Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

J'me Champ Bien : Une ferme différente

J’me Champ Bien (Field Good Farms) de Cache Bay, est une ferme écologique qui offre des produits directement à la communauté.

Cette ferme est aussi l’histoire de deux jeunes courageux, Isabelle Legault et Ryan Spence, qui aiment le terroir et qui ne veulent rien savoir d’OMG, pesticides, herbicides ou engrais chimique!

L’idée derrière Field Good Farms, c’est de vendre local et de faire découvrir à la communauté d’excellents produits frais et santé. Isabelle et Ryan tiennent à connaître les gens qui consomment leurs produits, tout comme ils souhaitent que leurs clients connaissent leur fermier et l’origine des produits qu’ils consomment. Field Good Farms est un processus entièrement écologique : aucun pesticide, herbicide ou engrais chimique.

Un reportage d’Éric Bachand.



Réalisateur: Eric Bachand
Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION


Texte narratif :
Ferme j'me champ bien Cache Bay


ISABELLE LEGAULT est agricultrice à la ferme J'me champ bien. Elle accorde cette entrevue debout dans son champ. Au fil de ses propos, des images des champs, des récoltes et d'ISABELLE en train de travailler défilent.


ISABELLE LEGAULT

En ce moment, on est dans

la période des moissons, donc

ça veut dire que tout ce qui est

"susceptible" au gel a

déjà été sorti du champ.

Et puis, on fait la cueillette

des racines comme des carottes,

des pommes de terre et tout ça.

Et puis aussi, c'est jeudi,

ce qui veut dire qu'on fait

la cueillette pour le programme

d'ASC, donc les paniers que

les gens vont recevoir dans

la communauté de Nipissing.


ISABELLE LEGAULT et RYAN SPENCE préparent des paniers de légumes.


ISABELLE LEGAULT

(S'adressant à RYAN SPENCE)

Le monde était

content à North Bay?


RYAN SPENCE

Oh oui.


Les images des récoltes et du couple en train de travailler continuent de défiler.


ISABELLE LEGAULT (Narratrice)

Nous ici ce qu'on fait, c'est

de l'Agriculture soutenue par la

communauté. L'idée derrière ça,

c'est vraiment de vendre local.

Donc, ce que ça nous permet de

faire, c'est d'avoir un revenu

stable à chaque année. Donc les

gens vont payer pour une part

en début de saison, même avant

qu'on commence à distribuer

les paniers. Et puis en échange,

ils vont recevoir un panier

toutes les semaines pendant

la saison estivale, donc pour

nous c'est le début juillet,

jusqu'à la fin octobre. Nous,

ce qu'on aime vraiment, c'est de

pouvoir faire découvrir aux gens

un autre type d'agriculture,

une variété de légumes

qu'il n'y aurait peut-être pas

nécessairement au supermarché.

Moi et Ryan, avant qu'on

commence en agriculture,

on avait une autre vie.

Tous les deux, on est allés

à l'université. Lui a étudié

en Beaux-arts et moi c'était en

sciences sociales. Et puis, moi

j'ai travaillé quelques années

pour la fonction publique. Lui

était dans le domaine du cinéma

à Montréal. On s'intéressait

beaucoup à l'alimentation.

On allait au marché ensemble et

on parlait aux fermiers. Et là,

on a vu un film qui s'appelle

Les Alimenteurs,en anglais,

c'est Food Inc. Et puis tous

les enjeux politiques et

environnementaux, on dirait que

ça a fait une espèce de déclic.

Tous les deux, on s'est regardé

et on s'est dit: "On essaye-tu

ça, un stage?" Juste pour voir,

tu sais. Et on n'avait pas

d'attentes, mais tous les deux,

on avait quelque chose en nous

qui nous disait qu'il fallait

essayer ça, et on l'a fait. En

2011, on a décidé de se lancer

dans notre propre entreprise.


RYAN et ISABELLE apportent des paniers dans une grange.


ISABELLE LEGAULT

(S'adressant à RYAN)

C'est laquelle celle-là?

Il va falloir faire attention.


Les images du couple en train de travailler continuent de défiler.


ISABELLE LEGAULT (Narratrice)

Quand on a décidé d'oeuvrer

en agriculture, il y avait

justement un côté qui était

environnementaliste qui voulait

s'insérer dans une sécurité

alimentaire. Mais aussi,

c'est chez nous ici.

J'ai grandi sur la terre de mes

ancêtres. Mon arrière-grand-mère

s'est installée ici dans le

début des années 1900, fin des

années 1800. Mon père faisait

l'élevage du bétail et puis on

faisait le foin aussi pour les

nourrir et en vendre un peu. Et

puis quand j'avais environ 14-15

ans, il y a eu un changement au

niveau de l'agriculture. Ils ont

commencé à faire de l'élevage à

grande échelle en Alberta et ça

a vraiment baissé le prix du

bétail, donc ça a fait en sorte

que mon père a décidé d'arrêter

de faire de l'élevage.

On est dans le nord

de l'Ontario. C'est sûr

qu'il y a des avantages et

des désavantages à ça. Ça veut

aussi dire qu'on a une saison

plus courte. Donc on a environ

110 jours sans gel. Il faut utiliser

toutes sortes de techniques

pour essayer de prolonger notre

saison. Donc on va utiliser des

bâches en plastique noir pour

réchauffer la terre en début de

saison. On va aussi utiliser des

tunnels qui sont pas climatisés,

mais qui vont vraiment nous

permettre de garder une chaleur

jusqu'à la mi, fin novembre.

Et on va aller chercher

des variétés qui sont faites

pour le nord, disons. Et parmi

celles-là, on a des cerises

de terre, on a des pâtissons,

qu'on appelle, des carottes

colorées aussi qu'on verrait pas

nécessairement au supermarché

non plus, des variétés anciennes

de tomates qui sont pas

super belles toujours,

mais qui sont délicieuses.


ISABELLE LEGAULT prépare un panier pour un client.


ISABELLE LEGAULT

(S'adressant au client)

Tu veux avoir du persil?

Tu en as beaucoup. Du kale?


CLIENT

Du kale, non. J'en ai pas,

je vais en prendre.


ISABELLE LEGAULT

Tu vas en prendre?


CLIENT

Oui, oui, oui.


Les images d'ISABELLE LEGAULT en train de servir des clients défilent.


ISABELLE LEGAULT (Narratrice)

On forme un lien assez étroit

avec nos clients. Et puis, je

trouve que ça nous aide à être

de meilleurs producteurs.

Je veux que la famille que

je connais très bien continue

à vivre en santé. Fait que ce

lien-là, il est pas toujours là

en agriculture, et je trouve

que ça nous force à être de

meilleurs citoyens dans le fond.



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par