Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Chronique Top 5 : Daniel Sauvé

Le nouveau président de l’Association des professionnels de la chanson et de la musique (APCM), membre du groupe Règlement 17, Daniel Sauvé, nous livre cinq choses à ne pas faire sur une couverture d’album.

Avez-vous une idée de ce qu’un artiste ne devrait pas mettre sur la pochette de son album? Selon Daniel Sauvé, cet artiste ne devrait jamais mettre son visage sur la couverture de l’album. Il aimerait que les artistes fassent une recherche artistique et graphique plutôt que de choisir la facilité…

Découvrez les autres exigences de Daniel Sauvé quant à la pochette d’un album.



Réalisateur: Carine Ouellet
Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

DANIEL SAUVÉ, président de l’association des professionnels de la chanson et de la musique, présente «les 5 choses à ne pas faire sur la couverture d'un album».


DANIEL SAUVÉ

Oh!

Wow.

J'y pense là. Celle-là,

elle est bonne en maudit.


Intertitre :
5. Mettre son visage sur la pochette


DANIEL SAUVÉ

Numéro 5, disons... Mettre

sa face sur la pochette d'album.

Je préfère des couvertures

d'album qui ont un petit peu

plus de recherche artistique, si

tu veux. Euh, évidemment,

l'industrie n'ira pas

nécessairement toujours dans

cette direction-là. En tant

qu'enfant des années 1990, on

avait quand même des pochettes

CD plutôt que des mp3.

Alors, forcément, moi, je

m'amusais quand même... C'est

pas aussi beau qu'un vinyle,

mais au moins, je m'amusais

à vraiment voir c'était quoi.


Intertitre :
4. Avoir un livret trop gros


DANIEL SAUVÉ

Dans le contexte actuel, faire

un livret de 25 pages, euh...

considérant ce n'est plus

particulièrement utile.

Justement, au niveau de mettre

les textes au complet dans

l'album. Il y a d'autres façons

de faire les choses qui coûtent

moins cher et c'est vraiment

plus du côté contenu financier

pour les artistes. C'est des

grosses, grosses dépenses que...

Ça ajoute, selon moi, pas

grand-chose à la qualité

du produit.


Intertitre :
3. Oublier l'équipe technique


DANIEL SAUVÉ

Numéro 3: oublier de marquer

c'est qui qui a travaillé sur

l'album. Spécialement les

techniciens de son. Euh, moi, je

suis un fervent amateur des

techniciens de son. Je pense que

sans ce monde-là, on aurait pas

la qualité des enregistrements

qu'on aurait. Il y a plusieurs

choses qu'on peut faire à la

maison avec la technologie

moderne. Moi, je suis croyant

dans l'idée de... Tu sais, en

tant que musicien professionnel,

on travaille nous-mêmes à

perfectionner notre art. Eux

autres, ils font la même chose,

mais sur le côté technique.

Alors, les oublier,

c'est un gros non, non.


Intertitre :
2. Faire des fautes de français


DANIEL SAUVÉ

Autre chose à ne pas faire:

des fautes de grammaire et

d'orthographe. On fait de la

musique en français. Euh, on est

un peu les doyens de la langue

française, quelque part.

C'est important qu'on s'en sert

de façon correcte, adéquate.

On se doit, au moins comme

artiste, d'avoir un minimum de

qualité dans notre orthographe.

C'est un peu important. Le

Google Translator, non, c'est

pas une bonne idée. Euh, mais

dans le fond, l'idée c'est

que... on remonte le standard

pour nous-mêmes. Pis à force

de le remonter nous-mêmes, ça

remonte un peu le standard

pour tout le monde.


Intertitre :
1. Copier le produit d'un autre


DANIEL SAUVÉ

Numéro 1: copier quelque chose

qui a déjà été fait. Soyons

"original". On est

des êtres créatifs.

Donc, c'est important. C'est

rapport avec la démarche qu'on

fait musicalement. Je pense que

d'aller copier quelque d'autre

ou un concept de quelqu'un

d'autre, dans ce monde-ci,

on a pas besoin de faire ça.





Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par