Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Le parfum de la victoire

En apprenant que sa mère délaisse son rêve d’entreprise en décrochant un emploi plus stable, Jennifer prend les choses en main. De son côté, Vincent veut remporter le grand pédale-o-thon annuel de l’école et il fait croire à Félicie que son caractère compétitif nuit à sa réputation.



Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Générique d'ouverture


Dans sa cuisine, JENNIFER déjeune. Le téléphone sonne.


JENNIFER

Allô? Oui. Un instant,

s'il vous plaît.

Maman, c'est pour toi.


BRIGITTE

(Prenant le téléphone)

Merci. Oui, allô?

Oui, c'est moi.

(Soudainement excitée)

Bien oui, c'est sûr que je suis

toujours intéressée!

Absolument! Je suis libre!

Très bien! Oui, merci.

À tout à l'heure. Au revoir!


BRIGITTE raccroche.


BRIGITTE

Ha! Ha! Ha!

C'était la propriétaire du spa

qui vient d'ouvrir au Carrefour.

J'ai eu l'emploi

de réceptionniste! Ah!


JENNIFER

Tu commences quand?


BRIGITTE

Ma formation

commence aujourd'hui.


JENNIFER

C'est cool! Tu vas pouvoir

parler de tes savons à ta patronne,

elle pourra peut-être en vendre!


BRIGITTE

(Hésitante)

Ah... oui. Non, sais-tu?

Je pense que pour les savons,

on va oublier ça pour un petit bout.


JENNIFER

C'est ton rêve

d'avoir ton entreprise!


BRIGITTE

Oui, bien, le rêve

va devoir attendre.


JENNIFER

Pourquoi?


BRIGITTE

Parce qu'on a des factures

à payer, ma chouette.


Début animation

On voit le visage découragé de JENNIFER sur lequel on peut lire :« Trop poche! ».

Fin animation


Dans l'aire sociale de l'école, FRANK installe des vélos stationnaires. VINCENT arrive.


VINCENT

Hé, salut, Frank!


FRANK

Hé, de bonne heure

sur le piton, mon Vincent!


VINCENT

Yes, sir!


FRANK

Prêt pour le grand

pédale-o-thon?


VINCENT

Oui! C'est justement pour ça

que je suis là.

Je vais m'échauffer un peu

avant les cours.


FRANK

T'es au courant que la

compétition est juste à 19 heures?


VINCENT

Oui, je sais, mais je veux

avoir le plus de temps possible

pour m'échauffer.


FRANK

T'échauffer pendant

12 heures?


VINCENT

Ça me laisse pas tant

de temps que ça!

Avec les cours, j'ai calculé

que ça me laisse seulement

4,25 heures de pratique.


VINCENT s'installe sur un vélo et commence à pédaler.


FRANK

OK! Tu veux vraiment gagner.


VINCENT

Oui.


FRANK

Hum!


VINCENT

Je veux prouver à mon père

que je prends le cyclisme

au sérieux.


FRANK

Attends, laisse-moi deviner.

Euh... pour qu'il t'achète

un nouveau vélo!


VINCENT

Non.


FRANK

Non?


VINCENT

Non, pas juste un vélo!

Un Fixie!


FRANK

Un Fixie...?


VINCENT

C'est un vélo de course.

Si je gagne, il va se rendre

compte que je suis rendu

trop bon pour mon vieux

vélo tout croche.


FRANK

Bien, bonne chance! Veux-tu

savoir avec qui t'es en équipe?


VINCENT

Hein? En équipe?

Je pensais que le gagnant,

c'est celui qui faisait la plus

grande distance en dix minutes.


FRANK

L'équipe qui fait la plus

grande distance en dix minutes.

J'ai tiré les équipes au sort.

Toi, t'es avec Mme Cardinal.


VINCENT

Ark, une prof!

Bien là, comment ça?


FRANK

C'est ouvert à tout le monde.


VINCENT

Toi, t'es avec qui?


FRANK

Je suis avec...


FÉLICIE arrive.


FRANK

Justement!


FÉLICIE

(Tapant dans la main de FRANK)

Hé, partenaire!


VINCENT

C'est quoi? C'est arrangé,

c'est ça?


FÉLICIE

Pas du tout.

Pourquoi ça serait arrangé?


VINCENT

Tu te retrouves

avec Frank l'athlète,

puis moi, Mme Cardinal.


FÉLICIE

Attends! T'es avec

Mme Cardinal?

Ha! Ha! Ha!

On va tellement les planter!


FRANK

(Imitant un commentateur)

Après le ping-pong,

elle s'attaque

au vélo stationnaire:

le retour de Félicie la féroce.


FÉLICIE

(Offusquée)

Quoi? J'ai le droit d'avoir

envie de gagner.


VINCENT

Puis moi?

Je peux changer de partenaire,

s'il te plaît, Frank?


MME CARDINAL

Pourquoi tu veux changer

de partenaire?


VINCENT

Hein? C'est quoi,

la question?


