Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Francine Bélanger : Rituel d'une course

La course est l’un des meilleurs exercices pour le corps et l’esprit. Pour Francine Bélanger, la course est essentielle à son bien-être. Trois fois par semaine, dès cinq heures du matin elle fait son rituel de la course à pied et ça depuis plus de 15 ans.

Peu importe la raison pour laquelle la pratique, la course à pieds à de nombreux bienfaits physique, mental et émotionnel.

Elle nous parle des avantages de la course, y compris la perte de poids, l’amélioration de la santé cardiovasculaire, une meilleure humeur et une meilleure coordination.

Un reportage d’Éric Bachand.



Réalisateur: Eric Bachand
Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

FRANCINE BÉLANGER, une adepte de la course à pied, partage sa passion et son expérience pour cette discipline. Tout au long de l'entrevue, défilent des extraits vidéos montrant ce sport.


FRANCINE BÉLANGER

Ça fait approximativement

15 ans que je fais de la course

environ trois fois par semaine

de 5h30 à 7h le matin. Parce que

quand j'arrive le soir,

je trouve que je suis fatiguée,

donc le matin, ça me donne

de l'énergie.

J'ai commencé à faire de la

course vraiment pour me remettre

en forme, parce qu'après avoir

eu des enfants, j'étais moins en

forme. Chez ma famille, chez mon

père, il y a des problèmes de

coeur. Puis aussi, sur le côté

de ma mère,

il y a beaucoup, beaucoup de

problèmes avec le poids et puis

aussi avec la haute pression.

Donc c'est ça vraiment qui m'a

motivée à commencer à courir,

parce que je voulais m'assurer

que j'étais pas pour avoir des

problèmes de santé plus tard.

C'est sûr que c'est bon pour le

corps, parce que là, t'es en

train de bouger toutes les

parties de ton corps. Mais il y

a aussi l'aspect mental, où t'es

en train de vraiment enlever

tout ton stress. Comme souvent,

on a plein d'idées dans la tête,

donc ça va vraiment t'aider à

trouver des solutions. Je me

sens comme si j'accomplis

quelque chose. Ça m'a aidée dans

plusieurs facettes où, lorsque

j'avais des problèmes

personnels, ça me donnait une

façon d'aller solutionner mes

problèmes en ayant le temps de

réfléchir puis avoir juste ce

temps-là en courant de trouver

des stratégies. Je solutionne

bien des problèmes en courant

le matin.


Dans une classe, FRANCINE BÉLANGER s'adresse à ses élèves. Puis, elle partage son expérience en entrevue.


FRANCINE BÉLANGER

Est-ce que vous connaissez

quelqu'un qui fait de la course

ou qui court vite, vite, vite?

Oui, toi, Maya?


FRANCINE BÉLANGER

En travaillant avec les petits

à la maternelle, j'ai besoin de

l'énergie. Donc, quand je cours

le matin, c'est là où est-ce

que je vais chercher mon

énergie. à l'école, je suis

toujours en train d'encourager

pas juste la course, mais

l'activité physique chez les

enfants et chez mes

collègues de travail aussi.

Je vais les amener à prendre

des marches dans le bois, puis

on va courir certaines sections

pour les faire bouger.

Un exemple d'une activité que

j'ai faite avec un élève de

notre école, c'est qu'on avait

un petit bonhomme qui est

autiste et il voulait vraiment,

vraiment courir dans une petite

course de fond, compétitive avec

d'autres écoles. Donc ce que

j'ai fait, c'est que je suis

allée courir avec lui pour le

motiver à courir. Parce qu'il

avait pas la possibilité de

courir de lui-même. Puis on a

fait le petit trajet et il était

tellement content. De juste voir

le plaisir dans son visage puis

de voir comment il était motivé

de courir. Là, il me demande

tout le temps quand on va aller

courir. Il voudrait même aller

courir avec moi à 5h30 du matin.

Un conseil à donner aux gens qui

veulent commencer à courir,

c'est de commencer avec des

petites distances et ensuite,

toujours prolonger tes

distances, pour que t'atteignes

ton but. Ça donne la motivation

de continuer. Si t'as pas de but

puis tu fais juste faire

toujours les mêmes distances,

après un bout de temps, ça va

devenir monotone. Donc si tu

cours de plus en plus loin,

c'est le fun parce que

t'accomplis un but personnel. Si

tu cours d'une certaine façon,

tu peux effectivement avoir des

défis avec tes genoux. Il y en a

qui courent avec leurs pieds

plats et c'est là

où tu auras des

problèmes avec tes genoux et tes

hanches. Moi, je cours toujours

sur la pointe de mes pieds.

Je suis toujours en train de

regarder mon temps puis je veux

toujours m'améliorer. Donc dans

ma vie, ça a toujours été comme

ça. J'ai toujours voulu

m'améliorer et la course, dans

le fond, m'a aidée à persévérer

dans toutes les choses

que je fais.



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par