont où, les livres?

Ils sont à la bibliothèque?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Ah, bien non! Plus maintenant.


SAMI

Comment ça,

plus maintenant?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Parce qu'ils ont

déjà tous été empruntés.


VINCENT ET SAMI

Quoi?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bien, oui!

On les a mis sur les rayons

et puis à peine

une heure plus tard,

il n'en avait plus un seul.

Mais il reste quand même

une centaine de livres

si vous voulez battre les filles

au marathon de lecture.

Hein?

Alors, à vos marques,

prêts, lisez!


MONSIEUR PRUD'HOMME s'éloigne.


SAMI

Tu en as parlé.


VINCENT

Hein? Non.

Parler de quoi?


SAMI

T'as dit à du monde

qu'il y avait

une scène de sexe

au dernier chapitre.

Sinon, comment t'expliques que

tout le monde commence à triper

sur une brique

de 597 pages pour les madames?


VINCENT

J'en ai peut-être

un peu parlé

aux gars

dans le cours d'anglais.


SAMI

Merde!


VINCENT

C'est avant

de savoir que ta mère

en ferait livrer

20 copies à la biblio.


SAMI

Je suis censé faire quoi?


VINCENT

Tu capotes,

man!

C'est pas si grave que ça.

T'as trouvé une petite scène

croustillante dans un roman.

C'est pas

la fin du monde.

Et si ça se trouve,

ça va nous aider à gagner

le concours

de marathon de lecture.


SAMI

Je pense

que tu comprends pas.

Pour ma mère,

la fin du monde, c'est ça.


VINCENT

Là, là,

on va se calmer.

Si j'étais toi,

je relirais le chapitre.

Tu vas te rendre compte

que c'est vraiment pas

si pire que ça

puis ça va te détendre.


SAMI

Non, merci.


Dans le local du journal, BASTIEN fait sa routine de toréador devant MADAME CARDINAL.


BASTIEN

Olé!

Puis?


MADAME CARDINAL

C'est... un bon début.


BASTIEN

Ça marche pas, hein?

Je le savais.

Il manque de quoi.

Mais c'est quoi, vous pensez?


MADAME CARDINAL

Bien, mon chum m'a dit,

un jour,

que ce qui fait un grand torero,

c'est pas sa vitesse,

c'est pas

sa précision,

c'est même pas la grosseur

du taureau qu'il affronte.


BASTIEN

OK. C'est quoi?


MADAME CARDINAL

C'est sa capacité

à affronter ses peurs en face.


BASTIEN

Mais moi,

j'en ai pas de taureau.

Quelle peur je regarde en face?


MADAME CARDINAL

Je suis sûre

que tu vas trouver.

Olé!


VINCENT et JENNIFER discutent dans le couloir de l'école.


JENNIFER

T'es en train de me dire

que tous les gars s'arrachent

un livre de 500 pages qui

s'appelle

Cousines clandestines?

Ça sonne

comme un roman de matantes.

C'est quoi le rapport?


VINCENT

Il faut le lire

pour le savoir.


JENNIFER

OK. Ça parle de quoi?


VINCENT

Plein d'affaires, là.


JENNIFER

Comme?


VINCENT

Bien,

c'est l'histoire

de deux cousines, OK?

Elles vivent une vie normale,

mais à un moment donné,

elles sont comme obligées

de devenir clandestines

à cause de...


JENNIFER

De?


VINCENT

Leur terrible passé.


JENNIFER

OK. Qu'est-ce qui est arrivé?


VINCENT

Je vais pas tout te conter

l'histoire, quand même!


JENNIFER

Je vais aller le prendre

à la bibli, d'abord.


VINCENT

(Signifiant non)

Hum, hum!

Malheureusement,

toutes les copies

ont déjà été empruntées...

par des gars.

Tu peux continuer

à lire ton livre pour enfants.

Salut.


JENNIFER

Cousines clandestines, hein?


JENNIFER retrouve SAMI dans la salle des pas perdus. SAMI observe deux garçons qui lisent.


JENNIFER

Sami?

Ah, toi aussi,

tu t'intéresses à ce livre-là?


SAMI

Bien non, bien non!

Pas du tout. Non, non, non.


JENNIFER

Pourquoi t'en traînes

deux copies, d'abord?


SAMI

Je veux rattraper

les copies de tout le monde

avant que tout le monde

le lise.


JENNIFER

Tu veux pas que les gars

gagnent le marathon de lecture?


Les deux garçons se lèvent et partent.


SAMI

Merde,

je les ai manqués!

Je parie

qu'ils avaient le livre.