MME CARDINAL

C'est qui, ta partenaire?


VINCENT est visiblement mal à l'aise.


MME CARDINAL

Je te taquine! Tu vas voir,

je suis pas si mauvaise!

Hé!


MME CARDINAL tend la main à VINCENT pour qu'il tape dans celle-ci.


VINCENT

Super.


De retour avec JENNIFER et BRIGITTE.


JENNIFER

Tu veux abandonner ton rêve

d'avoir ton entreprise

pour payer des factures?


BRIGITTE

C'est aussi ça,

la vie, hein.


JENNIFER

C'est un peu plate, la vie.


BRIGITTE

Ma chouette, je fais juste

mettre les choses sur la glace

pour un petit bout.


JENNIFER

C'est ça, t'abandonnes.

C'est combien de temps,

ça, un petit bout?


BRIGITTE

Je sais pas.

Le temps que je m'habitue

à mon nouveau poste au spa.


JENNIFER

Tu pourrais faire les deux:

le spa et les savons.


BRIGITTE

Je viens enfin de me trouver

un emploi stable.

Je vais faire

des grosses journées.

Je préfère me concentrer

là-dessus.

Tu sais, tu comprends,

les savons,

c'est beaucoup d'efforts, puis

ç'a pas rapporté grand-chose

jusqu'à maintenant.


JENNIFER

T'avais contacté plein

de monde, de boutiques

qui auraient pu les vendre,

tu t'étais même fait une liste.


BRIGITTE

Mais personne m'a rappelée.


JENNIFER

Pourquoi toi,

tu les rappelles pas?


BRIGITTE

Ah! Parce que, c'est comme ça.


JENNIFER

Moi, je pense plus

que tu te trouves des excuses.


BRIGITTE

Moi, je pense plus

que j'essaie de me rendre

à l'évidence.


JENNIFER

C'est-à-dire?


BRIGITTE

C'est-à-dire que les savons,

c'est un beau passe-temps,

mais je pense pas qu'on puisse

vivre de ça en ce moment.

Puis... de toute façon,

j'ai mis mon matériel

de fabrication en vente

sur un site de petites annonces.


JENNIFER

Quoi?


BRIGITTE

Pourquoi ça t'affecte

tant que ça?


JENNIFER

Je te l'ai dit! On dirait que

tu veux abandonner ton rêve

d'avoir ta propre entreprise,

maman!


BRIGITTE

Mais j'abandonne rien.

Si tu veux, on se reparlera

de tout ça ce soir, OK? Bye.


On se retrouve à l'école où MADAME CARDINAL pédale sur un vélo stationnaire, assistée par VINCENT. FRANK et FÉLICIE s'entraînent plus loin.


VINCENT

OK, c'est bon.

On lâche pas.


MADAME CARDINAL

(Très essoufflée)

Ça va...

Plus 20 ans, comme ils disent!

Ha! Ha! Ha!

Je pense que je suis un petit

peu trop haut.


MADAME CARDINAL repositionne son banc.


MADAME CARDINAL

Ah! Oh! Ah! Ah oui!


MADAME CARDINAL

Oh! Attends, j'ai perdu

ma pédale. Juste...


VINCENT aide MADAME CARDINAL à remettre son pied sur la pédale.


MADAME CARDINAL

Oui. Attends un peu. Voyons!

OK! Elle est repartie!

C'est bon! Wouh! Ha! Ha!

Hé!


VINCENT

Juste de même,

ça fait combien de temps

que vous êtes embarquée

sur un vélo?


MADAME CARDINAL

Ah! Je sais pas trop, là. Ah...

Ça fait combien de temps

que je pédale?


VINCENT

Une minute et demie.


MADAME CARDINAL débarque du vélo. Elle est très essoufflée et peine à reprendre son air. Plus loin, FRANK et FÉLICIE pédalent. Cette dernière se moque de MADAME CARDINAL.


MADAME CARDINAL

Oh! OK, je vais prendre

une petite pause. Ha! Ha!

Oh! Ah...


VINCENT

Êtes-vous sûre que ça va?


MADAME CARDINAL

Oui, Je fais juste reprendre

mon souffle, ça va être correct.


VINCENT

OK.

Peut-être que dans le fond,

vous devriez peut-être

pas participer.


MADAME CARDINAL

Comment ça?


VINCENT

Pour le bien-être

de votre santé.


MADAME CARDINAL

Mais non, voyons donc!

Il est-tu drôle, lui!

Je suis correcte.

Il faut juste que je reprenne

le rythme un peu. Ça va aller.

Hé, ouh! Je me suis levée vite.

C'est...


MADAME CARDINAL est étourdie et se rassoit sur le vélo pour éviter de tomber.


MADAME CARDINAL

Non, ça va pas.

Ça va pas, ça va pas.

Oh! Hé, je vois du...

du blanc.


Plus tard, FÉLICIE rejoint VINCENT devant le casier de ce dernier.


FÉLICIE

Ha! ha! ha!

