Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Les règles du jeu

Julien est convaincu que Jacques et Stéphanie sont sur le point de former un couple à nouveau… Et s’il avait raison?



Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Début générique d'ouverture

Titre :
Subito texto

Titre :
Fin générique d'ouverture


JULIEN AF mange des céréales, assis sur le divan du salon. MAUDE arrive par-derrière et lui ébouriffe les cheveux.


MAUDE

Oh,

boy. Ça a l'air de bien

aller, c'est effrayant.


JULIEN AF

Pourquoi tu dis ça?


MAUDE s'assoit à côté de lui.


MAUDE

Tes céréales ont l'air plus

en forme que toi, regarde.


MAUDE prend la cuillère et fait un bruit de grimace. JULIEN AF ne dit rien.


MAUDE

Hé, qu'est-ce que tu as?


JULIEN AF

J'ai fait un rêve

cette nuit.


MAUDE

Tu sais, Julien,

moi aussi, je rêve

et je n'en fais pas

une dépression.


JULIEN AF

Oui, mais papa et maman

revenaient ensemble.


BENJAMIN fait des pompes sur le sol du casse-croûte.


BENJAMIN

Trois.


JENNIFER arrive dans le casse-croûte.


JENNIFER

(En riant)

Tout un athlète.


BENJAMIN se relève.


BENJAMIN

(Soupirant)

Qu'est-ce que tu

fais là de bonne heure de même?


JENNIFER

Ah, le père de Vincent

organise un brunch

avec des messieurs

super sérieux à cravates,

ça fait que moi, je me suis

sauvée pour aller déjeuner ici.

Toi, depuis quand

tu fais du sport?


BENJAMIN

Le prof d'édu

a annoncé

la moyenne des notes

de l'étape hier soir.


JENNIFER

Puis, tu n'as pas

une bonne moyenne?


BENJAMIN

Au contraire,

j'ai 85 %.


JENNIFER

Hein?


BENJAMIN

Si ça continue de même, ça va

être la première fois de ma vie

que j'ai en haut de 80 %

en éducation physique.


JENNIFER

Hé, bien...

Cool, félicitations.


BENJAMIN

Ça risque de calmer les petits

comiques de ma classe.


JENNIFER

Hein?


BENJAMIN

Ils m'ont filmé pendant

que je jouais au basket.

Ils ont mis ça

sur Internet

et ils ont appelé ça

« la crevette qui saute ».


JENNIFER

Hein?


BENJAMIN montre la vidéo sur son téléphone.


BENJAMIN

Ils m'ont filmé

quand je ne me forçais pas.


JENNIFER

Hé, ce n'est

même pas drôle.


BENJAMIN

Je sais, c'est pour ça que

je veux avoir une bonne note.

Je veux leur prouver que je suis

capable d'être bon si je veux.


JENNIFER

Est-ce que tu as vu

le prochain sport à l'horaire?


BENJAMIN

C'est un truc qui s'appelle

le « Martin Ball ». Pourquoi?


JENNIFER

Le « Martin Ball »,

c'est un sport

que le prof Martin

a créé

et c'est censé être le sport

le plus complet du monde.

Et il est tellement fier

de ce sport-là, je pense

qu'il l'a même fait

breveter.


BENJAMIN

OK. Je vais...

Je vais juste

apprendre à jouer.


JENNIFER

C'est quand

ta prochaine période?


BENJAMIN

Demain.


JENNIFER

Bien, là!

Je te jure, c'est impossible

d'être aussi bon

vite de même, là,

au Martin Ball.

Même tes petits comiques

professionnels du sport

ne doivent pas savoir

comment jouer.


BENJAMIN

C'est encore mieux,

je vais pouvoir

apprendre comment jouer

et être meilleur qu'eux.


JENNIFER

Je pense

que tu devrais

aller regarder

le règlement sur Internet.


BENJAMIN

Ils sont sur Internet?

Trop cool.

J'ai le temps

de les regarder,

en plus, je ne fais rien

aujourd'hui.


STEF arrive au casse-croûte et prend un tablier.


BENJAMIN

Salut, Stef.


Chez les Allard-Fraser, MAUDE fait parler son frère.


MAUDE

C'était comment,

ton rêve?


JULIEN AF

Tu sais, quand on écoutait

des films,

tout le monde ensemble

dans ta chambre

et qu'on mangeait

de la pizza.


MAUDE

Tu rêves souvent à ça?


JULIEN AF

Mmm...

Je ne sais pas.


MAUDE

Tu sais, je pense

que les parents sont mieux

depuis qu'ils ne sont plus

ensemble.


JULIEN AF

Tu es bien plate.


MAUDE

Bien, là!

Tu te souviens pas ce qui est

arrivé à matante Sylvie?

Elle avait repris avec son chum,

ç'avait marché

environ 2 semaines, mais après,

ils se haïssaient tellement

qu'ils ne se sont

plus jamais reparlé.


JULIEN AF

Oui, mais ça,

ça n'a pas rapport.

Le chum à matante Sylvie,

il était fou.


MAUDE

OK... c'est vrai

qu'il était un peu spécial.

Mais quand même,

maman et papa s'entendent bien

pour le moment

et je pense

que c'est correct comme ça.


