Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Juge et jugements

Punie par son père, Mélanie doit laver le plancher de l’école alors qu’elle vit ses dernières heures de congé! Bastien retouche l’autographe de l’auteur de la prestigieuse bande dessinée qu’il possède en commun avec Francis. « Capotage » à l’horizon?



Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Début générique d'ouverture


Titre :
Juge et jugements

Titre :
Subito texto


Fin générique d'ouverture


C'est le matin à l'école Victoire-Desmarais. MÉLANIE marche dans le couloir avec son père, MONSIEUR PRUD'HOMME.


MÉLANIE

Une punition?

Franchement, papa,

je n'ai plus huit ans!


MONSIEUR PRUD'HOMME

OK. Parce que tu penses

que faire croire à ta mère

que je suis d'accord

pour qu'on t'achète un manteau

qui coûte les yeux de la tête,

tu trouves ça mature?


MÉLANIE

Ça fait 20 fois

que je m'excuse.

J'ai compris.

Pas besoin de me punir.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Je pense qu'il est grand temps

que tu apprennes

la valeur de l'argent, ma fille.


MÉLANIE

Ce message est commandité

par la Société canadienne

des parents qui capotent pour rien.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Le gars des planchers

s'est décommandé, ce matin.


MONSIEUR PRUD'HOMME prend le sceau d'eau et la vadrouille laissés dans la salle des pas perdus et les apporte vers MÉLANIE.


MONSIEUR PRUD'HOMME

J'ai pas le temps

d'en chercher un autre.




MÉLANIE

Tu veux pas sérieusement

que je passe

ma dernière journée de congé

à laver les planchers de l'école?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Comment ça, ta « dernière »

journée de congé?

L'école recommence juste

dans quatre jours.


MÉLANIE

Mais ça me prend

une journée complète

pour magasiner

mes articles scolaires,

puis une autre pour

le ménage de ma chambre.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Il va te rester

toute ta fin de semaine.


MÉLANIE

Mais la fin de semaine,

ça compte pas comme un congé!


MONSIEUR PRUD'HOMME

Mélanie!

J'ai le tournoi de golf

de la commission scolaire,

une rencontre avec

le comité de parents, ce soir,

et j'ai une tonne de choses

à faire d'ici lundi.

Alors, après avoir fait faire

une crise cardiaque

à ma carte de crédit,

il me semble que tu pourrais

m'aider un peu.


À cet instant, une élève traverse la salle des pas perdus.


MÉLANIE

C'est qui la fille bizarre

avec des bas dans ses sandales?


Pendant ce temps dans le local du journal, BASTIEN cherche quelque chose.


BASTIEN

Tut, tut, tut...

Voyons, j'ai pas rêvé.


MAUDE entre dans le local.


MAUDE

Bastien?

Qu'est-ce que tu fais ici?


BASTIEN

Ah, je cherche le rouleau

de plastique protecteur

pour couvrir ma B.D.

Toi?


MAUDE

J'ai rendez-vous

avec Mme Cardinal.

On prépare une édition spéciale

du journal pour la rentrée.


MAUDE trouve le rouleau de plastique protecteur et le tend à BASTIEN.


MAUDE

Tiens.


BASTIEN

Ah! Wow. Merci.

Namasté.


MAUDE

Oui!

Ça pressait, en tout cas,

pour que tu te déplaces

à l'école pendant tes vacances.


BASTIEN

Bien, j'ai promis à Francis

que je ferais plastifier

notre autographe de Steve Lynch

avant la fin de l'été.


MAUDE

C'est qui, ça, Steve Lynch?


BASTIEN

Tu connais pas

Steve Lynch?


MAUDE

Non, je connais pas

Steve Lynch.

Qu'est-ce qu'il a fait

de si extraordinaire?


BASTIEN

C'est le créateur

de Fantastic Man!

On l'a rencontré au CapeCon

de Toronto, Francis et moi.


MAUDE

Oui, je le connais,

quand même,

Fantastic Man.

Je pensais juste que

son créateur était mort.


BASTIEN

Pas encore,

mais ça tardera pas.

Il a 95 ans; on est très,

très chanceux

d'avoir pu le rencontrer.


MAUDE

J'avoue.

Euh... C'est moi ou il a fait

une faute dans ton nom?


BASTIEN

Oui. Il a écrit « Sébastien »

au lieu de « Bastien ».


MAUDE

Pourquoi tu lui as pas dit?

Il aurait pu la corriger.


BASTIEN

On s'en est rendu compte

trop tard

puis Francis voulait pas

qu'on refasse la file.


MAUDE

Bien là,

c'est un peu égoïste!


BASTIEN

Tu trouves, hein.


MAUDE

Oui. Moi, en tout cas,

j'aurais jamais accepté

qu'India Desjardins

fasse une faute d'orthographe

dans mon nom.


Entre temps, MÉLANIE et MONSIEUR PRUD'HOMME sont toujours dans la salle des pas perdus.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Ah! Ça, ça doit être

la petite nouvelle

qui vient pour son évaluation.


MÉLANIE

(Méprisante)

On dirait plus

qu'elle vient faire du yoga.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bon, toi, tu passes la moppe

et tu ne sors pas de l'école

avant que les planchers brillent.


MÉLANIE

Mais ça va me prendre

mille ans!


