Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Chronique Top 5 : Une bonne caricature

Caricaturiste pour le journal Le Droit à Ottawa depuis mai 1981, Guy Badeaux, Bado de son nom d’artiste, est membre du groupe “ Cartooning for Peace “ de même que trésorier de l’Association canadienne des dessinateurs éditoriaux.

Depuis 2002, il est président du jury du Concours de dessin éditorial du Comité canadien de la liberté de la presse à Ottawa. Guy Badeux a également été rédacteur en chef des 22 premières éditions de “ Portfoolio: The Year’s Best Canadian Editorial Cartoons “.

Bado nous confie les 5 principales étapes pour réaliser une bonne caricature.



Réalisateur: Caroline Leal
Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

GUY BADEAUX, caricaturiste, présente «5 étapes pour réaliser une bonne caricature».


Intertitre :
5.Trouver un sujet intéressant


GUY BADEAUX

Tout d'abord, ce qu'il faut

faire, il faut trouver un sujet

qui intéresse le lecteur. On a

un gros choix le matin. Moi,

l'avantage, en travaillant à

Ottawa, c'est que je peux faire

la politique ontarienne, je peux

faire la politique québécoise,

je peux faire l'international

vu qu'on est dans la capitale,

et, puis bon, le national. Donc,

j'essaie de déterminer un sujet

que la plupart des lecteurs

pourraient comprendre.


Intertitre :
4. Se renseigner


GUY BADEAUX

La quatrième étape, c'est de se

renseigner sur le sujet. C'est

bien beau de choisir un sujet,

mais il faut le connaître

un peu. Moi, je préfère me

renseigner, puis dépenser mon

énergie sur la documentation.

Parce qu'on ne peut pas se

tromper tout le temps. C'est

bien beau de faire des dessins,

mais tu peux pas être dans

le champ à tous les jours.


Intertitre :
3. Trouver l'idée


GUY BADEAUX

La troisième étape, c'est

l'étape la plus importante selon

moi, c'est de trouver l'idée.

Donc, j'ai le sujet devant moi.

Peut-être que le sujet inspire

des petits détails et, puis

bon, je sais pas, il y a un

processus, ça congèle, puis là,

"clac". Moi, souvent, c'est en

mangeant ou en faisant d'autres

choses. Et, puis soudainement,

le clic. Ou je vois un mot

dans le texte, et ça déclenche

l'inspiration. Il n'y a pas

de recette. S'il y avait une

recette, premièrement, je la

donnerais pas, et puis ça serait

plus facile de le faire. Donc,

à chaque jour, c'est différent,

c'est une façon... je sais

jamais d'où va venir

l'idée, puis comment.


Intertitre :
2. Se documenter


GUY BADEAUX

La deuxième étape, une fois

qu'on a trouvé l'idée, c'est

qu'il faut se documenter.

Parce que c'est bien beau de

trouver l'idée, mais il faut

que la ressemblance soit là.

S'il y a des décors, s'il y a

des éléments dans le décor,

il faut trouver de la

documentation. Fait qu'au

début, c'était très difficile.

Parce que moi, il y a 33 ans,

j'avais pas, à ma disposition,

tous les éléments. Puis, bon,

il y avait une photothèque au

journal, mais c'était difficile.

Vu que c'était pas moi qui

l'avais classée, j'avais de

la difficulté à trouver. C'était

pas les mêmes genres de choses

qu'on classait. Donc, j'étais

obligé de découper le

Maclean's,

découper toutes sortes

de journaux tout le temps.

Je passais la moitié de ma vie

à découper de la documentation.


Intertitre :
1. Faire le dessin


GUY BADEAUX

La première étape, bien, c'est

de faire le dessin. Donc,

on s'en sort pas. Ce qui est

merveilleux aujourd'hui, c'est

que grâce à l'Internet... Moi,

j'ai Photoshop, je peux faire

mes couleurs sur écran. Et,

puis je fais mes dessins en

couleurs pour l'Internet.

Malheureusement, mes dessins

dans le journal passent en noir

et blanc. Mais je préfère

travailler en couleurs au début,

parce que c'est plus agréable de

travailler en couleurs. Ça fait

une meilleure composition.

Et, puis après ça, je passe à

l'étape noir et blanc. Donc,

j'enlève les calques de

couleurs, je transforme,

je recalibre le dessin.



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par