Image univers Subito Texto Image univers Subito Texto

Subito Texto

Maude, Jennifer, Mélanie, Vincent et Sami, vivent leurs premiers moments au secondaire. Ensemble, ils tentent d'apprivoiser cet univers inconnu, mais débordant de promesses... et d'inquiétudes!

Site officielpour Subito Texto
Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

La dureté du mental

La flamme du hockeyeur menace de s’éteindre chez Sami. Vincent réussira-t-il à la raviver?



Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Générique d'ouverture


Titre :
Subito texto


VINCENT est à son casier et regarde sur son cellulaire.


VINCENT

Hein?

Hein?


SAMI croise VINCENT.


SAMI

Salut, ça va?


VINCENT

(Mal à l'aise)

Hé, Sami!

Bien, ça va, toi?


SAMI

Bon, qu'est-ce qu'il y a?


VINCENT

T'es pas obligé de jouer

au gars qui va bien avec moi.

Je suis au courant

de tout!


SAMI ne comprend pas.


Plus loin, MARC-O sort de l'ascenseur, suivi de MADAME PRÉFONTAINE. MARC-O traîne une valise derrière lui.


MADAME PRÉFONTAINE

Voyons, Marc-O!

Ça rentrera jamais

dans ton casier,

cette histoire-là!


MARC-O

Je sais, je vais aller le

porter dans le local du journal.


MADAME PRÉFONTAINE

Ah! Et puis, est-ce que

t'as pris ton baume à lèvres?

Je l'avais laissé

sur la table à café.

(Voyant MARC-O montrer le baume à lèvres)

Ah! Bon.

Bien, c'est ici que nos chemins

se séparent. Ha! ha! ha!


MARC-O

Oui. Merci, Nicole.

Euh.... Mme Nicole Préfontaine,

de m'avoir accueilli chez vous.


MADAME PRÉFONTAINE

Ça m'a fait vraiment plaisir,

mon grand.

Puis tu... tu reviens

quand tu veux.


MARC-O

Oh! J'allais oublier.

(Sortant un cadeau de sa valise)

C'est pour vous remercier

de m'avoir accueilli chez vous.


MADAME PRÉFONTAINE

Ah! Mais je peux pas accepter.


MARC-O

Bien là, vous savez

même pas c'est quoi!


Pendant ce temps, VINCENT et SAMI poursuivent leur discussion.


VINCENT

Tu veux vraiment le savoir?


SAMI

Oui, arrête de niaiser!


VINCENT montre son cellulaire à SAMI.


SAMI

Un pool de hockey?


VINCENT

Tu t'es encore fait

mettre au ballottage.

Là, personne t'a réclamé.


SAMI

Ouais...

Il fallait un peu

que je m'y attende, hein?

Je compte pas de but

dans la vraie vie,

donc c'est normal que personne

veuille de moi dans le pool.


Dans le couloir, MARC-O explique à MADAME PRÉFONTAINE ce qu'est son cadeau.


MARC-O

Mais c'est pas un cadeau

cheap: c'est une montre

avec un chronomètre

et un stabilisateur de chiffres

qui aide la lecture

pendant la course.


MADAME PRÉFONTAINE

Mon Dieu!

Ç'a dû te coûter très cher!


MARC-O

Je me suis dit que ça serait

utile, surtout cette semaine.

Vous allez

sûrement devoir courir.


MADAME PRÉFONTAINE

Je comprends

et c'est une belle idée.

Mais utile ou pas, tu vas aller

te faire rembourser.

Est-ce que t'as gardé

la facture?


MARC-O

Oui, mais je me suis dit

que ça vous ferait plaisir.


MADAME PRÉFONTAINE

Le geste me touche,

mais le fait

que t'aies dépensé ton argent,

ça me met vraiment mal à l'aise.


MARC-O

Ah bien,

je m'excuse.


MADAME PRÉFONTAINE

OK, j'accepte!

Tu veux vraiment

me donner un cadeau?


MARC-O

Oui.


MADAME PRÉFONTAINE

C'est d'accord.

Mais à une condition.


Dans la zone des casiers, VINCENT tente d'encourager SAMI.


VINCENT

Il faut pas lâcher,

continuer de donner son 100%,

et les bonnes choses vont finir

par arriver! Ha! ha! ha!


SAMI

C'est ça que je me dis.

Mais je commence à être tanné

de me le dire.


SAMI s'en va. VINCENT prend son téléphone et compose un numéro.


VINCENT

Bonjour, M. Mazari.

C'est Vincent.


Plus tard, MARC-O est avec FÉLICE dans le local du journal. FÉLICIE installe une cible pour fléchettes sur le mur.


MARC-O

Elle a dit:

"À condition

que ce soit

un cadeau qui coûte rien."

Je ne sais plus

quoi lui acheter pantoute!