MONSIEUR PRUD'HOMME entre dans son bureau où l'attend MADAME CARDINAL.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Eh, monsieur! Il est 10 h

et j'ai déjà hâte d'aller

me coucher.


MADAME CARDINAL

Ha, ha, ha!

Vous vouliez me voir?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Oui. La petite nouvelle

qui est là, Sierra,

elle vient passer

son évaluation

pour savoir si on l'envoie

en secondaire II.

J'aimerais ça que tu l'installes

dans la salle de récup.

Puis jette un oeil,

de temps en temps.

Moi, j'ai un 9 trous de golf

dans une heure...


MADAME CARDINAL

Pas de problème!


MONSIEUR PRUD'HOMME

Hé!

Comme si un directeur d'école,

ça avait juste ça à faire,

jouer au golf

à trois jours de la rentrée.


MADAME CARDINAL

Je m'occupe de Sierra.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bon, parfait, merci. Ah oui!

J'aurais besoin de la liste

de toutes les activités

parascolaires.

C'est pour le comité

de parents, ce soir.


MADAME CARDINAL

Je comprends pas.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Tu m'as pas dit,

à la fin de l'année dernière,

que tu voulais monter un nouveau

projet, hyper novateur?


MADAME CARDINAL

Oui! Oui, oui, oui.

C'est le tribunal scolaire.


MONSIEUR PRUD'HOMME

(Déçu)

Ah.


MADAME CARDINAL

Ça a pas l'air enlevant

dit comme ça, mais en fait,

c'est une espèce de méthode

de résolution de conflits.


MONSIEUR PRUD'HOMME

OK. Ça me prendrait

un exemple concret de conflit.

Question d'avoir l'air

professionnel devant

le comité de parents.


MADAME CARDINAL

Pour l'instant, il y a rien

qui me vient en tête...


MONSIEUR PRUD'HOMME

Tu as toute la journée

pour y penser.

On s'en reparle

à mon retour du golf.


MADAME CARDINAL

Je pense pas que j'aurai

le temps de faire ça aujourd'hui.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Oui. Tiens, ça,

c'est l'examen pour Sierra.

Peux-tu le corriger

quand elle va avoir fini?

Les solutions

sont sur mon bureau.




MADAME CARDINAL

Ah parce qu'il faut que

je le corrige en plus?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Hum-hum.

Peux-tu aller préparer

le local de récup,

s'il te plaît?

Je t'amène Sierra

dans cinq minutes.

Tiens.


MONSIEUR PRUD'HOMME donne l'examen çà MADAME CARDINAL. MADAME CARDINAL part. MONSIEUR PRUD'HOMME va voir SIERRA qui l'attend devant son bureau.


MONSIEUR PRUD'HOMME

T'es prête?


SIERRA

Oui, mais avant

que tu partes pour le golf...


MONSIEUR PRUD'HOMME

Non, non.

Avant que vous partiez.

Parce qu'ici,

à Victoire-Desmarais,

les élèves vouvoient

le personnel.


SIERRA

OK, euh...

J'aurais une question à...

vous poser.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Je t'écoute.


Un peu plus loin, MAUDE marche dans le couloir et aperçoit MÉLANIE qui lave les planchers vêtue d'une chienne de travail grise et d'un foulard sur la tête.


MÉLANIE

Ah! Maude!

Ah! Je suis tellement

contente de te voir!


MAUDE

Moi aussi, Mélanie.

C'est ton nouveau look

de la rentrée,

le look concierge?


MÉLANIE

Non. Ça, c'est mon père

qui me force

à laver les planchers

de l'école.


MAUDE

Hi...


MÉLANIE

Pourrais-tu m'aider?

(Suppliante)

Ah, please, please,

please, please...


MAUDE

Non, je peux pas.

J'ai rendez-vous

avec Mme Cardinal.

D'ailleurs, l'as-tu vue?


MÉLANIE

Je ne te parle plus,

espèce d'amie ingrate.


MAUDE part. Tout de suite après, MONSIEUR PRUD'HOMME arrive avec SIERRA.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Sierra, je te présente

Mélanie, ma fille.

Mélanie, je te présente Sierra.

Une nouvelle

à Victoire-Desmarais.


SIERRA

Salut!


MONSIEUR PRUD'HOMME

Elle vient passer

son examen de classement

pour entrer en secondaire II.


MÉLANIE

(Sans enthousiasme)

C'est le fun.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Elle aimerait ça

qu'on lui fasse faire une petite

visite de notre belle école.

Comme ça, elle sera moins

désorientée lundi.


SIERRA

Mais juste si t'as le temps.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bien oui.

Je lui ai dit que...

l'élève la plus douce

et la plus gentille

de Victoire-Desmarais

lui servirait

personnellement de guide.


MÉLANIE

(Incrédule)

Qui ça? Moi?


Pendant ce temps, chez les Beaucage, FRANCIS entre dans la cuisine, suivi de BASTIEN.


FRANCIS

T'étais où? Ça fait 40 minutes

que t'es censé être là.


BASTIEN

Oui, je suis passé à l'école

pour la recouvrir.


FRANCIS

Tu veux dire que notre B.D.

a passé deux mois

dans tes affaires, sans protection?


BASTIEN

Relaxe, là,

il est rien arrivé!


