Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Rhayne Vermette : Cinéma expérimental

Rhayne Vermette, originaire de Notre-Dame-de-Lourdes, au Manitoba, est une cinéaste expérimentale qui explore les thèmes de la destruction, de la banalité et de la beauté de l’imperfection à travers ses oeuvres.

Attirée à Indian Head en Saskatchewan par Film Rescue International (https://www.filmrescue.com/), un laboratoire photographique qui se spécialise dans les films expirés, Rhayne Vermette passe son temps à produire de l’art et à profiter de la tranquillité de la petite ville.

On découvre vite que Indian Head, ce n’est pas seulement une petite ville sur la route TransCanadienne, mais aussi un des derniers refuges du film.
Une réalisation de Stéphane Oystryk.



Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION


RHAYNE VERMETTE est cinéaste expérimentale. Elle est assise dans son salon pendant qu'elle accorde cette entrevue pour parler de son art. Des extraits de courts métrages et des images de RHAYNE VERMETTE en train de travailler défilent pendant qu'elle parle.


RHAYNE VERMETTE

Il y a beaucoup de choses à

faire à Indian Head. Il y a une

piscine, tu peux aller faire du

curling, il y a un théâtre. Mais

moi, je fais aucune

de ces choses.

Je viens de la communauté

de Notre-Dame-de-Lourdes. Alors,

c'est une petite communauté. Et

puis à l'école, après la sixième

année, on n'avait aucune classe

d'art. Alors, c'était seulement

une idée que j'avais dans ma

tête. J'ai jamais pratiqué

l'art. Et quand j'ai gradué,

j'ai étudié la littérature

anglaise puis j'ai

étudié l'architecture.

Quand j'ai commencé à faire

des films, finalement, ce

que j'avais dans la tête,

j'étais capable de le traduire

et c'était un succès. Puis

c'était comme oui, ça, c'est

exactement ce que

je voulais dire.

Surtout, je cherche pour

des thèmes de destruction,

vraiment basé aussi dans des

espaces banals, l'architecture.

J'essaie toujours de faire les

choses parfaites, mais mon art

est toujours très imparfait. Il

y a beaucoup de fautes,

beaucoup d'erreurs.

Et puis j'essaie de trouver

la beauté dans ça. Surtout

souligner la beauté qui peut

exister dans des

choses imparfaites.

L'été dernier, j'ai passé un

mois à Saskatoon, et puis

j'avais cet intérêt d'essayer de

figurer comment développer des

films en couleur. Et puis alors,

les gens à m'ont dit: "Tu as

besoin de contacter Greg

Miller à Indian Head." J'ai dit:

"Quoi? C'est qui Greg Miller?"

"Oh, bien, un laboratoire de

films." Et puis comme... "Quoi?

Il y a un laboratoire de films

à Indian Head en Saskatchewan?

Et puis alors, immédiatement,

j'ai envoyé un email à Greg,

puis Greg a dit: "Si tu veux

venir voir le lab..." Puis il a

dit: "Surtout, tu peux utiliser

mon laboratoire pour tes

projets." Alors, aussitôt qu'il

a dit ça, j'ai

dit: "Yeah, sure."

Let's do this. Alors, je suis

déménagée en octobre

et puis je suis ici.

Ce laboratoire, je pense

vraiment que ça va être un

des derniers laboratoires sur la

planète. Greg se spécialise dans

des films expirés. Alors, on

développe du chronochrome, super

8, 8 millimètres, 16, 35.

Utiliser des façons et

des techniques non

digitales, ça, ça me motive

beaucoup comme artiste.

Il y a plus personne qui sait

comment faire ces processus.

Et puis, je pense que c'est très

important de les conserver.

Je fais des films et puis

souvent, je vais les détruire.

Et puis des pièces d'un film,

tu peux les trouver

dans un nouveau film.

J'imagine que quand j'aurai

60 ans ou quelque chose comme ça

que quelqu'un peut visionner les

films que je fais et puis voir

une généalogie de... aussi ces

idées, elles ont commencé

ici et puis tu peux

les voir développer.

C'est pas même quelque chose que

moi j'ai choisi, je pense que

l'art a choisi moi. Puis...

c'est très personnel.



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par