Il faut

que je les rattrape.


JENNIFER

Attends!

Pourquoi tu demandes pas

à ta mère?

Elle pourrait te donner

la liste des emprunts.

Ça serait moins compliqué.


SAMI

Comment ça, ma mère?

Elle est pas ici, là?


JENNIFER

Oui, je l'ai croisée tantôt.

Elle m'a dit que M. Prudhomme

l'avait appelée

pour un remplacement

de dernière minute à la bibli.


SAMI

Merde!


VINCENT discute avec BASTIEN dans le local du journal.


VINCENT

Je pourrais me cacher

et essayer de te faire peur.


BASTIEN

Non, c'est pas

la bonne sorte de peur.


VINCENT

Je comprends pas

ce que tu veux!


BASTIEN

C'est pour

ma routine d'éduc.

Il faut absolument

que j'affronte une de mes peurs

si je veux réussir à comprendre

comment ça pense, un torero.


VINCENT

Tu pourrais aller écoeurer un

secondaire 5 et te sauver après.

Je suis sûr qu'on peut

en trouver un

ressemblant à un taureau.


BASTIEN

J'ai le goût

de finir l'année

en un morceau, si possible.


VINCENT

OK, il est pas obligé

de ressembler à un taureau

et on pourrait essayer

avec une fille pour commencer.


BASTIEN

Une fille?


VINCENT

Oui, une fille.

Je sais pas

si t'en as déjà vu.

Il y en a

qui se promènent dans l'école.


BASTIEN

Mais pourquoi tu voudrais

que j'aille parler à une fille?

Et quelle fille?

Et pour lui dire quoi?


VINCENT

Oh, je pense qu'on tient

quelque chose, là.


BASTIEN

Quoi?


VINCENT

Bien, tu t'es pas vu?

J'ai parlé de filles et t'es

devenu blanc comme un drap.


BASTIEN

Je suis capable de parler

à une fille. Ça a pas rapport!


VINCENT

Oui, mais ça dépend

lesquelles, hein?

Aussitôt que tu la trouves

de ton goût,

on dirait

que ton cerveau

se ratatine

et tu te retrouves

avec l'intelligence

d'un pétoncle cru.


BASTIEN

(Insulté)

Eille!


VINCENT

C'est ça, ta peur

à affronter. Hum?

Aller parler aux filles

que tu trouves cutes.


JENNIFER entre dans le local, le livre « Cousines clandestines » à la main.


JENNIFER

Vous lisez même pas pour vrai.

Tout ce qui vous intéresse,

c'est la scène de sexe.


VINCENT

Ouais, puis?


BASTIEN

Hein, il y a

une scène de sexe?


JENNIFER

Oui, c'est pour ça

que le livre est devenu

si populaire en si peu de temps.


VINCENT

Si t'avais pas été pogné

dans tes histoires de taureau,

tu l'aurais lu aussi.


JENNIFER

C'est pas juste.


VINCENT

C'est de la littérature

quand même. Ça compte pareil.

C'est pas ma faute

si ça intéresse les gars.


JENNIFER

Ça intéresse aussi

les filles,

mais vous l'avez juste su avant

et vous avez emprunté

toutes les copies à la bibli.


VINCENT

C'est exactement

pour cette raison-là

qu'on va gagner

le concours.

Boum!

Excusez-moi,

je vais aller

lire un peu.


JENNIFER

Pourrais-tu photocopier

un chapitre?


VINCENT

Malheureusement, j'ai pas

vraiment de temps, aujourd'hui.


JENNIFER

Qu'est-ce

qui te presse tant que ça?

Je vois pas

de taureau te courir après.


VINCENT

Il faut que j'aille côtoyer

des filles que je trouve

cutes sans me transformer

en pétoncle cru.


JENNIFER

(Ne comprenant pas)

Hein?


BASTIEN

En tout cas, c'est compliqué.


JENNIFER

Regarde, aide-moi

à photocopier ce chapitre-là

puis je te garantis que toutes

les filles vont venir te voir.


BASTIEN

OK, mais comment je fais

pour parler à une fille

et avoir l'air cool?


JENNIFER

Avec les photocopies,

tu vas tellement être cool

que t'auras même pas

besoin de parler.


BASTIEN

OK.


Un peu plus tard, JENNIFER et BASTIEN se promènent dans le couloir, des piles de photocopies dans les bras.


JENNIFER

Le plan, c'est que je t'envoie

les filles au casier

et tu leur donnes

une copie chacune.

Compris?


BASTIEN

Es-tu en train de me demander

de faire du trafic

de littérature illégal

auprès des filles de l'école?