FRANCIS

Mais c'est pas une raison;

ça déchire à rien, ce papier-là.


BASTIEN

Justement, j'y ai fait

super attention aussi.


FRANCIS feuillette la bande dessinée pour vérifier.


FRANCIS

OK, tout a l'air beau.


BASTIEN

J'aurais jamais négligé

un article de collection

aussi important.


FRANCIS

OK, OK, je m'excuse.


BASTIEN

J'espère que tu t'excuses.

J'ai réussi à corriger la petite

niaiserie qui nous gossait.


FRANCIS

Quelle niaiserie?


BASTIEN

La faute dans mon nom.

J'ai enlevé le S puis le E,

puis j'ai mis une boule au B,

pour la majuscule.

Pas pire, hein?

Ça paraît presque pas.


FRANCIS

(Désespéré)

Ah, non, non, non!

Mais c'est pas vrai!


BASTIEN

Qu'est-ce que j'ai fait

de si grave?


FRANCIS

(Criant)

Mais tu viens de corrompre

une oeuvre d'art, épais!


À l'école, MÉLANIE est toujours avec SIERRA et MONSIEUR PRUD'HOMME.


MÉLANIE

Je peux pas rester ici,

mon petit papa chéri d'amour.

J'ai d'autres choses

à faire, cet après-midi.


MONSIEUR PRUD'HOMME

À part laver les planchers?

Je ne pense pas, non.

Bon, il faut vraiment

que j'y aille.

Est-ce que tu vas être correcte

pour ton examen, Sierra?


MONSIEUR PRUD'HOMME part.


SIERRA

Oui, oui, oui.

Bon golf!

(S'adressant à MÉLANIE)

Euh, le local de récupération,

c'est par où?


MÉLANIE

Au bout du corridor, à gauche.


SIERRA se dirige vers l'endroit indiqué par MÉLANIE.


MÉLANIE

Woh, woh, woh, woh!

Qu'est-ce que

tu t'en vas faire, là?


SIERRA

Mon examen?


MÉLANIE

OK! Parce que, en plus,

il va falloir que j'attende

que t'aies fini ton examen

avant de te faire faire

le tour de l'école?


SIERRA

Bien, ça va te donner le temps

de finir de laver

ton beau plancher!


SIERRA part. MÉLANIE fait une grimace. Peu de temps après, MÉLANIE est dans local du journal avec MAUDE.


MÉLANIE

J'en reviens pas.

À cause de lui, là,

je suis pognée ici

toute la journée.


MAUDE

Mais qu'est-ce que t'avais

prévu faire de si important?


MÉLANIE

Euh, relaxer avant que l'école

recommence, peut-être!


MAUDE

Pense aux jeunes du Guatemala

qui ont tout perdu durant

le tremblement de terre.

Ils seraient bien contents

d'être à ta place.



MÉLANIE

Moi aussi, je fais pitié.

Mon père, c'est un dictateur.


MAUDE

Franchement! Il veut juste

que tu l'aides un peu.


MÉLANIE

Non, il m'oblige à l'aider.

C'est de l'exploitation.


MAUDE

OK, d'abord,

tu fais bien pitié.


MÉLANIE

Ça fait que... tu vas faire

visiter l'école à la nouvelle

qui a des bas dans ses sandales,

à ma place.


MAUDE

Non, je peux pas...

La nouvelle qui a des bas

dans ses sandales,

est-ce qu'elle s'appelle Sierra,

par hasard?


MÉLANIE

Tu la connais?


MAUDE

Non, pas vraiment.

Je l'ai juste croisée

deux ou trois fois.

Ah, je vais aller me présenter!


MÉLANIE

Ah, tu peux pas.

Elle est en train

de faire son examen.


MAUDE

Hum.


MÉLANIE

Tu l'as vue où?


MAUDE

Sur ma rue.

Elle a déménagé dans

la petite maison blanche

qui était à vendre.


MÉLANIE

Pas la petite maison chenue

où du monde bizarre habitait avant?


MAUDE

Oui! Ma mère m'a dit

que ça fait trois ans

qu'elle est pas allée à l'école.


MÉLANIE

Trois ans? Ça veut dire

qu'elle a jamais mis

les pieds dans une école

secondaire?


MAUDE

J'imagine.


MÉLANIE

Puis que je peux lui faire

croire n'importe quoi?


MAUDE

Mélanie Prud'homme,

fais pas de niaiseries.

Sierra a l'air super cool.


MÉLANIE

Oh! Je pense qu'on n'a pas

la même définition du mot cool.


MAUDE

Ça te prend pas grand-chose

pour juger quelqu'un, hein, toi.


MÉLANIE

On dirait que ça fait

six mois qu'elle s'est pas brossé

les cheveux.

T'appelles ça « pas grand-chose »,

toi?


MÉLANIE se dirige vers la porte du local et croise MADAME CARDINAL en sortant.


MADAME CARDINAL

Désolée pour le... Oh!

J'étais avec une nouvelle élève

qui doit passer un examen.


MAUDE

Ah, oui, je suis au courant.

(Enthousiaste)

Vous devinerez jamais

ce que j'ai eu comme idée

pour l'édition spéciale

du journal.


MADAME CARDINAL

Désolée, Maude.

Mais l'édition spéciale

du journal va devoir attendre.