Un cadeau cool qui coûte rien,

c'est 100 fois plus dur

à trouver qu'un cadeau cool

qui coûte quelque chose.


MAUDE entre.


MAUDE

Salut, tout le monde!

T'as pas peur de crever les yeux

de quelqu'un avec ton jeu

de fléchettes?


FÉLICIE

C'est des

fléchettes magnétiques.

Je me pratique pour ce soir.


MAUDE

Ce soir?


FÉLICIE

À la kermesse

des amis du bingo!


MARC-O

Ah! Pour le tremblement

de terre au Guatemala?


FÉLICIE

Il va y avoir

un kiosque de fléchettes

avec des prix à gagner.


MAUDE

(Morose)

Wow, super.

Bonne chance.


MARC-O

Hum... ça va?


MAUDE

Non!

J'ai toujours pas trouvé

mon sport pour le maudit travail

d'éducation physique

et le cours est demain matin.


MARC-O

C'est pas trop compliqué;

tu prends n'importe quoi

et tu fais

un programme d'entraînement.

C'est presque

des points donnés.


MAUDE

Oui, mais je suis

nulle en sports.


FÉLICIE

Bon, c'est reparti!

Tu t'étais pas trouvé un talent

pour le ping-pong, l'an passé?

T'avais marqué un point!


MAUDE

Ç'a été le premier et

le dernier de toute ma carrière.

J'ai jamais été capable

d'en marquer un autre.


MARC-O

As-tu déjà

essayé le base-ball?


MAUDE

Oui, une fois.

Le bâton m'a glissé

entre les mains

et a atterri sur la tête

du lanceur.


FÉLICIE

Le frisbee?


MAUDE

Bof...


Dans la zone des casiers, VINCENT discute toujours avec SAAD au téléphone.


VINCENT

Je pense

que ça lui prendrait plus

que des petits encouragements.

Ah... Pour vrai?

On pourrait faire ça?

OK, Sami va tellement capoter!


Dans le local du journal, MARC-O, MAUDE et FÉLICE poursuivent leur discussion. MAUDE lance des fléchettes sur la cible.


MARC-O

Le water-polo?


MAUDE

L'eau me rentre

dans le nez.


FÉLICIE

La pétanque?


MARC-O

Pourquoi pas les fléchettes?


MAUDE

(Sur un ton d'idiot)

Ha! ha! ha!

Vous êtes vraiment tordants!


TOUS remarquent que MAUDE a lancé l'ensemble de ses fléchettes dans la cible.


MARC-O

Bien...


FÉLICIE

Je pense que tu viens

de trouver...


MAUDE

Que je suis bonne

dans un sport?


TOUS rient.


MAUDE

(Faisant une danse de la victoire)

Ah!


Par la suite, FÉLICIE marche avec SAMI dans le couloir.


FÉLICIE

Je te dis, elle pleurait

quasiment de joie!

Je suis sûre

que c'est elle qui va remporter

tous les prix

à la kermesse de ce soir!

Hé! Est-ce que

Jen vient, finalement?


SAMI

Oui! C'est cool de pouvoir

me changer les idées.


FÉLICIE

J'en suis sûre.


FÉLICIE entre dans un local alors que VINCENT vient rejoindre SAMI.


VINCENT

Sami, j'ai la solution

à tous tes problèmes!


SAMI

Quoi?


VINCENT

Tu vas tellement capoter.

On a la glace à l'aréna

réservée à nous tout seuls!

On va pouvoir pratiquer comme

des fous toute la soirée!


SAMI

Ce soir?


VINCENT

Bien oui!

Les amis du bingo

organisent leur kermesse ici.

J'ai appelé ton père,

tout est arrangé.


SAMI

C'est que j'avais peut-être

autre chose de prévu ce soir.

On pourrait pas

faire ça demain?


VINCENT

De quoi tu parles?

Demain, on a un match super

important contre les Dragons!

Hé, mon gars, on va tellement

pratiquer que je te jure

que tu vas être nommé

la première étoile de la partie.


SAMI

Bien, c'est vraiment cool

que t'aies organisé ça pour moi.


VINCENT

Avoir su que tu serais

aussi enthousiaste,

j'aurais laissé faire!


SAMI

Je serais enthousiaste

si je pouvais venir!


VINCENT

Comment ça?


SAMI

Bien, parce que...

mon casque est pété.

Oui, je l'ai envoyé

en réparation,

mais il va être prêt demain

juste pour le match.


VINCENT

Tu vas rater la pratique du

siècle à cause du casque pété?


SAMI

Ç'a l'air

que oui! Désolé.

Merci quand même.


SAMI s'en va.


Pendant ce temps, MARC-O est en compagnie de MAUDE, qui joue aux fléchettes dans la salle des pas perdus.


MARC-O

Je pourrais peut-être

donner ça à Nicole.


MAUDE

Un jeu de fléchettes?