T'aurais dû t'entendre:

"Pour le bien de votre santé."


VINCENT

C'est vrai, j'étais certain

qu'elle allait tomber

dans les pommes.


FÉLICIE

Tu veux juste

une autre partenaire.


VINCENT

Mme Cardinal va s'entraîner,

on va gagner, puis mon père

va m'acheter mon Fixie.


FÉLICIE

(Sceptique)

Oui, oui!


JENNIFER

(S'approchant)

Allô! Viens-tu manger

à la maison, toi, ce midi?


VINCENT

Non, je peux pas.

Ce midi, j'aide ma partenaire

à s'entraîner

pour le pédale-o-thon. Pourquoi?


JENNIFER

Je veux aider ma mère

avec son entreprise de savons.

Elle s'est trouvé un nouvel emploi.


VINCENT

Ah! C'est bien cool!


JENNIFER

C'est cool, mais à cause de ça,

elle ne pourra plus s'occuper

de ses savons.


VINCENT

Ah... C'est dommage.

De toute façon,

je pense que ça marchait pas

fort, fort, son affaire.


JENNIFER

C'est pas parce que ça marche

pas du premier coup

qu'il faut qu'on abandonne.


VINCENT

C'est même pas

ton entreprise.


JENNIFER

Puis, ça? Je veux rappeler

les commerces que ma mère

a déjà contactés

qui ont dit peut-être,

puis j'avais besoin de quelqu'un

avec une voix sérieuse.


VINCENT

(Prenant une voix formelle)

Eh bien, désolé,

mais je ne peux pas.


FÉLICIE

Franchement!

Tu devrais y aller.

Tu sais, t'as aucune chance

de gagner le pédale-o-thon.

Laisse donc tomber

tout de suite!


JENNIFER

Ah, je vois!

La féroce Félicie

est de retour!


FÉLICIE

(S'éloignant)

Arrêtez donc avec ça!


JENNIFER

T'es sûr que tu veux pas

m'aider, s'il te plaît?


VINCENT

Certain. Mais je peux

te donner un super bon truc,

par exemple.


JENNIFER

Hum?


On se retrouve plus tard avec JENNIFER assise sur un divan dans le salon. JULIEN B. approche.


JULIEN B.

Pourquoi tu mets une guenille

sur le téléphone?


JENNIFER

C'est un vieux truc.

Ça va changer ma voix.

Tasse-toi,

s'il te plaît.

OK...


JENNIFER signale un numéro.


JULIEN B.

(Se moquant)

La passoire!


JENNIFER

Chut!

(Prenant une voix sérieuse)

Bonjour, hum!

Oui, je suis Jennifer,

je suis une représentante

des savons Brigitte.

Je sais que ma mère... euh,

hum!

(Prenant une voix plus grave)

Ma collègue vous a contacté

il y a quelques semaines.


JULIEN B. rit.


JENNIFER

Oui? Oui, je... je suis

une vraie représentante.

Les savons Brigitte,

oui, c'est une vraie compagnie.

Euh... Mais, merci.

(Raccrochant)

Voyons, elle

était bien bête!


JULIEN B.

Je te l'avais dit,

ça marcherait pas, là.


JENNIFER

Relaxe, c'est juste

mon premier appel.


JENNIFER s'apprête à quitter le salon. Elle marche sur un objet.


JENNIFER

Ayoye!

Ça te tenterait pas de ramasser

tes bébelles avant que quelqu'un

se tue? Merci!


JULIEN B. imite JENNIFER en parlant en charabia, puis ramasse ses objets.


JENNIFER

(Au téléphone)

Oui, bonjour.


JULIEN B.

(Répétant après JENNIFER)

Bonjour.


JENNIFER

Je suis une représentante

des savons Brigitte...


JULIEN B.

Je suis une représentante

des savons Brigitte...


JENNIFER

...et je m'appelle Jennifer.


JULIEN B.

...et je m'appelle Jennifer.


JENNIFER

Oui, ma collègue

vous a contacté

il y a quelques semaines....


JULIEN B.

Oui, ma collègue

vous a contacté

il y a quelques semaines....


JENNIFER est déconcentrée dans ce qu'elle dit.


JENNIFER

Chut! Julien!


Dans le local du journal, VINCENT rejoint FÉLICIE.


FÉLICIE

Hé, salut!


VINCENT

Salut. Puis, comment ça va,

l'entraînement avec Frank?


FÉLICIE

On a réussi à faire 9,5 km.


VINCENT

Ah oui?


FÉLICIE

Toi, ça va?


VINCENT

Oui, oui, ça va.

On a à peu près fait la même

distance que vous, là.

Elle est vraiment bonne,

finalement, Mme Cardinal.


FÉLICIE

Elle est nulle, hein?


VINCENT

Ah! C'est l'enfer.

Même sur un vélo stationnaire,

elle a failli se faire frapper

par un autobus.


FÉLICIE

Ha! Ha! Ha!


VINCENT

C'est pas drôle.