Chez les Beaucage, FRANCIS observe l'autographe de Steve Lynch à la loupe.


BASTIEN

C'est sûr qu'avec une loupe,

les détails paraissent

plus gros.


FRANCIS

Même sans loupe,

on voit très bien

que l'encre que t'as utilisée

est pas la même

que celle du stylo

de Steve Lynch.


BASTIEN

Bien, c'est juste

des détails, hein.


FRANCIS

Des détails, coudonc,

tu t'es tu fait lobotomiser?

T'as ruiné notre comic book!


BASTIEN

Déstresse, là, hein.

C'est quand même le vrai

Steve Lynch qui l'a signé.


FRANCIS

Même à ça, n'importe quel fan

va se rendre compte

que cette autographe-là

est pas normale!


BASTIEN

On se calme,

Monsieur-je-pense-juste-à-mon-nombril.

Ça paraît que c'est pas

dans ton nom que Steve Lynch

a fait une faute.


FRANCIS

Mets-en que ça paraît!

Moi, j'aurais jamais eu l'idée

d'aller corriger une autographe

qui va valoir super cher

quand il va mourir!


BASTIEN

Bien moi, j'aurais jamais dû

t'écouter quand t'as refusé

de faire la file

pour qu'il corrige son erreur.


FRANCIS

Ah, OK, parce que là,

c'est de ma faute

si t'as ruiné notre comic book.


BASTIEN

Oui. Tu sauras que je ne suis

pas le seul à penser cela.


FRANCIS

Ah, oui? Qui d'autre?


BASTIEN

Bien... Maude.


FRANCIS

Ah, oui?...


Au même moment, à l'école, MAUDE et MADAME CARDINAL sont toujours dans le local du journal.


MAUDE

J'avais une super bonne idée.


MADAME CARDINAL

C'était quoi?


MAUDE

Couvrir le tremblement de terre

au Guatemala, mais avec la vision

des jeunes, là-bas.

J'ai ramassé plein d'informations.


MADAME CARDINAL

Ah, je suis tellement

désolée, Maude.

T'as raison, c'est

une super belle idée!


MAUDE

Vous pouvez vraiment pas

vous libérer?


MADAME CARDINAL

Non! M. Prud'homme m'a

vraiment prise au dépourvu.

J'ai une demi-journée

pour tout élaborer

mon projet de tribunal scolaire.


MAUDE

À moins que je vous aide!

Comme ça, on pourrait se mettre

sur l'édition spéciale

du journal tout de suite après.


MADAME CARDINAL

Bonne idée!

Un coup de main,

ça me fera vraiment pas

de tort, hein.


MAUDE

Cool!

Qu'est-ce qu'il faut faire?


MADAME CARDINAL

Bien, élaborer

toutes les procédures

et trouver un exemple

de conflit à résoudre.


MAUDE

Conflit à résoudre...


MADAME CARDINAL

Oui.


MAUDE

Ah, j'en ai un!

Il y a une élève qui est

présentement en conflit

avec le directeur.


MADAME CARDINAL

Ha, ha, bel essai.

Mais je pense pas

que ce soit une bonne idée

de me mêler aux affaires

de famille entre Jean-Pierre

et Mélanie... Non.


Pendant ce temps, SIERRA va rejoindre MÉLANIE dans la salle des pas perdus.


SIERRA

Bon, bien, j'ai fini

mon examen.

On peut commencer

la visite.


MÉLANIE

Cool! Mais avant,

je pense qu'il faudrait

que tu saches

ce qui t'attend, lundi.


SIERRA

Qu'est-ce qui m'attend

de spécial?


MÉLANIE

Vu que t'es nouvelle,

tu vas avoir à passer

une initiation.


SIERRA

Quel genre d'initiation?


MÉLANIE

Genre vraiment dégueulassse

avec du Jell-O,

de la farine, des oeufs...


SIERRA

Si c'est juste salissant,

ça me stresse pas trop.


MÉLANIE

Mais c'est pas tout!

Il va falloir que tu chantes

devant toute l'école,

menottée à une table,

déguisée en singe.


SIERRA

Pour vrai?


MÉLANIE

Oui.

Mais si tu passes

une petite initiation

tout de suite,

je pourrais peut-être m'arranger

pour que tu sautes

celle de lundi.


SIERRA

J'aurai pas besoin de chanter

devant tout le monde?


MÉLANIE

Non! Tout ce que t'as à faire,

c'est de laver le plancher

à ma place.


SIERRA

Laver le plancher?


MÉLANIE

Oui! C'est super facile.

Tu prends la moppe,

tu la trempes...

Tu l'essores.

Ah! Et tu laves.

Avoue que...

c'est pas super humiliant

comme initiation.


SIERRA

J'avoue.


SIERRA prend la vadrouille et commence à laver le plancher.


MÉLANIE

Ça fait que, comme ça...

c'est la première fois

que tu fréquentes

une école secondaire?


SIERRA

Oui. Les trois dernières années,

j'ai suivi mes cours à la maison,

avec mes parents comme profs.


MÉLANIE

Hi! Ha, ha, ha! Tu vas avoir

tout un choc, hein!


SIERRA

Je suis déjà sortie

de chez nous, quand même!


MÉLANIE

Oui, peut-être.