MARC-O

Mais pourquoi pas?

À te voir aller,

ç'a l'air le fun!

Ça me coûterait rien, j'en ai

un qui traîne chez nous.


MAUDE

Oui, pourquoi pas?


MAUDE réussit à envoyer sa fléchette dans le mille. MADAME PRÉFONTAINE croise MAUDE.


MADAME PRÉFONTAINE

Mon doux!

Qu'est-ce qui se passe ici?


MAUDE

C'est pour la kermesse

de ce soir.

J'en profite

pour me pratiquer un peu.


MADAME PRÉFONTAINE

Je vois bien,

mais en quel honneur?


MAUDE

C'est pour le cours

d'éducation physique de demain.

Je sais que ç'a l'air bizarre,

je suis aussi étonnée que vous,

mais on dirait

que je suis bonne là-dedans!


MADAME PRÉFONTAINE

Ma belle Maude, je suis

désolée de te décevoir,

mais il en est pas question.


MAUDE

Pas question de quoi?


MADAME PRÉFONTAINE

Que tu joues aux fléchettes

dans le cours

d'éducation physique.


MAUDE

Je m'excuse

de vous décevoir,

mais je pense qu'on va laisser

le prof décider.


MADAME PRÉFONTAINE

Je pense que t'es pas

au courant,

Martin s'est blessé

vendredi dernier.

Je le remplace

pour la semaine.


MAUDE

Qu'est-ce que vous avez

contre les fléchettes?


MADAME PRÉFONTAINE

Oh! Rien en particulier.


MAUDE

Pourquoi je peux pas

choisir ça comme sport?


MADAME PRÉFONTAINE

Justement, parce que

c'est pas un sport!

(Prenant les fléchettes)

Confisqué!


MAUDE soupire alors que MADAME PRÉFONTAINE s'en va.


Chez les Mazari, SAMI se prépare un repas au micro-ondes en lisant une revue. SAMI va jeter la revue et prend son repas en entendant la sonnerie du micro-onde. SAAD entre dans la maison.


SAAD

Bonjour, Sami!


SAMI

Ah! Salut. Je savais pas

que tu venais dîner.


SAAD

Surprise!

Je me suis dit qu'on en

profiterait pour mettre au point

notre petite pratique

de ce soir, hein?

Vincent t'a annoncé

la bonne nouvelle?


SAMI

Bien oui, bien oui...


SAAD

Ça va pas?


SAMI

Oui, oui, oui.

C'est juste qu'il y a

un petit imprévu pour ce soir.


SAAD

Ah?


SAMI

Oui. Oui.

C'est juste que j'ai un...

un super gros travail d'histoire

à remettre pour demain

puis je l'ai pas commencé.


SAAD

Ah, c'est dommage!

Vincent va être

très déçu, hein?


SAMI

Ouais...

En fait, il comprend.

C'est parce qu'on a

le même travail à remettre,

mais lui l'a terminé,

c'est pour ça que...


SAAD

Et ça porte sur quoi,

le travail?


SAMI

L'importance du hockey

dans la société québécoise.


SAAD

Ah! Quelle belle

coïncidence, hein?


SAMI

Oui.


SAAD

Hé!

Pourquoi on commence pas

tout de suite?

Je pourrais

donner un coup de main!


SAMI

Avec le travail?


SAAD

Bien oui,

on a presque une heure!

On avance

le plus possible maintenant,

tu termines après les cours, et

ce soir, on va pratiquer, hum?

C'est bon, ça?


SAMI

Oui, c'est cool.


SAAD

Bon!


Pendant ce temps, MADAME PRÉFONTAINE, habillée en vêtement de sport noir, rejoint MARC-O dans la zone des casiers.


MARC-O

Woh! Ha!

Vous êtes équipée!


MADAME PRÉFONTAINE

C'est mon premier cours

de suppléance après le dîner.

Est-ce que tu trouves

que c'est trop?


MARC-O

Euh... non.

C'est juste que...

(Montrant des espadrilles)

ça gâche un peu mon cadeau

que j'avais réussi à prendre

dans la boîte

des objets trouvés.


MADAME PRÉFONTAINE

Ha! ha! ha!

C'est une très belle attention!

Pour moi, ce qui fait

l'authenticité d'un cadeau,

c'est pas la somme d'argent qui

a été dépensée pour l'acquérir.

Non, non!

Euh...

Tu comprends, un cadeau,

c'est l'allégorie

de la concrétisation

d'un sentiment...

abstrait.


MAUDE arrive auprès de MARC-O et MADAME PRÉFONTAINE.


MAUDE

Mme Préfontaine?

Vous êtes équipée! Ha!


MADAME PRÉFONTAINE

Je le savais. C'est trop?


MAUDE

Non, c'est très bien.

J'ai quelque chose

à vous montrer.