JULIEN AF

Moi, je pense

que tu es plate.


MAUDE

Hé, les nerfs,

moi aussi,

j'ai déjà rêvé que les choses

étaient comme avant.


JULIEN AF

Ah, oui? Quand ça?


MAUDE

Des fois.


JULIEN AF

Quand?


MAUDE

Je ne sais pas

trop, là...

Je pense...

avant-hier.


JULIEN AF

Ah! Moi aussi!

Sais-tu ce qui arrive

quand deux personnes

rêvent à la même chose

en même temps?

La veille de la rentrée,

l'autre Julien et moi,

on a rêvé qu'on serait

dans la même classe.

Et le lendemain, bang!

On était

dans la même classe.


MAUDE

Bien, là,

c'est juste un hasard.


JULIEN AF

Non, moi, j'appelle ça

un rêve prémonitoire commun.

Tu vas voir, maman et papa

vont revenir ensemble.


JULIEN AF saute hors du divan avec un cri de joie. JACQUES arrive au casse-croûte. BENJAMIN est débordé, car le casse-croûte est bondé.


JACQUES

Il y a de l'action,

ici dedans.


BENJAMIN

Oui.

C'est toujours occupé quand

j'aurais autre chose à faire.


JACQUES

Oui.


BENJAMIN

Est-ce que

je vous sers quelque chose?


JACQUES

Ah, non, non,

merci.

Je suis juste venu proposer

mes services. Ton père est là?


BENJAMIN

Non, il est parti

faire des courses.


JACQUES

Voilà.


JACQUES tend une carte professionnelle à BENJAMIN.


BENJAMIN

(Lisant la carte)

« Jacques Fraser,

réparateur certifié ».


JACQUES

Oui, monsieur,

je vais bientôt être diplômé.

Comme on est à peu près

15 dans la classe,

j'ai décidé de prendre

de l'avance pour la publicité.


HUGO arrive près d'eux.

C'est fait!

J'ai passé toutes tes cartes

au Carrefour 2000.


JACQUES

Oui? Et les gens

avaient l'air intéressés?


HUGO lève les épaules.


BENJAMIN

Si vous êtes plus efficace

que monsieur Lalancette,

je suis certain que vous allez

avoir plein de clients.


HUGO

C'est quoi, il n'est pas bon,

monsieur Lalancette?


BENJAMIN

Non, non, il est capable

de réparer des affaires,

mais c'est juste

qu'il est bête comme ses pieds.

Ça fait dix fois

qu'on l'appelle

pour qu'il répare

le lave-vaisselle.

Chaque fois, il nous envoie

quasiment promener.


JACQUES

Bien, voyons.


BENJAMIN

En plus,

il devrait changer ses pantalons

parce qu'on voit

toujours sa craque de fesses

quand il se penche.


JACQUES

Je vais le régler,

ton problème de lave-vaisselle.


BENJAMIN

Hein, pour vrai?


JACQUES

Bien, oui.


BENJAMIN

Quand?


JACQUES

Bien, cet après-midi.

Et sans frais et sans craque

de fesses en plus.


BENJAMIN

Wow, vous me sauvez la vie!


HUGO

Comment ça?


BENJAMIN

Bien, parce que si je n'ai pas

de vaisselle à faire, je vais

pouvoir apprendre

les règlements du Martin Ball.


JACQUES

Hein? Ils vous font encore

jouer à ça cette année?

Oh, boy, je ne sais pas

si tu as assez de l'après-midi.

Les filles en ont arraché

en masse l'année passée,

il paraît que les règlements

sont compliqués c'est effrayant.


HUGO

Pourquoi tout le monde dit ça?

Ce n'est pas « compliqué ».

C'est « complet ».


JACQUES

Hein?


BENJAMIN

Tu connais ça, toi?

C'est populaire comme sport?


HUGO

Bien, pas encore, mais si

ça le devient, c'est clair

que je vais être

la vedette de la ligue.

Depuis secondaire un, c'est moi

le meilleur de la classe.


JACQUES

Attends, attends,

attends, toi, là,

tu comprends

les règlements?


HUGO

Bien, oui,

c'est super logique.


JACQUES

Ah, oui. J'imagine.


BENJAMIN

OK... Puis, tu serais capable

de me les expliquer?


HUGO

Ah,

yes, le gros!

Ça va me faire plaisir.


Pendant ce temps, MAUDE et JENNIFER sont assises dans le lit de MAUDE et regardent la vidéo qui se moque de BENJAMIN.


JENNIFER

Hé, ce n'est

vraiment pas drôle.


MAUDE

Oui, j'avoue.


JENNIFER

J'ai écrit plusieurs fois

À YouTube pour qu'ils enlèvent

le vidéo, tu devrais

faire ça toi aussi.


MAUDE

Oui, oui. Tu es venue ici

pour me montrer ça?


JENNIFER

Mais non, je te l'ai dit,

il y a plein de monde chez nous,

mais au pire,

je pourrais retourner à l'aréna.


MAUDE

Ah, oui,

c'est vrai, excuse.

C'est parce que je n'arrête pas

de penser à plein d'affaires.


JENNIFER

Je sais quoi faire

pour te changer les idées.