Mais ici, c'est... vraiment

comme une prison.


SIERRA

T'exagères pas un peu?


MÉLANIE

Pantoute!

Pourquoi tu penses que mon père

me force à laver le plancher?

Parce qu'il aurait voulu

être directeur de prison!

Il a l'air de rien, comme ça,

mais c'est un vrai dictateur.

Ça fait que, frotte.

Parce qu'il serait capable

de te faire recommencer

tout ça au complet.


MÉLANIE se met à texter alors que SIERRA lave le plancher. Un peu plus tard, MADAME CARDINAL est seule dans le local du journal et MAUDE vient la rejoindre.


MAUDE

Puis, ça avance?


MADAME CARDINAL

Non! J'arrive pas à trouver

un exemple de conflit

qui pourrait avoir l'air crédible.


MAUDE

Je sais pas si ça peut

vous rassurer, mais...

j'ai trouvé un...

costume de juge!


MAUDE sort une grande toge noire de derrière son dos.


MADAME CARDINAL

T'as trouvé ça où?


MAUDE

Au costumier.

Puis j'ai aussi... ça.


MAUDE montre un maillet en jouet.


MAUDE

Pour faire comme un... maillet.

Je me suis dit que ça pourrait

faire l'affaire en attendant.


MADAME CARDINAL

Merci! Mais je pense pas

que ça va être suffisant

pour convaincre M. Prud'homme.


À cet instant, FRANCIS entre dans le local du journal.


FRANCIS

De quoi tu te mêles,

Maude Allard-Fraser?


MAUDE

De quoi tu parles?


FRANCIS

Ta super idée de génie

de faire corriger l'autographe

de Steve Lynch!


MAUDE

Hein?


FRANCIS

T'as dit à Bastien

d'effacer des lettres

et de repasser au crayon.



BASTIEN

(Mal-à-l'aise)

Non, c'est pas exactement

comme ça que ça s'est passé.


MAUDE

C'est pas pantoute comme ça

que ça s'est passé.

J'ai jamais dit de corriger

l'autographe toi-même.


FRANCIS

Il me semblait, aussi.


MAUDE

En même temps,

je comprends un peu Bastien.


FRANCIS

Puis moi, me comprends-tu

d'être fru,

de me ramasser avec une B.D.

qui ne vaut quasiment plus rien?


BASTIEN

Change de toune,

il n'y a pas juste l'argent

dans la vie.


FRANCIS

OK, lègue-moi

la moitié de tes parts.

Comme ça, si un jour,

on vend la B.D.,

je vais faire 75% des profits.


BASTIEN

Es-tu malade?


FRANCIS

C'est de ta faute!

C'est ta responsabilité de me

rembourser pour ton erreur.


MAUDE et MADAME CARDINAL se regardent d'un air complice.


BASTIEN

Si tu m'avais écouté,

il y en aurait pas eu, d'erreur.


BASTIEN et FRANCIS quittent le local.


MADAME CARDINAL

Est-ce que tu penses

la même chose que moi?


MAUDE

Certainement, Votre Honneur.


MADAME CARDINAL sort du local pour parler à FRANCIS et BASTIEN. Dans la salle des pas perdus, MÉLANIE mange une collation en regardant SIERRA laver le plancher.


MÉLANIE

Bon! As-tu presque fini?

Il faudrait vraiment

qu'on commence la visite.


SIERRA

Oui, ça sera pas long.


BASTIEN et FRANCIS entrent dans la salle des pas perdus en se chicanant. MADAME CARDINAL les suit.


BASTIEN

Je veux pas que l'école s'en mêle.

Ça reste entre toi puis moi.


FRANCIS

Juste parce que tu le sais

que j'ai raison.


MADAME CARDINAL

Bastien, attends, là!


SIERRA

Hé! Mon beau plancher propre.


MADAME CARDINAL

Il va quand même falloir

que quelqu'un tranche

pour le régler, votre conflit!


BASTIEN

OK! Mais à une condition:

je veux que Maude

soit mon avocate.


MADAME CARDINAL

Accordé!


FRANCIS

On a le droit

d'avoir un avocat?


MADAME CARDINAL

Oui.


MAUDE entre dans la salle des pas perdus.


MAUDE

Où est-ce que vous allez tous?


BASTIEN

Maude, je t'annonce

que tu es mon avocate.


MAUDE

Ah!


MADAME CARDINAL

Bastien et Maude,

allez préparer votre défense.

(S'adressant à FRANCIS)

Toi, trouve-toi un avocat.


FRANCIS

Où est-ce je peux le trouver?

Il y a personne dans l'école.


FRANCIS, BASTIEN, MAUDE et MADAME CARDINAL se tournent vers SIERRA et MÉLANIE.


MÉLANIE

Nous, on est

très, très occupées.

Hein, Sierra, il faut que

je te fasse visiter l'école.


SIERRA

OK!

(S'adressant à MADAME CARDINAL)

J'ai laissé ma copie

d'exam dans le local!


MÉLANIE et SIERRA quittent la salle des pas perdus.


MADAME CARDINAL

OK! Je vais aller la corriger

tout de suite!

Alors, hop, hop, hop!

Allez vous préparer.

Il reste deux heures avant

que M. Prud'homme arrive

et qu'on commence le procès!


