Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Chronique Top 5 : Daniel Lavoie

L’auteur-compositeur-interprète et pianiste franco-manitobain, originaire de Saint-Boniface, Daniel Lavoie connait une carrière fructueuse depuis de nombreuses années. Depuis le début de sa carrière, en 1967, date à laquelle il a remporté l’étape de Manitoba du concours de l’émission Jeunesse oblige dans la catégorie « auteur-compositeur-interprète », il a connu le succès en groupe puis en solo.
De son titre mondialement connu « Ils s’aiment », de 1984, à la comédie musicale Notre-Dame de Paris, en 1998, il a traversé les époques en sachant s’adapter et en renouvelant sa musique pour lui donner toujours des sonorités actuelles.
Installé au Québec en 1970, il a reçu de nombreux prix récompensant sa carrière et ses succès musicaux. Poète, animateur radio et acteur de cinéma, il chantait encore récemment pour la Fête du Canada, le 1er juillet 2014, sur la Colline du Parlement à Ottawa pour représenter le Manitoba.
Jamais à court d’inspiration, il vient de lancer un nouvel album, « La licorne captive ».
Daniel Lavoie nous confie les 5 clés pour se renouveler.



Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

DANIEL LAVOIE, auteur-compositeur-interprète, présente «5 conseils pour se renouveler en musique».


Intertitre :
5. S'ouvrir à tous les styles


DANIEL LAVOIE

La meilleure façon de se

renouveler en musique, c'est

d'en écouter beaucoup, s'ouvrir

à toute sorte de musique. Que ce

soit des musiques du monde,

jazz, musique classique, du pop,

de la chanson, et vraiment

se faire un vocabulaire,

parce que pour faire

de la musique, il faut avoir

un vocabulaire musical.

Et si on ne l'a pas, on peut

pas faire, je pense, de musique

intéressante, donc c'est certain

qu'écouter un maximum de toutes

sortes de choses donne justement

un vocabulaire qui permet

après ça de s'exprimer

de façon cohérente.


Intertitre :
4. Se nourrir de sa propre musique


DANIEL LAVOIE

Je dirais c'est d'écouter

le moins de musique possible.

Mais je spécifierai quand même

que quand on est en train de

travailler quelque chose de

précis, peut-être se couper

des autres musiques, pour ne pas

être démesurément influencé

par tout ce qui se fait.

Normalement, ça a

été fait avant,

et puis quand on est dans un

projet, on se nourrit de sa

propre musique et on essaye

justement de faire en sorte

que notre propre musique nous

nourrit, donc c'est justement

se couper et se concentrer et de

s'obliger à devenir intéressant,

ce qui est pas toujours évident.


Intertitre :
3. Travailler très fort


DANIEL LAVOIE

Je crois qu'il y a pas moyen si

on est compositeur ou si on

écrit des chansons ou si on fait

quoi que ce soit qui demande de

créer quelque chose, d'arriver à

quelque chose de beau sans

y mettre le temps, sans vraiment

explorer toutes les avenues

possibles pour trouver l'avenue

qui soit le plus intéressant et

peut-être le plus

fini, le plus travaillé.

De toute façon, il y a tellement

de gens qui font de la musique

de nos jours que les paresseux,

ceux qui restent dans leur coin,

qui pensent que le premier jet,

c'est le meilleur, n'arriveront

pas à grand-chose. Il y a

du monde qui travaille très fort

dans ce domaine, et la seule

façon de s'en sortir,

c'est de travailler aussi

fort sinon plus fort qu'eux.


Intertitre :
2. Écouter ses enfants


DANIEL LAVOIE

J'ai des enfants qui étaient

très curieux musicalement et

qui m'ont ouvert à toute sorte

de musique que je ne connaissais

pas. Des choses pour lesquelles

mes oreilles n'étaient pas

faites, que je n'avais pas envie

d'entendre comme du rap par

exemple ou des musiques électro,

toute sorte de choses.

Mes fils qui me faisaient

écouter du heavy métal et

toute sorte de mouvement dans ce

genre de choses là qui au départ

me rebutaient, et à force de me

faire imposer ça en voiture

par exemple, je finissais par

y découvrir ce qu'il y avait

de beau là-dedans.

Pourquoi les gens aimaient ça,

et ça me permettait d'ouvrir

mes oreilles et, je pense,

c'est important d'écouter non

seulement ses enfants, mais

peut-être ce que nous suggèrent

des gens qu'on aime, qu'on

respecte, qui ont souvent des

opinions qui sont bien valables.


Intertitre :
1. Aimer ce que l'on fait


DANIEL LAVOIE

Ça serait peut-être le premier

et le dernier conseil,

c'est d'aimer ce qu'on fait.

On peut pas faire tout ce que

je viens de vous dire avant

si on aime pas profondément

la musique, si c'est pas

quelque chose qui nous habite

complètement, donc si on n'est

pas un grand amoureux de

la musique, aussi bien peut-être

prendre un cours de droit ou

de médecine, quelque chose comme

ça, mais la musique, ça peut

être un

hobby, mais si on veut

gagner sa vie et travailler dans

la musique tout le temps, il

faut aimer ça plus que n'importe

quoi parce que de toute façon,

ça ne sera pas facile.


À l'écran, on affiche le site Internet de Daniel Lavoie, daniellavoie.ca.



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par