Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Chronique Top 5 : Damien Robitaille

Depuis son premier CD en 2003, Damien Robitaille a parcouru les scènes et les pays, faisant profiter le public international de son sens de la scène et de son énergie, plus d’une fois loués. Le chanteur franco-ontarien originaire de Lafontaine, petit village situé sur les rives de la baie Georgienne, a remporté de nombreux prix et reçu de nombreux hommages.
Auteur et compositeur, il s’est d’abord produit à Sudbury, Waterloo et, bien sûr, Lafontaine. Dernièrement, il a gagné le coeur des Québécois et a joué en France, en Belgique et en Suisse. L’homme omniprésent n’oublie toutefois aucun de ses concerts, et jure qu’il y a bien cinq choses qu’il ne referait plus jamais sur scène!



Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

DAMIEN ROBITAILLE, auteur, compositeur et interprète présente : 5 choses que je ne referai plus sur scène.


Intertitre :
5 Faire des push-ups


DAMIEN ROBITAILLE

Une des choses que je referai

plus sur la scène, c'est des

push-ups. Tu sais, on pourrait dire:

"les push-ups, c'est bon pour la

santé." Mais moi, quand j'ai

fait des push-ups, c'était

à 5h du matin dans un bunker, à

un spectacle à Whitehorse, puis

j'avais une guitare autour du

cou. Là, je sais pas ce qui m'a

pris, c'était trop tôt. Quand

tu fais des push-ups avec

une guitare sur le cou, c'est

pas très bon pour la guitare.

Peut-être que je voulais

impressionner les filles,

mais j'avais l'air niaiseux.


Intertitre :
4 Laisser un spectateur jouer


DAMIEN ROBITAILLE

Une autre chose que je ferai

plus sur la scène, c'est

d'encourager les musiciens

improvisés dans la foule.

Parce que ça arrive parfois

qu'il y ait des gens du public

qui décident d'amener leur

instrument de musique, et qui

décident de se faire des solos.

Une fois où j'étais en France,

puis je jouais une toune. Tout

à coup, j'entends un harmonica.

Ça vient d'où ça? Puis là, j'ai

su que ça venait de la foule.

Dans ce temps-là, je trouvais

ça drôle. Alors, j'ai dit: "Hé,

c'est bon, continuez!" Le gars,

il a continué tout le long

du spectacle à jouer de

l'harmonica. Puis tu peux rien

faire. Alors, amenez pas vos

harmonicas à mon spectacle.


Intertitre :
3 Jouer sous l'influence de l'alcool


DAMIEN ROBITAILLE

Une chose que je ne ferai plus

sur la scène, c'est de jouer

sous l'influence de la bouteille,

on va dire, de l'alcool.

C'est quelque chose

que je respecte un peu moins, ou

c'est pas pour moi. Parce qu'il

y avait une fois, je jouais en

France, je me souviens, puis là,

je jouais dans des maisons.

Puis, les Français étaient très

fiers d'accueillir des Canadiens

dans leur maison. Alors, avant

le spectacle, il voulait me

faire goûter tous les alcools

qu'il avait faits, le bonhomme.

Et quand est venu le temps pour

le spectacle, oh, mon Dieu!

Ça peut aller si t'as un

orchestre avec toi qui joue,

tu peux te cacher derrière.

Mais, imagine, t'es seul sur la

scène, un peu saoul, on va dire,

puis là, il faut que tu livres

un spectacle. Hé, c'est pas beau

à voir. Alors, plus jamais!


Intertitre :
2 Laisser des Argentines monter sur la scène


DAMIEN ROBITAILLE

Une chose qu'il faut jamais

faire, lors d'un spectacle

en Argentine, c'est d'inviter

la gent féminine à monter sur

l'estrade pour des autographes

et tout ça. J'étais pas préparé

pour ça. Alors, on les a

invitées. "OK, ceux qui veulent

un autographe, venez sur le

stage." C'est pas moi

qui les ai invitées, c'est

l'organisateur. Puis là, c'était

comme un tsunami de mesdames. Je

te jure, c'était comme 50 mesdames,

"Oui!". Elles me tiraient de tout bord

tous côtés. Ils voulaient déchirer ma

chemise. Et ça pleurait.

"Donne-moi des becs! Voici ma

fille! Becs!" C'est la première

fois de ma vie, et peut-être la

seule fois, où je me suis dit:

J'ai besoin d'un bodyguard.

En même temps, c'était

plaisant. On va se le dire.


Intertitre :
1 Laisser mon chien manger des brownies sur scène


DAMIEN ROBITAILLE

La combinaison fatale

de brownies et chien.

J'explique. J'ai fait un spectacle,

et pour une raison ou une autre,

j'ai décidé de sortir des brownies

sur la scène, puis les lancer

dans le public. Mais aussi,

dans ce spectacle-là,

j'aimais ça dans le rappel,

je vous montrais mon chien.

Alors, j'ai dit: "Viens, Suki!"

Alors, Suki sort, puis tout le

monde la voit, puis je chante ma

toune, puis elle se promène. Là,

je tourne de bord, puis je vois

que mon chien est en train

de manger des brownies. Puis,

on sait que chien et brownies,

ça va pas bien ensemble. Alors,

j'ai dû arrêter la toune, puis

chicaner le chien, puis tout ça.

Le chien a sauté dans le public.

Oh, c'était... C'était épouvantable.


L'adresse du site Internet suivante apparaît : damienrobitaille.com

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par