Peu de temps après, MÉLANIE et SIERRA entrent dans le local du journal.


MÉLANIE

Bon! Ici, on devrait

avoir la paix.


SIERRA

C'était quoi, cette histoire-là

de procès avec Jasmine?


MÉLANIE

Ah! Mme Cardinal.

C'est le bras droit de mon père.

C'est elle qui juge

les élèves poches.


SIERRA

Les élèves poches?


MÉLANIE

Oui.

Tous ceux qui copient

ou qui font pas leurs devoirs,

ou qui pochent leurs examens,

c'est elle qui leur donne

leur condamnation.


SIERRA

Quel genre de condamnation?


MÉLANIE

Genre...

Bien, ici, tu vois, ça s'appelle...

la salle des tortures.

C'est ici qu'on envoie

les élèves qui pochent leurs examens

pour qu'on leur rafraîchisse

la mémoire avec de l'eau glacée.


SIERRA

Ouh! Grosse torture!

C'est pas mal plus drôle

que cruel, je trouve.


MÉLANIE

Bien... quand tu vas

avoir passé une journée complète

en prison, tu vas trouver ça

vraiment moins drôle.


SIERRA

En prison...


MÉLANIE

Oui!

Rentre.


MÉLANIE laisse SIERRA entrer dans le placard du local du journal.



MÉLANIE

Tu vas voir que...

c'est pas mal petit

quand il faut que tu y passes

deux heures.


MÉLANIE ferme la porte.


SIERRA

Hé! Il y a un crâne!


MÉLANIE

Oui! Il paraît que...

c'est un ancien élève

qui a fait une crise cardiaque

après avoir passé

une journée complète en prison.


SIERRA

Euh, je me sens pas bien.

Ouvre la porte.

Je veux sortir.


MÉLANIE

T'es sûre?

Ça fait juste deux minutes...


SIERRA

(Paniquée)

Ouvre la porte! Ouvre!


SIERRA cogne sur la porte.


MÉLANIE

OK, OK, OK!


MÉLANIE ouvre la porte et SIERRA sort en courant.


SIERRA

Je veux m'en aller.

Je veux sortir d'ici.

C'est une école de fous!


MÉLANIE

Sierra! Attends, c'est...

C'est pas si pire que ça!


MÉLANIE s'élance derrière SIERRA.


MÉLANIE

Sierra!


Dans un autre local, MADAME CARDINAL est assise à un bureau, vêtue de la toge noire de juge. FRANCIS, MAUDE et BASTIEN se tiennent devant elle.


FRANCIS

Euh, excusez-moi,

madame la juge.


MADAME CARDINAL

Votre Honneur, Francis.


FRANCIS

Excusez-moi. Votre Honneur.

Est-ce qu'on commence bientôt?


MAUDE

Il faut attendre M. Prud'homme.


FRANCIS

Bien, on pourrait

commencer sans lui.

J'attendrai pas

tout l'après-midi.


MADAME CARDINAL

Bon, OK.

Je déclare la cour ouverte!


FRANCIS

Votre Honneur, permettez-moi

d'invoquer mon droit

à une défense pleine et entière.


MADAME CARDINAL

Mais encore?


FRANCIS

Bien, c'est ça.

Comme j'ai pas trouvé d'avocat,

je demande que le procès

soit reporté.


MAUDE

Objection, Votre Honneur!


FRANCIS

Objection à l'objection,

Votre Honneur.


MAUDE

Non, tu peux pas t'objecter

à mon objection.


MADAME CARDINAL

(Découragée)

Eh, misère!




Entre temps, MÉLANIE se rend dans le bureau de son père et fouille sur le bureau.


MÉLANIE

Ah! OK.

Ah!


MÉLANIE prend le téléphone.


MÉLANIE

555-0192.

(Parlant au téléphone)

Oui, bonjour! Oui.

Est-ce que je pourrais parler

à Sierra, s'il vous plaît?

OK. Est-ce que vous savez

où je pourrais la trouver?

Elle est à l'école!

Vous êtes sûre de ça, là?

Ah, non, c'est juste que...

je croyais pas que l'école

était commencée.

Non, non, je laisserai pas

de message.

C'est pas nécessaire.

Ha, ha. Oui!

OK, merci beaucoup.

Une bonne journée!

Ha, ha.

(Raccrochant le téléphone)

Merde! OK.

OK, pense vite, Mélanie.

Pense vite, pense vite,

pense vite...

Une idée.


Pendant ce temps dans l'autre local, le tribunal se poursuit.


MADAME CARDINAL

Bon! On va prendre

une petite pause.

Le procès va recommencer

quand M. Prud'homme va arriver.


MONSIEUR PRUD'HOMME entre dans le local.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Je suis là!

Je suis là, Votre Honneur.


FRANCIS

Bon, alors, je réitère

ma demande de reporter

le procès jusqu'à

ce que je me trouve

un avocat, Votre Honneur.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Ouais...

ça commence bien.


MADAME CARDINAL

Francis, pourquoi

t'en profites pas

pour exposer tes arguments?

T'as autant de chances

de gagner que Bastien.


Le signal de l'intercom se fait entendre.


MÉLANIE

(À l'intercom)

Un, deux, un, deux, test.

Bon, là, Sierra, t'es demandée

au bureau du directeur.