Une deuxième chance pour

l'amour 2. Ça vient de sortir.


MAUDE

C'est quoi l'histoire?


JENNIFER

Comme le premier.

Un gars et une fille

qui reviennent ensemble

parce qu'ils s'aiment trop

pour être séparés.


MAUDE

Ah, oui?


JENNIFER

Mmm hmm.

Mais à la fin, la fille,

elle tue le gars

parce qu'elle l'haït trop

pour être proche de lui.


MAUDE

Ah, je n'ai plus trop le goût

de regarder ça finalement.


JENNIFER

Pourquoi? À ce qui paraît,

c'est full bon.


MAUDE

Parce que Julien pense

que mes parents

vont revenir ensemble.


JENNIFER

Oh...

mais ça n'arrive jamais,

dans la vraie vie,

ces affaires-là.


MAUDE

Je sais. Ça a l'air que même

dans les films, ça finit mal.


JENNIFER

Tu lui as dit ça?


MAUDE

Bien, non...

Pas tout à fait, là.

Je ne veux pas lui péter

sa balloune en pleine face.


JENNIFER

Bien, je pense que le meilleur

moyen, c'est d'être directe.

Ton petit frère est assez vieux,

il va comprendre.


MAUDE

Il a l'air

de vraiment y croire.

Il pense même qu'il fait

des rêves prémonitoires.


JULIEN AF arrive dans la chambre.


JULIEN AF

Salut!

Oui, j'ai pensé à tout ça, là,

et c'est vrai, tu as raison.

C'est niaiseux,

les rêves prémonitoires

des parents qui reviennent

ensemble.


MAUDE

Ah, cool.


JULIEN AF

Oui, à la place,

je vais faire un rituel vaudou.

Ça fait que je vais

chercher le poulet.


MAUDE et JENNIFER se regardent en riant.


Au comptoir du casse-croûte, HUGO donne des explications.


HUGO

Le Martin Ball, là,

il y a cinq axes

qui sont comme des stations.

Et chaque station

a un thème.

Moi, mon préféré,

c'est l'athlétique

parce que c'est

plus physique, hein?

Là, tu marques

des points.


BENJAMIN

Comment on fait

pour marquer des points?


HUGO

En étant athlétique.

Et en étant bon dans les quatre

autres thématiques aussi.


BENJAMIN

OK. Puis, c'est quoi

les autres thématiques?


HUGO

Euh... artistique,

coopératif et...

Intellectuel, oui.


JACQUES

Oui, ça...

ça fait trois.


HUGO

Ah, oui, c'est parce qu'il y a

la thématique libre, aussi.


JACQUES

Ah.


HUGO

Oui.


BENJAMIN

OK, et moi, là-dedans,

je choisis ce que je veux?


HUGO

C'est encore

plus simple que ça.

Il te faut

une corde à danser.

Le nombre de coups que

tu réussis à faire correspond

À la troisième lettre

de ton axe libre.

Les deux autres lettres

sont déterminées au hasard

par le superviseur

de la base suprême.

Et si jamais

tu n'es pas capable de trouver

un mot qui correspond

À tes lettres,

bien, c'est le reste du groupe

qui détermine ton axe libre

pendant l'élection

de la deuxième manche.

Écoutez, les gars, je vous

le jure, si ce sport-là marche,

je deviens millionnaire

tellement que je suis bon.


JACQUES

OK, c'est officiel,

je ne comprends rien pantoute!

Bon, je vais aller

chercher mes outils

si je veux revenir ici

cet après-midi.

Bon, bien, merci pour

les cartes. À tantôt!


HUGO

As-tu du matériel

pour qu'on se pratique?

En vrai,

c'est encore plus simple.


MAUDE et JENNIFER sont assises sur le divan dans le salon chez les Allard-Fraser. Elles regardent avec un peu de crainte JULIEN AF pratiquer la cérémonie vaudou. Un poulet est placé sur la table du salon, entouré de bougies allumées.


JULIEN AF

« Maka, maka,

maka, maka,

maka, maka, boom. »


JENNIFER

OK, tu sais, Julien, des fois,

il faut accepter dans la vie

que les choses

changent.


MAUDE

C'est vrai.

Mais c'est...

ce n'est pas moins bien,

tu sais, des fois,

c'est juste différent.


JULIEN AF

Arrêtez, vous allez

me déconcentrer dans mon rituel.

« Maka, maka, boom, boom. »


MAUDE

Bon, OK, Julien,

ce qu'on essaie de te dire,

c'est que ça ne marche pas,

ton affaire.


On entend l'ouverture de la porte d'entrée.


JULIEN AF

Les parents!

Vite, il faut cacher ça.


JULIEN AF, JENNIFER et MAUDE soufflent les bougies. On entend des rires provenant de l'entrée. JACQUES arrive dans le salon, suivi par STÉPHANIE.


JACQUES

Regarde, Benjamin, là,

il ne comprenait

absolument rien,

lui non plus, là.

Ça n'avait pas

de sens.


STÉPHANIE

Pauvre lui!

Avoir Hugo comme professeur

de Martin Ball, écoute.


MAUDE

Qu'est-ce que vous faites là?


JACQUES

Je viens d'aller distribuer

mes cartes d'affaires.


