Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Les Zinspirés : Dramaturges à 15 ans

Le concours Les Zinspirés, lancé chaque année par le Théâtre français de Toronto, invite les dramaturges en herbe des écoles secondaires du Sud de l’Ontario à se familiariser davantage avec cet art. Pleins feux sur la troisième édition du concours, « Les Zinpirés 3D », qui a donné vie entre autres aux pièces « Mes cheveux, ma couronne » de Godelive Majamu (École secondaire Étienne-Brûlé de Toronto) et « Les étoiles de Barcelone » de Johann Sapim (Lycée français de Toronto).

Une réalisation de Paul Ruban.



Réalisateur: Paul Ruban
Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Cette capsule présente le projet «les Zinspirés 3D». PIERRE SIMPSON, le metteur en scène, ainsi que deux participantes nous partagent leur expérience. Des extraits vidéos montrant l'écriture et la mise en scène accompagnent leurs propos.



PIERRE SIMPSON

Les Zinspirés 3D, ça commence

d'abord avec un concours

d'écriture. On se faufile dans

les écoles secondaires du Grand

Toronto et du Sud de l'Ontario

pour présenter la forme du conte

urbain aux élèves.

Donc, ils peuvent écrire un

conte d'à peu près cinq-dix

minutes, un personnage qui parle

directement au public. Et puis,

de la centaine qu'on reçoit,

on en choisit 12 qui sont

invités au Théâtre français de

Toronto pour retravailler leur

conte avec un auteur et des

comédiens professionnels lors

d'une longue fin de semaine.

Et à l'issue de cette longue fin

de semaine là, on fait

une lecture et on en choisit

ensuite cinq qui feront partie

du spectacle.


JOHANN SAPIM

Depuis que je suis petite,

j'écris. Quand on avait

des devoirs à faire en

français, des devoirs écrits,

j'ai vu que, je sais pas, j'aime

beaucoup créer

des histoires et inventer

des mondes.

♪♪♪

Donc, je l'ai écrit un peu

dernière minute parce

que j'avais pas beaucoup

d'inspiration au début.

Mais après, j'ai pensé aux

voyages qu'on fait, une classe

dans mon école à Barcelone,

et j'ai vu beaucoup de photos,

donc je me suis inspiré de ça

et ça m'est venu.


GODELIÈVE MAJAMU

Quand j'ai su que j'ai gagné

le concours, j'ai commencé

à pleurer. J'ai dit: OK, je vais

prendre tout ce que mon

professeur, Mme Boulanger, a dit

de mettre sur cette histoire,

ajouter mon humour, ajouter de

la culture et ajouter

une réalité noire et peut-être

j'aurai un A+.

Le personnage représente comme

une confiance en soi qui n'est

pas familière dans les vies

de notre jour.


PIERRE SIMPSON

Marie-Claire, le personnage

principal de son conte, a décidé

de se faire pousser le plus

grand afro et le plus

spectaculaire de son école

secondaire juste à temps pour

son bal de finissants.

Donc, c'est toute la préparation

et toutes les opinions qui

entourent ce choix-là de laisser

ses cheveux à leur état naturel

et les bons et les mauvais côtés

qui peuvent s'ensuivre.


GODELIÈVE MAJAMU

Pour des gens qui me

connaissent, j'ai une forte

opinion et une grande

personnalité. Et il y a un point

où je me sens tellement forte

avec des émotions pour quelque

chose que je peux pas

le dire. Ça me surprend.

Alors, l'écriture, le fait que

je peux utiliser ça comme

une autre manière de m'exprimer,

et au moins garder cette émotion

à moi-même, c'est idéal.

Si je ne peux pas

le dire, je vais l'écrire.


PIERRE SIMPSON

Et souvent, les jeunes, c'est

facile, ils peuvent écrire

des pages et des pages,

et des pages. Ils ont envie

de parler, envie de partager.

Et ensuite, c'est de vraiment...

Je veux dire, le plus grand

défi, peut-être, c'est à la fin

d'arriver à condenser tout ça

dans un 10-15 minutes le plus

efficace possible.


JOHANN SAPIM

La personne qui m'a aidée,

elle s'appelle Norah

et je l'aime beaucoup. Elle m'a

beaucoup aidée. Elle m'a

beaucoup aidée à améliorer

mon texte. Elle m'a appris

à savoir qu'est-ce qu'il faut

couper, qu'est-ce qu'il faut

garder. Parce qu'au début, c'est

un peu dur de couper des parties

que t'as écrites, mais elle m'a

beaucoup aidée à éditer.


GODELIÈVE MAJAMU

Oh my God, il y a plein

de moments où je devrais être

en train d'écrire, reproduire,

retranscrire. Ah mon Dieu!

"Oh, ajuste les lignes de temps.

Oh non, fais..." Ah! Ha! Ha! Ha!



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par