Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Josée Duranleau : Insomnia

L’insomnie, le regard figé sur l’horloge pendant les longues nuits où le sommeil s’envole, les papillons de nuit, l’impondérabilité du temps qui ne s’écoule plus…Tout ça, c’est l’univers des dernières créations de l’artiste Josée Duranleau.
Josée Duranleau est une artiste spécialiste des techniques mixtes. Elle est née à Montréal et elle vit à Toronto depuis l’âge de 9 ans. Depuis toujours, elle aime l’art sous toutes ses formes. Au début de la vingtaine, Josée commence à faire des cartes de voeux en utilisant la technique du collage. Son travail a depuis beaucoup évolué pour inclure désormais non seulement le papier, mais aussi la peinture, l’impression, le pochoir et le transfert d’image pour ajouter d’autres dimensions à ses créations. “ Je me suis permis d’aller plus loin…”

Un reportage d’Aurélien Offner.



Réalisateur: Aurélien Offner
Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Il s’agit d’une entrevue avec JOSÉE DURANLEAU, artiste, réalisée dans une galerie d’art. L’entrevue est entrecoupée d’images montrant ses œuvres.


JOSÉE DURANLEAU

Je suis artiste

technique mixte,

ce qui veut dire que j’utilise

plusieurs médiums

dans mes œuvres.

Dans ma vingtaine, je faisais

des cartes de souhaits et

c’était vraiment juste des

collages. Il y avait juste du

papier. Il y a à peu près

deux ans et demi, j’ai décidé

de poursuivre l’art plus

sérieusement. Le premier collage

que j’ai fait, c’était une image

de Bouddha. Et j’ai essayé de

faire un transfert d’image.

C’est là que j’ai commencé à

jouer un peu une étampe, avec un

pochoir. Et ensuite, j’ai créé

des séries, des photos de femmes

des années 20, des années

20, une époque où la femme a

vraiment commencé à se libérer.

Ça me touche et j’ai le goût de

travailler avec ces images-là.


JOSÉE DURANLEAU pointe en direction d’une toile accrochée au mur derrière elle.


JOSÉE DURANLEAU

Le collage qu’on voit ici, c’est

tellement différent de ce que

j’ai fait depuis le début. Je me

suis permis d’aller plus loin,

surtout avec la peinture.

J’ai souffert d’insomnie pendant

longtemps, j’avais un peu

peur, mais j’étais en même temps

excitée de créer quelque chose

qui touchait ce sujet. Le

premier thème auquel j’ai pensé,

c’était l’horloge. Parce que

quand on ne dort pas, on ne

cesse de regarder l’horloge.

La femme et l’horloge sur la

tête, c’était comme la pesanteur

de l’insomnie, de pas être

capable de dormir, tout ce qu’on

voit, c’est les silhouettes, il

y a pas de couleur, les arbres

nus. Je trouvais que ça ajoutait

à la pesanteur. Les papillons

de nuit, ces papillons-là,

travaillent la nuit et le jour,

c’est là où ils se reposent,

donc c’est comme le sommeil

s’envole. Et les chiffres que

vous voyez, c’est des chiffres

qui tombent en essayant de

compter, et c’est encore, en

même temps, revenir au thème de

l’heure, des heures qui passent.

J’ai commencé petit et ça

grandit... Ça, c’est le plus

gros que j’ai fait jusqu’à

maintenant. Donc, je veux

refaire vraiment des grosses

œuvres. Définitivement

plus gros.



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par