STÉPHANIE

Le célèbre Jacques Fraser,

réparateur certifié.

Quand je l'ai vu marcher dans

la rue, je n'ai pas pu résister

À son charme,

je lui ai donné un lift.


JACQUES

Hé, menteuse,

c'est moi qui ai conduit.


STÉPHANIE

Hé, pas trop

gentleman

de traiter les gens de menteurs.


JACQUES

Mille excuses.


STÉPHANIE

Oui.


MAUDE

Tu n'étais pas censée passer

la journée à peinturer?


STÉPHANIE

Il faut laisser sécher, je

prends une pause pour le dîner.


JACQUES

Ah, c'est justement

ce qu'on allait faire.

Euh... Voulez-vous

vous joindre à nous?


JACQUES fait une révérence devant STÉPHANIE. Il la suit dans la cuisine en lui tirant sur les cheveux.


STÉPHANIE

Oui, bien sûr.

Hé, lâche!


Dans le salon, les filles sont muettes, mais JULIEN AF sourit à pleines dents.


JULIEN AF

Je vous l'avais dit.

(En riant)

Ils vont revenir ensemble,

yes!


Au casse-croûte, BENJAMIN porte un casque de hockey.


BENJAMIN

OK, pourquoi

on a ça sur la tête?


HUGO

Le casque protecteur,

ne t'en occupe pas.

On va pratiquer

un thème à la fois.


BENJAMIN

OK. On commence

par lequel?


HUGO

On se tait.

À quatre pattes.


BENJAMIN

Quoi? Pourquoi?


HUGO

À quatre pattes,

je t'ai dit.


BENJAMIN se met à quatre pattes sur le sol.


HUGO

Bon, maintenant,

cours en dessous des tables.


BENJAMIN

Bien là, je ne peux pas courir

en dessous des tables,

il y a des clients.


HUGO

Envoye!


BENJAMIN s'exécute.


HUGO

Bon, lève-toi

et monte sur la chaise.


BENJAMIN

OK, je ne comprends rien.

Pourquoi on a un casque

par-dessus la tuque?

C'est quoi le rapport?


HUGO

Fais-le, c'est tout.


BENJAMIN

(Soupirant)

OK.


BENJAMIN s'exécute.


HUGO

Bon, maintenant,

descends et recommence.

Encore,

encore, encore.

Good, good, good.


JENNIFER et MAUDE sont assises devant l'ordinateur dans la chambre de MAUDE, JENNIFER est indignée.


JENNIFER

Hé, je n'en reviens pas.

Je n'en reviens pas!

Les responsables du site

ne l'ont toujours pas enlevé

avec toutes les plaintes

qu'on a faites.


MAUDE

Tu sais que chaque fois

que tu vas voir

s'ils l'ont enlevé,

tu donnes un clic de plus

aux niaiseux

qui ont fait la vidéo.


MAUDE change de page à l'écran.


JENNIFER

Hum?

(Lisant le titre à l'écran)

« La flamme est-elle

en train de renaître? »

Clique là-dessus.


MAUDE

Tu trouves

qu'ils avaient l'air

de bien s'entendre

À ce point-là?


JENNIFER

Bien, là,

ils n'ont pas arrêté

de rire

de tout le repas.


MAUDE

Oui,

tout pour que Julien

se fasse des idées.


JENNIFER

Bien, si ton frère avait

raison de se faire des idées?


MAUDE

Ah, bien, oui,

c'est sûrement

son rituel vaudou

qui a fonctionné.


JENNIFER

Bien, pourquoi pas?


MAUDE

Hé, arrête, mes parents

faisaient juste rire ensemble.


JENNIFER

Bien, là, de la façon

qu'ils se parlaient,

on dirait qu'ils se cruisaient

et ton père n'arrêtait pas

de jouer dans les cheveux

de ta mère.


MAUDE

Il est de même, mon père.


JENNIFER

(Lisant sur l'écran)

« Avez-vous remarqué

« si l'autre est

plus attentionné dernièrement? »


JULIEN crie d'une autre pièce.


JULIEN AF

Hé, les filles,

venez voir ça!


JENNIFER et MAUDE se lèvent. Dans le casse-croûte, BENJAMIN se tient sur ses bras, la tête en bas. HUGO lui tient les jambes par les chevilles.


BENJAMIN

Ah, oui, je comprends,

mais je n'ai plus de sang

dans les pieds.


HUGO

Arrête de te plaindre, là,

il reste

juste une minute quarante-cinq

À tenir.


BENJAMIN

En plus, je n'ai même pas

compris les règlements.


HUGO

Bien, voyons donc,

c'est super simple.

À quelle heure

tu finis ici?


BENJAMIN

Dans une demi-heure,

pourquoi?


HUGO

On va se trouver d'autre monde

et jouer une vraie partie.

Comme ça, là, ça va être super

clair et tu vas tout comprendre.


BENJAMIN

Ah, oui? Tu es sûr?


Soudain, les bras de BENJAMIN faiblissent et sa tête touche le sol. HUGO lui tient toujours les jambes.


HUGO

Es-tu correct? Tu comprends

pourquoi le casque maintenant?