(Montrant dans un dictionnaire)

"Sport: ensemble des exercices,

jeux individuels ou collectifs

pouvant donner lieu

à une compétition."

Ça ressemble

aux fléchettes, ça!


MADAME PRÉFONTAINE

D'accord,

jeux collectifs, compétition,

mais si on suit

ce raisonnement-là,

le paquet voleur aussi,

ça serait un sport.


MAUDE

OK...

Si les fléchettes,

c'est pas un sport,

pourquoi est-ce qu'ils passent

des compétitions de fléchettes

sur le Canal des sports?


MADAME PRÉFONTAINE

Ma belle Maude,

l'autre jour,

j'ai regardé une compétition

de mangeurs de hot-dogs

sur le Canal des sports!

Est-ce que tu penses

que manger des hot-dogs,

c'est un sport?


MAUDE

Non.


MADAME PRÉFONTAINE

Bien non!

Le sport, c'est physique.

Pour ton programme

d'entraînement,

je veux que tu m'arrives avec

quelque chose qui bouge, OK?


Chez les Mazari, SAAD aide SAMI avec son faux devoir.


SAAD

En tout cas, on manque pas

d'infos sur le sujet, hein?


SAMI

En effet!


SAMI va s'installer à la table alors que SAAD fouille dans le bac de recyclage.


SAAD

Ha!

Hé...

qu'est-ce que ma revue de hockey

fait dans le recyclage?


SAMI

Pfft... je sais pas.

Elle est peut-être

tombée accidentellement.


SAAD va rejoindre son fils à la table.


SAMI

Papa, il faut

que je te parle.

Il y a pas de travail,

j'ai tout inventé.


SAAD

Mais voyons, pourquoi?


SAMI

Parce que, c'est tout.


SAAD

Pourquoi toutes

ces histoires, Sami?


SAMI

Je sais pas.

Je voulais

trouver un moyen de m'en sortir.


SAAD

Hum... Je crois

que je commence à comprendre.

C'est à cause

de la pratique, c'est ça?


SAMI

Pas juste la pratique!

Toute la patente, là!

C'est tellement de pression!

J'ai l'impression

d'être devenu poche,

et tout le monde

veut que je performe!


SAAD

Et t'as peur

de pas être à la hauteur?


SAMI

Oui, c'est ça!

Ah! J'ai l'impression

que je déçois tout le monde.


SAAD

Sami, les études,

c'est beaucoup de pression,

mais il faut persévérer!


SAMI

Les études?


SAAD

Oui. Je sais que la charge

de travail peut être intense;

que parfois, ça peut être

tentant de balayer

un ou deux devoirs

sous le tapis,

surtout pour aller

pratiquer ton hockey.

Rappelle-toi que ce qui passe

en premier, c'est les études.


SAMI

Mais papa,

il y a pas de travail!


SAAD

Sami, ça suffit,

les mensonges.

Allez, au travail!


SAMI

Papa, c'est...

c'est un travail d'équipe.

Hein, on avait prévu

terminer le souper

et faire le travail

en groupe à l'école.

Je me suis dit

que c'était important

de respecter

ses engagements.


SAAD

T'as raison là-dessus, oui.


SAMI

Bon! Ç'a l'air que je pourrai

pas aller à la pratique ce soir.

Les études d'abord.


SAAD

Hum!


Dans le local du journal, FÉLICIE est en compagnie de MARC-O, qui écrit un poème.


MARC-O

"Nicole, j'ai aimé

rester chez vous.

J'ai aimé... rester chez vous."


FÉLICIE

T'es certain qu'un poème

soit la meilleure solution?


MARC-O

Nicole, Mme Préfontaine, là,

a parlé de cœur et d'allégorie.

Une allégorie,

c'est une figure de style!

Figure de style plus cœur

égale poème.


FÉLICIE

Après ce qu'elle

a fait à Maude,

je suis pas certaine

qu'elle mérite quoi que ce soit.

Pour une fois

qu'elle est bonne

dans un semblant

d'activité physique!


MARC-O

Aide-moi donc à trouver

quelque chose

qui rime avec "vous".


FÉLICIE

Bien!

Hibou, chou, genou, pou!


MARC-O

J'ai compris,

je suis vraiment nul.


FÉLICIE

Bien non! Il manque

de fantaisie dans ton poème.

"Bonjour, Nicole. Je vous ai

rencontrée à l'école."


MARC-O

Hé, c'est bon, ça!

Continue!


FÉLICIE

Non. C'est nul.

Bon! Pour faire une bonne

allégorie, il faut que tu penses

à quelque chose d'ordinaire

qui représente le temps

que t'as passé

chez Mme Préfontaine!

Une affaire simple

que t'as aimée.


MARC-O

Euh... sa sauce

à spaghetti.


FÉLICIE

Bon! Mettons.

Là, ferme les yeux.

Nicole est en train de préparer

sa sauce à spaghetti.