JENNIFER

Non, je suis en train

de t'aider à devenir

le gars le plus populaire

de ton niveau.


JENNIFER s'éloigne. BASTIEN tourne le coin du couloir et entre en collision avec FATIMA. BASTIEN échappe toutes ses photocopies par terre.


BASTIEN

Oh! Woh! Woh!

Euh, désolé!

Désolé, madame!


FATIMA

C'est pas grave,

c'est pas grave.

Ça arrive à tout le monde.

Il y a pas de problème.


BASTIEN

Non, mais je vais

m'arranger, là.


FATIMA

Non, mais il y a pas

de problème. Ça va. Ça...

Hein!


FATIMA regarde l'une des photocopies.


FATIMA

Mais ça, c'est...

c'est

Cousines clandestines.


SAMI aperçoit FATIMA et se dirige vers elle.


SAMI

Maman? Qu'est-ce

que tu fais? C'est quoi, ça?


FATIMA

Je t'avais dit

que ça serait

un hit

auprès des jeunes.

C'est incroyable.

Ils font même des photocopies.


SAMI

Oui. Ça sort d'où, ça?


FATIMA

Je suis pas certaine

que l'éditeur serait content

de savoir qu'on reproduit

le livre sans son consentement.


SAMI

Bien oui, c'est illégal

de faire des copies d'un roman.


BASTIEN

Illégal dans le sens

qu'on peut se faire arrêter?


FATIMA

Ah non, certainement pas

arrêter, mais...


SAMI

Mais

ça serait mieux

que le directeur

te voie pas avec ça.

(S'adressant à FATIMA)

Et comme t'es bénévole

à la bibliothèque,

ça te mettrait sûrement

dans le trouble.

Bastien, tu vas aller

mettre ça

au recyclage

tout de suite, hum?


BASTIEN

Ah, oui, oui, là. Salut, là.


FATIMA essaie de repeigner SAMI.


SAMI

(Agacé)

Maman!


FATIMA

On veut voir tes yeux, Bolbol!


SAMI

On peut voir mes yeux,

mais pas devant...


Pendant ce temps, dans la salle de pas perdus, JENNIFER parle aux filles du livre « Cousines clandestines ».


JENNIFER

Tu vas voir Bastien

et il va te donner une

photocopie du dernier chapitre.

C'est super intéressant,

tu vas voir.

Tu vas le lire super vite et

après ça, tu vas finir le livre

parce qu'il faut gagner

le marathon de lecture aussi.

Bye!


FATIMA entre dans la salle des pas perdus et remarque JENNIFER, le livre « Cousines clandestines » à la main.


FATIMA

Jennifer,

je suis contente

de voir que tu as commencé

à lire, toi aussi.

Et surtout

que tu préfères le livre

aux photocopies.


JENNIFER

Ah, vous connaissez

ce livre-là?


FATIMA

Mais certainement!

C'est moi qui vais

le traduire vers l'arabe.

Et surtout, c'est moi

qui ai convaincu l'éditeur

de vous laisser

les surplus de stock.


JENNIFER

Ah! Bien, je savais pas.


FATIMA

Bolbol ne me croyait pas quand

je lui disais que ce serait

hit.

Mais je savais, moi,

que ça intéresserait les jeunes.


JENNIFER

Vous êtes

vraiment cool, Mme Mazari.


FATIMA

Oui, je trouve ça important

que les jeunes soient en contact

avec des histoires

inspirantes

qui peuvent

leur apprendre quelque chose.


JENNIFER

Vous avez tellement raison,

Mme Mazari.

Et c'est justement pour ça

que tout le monde

commence

par le dernier chapitre.

Mais je suis sûre

qu'il y en a certains

qui vont lire

le livre après.


FATIMA

Pourquoi ils commencent

par le dernier chapitre?


JENNIFER

Bien, t'sais, le dernier

chapitre avec la scène où ils...

Ah, vous êtes pas

rendue au dernier chapitre?


FATIMA

Non. Non, pas encore.

Donne.

Donne, donne.

Je veux voir.


BASTIEN distribue des copies du dernier chapitre aux filles de l'école.


BASTIEN

Ah, Joëlle!

J'imagine que tu viens chercher

ta copie, toi aussi.

En tout cas,

bonne lecture.


Plus tard, au local du journal, SAMI exécute sa routine de toréador devant VINCENT et MADAME CARDINAL.


BASTIEN

(Criant à chaque mouvement)

Oh!

Oh, si!

Oh!

OK.

Oh!

Olé!


MADAME CARDINAL

Wow, Bastien!