FÉLICIE

Je m'excuse.


VINCENT

Tu sais, je... je pense à ça, là.

Ça aurait quand même été cool

qu'on soit en équipe ensemble.


FÉLICIE

Oui!


VINCENT

On aurait gagné, c'est sûr.


FÉLICIE

Ouais!


VINCENT

Dans le fond, si on demande

à Mme Cardinal puis Frank,

je suis sûr que ça les

dérangerait pas

qu'on se mette en équipe.


FÉLICIE

Es-tu malade?

Tu me demandes ça

parce que t'es dans le trouble.


VINCENT

Non, là!

Ça aurait été

le fun qu'on soit ensemble.


FÉLICIE

Tu viens de me dire que c'est

parce qu'on aurait gagné.


VINCENT

OK, mais c'est pas juste ça.


FÉLICIE

Moi aussi, je veux gagner.


VINCENT

Bien oui! Ça, je le sais.

On le sait tous.


FÉLICIE

Qu'est-ce que t'essaies

de dire, là?


VINCENT

Hum? Bien là, tu le sais.


FÉLICIE

(Confrontant VINCENT)

Non. Je le sais pas.

Tout le monde arrête pas

de m'achaler avec ça

depuis ce matin,

mais je sais pas pourquoi.


VINCENT

Chaque fois qu'il y a un

match, une compétition

ou un tournoi de quelque chose,

tu dois tout le temps gagner.


FÉLICIE

C'est pas vrai!


VINCENT

Peut-être, mais t'es en train

de te faire une réputation

de folle de la compétition.


FÉLICIE

OK. Je te gage

que je vais te prouver

que je suis pas compétitive.


VINCENT

Tu me gages

que tu vas me prouver

que t'es pas compétitive?


FÉLICIE

Laisse faire.


De retour avec JENNIFER qui fait ses appels. JULIEN B. continue de répéter tout ce qu'elle dit.


JENNIFER

Oui, je suis

une vraie représentante. Chut!

Oui. La compagnie

Savons Brigitte,

c'est une vraie compagnie.

Ah! Bien, merci.

(Raccrochant)

Ah! Tu m'énerves,

mais t'avais raison.


JULIEN B.

Ha! Ha! Ha!


JENNIFER

J'abandonne.


Découragée, JENNIFER se couche sur le divan. Le téléphone sonne.


JENNIFER

Allô? Non, Brigitte est pas là

pour le moment.

Est-ce que je peux prendre

le message?

(Se relevant d'un bond)

Ah bien! En fait,

je suis une représentante

des Savons Brigitte.

Oui, ma collègue vous a contacté

puis vous la rappelez?

Nous rencontrer? Absolument!

Demain? Sans problème,

sans problème. Oui, oui,

on a plein d'échantillons.

Ah bien... Parfait. Merci beaucoup,

à demain. Au revoir!


JENNIFER raccroche. Elle est très excitée et saute sur le divan.


JENNIFER

Oh, my God!

Je le savais tellement!

Elle va capoter quand elle va

voir les échantillons!

Wouh-ouh!


JULIEN B.

(Se moquant)

Yeah!Wouh-ouh!

Yes, yes, yes!


JENNIFER

Oh non!


JULIEN B.

Quoi?


JENNIFER

Il n'y a plus d'échantillons!


De retour à l'école. FÉLICIE rejoint MADAME CARDINAL dans un corridor.


FÉLICIE

Mme Cardinal, je voulais vous dire

qu'on est en équipe ensemble

pour le pédale-o-thon.


MADAME CARDINAL

Hein? En équipe?

Bien, comment ça?


FÉLICIE

Longue histoire;

j'ai gagé à Vincent

que je suis pas compétitive.


MADAME CARDINAL

(Insistant sur les mots)

T'as gagé que t'es pas compétitive.


FÉLICIE

Je sais. Gager, c'est être

compétitive, mais on s'en fout.


MADAME CARDINAL

OK. Et tu penses que t'es

moins compétitive

en étant avec moi?


FÉLICIE

Bien oui!

Vous êtes tellement...

... moins athlétique

que Frank.

J'ai plus de chances

de perdre avec vous.

Et ça, ça me dérange

pas du tout.


MADAME CARDINAL

OK. Et Vincent,

il va être avec qui?


Dans un autre corridor, FRANK arrive derrière VINCENT.


FRANK

Hé! Ç'a l'air qu'on serait

en équipe, champion?


VINCENT

Hein?


FRANK

Félicie m'a dit que t'étais au

courant et que t'étais d'accord.


VINCENT

Non!


FRANK

C'est bien compliqué, sérieux.

Je pense qu'on va oublier ça.


VINCENT

Non, non, Frank, Frank!

Je suis super content

d'être en équipe avec toi.


FÉLICIE et JENNIFER s'approchent.


FÉLICIE

Hé, Vincent!

Puis, heureux

des nouvelles équipes?


VINCENT

Oui, mais je...

je t'ai rien demandé.