Si t'es perdue, c'est le bureau

en face de la salle des pas perdus,

Puis si t'es pas perdue,

bien, je m'excuse

de t'avoir fait peur.

Je voulais pas!


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bon, c'est quoi, cette histoire-là?

Qu'est-ce que c'est que ça?


MONSIEUR PRUD'HOMME sort du local.


FRANCIS

Bon, Votre Honneur,

est-ce qu'on peut tout

simplement reporter le procès?


MAUDE

Votre Honneur!

M. Beaucage fait perdre

un temps précieux au tribunal

en répétant toujours

la même chose.


FRANCIS

Ah, oui? Tu vas être contente,

je m'en vais.


MAUDE

Francis!


FRANCIS

C'est avec Bastien

que je veux régler ça.

Pas avec son avocate

qui m'interrompt tout le temps.


FRANCIS sort du local.


BASTIEN

Oui...

Moi aussi, finalement.

Mais merci quand même.


BASTIEN sort du local.


MADAME CARDINAL

Bien... les gars!

Mon procès!


Au même moment, MONSIEUR PRUD'HOMME arrive dans son bureau où se trouve MÉLANIE.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bon, comment ça,

tu l'as perdue?


MÉLANIE

Je sais pas,

elle a dû paniquer

puis voum! elle est partie.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Voum, elle est partie!

Qu'est-ce qui s'est passé,

coudonc?


MÉLANIE

Rien! Elle avait juste l'air

super traumatisée par l'école.

Je comprends pas.

Je l'ai super bien accompagnée.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Oui, je vois ça.

Ah! La voilà.


SIERRA arrive au bureau de MONSIEUR PRUD'HOMME.


SIERRA

Je suis venue chercher

mes résultats d'examen.

Les as-tu?

Euh, les avez-vous?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Oui, Jasmine a dû mettre ça

quelque part, sur mon bureau.

Mais où est-ce que

t'étais rendue, toi?

Mélanie t'a cherchée partout.


SIERRA

Ah, je suis allée dîner

au Carrefour 2000,

vu que la cafétéria

était fermée.


MÉLANIE

Mais t'aurais dû m'avertir.

Moi, j'ai quasiment cru

que tu t'étais fait kidnapper.


SIERRA

Je m'excuse,

je voulais pas te stresser.

(Sarcastique)

Surtout que t'as tellement été

gentille avec moi.


MÉLANIE

(Mal-à-l'aise)

Exagère pas, quand même.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bon! Bien, tout est correct.

On t'a pas trop traumatisée?


SIERRA

Bien non! J'ai passé

une super belle journée.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bon, bien, tant mieux.

Pour ce qui est de

tes résultats d'examen,

donne-moi juste

une petite minute, là...


MONSIEUR PRUD'HOMME consulte les résultats d'examen.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bien oui, mais hé!

Félicitations, Sierra!

Tu passes dans toutes

tes matières!


SIERRA

Ça veut dire que j'entre

en secondaire II, lundi?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Hum-hum.

Non, mais attention.

En mathématiques,

tu passes vraiment juste.


SIERRA

Oui, mais au moins, je passe.

J'étais sûre que je redoublais.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Oui, mais il va falloir

que tu sois studieuse, hein.

Parce que t'as beau avoir fait

le tour du monde,

t'as quand même

des connaissances de base

à rattraper.


MÉLANIE

(Impressionnée)

T'as fait le tour du monde?


SIERRA

Oui.

Puis grâce à toi, j'ai aussi

fait le tour de l'école.

Tu liras mon blogue, ce soir,

je vais en parler.


MÉLANIE

(Mal-à-l'aise)

Ah, bien oui.

Je voudrais pas manquer ça.


SIERRA

Puis merci de m'avoir sauvée

d'une grosse initiation.

Bye!


SIERRA part. MONSIEUR PRUD'HOMME regarde MÉLANIE d'un air interrogateur.


MÉLANIE

Ah, non, ça, c'est...

un inside entre filles.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Ah. Bien, je vois que vous

êtes déjà de grandes amies.


MÉLANIE

Bien oui, hein,

je vais y aller.


MÉLANIE sort du bureau de MONSIEUR PRUD'HOMME. MADAME CARDINAL passe devant le bureau sans s'arrêter.


MONSIEUR PRUD'HOMME

OK. Euh, Jasmine!


MONSIEUR PRUD'HOMME appelle MADAME CARDINAL à l'intercom.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Jasmine?

Je voudrais te parler

de ton projet.


Un peu plus tard, chez les Beaucage, FRANCIS et BASTIEN sont assis à la cuisine.


BASTIEN

Qu'est-ce qu'on fait,

là, hein?

On a tous les deux raison.


FRANCIS

Je pense quand même

que j'ai un petit peu plus

raison que toi.

Je t'ai pas fait perdre

de l'argent, moi.


BASTIEN

Hé, t'es fatiguant avec ça!


FRANCIS

Peut-être.

Mais cette B.D., c'est

un investissement à long terme.


BASTIEN

Parle pour toi.

Moi, j'ai jamais eu

l'intention de la vendre.


FRANCIS

Tu me niaises!


BASTIEN

Non! Pour moi...

c'est un article de collection

que je veux léguer à mes enfants

ou à mes petits-enfants.


FRANCIS

Puis moi, mes enfants?