Qu'est-ce que tu ressens?

Qu'est-ce qui se passe?


MARC-O

Euh... ça boue trop fort,

ça éclabousse.

Mme Préfontaine en reçoit

sur son chandail.

Je dois aller au dépanneur

chercher du produit.


FÉLICIE

OK, oublie ça,

t'es nul!


MARC-O

Bien non! Je l'ai!


MARC-O se lève, va rejoindre FÉLICIE et prend sa main pour taper dedans.


MARC-O

Merci, Félicie!


MARC-O s'en va, laissant FÉLICIE perplexe.


Plus tard, VINCENT croise SAMI a leur casier avec un casque dans les mains.


SAMI

Qu'est-ce que tu veux

que je fasse avec ça?

Que je m'ouvre un musée

archéologique de hockey?


VINCENT

Ton casque est pété.

Prends celui-là

et on va pratiquer ce soir!

(Voyant SAMI mettre le casque)

Ah!


SAMI

OK. Il me fait,

mais il sent un peu mauvais.


VINCENT prend un sapin sent-bon dans son casier et le place sur le casque.


VINCENT

Ça... Et voilà!


SAMI

Hum!


SAMI place le casque dans le casier.


VINCENT

Bon, avoue-le donc

que ça te tente pas

d'aller pratiquer ce soir!


SAAD arrive auprès de VINCENT et SAMI.


SAAD

Bonjour, les garçons!


VINCENT

Ah, salut!


SAMI

Qu'est-ce que tu fais là?


SAAD

Sami, j'ai réfléchi

à ton histoire de travail,

et comme le hockey est aussi

un sport d'équipe,

je me suis dit

que ça serait logique

que ton groupe de travail vienne

assister à notre pratique!

Comme ça, tu pourrais joindre

les études et le hockey!

Je suis venu les inviter

en personne!


VINCENT

Quel travail?


SAAD

Bien, votre

travail d'histoire...

Sami est pas aussi prévoyant

que toi, hein!

Il a pas encore terminé.


VINCENT

De quoi il parle?

Il me semblait

que c'était ton casque pété

qui t'empêchait

d'aller pratiquer.


SAAD

Quel casque brisé?


SAMI

OK, OK! Là, stop,

ça va faire.

Il y a pas de casque brisé

ni de travail d'histoire.

Je l'avoue, ça me tente pas

pantoute d'aller pratiquer

avec vous autres

à l'aréna ce soir.

J'avais prévu aller

à la kermesse

avec Jennifer,

Maude et Félicie.


VINCENT

Au lieu d'aller pratiquer

dans un aréna

à nous tout seuls?


SAMI

Oui! Et c'est ça

que je vais faire!

Merci de vous en faire pour moi,

mais ces temps-ci,

je pense que j'ai besoin

de penser à autre chose

que le hockey.


SAMI s'en va en soupirant.


SAAD

On devrait lui laisser

un peu de temps, hein.

Je pense que c'est surtout

sa confiance qui est affectée.


VINCENT

Sa confiance?


SAAD

Hum!


VINCENT

C'est tout?


SAAD acquiesce.


Par la suite, VINCENT entre dans le local du journal, où MAUDE tente de lancer une fléchette sur la cible en se plaçant de dos et en regardant dans un miroir.


VINCENT

Qu'est-ce que tu fais là?


MAUDE

J'invente un nouveau sport.


VINCENT

Est-ce que tu t'en viens

à l'intervention?

Il manque juste toi

et Sami s'en vient.


MAUDE

Oui, ça sera pas long.


VINCENT

Euh... tu te souviens

c'est quoi, le principe?

Il faut lui dire

qu'il a des qualités.


MAUDE

Oui, oui! On lui dit

qu'on l'aime et tout!


VINCENT

Bien non, c'est pas ça

que j'ai dit.

Juste lui dire

qu'il a des qualités

pour qu'il retrouve

sa confiance au hockey.


MADAME PRÉFONTAINE entre.


MADAME PRÉFONTAINE

Maude?

Tu voulais me voir?


MAUDE

Euh... Vincent,

commencez sans moi.

Je vais aller

vous rejoindre.


VINCENT

OK!


VINCENT s'en va.


MAUDE

Mme Préfontaine, vous trouviez

que les fléchettes,

ça bouge pas assez?


MADAME PRÉFONTAINE

Oui, et j'ai pas

changé d'idée.


MAUDE

Je m'en doutais bien.

C'est pour ça que j'ai créé

les fléchettes extrêmes!


MADAME PRÉFONTAINE

Et en quoi ça consiste?


MAUDE

On obtient plus de points

pour la précision

et pour la complexité

de notre lancer. Par exemple...

si je lance de dos

avec un miroir,

ça me donne 10 points bonus.

Si je lance en sautant,

c'est 20 points.

Si je lance en sautant

du bureau, 30 points.