FÉLICIE

Ah, je sais! Je faisais ça

pour être gentille

et te prouver que je suis pas

trop compétitive.


VINCENT

Ça s'en venait quand même bien

avec Mme Cardinal.


FÉLICIE

Je voulais aussi te dire que

je vais aller aider Jennifer

à fabriquer des savons.


VINCENT

Des savons? T'étais pas censée

juste faire des appels?


JENNIFER

Les appels ont marché,

j'ai besoin de savons

pour rencontrer les clients.

Vu que les parents

seront pas là ce soir,

je vais avoir la cuisine

à moi toute seule,

et Félicie a proposé

de m'aider.


FRANK

Tu voulais pas t'entraîner

après l'école?


FÉLICIE

Non! Gagner une compétition,

c'est bien moins important

qu'aider une amie.

Ah!


FRANK touche le front de FÉLICIE.


FRANK

Elle fait même pas

de température!


FÉLICIE

Je vous l'avais dit:

je suis zéro compétitive.

On y va?


VINCENT

On va les clencher!


FRANK

Mets-en! Wouh ouh!


VINCENT et FANK se tapent dans la main. Plus tard, on se retrouve avec JENNIFER qui fait une recette de savon dans la cuisine.


FÉLICIE

(Pleurnichant assise au sol)

Je vais perdre!

Je vais tellement perdre!


JENNIFER

Je pensais que ça

te dérangeait pas.


FÉLICIE

Es-tu folle? Juste d'y penser,

j'ai mal au coeur.


JENNIFER

Aide-moi donc au lieu de

capoter avec ça, s'il te plaît.


JENNIFER va voir dans le réfrigérateur.


JENNIFER

Qu'est-ce que tu fais?


FÉLICIE

J'arrive! Qu'est-ce que je fais?


JENNIFER

Coupe la glycérine en petits

cubes, ça va fondre mieux.


Le téléphone sonne.


JENNIFER

Hum! Peut-être un autre client?

(Répondant)

Allô? Oui, Brigitte habite ici.

Non, elle est pas là pour l'instant,

mais je peux prendre

les commandes pour elle.

Non, désolée, il y a une erreur.

Le matériel est pas à vendre.

Merci, au revoir.


FÉLICIE

C'était qui?


JENNIFER

Un client qui appelait pour

acheter le matériel de ma mère.


FÉLICIE

Il est à vendre ou pas?


JENNIFER

Oui, mais ma mère le sait pas

qu'un client l'a rappelée.

C'est sûr qu'elle voudrait pas

vendre son matériel

si elle était au courant.


FÉLICIE

Là, elle le sait que t'as

décidé de rappeler ses clients

puis de faire du savon à sa place?


JENNIFER

Oui! Non. Non. Je vais

lui faire une surprise.


FÉLICIE

Ça, c'est pas une bonne idée.


JENNIFER

C'est mieux de vendre son rêve

sur un site de petites annonces?


FÉLICIE

C'est pas ça, mais...


JENNIFER

On va faire des savons,

tout va bien aller.

Ma mère va être super heureuse.

Ça va être parfait, OK?

Coupe, s'il te plaît.


JULIEN B.

Salut! Hé, qu'est-ce

que vous faites?

Ç'a l'air cool!

Je peux vous aider?


JENNIFER

Ha! Elle est bonne.


De retour à l'école avec VINCENT qui s'entraîne et FRANK qui l'assiste.


FRANK

Toi, là, j'imagine que t'as

absolument rien à voir

avec le fait que Félicie veuille

changer les équipes.


VINCENT

Non.


FRANK

Rien à voir non plus avec le

fait qu'elle veuille prouver

qu'elle est pas compétitive.


VINCENT

No. OK, peut-être un peu, là.

Mais de toute façon,

ça lui fera pas de tort

de perdre pour une fois.


FRANK

Qu'est-ce qui te fait dire

qu'elle va perdre?


VINCENT

Hé! En équipe

avec Mme Cardinal!

C'est sûr qu'on va gagner!

Enfin, mon père va se rendre

compte qu'un athlète comme moi

a besoin d'un nouveau vélo!


FRANK

Jasmine est peut-être pas

si mauvaise que ça, tu sais.


VINCENT

Bien là!

Tu l'as vue pédaler tantôt.


FRANK

T'as pas pensé qu'elle

te faisait marcher?


VINCENT

Hein? Bien non, voyons!

Ça se peut pas!

Non, je te dis.

Elle est complètement...


MADAME CARDINAL, l'air très confiant, arrive pour s'entraîner en tenue de sport.


VINCENT

(Hésitant)

... indubitablement...

... pourrie.


MADAME CARDINAL

Allô!


MADAME CARDINAL commence à pédaler.


FÉLICIE

Je vais tellement perdre,

c'est sûr!


JENNIFER

OK, c'est beau.

(Amenant une casserole sur le comptoir)

Attention, c'est chaud!

OK. Brasse, Julien.


JULIEN B.