MAUDE, JULIEN AF et JENNIFER sont assis dans le salon. Sur la table, un bouquet de roses est mis en évidence. JULIEN AF a un large sourire alors que MAUDE est sous le choc.


JENNIFER

Je ne veux pas avoir l'air

d'insister, mais euh...

ton père a acheté

des fleurs à ta mère.


MAUDE

Non, mais ça n'a même pas

d'allure.

Il ne sait pas

c'est quoi, un fleuriste.


JENNIFER

(Récitant les mots lus sur le site auparavant)

« Avez-vous remarqué

que l'autre est

plus attentionné dernièrement? »


MAUDE

C'est peut-être juste

pour décorer la pièce?


JULIEN AF

Hé, tu es fatigante!


MAUDE

Hé, si papa voulait être

plus attentionné,

la première chose

qu'il ferait,

c'est changer

son vieux t-shirt,

il sait que maman

le trouve super laid.


La porte de l'entrée s'ouvre et JACQUES arrive en fredonnant. Il porte un veston et un nœud papillon.


JACQUES

Oh! Qu'est-ce

que vous faites de beau?


MAUDE

Et toi, qu'est-ce

que tu fais déguisé de même?


JENNIFER

Ne l'écoutez pas, monsieur

Fraser, c'est super beau.


JACQUES tourne sur lui-même en fredonnant.


JACQUES

Ça fait changement, hein?


JENNIFER

Je dirais que...

ça fait plus...

plus attentionné.


JACQUES

Plus attentionné,

c'est exactement ça, Jennifer.


MAUDE se lève d'un bond et entraîne son père à l'écart.


MAUDE

Sérieux,

qu'est-ce qui se passe?


JACQUES

Oh, oh, on se calme. Tu vas

le savoir bien assez vite.


MAUDE

Mais, papa!


JACQUES

Tut, tut, tut.

Plus tard.


HUGO arrive à ce moment. Il porte plusieurs cônes orange.


HUGO

Salut, tout le monde.


JACQUES

Hé!


HUGO

Avez-vous quelque chose

de prévu cet après-midi?


JACQUES rit.


JACQUES

Pourquoi?


HUGO

Tu vas voir.

Benji, viens ici,

come on!


Peu après, les meubles du salon sont déplacés et tous forment un cercle en poussant des cris d'encouragements.


HUGO

OK, OK, OK.

Pour la ronde finale,

il faut former des unions.


BENJAMIN

C'est quoi, ça, des unions?


MAUDE

C'est comme des équipes.


JULIEN AF

Pourquoi ils n'appellent pas

ça des équipes, d'abord?


JENNIFER

Parce que ce serait beaucoup

trop simple pour le Martin Ball.


Ils rient.


HUGO

D'après les résultats

de la pré-ronde finale

préliminaire,

la première union

sera formée

de Benjamin, Jennifer.

La seconde,

Jacques et Stéphanie.


Tout le monde s'encourage.


JENNIFER

(S'adressant à MAUDE discrètement)

C'est le destin.


MAUDE

Euh, maman...

Il ne fallait pas que tu ailles

peindre chez ton amie?


STÉPHANIE

Martine peut bien

se passer de moi

une petite heure,

on a presque fini.


JACQUES

Avoue-le donc que tu ne peux

pas résister d'être

en équipe avec Jacques Fraser,

réparateur certifié.


STÉPHANIE

En plein ça!


MAUDE

(S'adressant à HUGO)

Je suis dans quelle équipe?


HUGO

Tu ne joues plus.


MAUDE

Comment ça?


HUGO

Suis donc, un peu.

Toi et Julien,

vous avez été éliminés

au deuxième repêchage

de la sixième ronde.


BENJAMIN

Oui, même moi,

j'avais compris ça.


JENNIFER

(Regardant les ballons que tient HUGO)

On joue au soccer?


HUGO

Bien trop facile!

Vous devez faire monter

le ballon du plancher

jusqu'à votre tête,

sans utiliser les mains.


JACQUES

Oh!


STÉPHANIE

Ah, non, ce n'est pas évident!


HUGO

Prenez les ballons,

attendez mon signal.

Attention le signal!

Êtes-vous prêts?


TOUS

Oui.


HUGO

C'est parti!


HUGO donne un coup de sifflet. JACQUES est à genoux. STÉPHANIE pousse le ballon avec le pied pour le faire monter sur le corps de JACQUES. [MAUDE regarde ses parents avec inquiétude. Elle se met à rêver. La scène qui suit est dans sa rêverie.


JAQUES et STÉPHANIE sont assis de part et d'autre du comptoir de la cuisine. Ils glacent un gâteau. STÉPHANIE prend du glaçage et en met sur le nez de JACQUES. Ils rient. JACQUES prend la main de STÉPHANIE et lèche le glaçage qui s'y trouve. Ils se regardent amoureusement et s'embrassent.


MAUDE revient dans le moment présent.


HUGO donne un coup de sifflet.


BENJAMIN

On l'a, on l'a!


HUGO

Jennifer

et Benjamin gagnent!


JACQUES

Bravo, bravo.


BENJAMIN

Je n'en reviens pas,

j'ai gagné!


HUGO

Euh, en fait,

tu as gagné cette étape-là.