En courant en même temps que

je saute du bureau, 50 points.

Je vais vous montrer.


MADAME PRÉFONTAINE

Non, c'est beau!

Ça va être beau.


MAUDE

Ah! OK, d'abord!

Regardez ça.


MAUDE se place un bandeau sur les yeux et lance la fléchette par en arrière.


MAUDE

Ouh!

OK...


MADAME PRÉFONTAINE a juste le temps de lever son porte-notes pour ne pas recevoir la fléchette dans la figure. MAUDE défait son bandeau.


MAUDE

Oh... Oups!

Je m'excuse...


MADAME PRÉFONTAINE

(Se sentant mal)

Ah...


Pendant ce temps, VINCENT entraîne SAMI, qui a les yeux fermés, dans la salle des pas perdus. JENNIFER, MARC-O et FÉLICIE sont assis autour de la table.


VINCENT

Attention...

OK! Tu peux ouvrir

les yeux.


SAMI

Qu'est-ce qui se passe?


VINCENT

On le sait que t'as

des petits problèmes

de confiance ces temps-ci,

donc on a pensé t'organiser

une intervention positive

pour t'aider à passer

au travers!


SAMI

Une intervention positive?


VINCENT

Bien oui! Tu sais

c'est quoi une intervention?

C'est la même affaire,

mais en plus positif.


FÉLICIE

(Sarcastique)

Tu vas voir,

c'est magique.


SAMI

OK!

(Se levant)

Je pense que je vais

y aller, moi, hein?


VINCENT

(Rassoyant SAMI)

Non, non, non, hein? Hum...

C'est pour ton bien.

OK, Marc-O,

tu veux bien commencer?


MARC-O

OK...

Euh... Hum!

Bien, premièrement,

je voulais te dire

que t'es bien correct.


SAMI

Bien, merci! Merci!


MARC-O

C'est ça!


VINCENT

OK! Bien, écoute...

Félicie, as-tu quelque chose

à dire à Sami? Hum?


Dans le local du journal, MADAME PRÉFONTAINE boit une bouteille d'eau.


MADAME PRÉFONTAINE

Maude, est-ce que je peux

te confier quelque chose

que peu de gens savent?


MAUDE

Oui.


MADAME PRÉFONTAINE

Je suis profondément

traumatisée par les fléchettes.


MAUDE

Ha! ha! ha!

Oh... Hum!

Vous êtes sérieuse.


MADAME PRÉFONTAINE

Quand j'étais petite,

ma sœur voulait toujours

qu'on joue

aux petites Amérindiennes.


MAUDE

C'est quoi, ça?


MADAME PRÉFONTAINE

Elle m'attachait sur un poteau

dans la cour en arrière.


MAUDE

C'est donc bien cliché!


MADAME PRÉFONTAINE

Je te l'accorde,

mais c'était la mode

à l'époque.

Et un jour,

elle a eu l'idée

d'ajouter les fléchettes

à son rituel.

Il y en a une

qui est passée

à deux centimètres

de mon œil gauche!


MAUDE

Ouais... j'avoue que ça doit

être marquant.


MADAME PRÉFONTAINE

Ah! Juste à penser au son

de la fléchette qui passe,

les chants iroquois...

oh... que ça tourne!


MAUDE

Respirez.


MADAME PRÉFONTAINE prend une respiration.


MADAME PRÉFONTAINE

Ah....

Ça va mieux. Hum!


MAUDE

Hum!

Je vous jure,

j'en parlerai à personne.


MADAME PRÉFONTAINE

Au contraire!

Peut-être que

d'en parler ouvertement,

ça m'aiderait à guérir

mon traumatisme.


MAUDE

Vous avez jamais rien fait

pour régler ça?


MADAME PRÉFONTAINE

Non, pas vraiment.

J'ai surtout cherché

à me tenir loin

des fléchettes.


MAUDE

Hum... Est-ce que vous venez

à la kermesse, ce soir?


MADAME PRÉFONTAINE

Pourquoi?


Dans la salle des pas perdus, l'intervention auprès de SAMI se poursuit.


FÉLICIE

Pour être franche,

je pense que ton problème

vient surtout

de ton lancer du poignet.


SAMI

Ha! Ah bien!

Bien, merci.


VINCENT

Coudonc, sais-tu

c'est quoi, une qualité?


FÉLICIE

C'est tellement un beau défaut

que c'est presque une qualité!

Ça s'améliore

super facilement,

il faut juste faire

des exercices de renforcement.


MAUDE arrive.


MAUDE

Je m'excuse,

j'avais quelque chose à régler.


SAMI

Ah bien! C'est correct,

t'as pas manqué grand-chose.

En gros, je suis bien correct,

et mon lancer du poignet

est à améliorer.


VINCENT

(Donnant une photo)

Tiens! Ça, c'est ce

que je voulais te montrer.