Ah! C'est cool! On dirait

vraiment une potion magique.


JENNIFER

Julien, brasse, s'il te plaît.

Il faut pas que la glycérine

colle, OK?


FÉLICIE

On fait quoi, là?


JENNIFER

On met le papier!


FÉLICIE

C'est pourquoi,

donc, le papier?


JENNIFER

Pour pas qu'il y ait des trucs

qui tombent dans les savons

pendant qu'ils durcissent.


JULIEN B.

On dirait vraiment

de la lave en fusion!


JENNIFER

OK. Je vais le faire.

Je vais le faire.

Va jouer, là.


JENNIFER brasse. FÉLICIE place les moules et les papiers sur la table et revient au comptoir. VINCENT s'approche subtilement des moules et y place une figurine qu'il sort de ses poches.


JULIEN B.

Attention... c'est chaud!

(Prenant une voix aiguë)

Mais je sais!

(Prenant une voix grave)

Tu vas mourir!

Bl-bl-bl! Ah! Plouf.


JENNIFER

Ça va, Julien?


JULIEN B.

Oui, oui. Super bien.


JENNIFER

Remets le papier

dessus, d'abord.


JULIEN B.

Hum, hum!


De retour à l'école. MADAME CARDINAL pédale sans difficulté, à un bon rythme. VINCENT pédale.


MADAME CARDINAL

Ça va, les gars?


VINCENT

Ouais.


FRANK

Complètement pourrie, hein?


VINCENT

Tu sauras que c'est pas

l'habit qui fait la cycliste.

Ouf! C'est quoi, la meilleure

distance qu'on a faite?


FRANK

Presque huit kilomètres, là.


VINCENT

Puis elle, elle est

rendue à combien?


FRANK

Tu veux pas savoir.


JULIEN B. met d'autres figurines dans les moules pendant que JENNIFER et FÉLICIE travaillent plus loin.


JULIEN B.

Toi, c'est pas

ton jour de chance!

Non, non, non!

Bl-bl...

Dommage!

Bl-bl-bl...

Bl-bl!

Ouah! Ha! ha! ha!


De retour à l'école. VINCENT et FRANK se tiennent près de MADAME CARDINAL qui pédale toujours.


FRANK

Je pense qu'elle a fracassé

notre record en 15 coups de pédales.


MADAME CARDINAL

Oh! Ça fait du bien

de se dégourdir les jambes!


VINCENT

T'as presque fait

dix kilomètres!


MADAME CARDINAL

Oui. Je sais pas ce que j'ai,

j'avance pas.


VINCENT

Donc, si je comprends bien,

tantôt, vous avez fait semblant

d'être pourrie, c'est ça?


MADAME CARDINAL

Oui. Je voulais te faire

une surprise.

C'est plate que tu m'en aies pas

laissé le temps.


FRANK

As-tu pensé à faire

de la compétition?


MADAME CARDINAL

(S'éloignant)

Je suis championne québécoise

de triathlon.


FRANK

Je te jure que je savais pas

qu'elle était championne.


VINCENT

(S'éloignant)

Championne québécoise

de triathlon...


FRANK

Ah! Vincent!


Début animation

On voit le visage de VINCENT en pleurs devant lequel on peut lire : « Adieu mon vélo! ». [Fin animation


De retour avec JENNIFER et FÉLICIE.


FÉLICIE

C'est sûr que je vais

me faire planter!


JENNIFER

Un, tu m'énerves. Et deux,

tu capotes beaucoup trop.


FÉLICIE

Ça paraît que c'est pas toi

qui vas te faire battre

par le fatigant de Vincent!


JENNIFER

Tu vas gagner,

tu vas lui prouver

que t'es pas compétitive.


FÉLICIE

Pas sûre que ce soit dans

ma nature, finalement.


Quelqu'un entre.


JENNIFER

Hein? C'est ma mère!


BRIGITTE

Allô!


JENNIFER

Allô! Ç'a... bien été,

ta journée au travail?


BRIGITTE

Voyons, qu'est-ce

qui se passe ici?


JENNIFER

On fait des savons.


BRIGITTE

J'ai reçu un courriel

du monsieur à qui t'a dit

que je ne vendais plus

mon matériel.


FÉLICIE

Je savais que c'était pas

une bonne idée.


BRIGITTE

Jen?


JENNIFER

Attends, je peux t'expliquer.

C'est parce qu'à midi, j'ai

décidé de faire des appels.


BRIGITTE

Ah bon?


JENNIFER

J'ai rappelé les clients

que t'avais contactés,

mais ç'a pas vraiment marché.


BRIGITTE

Ah! Quelle surprise!


JENNIFER

Non, mais attends.

Là, le téléphone a sonné.

C'était un de tes clients

qui te rappelait pour te dire

qu'il voulait te rencontrer

avec des échantillons.


BRIGITTE

Pour vrai?


JENNIFER

Hum, hum!

Mais là, vu qu'il n'y avait

plus d'échantillons,

j'ai décidé d'en faire

avec ce qui te restait

de matériel.