Mais vu que tu as aussi gagné

la deuxième étape,

il aurait fallu que tu perdes

celle-là pour gagner.

Dans le fond, tes deux victoires

s'annulent, tu es éliminée.


BENJAMIN

Quoi?


JACQUES

Hein?


JENNIFER

OK, c'est officiel, je ne

comprends rien à ce jeu-là.


MAUDE

Moi non plus, tellement

que ça me donne mal à la tête.


JACQUES

(S'adressant à MAUDE)

Ça va?


MAUDE

Oui, oui,

j'ai juste l'impression

d'être en train

d'halluciner.

Euh, je vais aller

prendre l'air.


HUGO

OK, OK, donc,

d'après mes calculs,

Benjamin est le grand gagnant.


Tous poussent des cris de joie. BENJAMIN saute par-dessus le divan et tombe. Tous accourent près de lui.


JENNIFER

Benjamin!


BENJAMIN

Ah, ma cheville.


HUGO

Benji!


BENJAMIN gémit de douleur. Peu après, JENNIFER, MAUDE et JULIEN AF sont assis à la table de la salle à manger. JENNIFER regarde l'écran de son téléphone.


JENNIFER

Hé, je n'en reviens pas.

Ils ne l'ont

toujours pas enlevé.


MAUDE

Moi,

je n'en reviens pas

à quel point Ben

est malchanceux.


JENNIFER

Hé, c'est vrai, hein?

La seconde qu'il commence

comprendre le jeu, il se blesse.


JULIEN AF regarde sa sœur avec un grand sourire.


MAUDE

Mmm... Quoi?


JULIEN AF

Avoue que j'avais raison.


MAUDE

Sérieux, je ne sais pas,

Julien.


JENNIFER

Bien, là, qu'est-ce

que ça te prend de plus?

Les roses, tes parents

qui s'entendent super bien

et qui rient tout le temps

et ton père qui s'habille

en James Bond.


JULIEN AF

Et...

les rêves prémonitoires

et... le rituel.


JENNIFER

Oui, ça, ce n'était pas

très convaincant, là.

Vos parents

vont revenir ensemble,

tous les indices

sont là.


MAUDE

Peut-être.


JENNIFER

Bon, enfin.


La porte d'entrée s'ouvre. JACQUES et STÉPHANIE entrent dans la maison.


STÉPHANIE

Hé, je te dis

que c'est brillant, hein!


JACQUES

Voyons donc, penses-tu

que j'ai fait exprès?

De toute façon, est-ce qu'on a

des preuves que c'est moi?

Hein? Bon. Oh, oh,

Stéphanie, je te parle.


STÉPHANIE

Oui, Jacques, je t'entends

et oui, on a des preuves.

C'est quand même toi

qui conduisais.


JACQUES

Ça ne veut rien dire.


JENNIFER

OK, moi, je vais y aller.

Alain doit avoir fini

son brunch, hein?

On s'appelle. Bye!


MAUDE

Euh, qu'est-ce

qui se passe?


STÉPHANIE

Il se passe qu'on ne peut même

plus sortir de l'entrée.

Ma batterie est à terre

parce que quelqu'un

a laissé la radio

et les phares allumés.


JACQUES

Je ne sais pas qui.


MAUDE

Vous ne pouvez pas

prendre l'auto de papa?


STÉPHANIE

Bien, non, son auto est

bloquée en avant de la mienne.

Déjà que je suis en retard

pour aider Martine.

Elle va tout se taper

la job toute seule.


JACQUES

C'est une bonne chose, on va

pouvoir prendre une marche.


STÉPHANIE

Il fait froid, là.


JACQUES

Bien, l'air frais,

ça fait du bien.


STÉPHANIE

Tu vas traîner

tes outils

à pied

jusqu'à l'aréna, toi?


JACQUES

Bien, oui, certain,

pas de problème.

Je suis Jacques Fraser,

réparateur certifié.


JULIEN AF se lève et sort de la pièce avec tristesse.


STÉPHANIE

Appelle donc la dépanneuse.


JACQUES

Pas besoin de la dépanneuse!

J'ai des câbles de survoltage,

euh, il me semble.


STÉPHANIE

La dernière fois que

tu t'en es servi, ça a fini

les cheveux dans les airs

et la boucane dans les oreilles.


JACQUES

Voyons donc, non, non,

de toute façon,

je suis

réparateur certifié.


STÉPHANIE

Arrête de répéter ça.

Je n'entends plus rien,

je n'entends plus rien!


JULIEN AF regarde ses parents se disputer et monte dans sa chambre.


MAUDE

OK, woh!

On se calme.

Bon, premièrement,

il est où Benjamin?


JACQUES

Benjamin?


MAUDE

Vous n'étiez pas censés

aller le reconduire?


JACQUES

Euh...


BENJAMIN revient au casse-croûte, en boitant. Il est supporté par HUGO qui l'aide à marcher.


BENJAMIN

Une chance que ces deux-là

se sont séparés, hein?


HUGO

Je pense qu'ils ne se sont

même pas rendu compte

qu'on était partis,

tellement ils s'engueulaient.


BENJAMIN

En tout cas, merci

de m'avoir aidé à me rendre.


HUGO

Ah, de rien. Je m'en venais

m'entraîner de toute façon.