Ça a rien à voir

avec tantôt.

Quelle assurance!

Quel aplomb!


VINCENT

Un vrai

muchacho.


BASTIEN

On dit torero, mais merci.


MADAME CARDINAL

Qu'est-ce qui s'est

passé? Comment t'as fait?


BASTIEN

Je me suis inspiré de votre

conseil et j'ai affronté

une de mes peurs afin de mieux

m'aider dans ma routine.


MADAME CARDINAL

Je sais pas quelle peur t'as

choisie, mais ça marche.


VINCENT

T'es sûr que c'est pas muchacho?


MADAME CARDINAL

En fait,

muchacho, ça veut

garçon en espagnol,

donc c'est pas faux de...


Le cellulaire de MADAME CARDINAL sonne.


MADAME CARDINAL

Excusez-moi deux secondes.


VINCENT

As-tu réussi à aller voir

des filles, finalement?


BASTIEN

Ah oui, plein!


VINCENT

Hein! Comment t'as fait?


BASTIEN

Avec Jennifer,

on a fait des photocopies

du chapitre osé

et on l'a distribué...


VINCENT

À des filles?


BASTIEN

Oui.


VINCENT

Si les filles se mettent

à lire le chapitre osé,

c'est sûr qu'elles

gagneront le concours.

Combien

t'en as distribué?


BASTIEN

Je sais pas. 100?


VINCENT

100?


MADAME CARDINAL trouve une feuille sur le bureau.


MADAME CARDINAL

C'est quoi,

cette photocopie-là?


BASTIEN

Ah, c'est l'extrait

d'un livre, euh...


VINCENT

C'est Jennifer

qui distribue

de la littérature érotique

dans l'école.


MADAME CARDINAL

C'est pas

dans le cadre d'un cours?


VINCENT

Non.


BASTIEN

Oui, c'est dans

le cadre d'un cours

axé sur, euh...


VINCENT

C'est Jennifer qui a forcé

Bastien à distribuer des copies

du chapitre à toutes les filles

qui en voulaient dans l'école.

C'est pas correct.


MADAME CARDINAL

Bien, non.

En fait, c'est pas correct,

là, parce que

les photocopies,

c'est permis

dans un cadre pédagogique,

seulement.

Copier un livre en partie,

c'est comme télécharger

une chanson illégalement.

T'sais, c'est interdit

parce que

l'auteur reçoit pas

l'argent pour son travail.

Mais cela dit,

je suis assez contente

que ça vienne de Jennifer.


VINCENT

Pourquoi

vous êtes contente?


MADAME CARDINAL

Parce que j'avais peur

qu'un prof ait volé mon idée.


BASTIEN ET VINCENT

(Ne comprenant pas)

Hein?


BASTIEN

Quelle idée?


MADAME CARDINAL

C'est le livre

que je veux vous faire lire

à la prochaine session.


FATIMA intercepte MONSIEUR PRUD'HOMME dans le couloir.


FATIMA

Monsieur Prudhomme.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Oui? Oui?


FATIMA

Je viens de lire

le dernier chapitre

de Cousines

clandestines.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Ah oui, le dernier chapitre.

J'en parlais, justement.


FATIMA

Je suis

profondément désolée.

Je suis consciente

que j'ai encouragé

la corruption des moeurs

à Victoire-Desmarais,

mais c'était complètement

involontaire de ma part.


MONSIEUR PRUD'HOMME

La corruption des moeurs?


FATIMA

Je ferai tout ce que je peux

pour réparer ma gaffe.

Je vais personnellement

récupérer

chacune des copies

aux étudiants

et si vous voulez convoquer les

parents en réunion d'urgence...


MONSIEUR PRUD'HOMME

Non, non, non.

C'est une bonne piste

de solution, mais je vais

quand même relire le dernier

chapitre attentivement

pour être certain

de prendre

une décision éclairée.


SAMI aperçoit FATIMA et la rejoint.


SAMI

Euh...

maman?


FATIMA

Non, pas maintenant,

Bolbol.

Je dois régler

quelque chose avec...


SAMI

Avec le dernier chapitre.

Je sais, je... je l'ai lu.


FATIMA

C'est comme ça

que tu lis tes livres?

En commençant par la fin?


SAMI

Bien non!

J'ai lu

des bouts au hasard

puis je suis

tombé dessus par mégarde.

C'était pas mon intention.


FATIMA

Et à la place

de m'en parler,

tu as répandu la nouvelle

dans toute l'école?


SAMI

Je te jure, quand les livres

sont arrivés à la bibliothèque,

tout le monde le savait.

Je le sais pas, je...