BRIGITTE

Puis t'as été capable?


FÉLICIE

Oui, on est capables!

C'est facile!


JENNIFER

(Ignorant FÉLICIE)

Oui. On a fait

exactement comme toi.

On a suivi les étapes de ton

livre de recettes à la lettre.

Ils sont presque prêts, là.

On a mis le papier par-dessus

pour que rien tombe dedans

pendant qu'ils durcissent.


BRIGITTE

Hum...


JENNIFER

Regarde. Ta-dam!

(Voyant les figurines)

Ah! Que c'est ça?

C'est pas moi, c'est Julien!

Julien!


BRIGITTE

Julien!


FÉLICIE

Bon! Je vais y aller, moi.

(Croisant JULIEN B.)

Bye, Julien.


JULIEN B.

Qu'est-ce qu'il y a?

Hé! Mes bonshommes!


JENNIFER

Oui, tes bonshommes.


On se retrouve à l'école avec FÉLICIE qui rejoint VINCENT au local du journal.


VINCENT

Hé, Félicie!


FÉLICIE

Allô.


VINCENT

Je...

Je suis content que tu sois là.

Je pensais pas que tu viendrais.


FÉLICIE

Pourquoi je me

serais pas pointée?


VINCENT

Parce que j'ai vraiment pas

été correct avec toi tantôt.


FÉLICIE

OK?


VINCENT

T'obliger à te mettre en équipe

avec Mme Cardinal,

c'était vraiment chien.


FÉLICIE

Puis?


VINCENT

Je regrette, ça fait que...

si tu veux retourner en équipe

avec Frank, ça me dérange pas.


FÉLICIE

Pourquoi je te crois pas?


VINCENT

Non, je te jure.

Je vais pédaler

avec Mme Cardinal.


FÉLICIE

Je suis certaine que c'est

parce que t'as réalisé

que Mme Cardinal est meilleure

que tu le pensais.


VINCENT

(Riant exagérément)

Bien non, voyons!

Franchement,

tu l'as vue tantôt!

C'est un vrai escargot

sur deux roues.


FÉLICIE

Vincent.


VINCENT

OK... Elle est championne

québécoise de triathlon.


FÉLICIE

(Très excitée)

Yes!C'est sûr que je gagne.

C'est sûr!


VINCENT

Bien, justement.

Être en équipe

avec une athlète

professionnelle,

c'est pas la meilleure façon

de prouver à tout le monde

que t'es pas compétitive.


FÉLICIE

Qu'est-ce que

tu veux dire?


VINCENT

Tout le monde va penser

que t'as magouillé

pour être en équipe avec elle.

Mais c'est toi

qui le sais, hein,

féroce Félicie.


On se retrouve avec JENNIFER et BRIGITTE dans le salon devant les savons.


BRIGITTE

Il y a pas de mal

à être compétitif.


JENNIFER

Je sais, mais ça agace Félicie

quand elle se le fait remettre

en pleine face.


BRIGITTE

Peut-être qu'elle pourrait

m'en passer un peu,

de sa compétitivité.

Je me rends compte

que ça en prend pas mal,

pour réussir en affaires.


JENNIFER

Moi, je continue de croire

que ça va marcher, maman.


BRIGITTE

En attendant, je sais vraiment

pas ce qu'on va faire

avec tous ces savons-là.


JENNIFER

On pourrait peut-être couper

autour des bonshommes.

Genre, faire des savons

plus petits.


BRIGITTE

Oui... Des petits bouts

de savon tout croches...

Pas certaine qu'on fasse

beaucoup de profits avec ça.

Ni que la cliente

soit très emballée.


JENNIFER

Oh non, la cliente!

Ah! C'est clair qu'on pourra pas

aller la voir avec ça demain.

Je m'excuse, maman.

J'aurais tellement

pas dû m'en mêler!


BRIGITTE

Je sais que t'as

voulu bien faire.

Te mêler des affaires

des autres,

je vois vraiment pas

de qui tu retiens ça.


JENNIFER

Je sais pas, hein.


JULIEN B. entre dans la pièce. Il est tout mouillé, une serviette de bain autour de la taille.


JULIEN B.

Vite! Un savon!

Un savon!


BRIGITTE

(Tendant un de ses savons à JULIE B.)

Hein?


JENNIFER

Que fais-tu en haut

depuis tantôt?


JULIEN B.

Je me lave.


BRIGITTE

Tu te laves?


JULIEN B.

C'est la seule façon

que j'ai trouvée

pour récupérer

mes bonshommes.


JENNIFER

D'habitude, il faut se battre

avec lui pendant deux heures

pour qu'il aille dans la douche.


BRIGITTE

(Réalisant)

Un savon qui donne envie

aux petits gars...


JENNIFER

... de se laver.


BRIGITTE

... de se laver.

Oui, madame.


De retour à l'école à la remise des prix du pédale-o-thon.