C'est une photo

que mon père a prise.


SAMI

C'est la photo du championnat

qu'on a gagné

quand on était jeunes!

Pourquoi t'as ça?


VINCENT

Je la traîne souvent.

C'est un souvenir... cool!


FÉLICIE

Te souviens-tu du but

que t'avais marqué

pendant ce match-là?


SAMI

Des trois buts.


MAUDE

(Regardant la photo, attendrie)

Oh!


SAMI

Je sais que vous essayez

de me remonter le moral,

mais ça marche pas pantoute

et je sais exactement pourquoi.


VINCENT

Bien oui, mais c'est à cause

de ta confiance!

Mais on est en train

de travailler sur ça,

et je pense qu'on est

sur la bonne voie, hein?


SAMI

Non, Vincent,

c'est pas juste ça.

C'est pas juste la confiance,

c'est pas la pratique non plus.

Le vrai problème, c'est que...

c'est parce que

je n'ai plus de fun.

Ça ne me tente plus de jouer.


VINCENT

Attends!

Tu veux dire que tu lâches

le hockey?


SAMI

Oui. Désolé.


SAMI s'en va. VINCENT soupire.


C'est maintenant la kermesse et MAUDE et FÉLICIE jouent aux fléchettes.


MAUDE

C'est bizarre, hein, mais ça

me fait comme de la peine

que Sami lâche le hockey.


FÉLICIE

Oui, moi aussi.

On dirait que c'est comme...

la fin de quelque chose.


MAUDE

Oui. As-tu vu

Mme Préfontaine?


FÉLICIE

Non, pourquoi?


MAUDE

Bof...

Je me disais que si elle voyait

des fléchettes

se faire lancer

dans un contexte joyeux,

ça l'aiderait peut-être

à régler son traumatisme.


FÉLICIE

Tu veux dire qu'elle veut pas

que tu lances des fléchettes

dans le cours de demain

parce qu'elle est traumatisée?


MAUDE

Bien oui! T'as pas besoin

de chuchoter,

c'est elle qui m'a dit

d'en parler

pour dédramatiser la situation.

Elle est traumatisée

par les fléchettes

et les chants iroquois!


FÉLICIE

Quoi?


TOUS rient.


Pendant ce temps, SAMI arrive auprès de VINCENT au casse-croûte de l'aréna.


SAMI

Hum! Je suis venu

pour m'excuser.


VINCENT

T'excuser de quoi?


SAMI

Bien, de te lâcher

et de lâcher l'équipe.


VINCENT

C'est correct.

J'imagine que ça fait

depuis un bout que tu y penses.


SAMI

C'est en voyant ma face sur

la photo tantôt que j'ai réalisé

à quel point

j'avais plus de fun avant.


VINCENT

Avoir su!

J'aurais laissé ma photo

dans la poche de hockey

puis j'aurais trouvé un moyen

moins téteux de te motiver.

Ça fait que...

tu t'en vas à ta kermesse

de tripeux de bingo?


SAMI

Ç'a l'air! Puis toi,

tu vas avoir la glace

à toi tout seul,

finalement?


VINCENT

Oui. Mais même quand tous

les autres vont être là,

ça... ça va faire

un vide pareil.

(Voyant SAMI partir)

Sami!

Puis si t'avais

à ne plus compter de buts,

aurais-tu plus de fun?

Tu sais, je veux dire,

pourquoi t'essaies pas défense?


SAMI

Parce que j'ai jamais

joué défenseur.


VINCENT

Mais on a toute la soirée

pour pratiquer!


SAMI

Oui, mais tu sais, j'ai pas

d'équipement, ça fait que...


VINCENT

Ah, ah, ah!

Ohé, M. Mazari!


SAAD arrive avec l'équipement de hockey.


SAAD

Alors, c'est oui?


SAMI

OK! C'est une conspiration!


VINCENT

Juste 20 minutes.

Si t'aimes pas ça,

t'iras à ta kermesse.


SAAD

Hum?


SAMI prend le bâton de hockey et sourit.


À la kermesse, MARC-O arrive à côté de MAUDE.


MAUDE

(Soulagée)

Ah! Je pensais

que c'était Mme Préfontaine.


MARC-O

Non, mais est-elle arrivée?


FÉLICIE

Pas encore. En fait, je pense

pas qu'elle vienne du tout.


MARC-O

C'est plate,

j'avais son cadeau.


MAUDE

Ah oui?

C'est quoi?


MARC-O

(Montrant un tablier)

C'est moi qui l'ai fait.

J'ai eu l'idée avec ton histoire

de spaghetti.


FÉLICIE

(Pointant une tache rouge)

C'est une belle idée,

mais pourquoi il y a

une tache dessus?


MARC-O

Oh non! J'ai dû la faire

en me piquant le doigt

avec l'aiguille!


MAUDE envoie une fléchette dans le mille.