FATIMA

Pourquoi

tu m'as rien dit, hein?


SAMI

J'étais pas capable.


FATIMA

(Contenant difficilement sa colère)

Pas capable?

Pas capable.

Tu aurais dû

me le dire quand même.


SAMI

Comment tu voulais

que je te le dise?

Regarde

comment tu réagis.


FATIMA

C'est épouvantable!


SAMI

Je sais

que tu trouves ça terrible,

mais la plupart du monde, ici,

trouve ça pas si pire que ça.


MADAME CARDINAL

Mme Mazari!

Vincent m'a dit

que vous alliez traduire

Cousines clandestines

vers l'arabe.


FATIMA

Oui, euh...


MADAME CARDINAL

Accepteriez-vous

de rencontrer mes groupes

la session prochaine?

Je veux mettre le livre à

l'étude

et j'aimerais beaucoup ça

que mes étudiants puissent

vous poser des questions

sur le métier de traductrice

et sur l'Algérie

en général.


FATIMA

Je crois pas

que ça soit une bonne idée

que ce livre

soit au programme.


MADAME CARDINAL

Ah non? Pourquoi?


SAMI

À cause du dernier chapitre.


MADAME CARDINAL

Ah oui, le passage un peu

érotique, à la fin.

Ça peut paraître

un peu audacieux

comme décision,

mais c'est tellement bien écrit

et ça parle d'amour, de respect,

de confiance.

Je me dis

que c'est inévitable de tomber

sur un petit peu d'érotisme

dans la littérature.

Si ça peut leur donner

le goût de lire,

ça sera déjà ça

de pris, hein?


Le lendemain, JENNIFER, SAMI et VINCENT arrivent à l'école.


JENNIFER

Ta mère va pas confisquer

les livres, finalement?


SAMI

Non, je pense que sa

discussion avec Mme Cardinal

l'a fait changer d'idée.


VINCENT

Fiou!


JENNIFER

Bonjour, M. Prudhomme. Ça va?


MONSIEUR PRUD'HOMME

(Bâillant)

Oui, oui, oui, ça va.


SAMI

Vous avez l'air fatigué.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Oui. Eille,

j'ai lu toute la nuit.

D'ailleurs, tu diras à ta mère

que le livre qu'elle traduit,

c'est formidable.


VINCENT

Vous l'aviez pas déjà lu?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Oui. Oui.

Mais un bon livre,

ça se lit

au moins deux fois.


JENNIFER

Est-ce que vous avez

les résultats du marathon

de lecture?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Oui, j'ai ça quelque part.

J'ai fait imprimer ça tantôt,

avant de partir. Voilà.


VINCENT

Les gars

qui gagnent, hein?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Attends! Alors, on va voir.

À minuit,

hier soir,

c'est les filles qui menaient.


JENNIFER

Oh, dans tes dents,

Vincent Beaucage!


MONSIEUR PRUD'HOMME

Oui, mais si

on comptabilise

les pages

que j'ai lues cette nuit,

c'est les gars qui remportent

le marathon de lecture!


VINCENT

Dans ta face,

Jennifer Blais!


MONSIEUR PRUD'HOMME

Ça compte pas,

t'es un directeur.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Comment ça, ça compte pas?

Il y a pas d'âge pour lire.

D'ailleurs personne n'a dit

que c'est juste les élèves,

qui pouvaient participer.


VINCENT ET SAMI

(Chantant)

Na, na, na, na!

Hé, hé, hé!

(Propos en anglais)

Goodbye!


MONSIEUR PRUD'HOMME

Justement, Vincent, je voulais

te demander:

tu l'as lu, toi,

Cousines clandestines, aussi?


VINCENT

Certain que je l'ai lu,

puis j'ai adoré ça.


MONSIEUR PRUD'HOMME

C'est parfait!

Je vais pouvoir donner ton nom

pour animer la table ronde

en compagnie

de l'auteur.

On fait ça la semaine

prochaine. Ça te va?

J'aimerais ça

que tu me prépares aussi

une question par chapitre.

Ça, ça serait génial.

Merci, super lecteur!


JENNIFER

Oh,

super lecteur?


SAMI

Je pense que tu vas

être obligé de faire

de la lecture

en diagonale

pour les 597 pages.


VINCENT

597 pages,

c'est pas si long que ça.


SAMI

Puis les 40 questions.


JENNIFER

(Faussement désolée)

Oh!


[Début information à l'écran]

tfo.org/subitotexto

[Fin information à l'écran]


SAMI

Viens créer ton propre univers

de Subito texto.


Générique de fermeture


Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par