FRANK

Et pour finir, l'équipe gagnante,

avec une distance de 11,5 km,

Mme Cardinal et Félicie.


La foule applaudit. FRANK donne des fleurs à FÉLICIE et MADAME CARDINAL. VINCENT s'éloigne, l'air énervé.


FÉLICIE

Hé, Vincent...

Sauve-toi pas.


VINCENT

Je me sauve pas, je... voulais

aller aux toilettes.


FÉLICIE

Tu me félicites pas?


VINCENT

Pourquoi? Dans le fond,

en gagnant, t'as perdu.

T'es aussi compétitive

que je pensais.


FÉLICIE

Peut-être, mais j'ai décidé

que je m'en fous.


VINCENT

Ça aide pas ta réputation, ça.


FÉLICIE

Arrête donc avec ça!

J'ai peut-être la réputation

d'une fille qui aime gagner,

mais au moins, j'ai pas celle

d'une tricheuse.


VINCENT

J'ai juste essayé d'équilibrer

les équipes, OK?


FÉLICIE

Oui, oui.


MADAME CARDINAL

(S'approchant)

Tiens, tiens! Les deux rivaux

qui font la paix.


FÉLICIE

Vincent était justement

en train de me féliciter

pour notre belle victoire.


MADAME CARDINAL

C'est gentil, Vincent. Il est

tellement pas compétitif!


FÉLICIE

Il a tellement raison de me

dire que je devrais me calmer!


VINCENT

OK, c'est bon.

J'ai peut-être un peu exagéré,

mais au moins,

j'avais des bonnes raisons

de vouloir gagner.

C'était pas juste pour planter

mon adversaire, moi.


FÉLICIE

Il veut convaincre son père

de lui acheter un vélo.


MADAME CARDINAL

Oh! Quelle noble cause!


VINCENT

Bon! J'avoue.

C'est pas comme si j'essayais

de guérir le cancer.

Mais il fait vraiment dur,

mon vieux vélo.


MADAME CARDINAL

Tu veux vraiment

convaincre ton père

de t'acheter un nouveau vélo?


VINCENT

Oui.


MADAME CARDINAL

J'ai peut-être une idée.


De retour avec BRIGITTE et JENNIFER qui emballent les savons.


BRIGITTE

C'est fou!

Comment ça se fait qu'on n'ait

pas pensé à ça avant?


JENNIFER

C'est pas les salons de beauté

qu'on aurait dû appeler,

c'est les magasins de jouets!


BRIGITTE

Hum... Julien était

pas trop triste

qu'on réquisitionne

ses bébelles?


JENNIFER

Bien non. En fait, je lui ai

dit que tu lui en rachèterais.


BRIGITTE

Ouais, mettons. Hum...


JENNIFER

C'est drôle, hein?

Il se fait récompenser

pour ses gaffes.


BRIGITTE

C'est souvent

les pires gaffes qui font

les meilleures inventions.

Qu'est-ce que tu dirais de ça,

ma fille, qu'on devienne associées?


JENNIFER

Genre que ça soit

notre compagnie?


BRIGITTE

Oui, on dirait

que tu me portes chance.


JENNIFER

Tu sauras que c'est pas

de la chance,

c'est de la persévérance.


BRIGITTE

C'est peut-être ça

qui me manquait,

une associée qui a pas peur

de foncer.


JENNIFER

Oui, je vais y penser.


VINCENT, essoufflé, entre.


VINCENT

Ah! Salut!


BRIGITTE

Hé, my God, my God!

Ç'a pédalé fort.


VINCENT

C'est Mme Cardinal. On a fait

la course jusqu'ici.


JENNIFER

Hé, elle est pas si poche

que ça, finalement.


VINCENT

Championne québécoise

de triathlon.

Elle m'a proposé d'assister

à leur entraînement

pour prouver

à papa que je méritais mon...

mon vélo tout neuf.


BRIGITTE

Ah! Bien, bonne chance.


Épuisé, VINCENT se couche sur le divan.


JENNIFER

Hé, ça sent...


BRIGITTE

Ça sent le gars

qui a pédalé fort.


VINCENT

Ça se peut. Désolé.


JENNIFER

Va donc prendre

ta douche.


VINCENT

Je vais la prendre demain.


BRIGITTE

Tiens. Ça, c'est notre nouveau produit.


VINCENT

Hein, c'est bien cool! Il y a

des petits bonshommes dedans!

Hein! On a le droit

de les garder après?


BRIGITTE

Bien oui!


VINCENT

Je vais aller prendre

ma douche tout de suite.


BRIGITTE

Hé! Un savon

qui donne aussi envie

aux grands garçons

de se laver!


JENNIFER

On est en train de révolutionner

le monde de la propreté, maman!


BRIGITTE ET JENNIFER

(Se tapant dans la main)

Oh yeah!


Transition animée


JENNIFER

Viens sur le site Web

de l'émission.

Il y a un jeu super cool

à découvrir.


Site internet

tfo.org/subitotexto


Générique de fermeture

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par