MAUDE

Yes!

(Entendant une sonnerie)

Qu'est-ce qui se passe?


FÉLICIE

Attention,

mesdames et messieurs!

La grande gagnante,

Maude Allard-Fraser!


TOUS applaudissent.


FÉLICIE

T'as gagné le grand prix!


MAUDE

Quoi?


FÉLICIE dévoile un lion en peluche géant, qui porte un chandail identique à celui de MARC-O.


MAUDE

Ha! ha! ha!


MARC-O

Qu'est-ce qu'il y a?


MAUDE

Il est pareil comme toi!


TOUS rient.


MARC-O

OK, il a peut-être

une petite ressemblance, là.


MAUDE

OK! Mais je pense

que j'ai trouvé la solution

à notre problème respectif.


Le lendemain, MARC-O, FÉLICIE et MAUDE sont dans le local du journal alors que MARC-O donne le lion en peluche à MADAME PRÉFONTAINE.


MARC-O

C'est pour vous!


MADAME PRÉFONTAINE

Ah?

Ah! Mais...

Mais vous vous ressemblez

comme deux gouttes d'eau!


MAUDE

C'est pour ça qu'il a pensé

à vous le donner.


MADAME PRÉFONTAINE

Combien ça t'a coûté,

cette affaire-là?


FÉLICIE

Rien! Maude l'a gagné

à la kermesse.


MAUDE

En fait, ça m'a coûté 1$,

mais le dollar

va aux enfants du Guatemala.


MADAME PRÉFONTAINE

Quelle belle allégorie

de la personne que t'es!


MAUDE

J'imagine que vous allez

rire un bon coup

chaque fois

que vous allez le voir?


MADAME PRÉFONTAINE

Ah oui!


MAUDE

Vous allez sûrement

penser à Marc-O.


MADAME PRÉFONTAINE

C'est certain!


MAUDE

Allez-vous penser

aux fléchettes?


MADAME PRÉFONTAINE

Ah! Bien non. Bien non.

Pourquoi je penserais

aux fléchettes?


MAUDE

Parce que j'ai gagné le toutou

au kiosque du jeu de fléchettes.


MADAME PRÉFONTAINE

Cette adorable petite chose,

c'est le fruit

de cet horrible jeu?


FÉLICIE

C'est dans votre tête que

les fléchettes sont horribles.


MADAME PRÉFONTAINE

Je le sais, voyons,

mais c'est plus fort que moi.


MARC-O

Au lieu de penser aux

fléchettes en voyant le toutou,

pourquoi vous pensez pas au

toutou en voyant des fléchettes?


MADAME PRÉFONTAINE

Hum...


MAUDE

(Montrant une cible)

OK. Maintenant,

regardez le jeu,

mais en pensant au toutou.


MADAME PRÉFONTAINE

Ça fonctionne.


MAUDE

Bon! Vous voyez

que vous êtes capable?


MADAME PRÉFONTAINE

Bien oui, j'imagine qu'en

faisant un petit effort...


MAUDE

Est-ce que ça vous tente

de faire un petit effort

dans le cours

d'éducation physique tantôt?


MADAME PRÉFONTAINE

Mettons! Ha! ha! ha!


MAUDE

Ah, merci!


Plus tard, après le match de hockey, SAMI, SAAD et VINCENT entrent chez les Mazari.


SAMI

Le gars s'est essayé à droite.

Le gars s'est essayé à gauche...

Mauvaise idée, champion!

Bonsoir...

bang! dans la bande.


SAAD

Je sais, Sami,

j'étais là.


SAMI

Je sais, c'était la meilleure

partie de l'année!


SAAD

Tu sais, compter des buts,

c'est bien,

mais empêcher l'adversaire

d'en compter quatre,

c'est pas mal non plus!

(Donnant la photo)

Tiens, Vincent.

Donne ça à ton père.


VINCENT

Parfait.


SAAD

Merci!


SAMI

T'as vu quand le 38

s'est essayé

en arrière du but

avec ses petits

moves?


VINCENT

Bien oui, Sami,

j'étais là!


SAMI

C'était la meilleure partie

de l'année!


VINCENT

Je vais te laisser

célébrer ça.


SAMI

Ah! Oui. À demain.


VINCENT

À demain!


SAMI

Hé, Vincent?

Merci de pas m'avoir laissé

lâcher le hockey.


VINCENT

Écoute,

man,

ça fait plaisir.


SAMI et VINCENT se font une accolade.


SAMI

Salut.


VINCENT

À demain!


Fin épisode


MAUDE et MÉLANIE s'adressent au public de l'émission.


MAUDE

Viens sur le site

de l'émission.


MÉLANIE

Il y a du nouveau

toutes les semaines!


L'adresse du site web suivant: «tfo.org/subitotexto» apparaît.


Générique de fermeture


Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Saison

Résultats filtrés par