Ne bouge pas.


HUGO aide BENJAMIN à s'asseoir et lui soulève la jambe pour la mettre sur un banc.


BENJAMIN

Attends,

doucement, doucement.


HUGO

Ça va?


BENJAMIN

Oui, oui, c'est juste

que je trouve ça poche

d'être aussi poche

que ça en sports.


HUGO

Tu n'es pas poche,

tu t'es blessé.

Ça arrive, le gros.

Ce n'est pas grave.

Tu vas être bien correct

pour le cours de demain.


BENJAMIN

Oui, sauf que demain,

c'est l'évaluation.


HUGO

Puis, ça? Le prof,

il ne peut pas te faire couler

parce que tu es blessé,

ce n'est pas de ta faute.


BENJAMIN

Je le sais,

ça, je m'en fous.


HUGO

C'est quoi le problème,

d'abord?


BENJAMIN

C'est sûr que les gars

de mon cours

vont penser que j'ai fait

exprès de me blesser

pour ne pas être obligé

de jouer.


HUGO

Pourquoi tu ferais ça?


BENJAMIN

Parce que je l'ai déjà fait.

Une fois.

Pour ne pas jouer au basket

parce que je n'étais pas bon.


HUGO

Ah... Écoute, Ben,

tu devrais écrire au prof,

peut-être qu'il pourrait

trouver un moyen de te faire

participer quand même.


BENJAMIN

Tu penses qu'il va me répondre

un dimanche soir?


HUGO

Ça vaut la peine

d'essayer, hein?

À tantôt, mon Ben.

Salut, Ben.


BENJAMIN

Ciao.


Chez les Allard-Fraser, MAUDE parle à ses parents.


MAUDE

J'ai tout fait pour ne pas

y croire, mais vous avez

tout fait pour que

je me fasse des idées.


STÉPHANIE

On a fait ça?


MAUDE

Tellement que j'ai été obligée

de faire un test.


JACQUES

Comment ça, un test?

Quel test?


MAUDE

C'est moi

qui suis allée allumer

la radio

et les phares de l'auto

pendant que vous finissiez

la partie de Martin Ball.


STÉPHANIE

Bien, voyons!

Pourquoi tu as fait ça?


MAUDE

Pour voir comment

vous alliez réagir.


JACQUES

Puis?

Comment on a réagi?


MAUDE

Comme chaque fois

qu'il y a un problème.


STÉPHANIE

Bon. C'est quoi

l'affaire d'abord?


MAUDE

L'affaire,

c'est comment vous agissez

quand il n'y a pas

de problème.


JACQUES

On s'entend bien,

c'est tout.


MAUDE

Vous ne vous êtes pas vus?

Vous vous minouchez

et vous vous cruisez.

Non, c'est sûr qu'après,

c'est facile

de s'imaginer

des choses, hein?


JACQUES

Maude, on se taquine.

C'est tout.


MAUDE

Et les fleurs?

Et le beau linge?


JACQUES

Oui, mais ça, c'est pour

mon entreprise de réparations.


MAUDE

Hein? C'est quoi

le rapport?


STÉPHANIE

Comme la plupart

des réparateurs ne sont pas

trop attentionnés, Jacques

a pensé que ce serait original

d'être super chic

pour se démarquer.


JACQUES

Voilà,

le gentleman réparateur.

Je vais même offrir

des fleurs avec ma carte.


MAUDE

C'était ça,

ta grosse surprise?


JACQUES

Bien, oui.


MAUDE

Ah, bravo.

J'imagine

que c'est original.


JACQUES

Je m'excuse,

avoir su que ce serait

mal interprété,

j'aurais été plus clair.


STÉPHANIE

Et je n'aurais pas dû

me prêter au jeu.


MAUDE

Je pense que votre séparation

est trop récente

pour que vous vous entendiez

aussi bien devant nous,

juste avant de vous arracher

la tête.


JACQUES

Oui, j'avoue que le contraste

peut porter à confusion.


MAUDE

Tu sais, moi,

je peux comprendre,

mais pour Julien

c'est plus difficile.

Bon, je vais aller parler

à Julien.


STÉPHANIE

Tu es sûre que tu ne veux pas

qu'on vienne avec toi?


MAUDE

Non, c'est mieux

si j'y vais toute seule.


JACQUES

Il y a quelque chose

qu'on peut faire?


MAUDE

Peut-être que oui.


HUGO revient au casse-croûte. BENJAMIN est toujours assis avec la jambe surélevée.


HUGO

Ça va, le gros?


BENJAMIN

Non.


HUGO

Le prof

ne te répond pas?


BENJAMIN

Non, non,

il m'a répondu.


HUGO

Puis?


BENJAMIN

Bien, il m'a trouvé tellement

motivé qu'il a décidé de faire

une nouvelle version

du Martin Ball.

Il va appeler ça le « Martin Ball

adapté en chaise roulante ».


HUGO

Voyons donc,

tu ne t'es pas fait

casser les deux jambes,

quand même!


BENJAMIN

Quand le prof a vu le vidéo,

il a décidé de m'aider

à fermer la trappe

à ceux qui l'ont fait.


HUGO

Quel vidéo?