BASTIEN

C'est pas ça, la question.

C'est poche de léguer une B.D.

avec une faute dans mon nom.


FRANCIS

Ouais. Ouais.


Tout en parlant, FRANCIS consulte sa tablette.


FRANCIS

Hé! Viens voir ça!

Sur le site de Steve Lynch,

ça dit qu'on peut lui envoyer

des objets pour les faire

autographier.


BASTIEN

Ça veut dire qu'on peut faire

autographier une autre B.D.?


FRANCIS

Oui! Ça coûte 50$ plus

la livraison, mais...


BASTIEN

Ah, notre problème est réglé!


FRANCIS

Oui!

OK, je paye 15 $,

tu payes 35 $, c'est bon?


BASTIEN

Woh, woh, pas question.

On paye moitié-moitié.


FRANCIS

C'est quand même pas à moi

de payer pour l'autographe

que t'as « scrappé »!


BASTIEN

Parce que tu voulais pas

refaire la file.


Pendant ce temps, à l'école, MADAME CARDINAL est dans le bureau de MONSIEUR PRUD'HOMME.


MADAME CARDINAL

Je sais que vous choisirez pas

mon projet de tribunal scolaire.

C'était pas du tout à point.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Non, non...


MADAME CARDINAL

J'ai pas eu le temps...


MONSIEUR PRUD'HOMME

Vas-tu me laisser parler?


MADAME CARDINAL

Désolée.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bien oui! Bon.

Alors, j'ai parlé

avec des collègues,

au tournoi de golf

de la commission scolaire,

et puis j'ai appris

que la résolution de conflit,

c'est très tendance,

en ce moment.


MADAME CARDINAL

Tendance?...


MONSIEUR PRUD'HOMME

Oui!

Ça ferait même partie

de ce que le ministère demande.


MADAME CARDINAL

Donc?


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bien, donc...

Félicitations, Votre Honneur,

votre projet de tribunal

est accepté.

Bien, si le comité de parents

embarque.


MADAME CARDINAL

Ah, oui?

Je m'attendais pas à ça.

Ha, ha, ha!

J'aurais juste une petite

demande, par contre.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Je t'écoute.


MADAME CARDINAL

J'avais promis à Maude

de l'aider à rédiger

une édition spéciale

du journal étudiant,

pour la rentrée.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Bonne idée.


MADAME CARDINAL

Mais avec ce qui s'est passé,

on n'aura jamais le temps

de la terminer à temps.


MONSIEUR PRUD'HOMME

Ah. C'est plate, ça.

Un numéro sur la rentrée

qui sort après la rentrée? Non.

Mais si je t'envoie du renfort?


Peu de temps après, MADAME CARDINAL est dans le local du journal avec MAUDE et MÉLANIE. MADAME CARDINAL regarde un article que MÉLANIE a préparé.


MADAME CARDINAL

Tu vois, ici, la photo

est mal placée.

Je veux que tu la déplaces

un peu, vers le bas.

Puis, il y a une faute

dans ton titre.


MÉLANIE

C'est tout?


MADAME CARDINAL

Oui, c'est tout!

Bon! Maude, ton article

sur les enfants

qui ont perdu leur école

au Guatemala, ça s'en vient?


MAUDE

Ah oui, oui,

j'ai presque fini.

Je suis en train de lire

le blogue de Sierra.


MÉLANIE

(Nerveuse)

Est-ce qu'elle parle de moi?


MAUDE

Non, je pense pas.

C'est comme un carnet de voyage.

Hé! Saviez-vous ça?

Elle a habité sur un bateau!

Elle parle français, anglais,

espagnol...

Elle adore pêcher.


MÉLANIE

Ark!


MAUDE

Puis ses parents

sont chasseurs d'épaves.

Chanceuse!


MÉLANIE

Pousse-toi. Je veux voir

si elle parle de moi.


MÉLANIE s'approche pour lire à l'écran de l'ordinateur.


MAUDE

Je pense pas,

dans son dernier post,

elle parle des singes.


MÉLANIE

(Lisant à l'écran)

« Aujourd'hui, je suis atterrie

dans un nouveau pays,

le Victoire-Desmaraisistan.

Tout y est coloré et bruyant,

même les espèces qui y vivent,

et plus particulièrement Mimi,

cette mignonne petite chimpanzé

femelle criarde

qui m'a fait visiter... »


MAUDE

Mélanie? Est-ce que c'est

de toi que Sierra parle?


MÉLANIE

(Insultée)

J'ai-tu l'air d'une petite

chimpanzé criarde

qui s'appelle Mimi?


MADAME CARDINAL et MAUDE ricanent.


MÉLANIE

Si vous n'avez

plus besoin de moi,

ça va me faire plaisir

de retourner chez nous.


MADAME CARDINAL

Ah, Mélanie, c'est parce

qu'on t'aime qu'on te taquine.


MAUDE

Bien oui!

Hein, ma petite

chimpanzé criarde d'amour.


MAUDE pousse des cris de singe alors que MÉLANIE ne réagit pas.


Fin de l'épisode


MÉLANIE

T'es un vrai fan de Subito?

Viens vite nous rejoindre

sur le site web de l'émission.


Texte informatif :
tfo.org/subitotexto


Générique de fermeture

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par