JULIEN AF est dans le lit de sa sœur, le portable devant lui. MAUDE entre dans la chambre.


MAUDE

Tu écoutes encore ça?


JULIEN AF

Oui. Mais c'est drôle

de le voir sauter partout.


MAUDE

Ça va mieux?


JULIEN AF

Oui, ça va.

Je le sais que ça n'a pas

marché, mon affaire.


MAUDE

Le vaudou, non, mais...

peut-être que ton rêve

était vraiment prémonitoire.


JULIEN AF

Ha! Ha!

Je sais que maman et papa

ne reviendront pas

ensemble, là.


MAUDE

C'est vrai, mais ton rêve

peut se réaliser pareil.


JULIEN AF

Qu'est-ce que

tu veux dire?


MAUDE

Bien, ce n'est pas parce

que maman et papa sont séparés

qu'on ne peut pas avoir du fun

tout le monde ensemble.

Tu sais,

quand on y pense,

ça ne change pas

grand-chose pour nous.


JACQUES

OK, on fait de la place.


JACQUES entre dans la chambre en portant un téléviseur grand écran.


JULIEN AF

Qu'est-ce que

tu fais avec ça?


JACQUES

Cinéma au lit.


STÉPHANIE entre peu après.


STÉPHANIE

Et pizza!

On colle les lits, OK?


JACQUES

Allez, on colle les lits,

come on, come on.

Toi, tu t'en vas là.


JACQUES prend MAUDE par les épaules et la pousse vers l'autre lit. MAUDE crie.


JACQUES

Et toi, tu t'en vas là.


JACQUES pousse JULIEN AF sur le lit en riant. Au casse-croûte, HUGO envie BENJAMIN.


HUGO

La nouvelle version du « Martin

Ball », tu es vraiment chanceux.


BENJAMIN

Chanceux? Le « Martin Ball

adapté », ce n'est pas

la même affaire pantoute,

j'ai environ 10 pages

de nouveaux règlements

À apprendre pour demain.

(Saluant STEF qui part)

Ciao, Stef.


HUGO

Tu es

chanceux pareil.


BENJAMIN

Hé, je ne comprends pas

ce que tu trouves à ce sport-là.

C'est du gros

n'importe quoi.


HUGO

Euh, parce que

si ça devient populaire,

bien, je vais

être millionnaire.


BENJAMIN

OK, je ne veux pas

te faire de peine,

mais je ne pense pas

que ça va devenir populaire.


HUGO

Bien, je ne sais pas trop,

d'abord.

Peut-être parce que

pour une fois,

je suis le seul

qui comprend

au lieu d'être le seul

qui ne comprend pas.

Je peux voir

les règlements?


BENJAMIN

Euh... Oui,

bien, en fait,

le prof a dit

que c'était top secret.


HUGO

Ah... Oui, j'imagine.


BENJAMIN

Mais... on pourrait peut-être

trouver un moyen de s'arranger.

Hein?


HUGO

Oui.


Dans la chambre de MAUDE, les deux lits sont collés. STÉPHANIE, JULIEN AF, JACQUES et MAUDE sont étendus l'un à côté de l'autre. Chacun a une assiette avec pointe de pizza.


JACQUES

OK, alors,

on commence par quoi?


JULIEN AF

Tu devrais commencer

par aller te changer.


JACQUES

Pourquoi?

Ça me va très bien.

C'est mon nouvel uniforme

de travail.


JACQUES échappe sa pointe de pizza sur sa chemise.


STÉPHANIE

Pauvre chemise, elle ne sait

pas à qui elle a à faire.


JACQUES

Regardez,

ce n'est pas grave.

J'en ai d'autres,

j'en ai plein d'autres.

Bon, OK, je n'en ai pas

d'autres, mais je vais aller

en acheter, il y a un solde

au Château de la chemise.

Voulez-vous?

Regarde, ça va bien aller.


JULIEN AF

(Mettant la main dans l'assiette de son père)

Moi, je mange

ton pepperoni.


JACQUES

Hé, attends, là. Ah...

Écoutez, faites-moi confiance,

je n'oublie jamais rien.

Ah, non!


MAUDE

Quoi?


JACQUES

J'ai oublié quelque chose.


MAUDE, STÉPHANIE et JULIEN AF rient.


JACQUES

Oh...


Toujours assis à une table du casse-croûte, BENJAMIN parle au téléphone.


BENJAMIN

Bonjour,

monsieur Fraser. Oui.

Oui, non, non, j'ai réussi

À me rendre sans problème.

Oui, vous viendrez demain

pour le lave-vaisselle.

(En riant)

OK.

Oui, oui, pour ce soir,

j'ai réussi

À trouver une solution

de rechange.

OK, ciao.


HUGO est dans la cuisine du casse-croûte et lave la vaisselle.


HUGO

Est-ce que je peux lire

une page de règlements?


BENJAMIN

Regarde, finis la vaisselle,

et après ça,

je te laisse lire deux pages

et me les expliquer.


HUGO se remet à la tâche en soupirant. BENJAMIN rit.


Fin de l'épisode


MAUDE

Des jeux, des défis

et des missions

t'attendent

sur notre site.


Texte informatif :
tfo.org/subitotexto


Générique de fermeture


Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par