Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Maxime Blais : Espoir du curling

C’est à l’âge de 8 ans que Maxime a choisi le curling au lieu du hockey, sport qui attirait la plupart de ses amis de Smooth Rock Falls à l’époque.

Durant plusieurs années, jusqu’au niveau bantam, Maxime a pu se développer comme joueur avec son équipe locale. Aujourd’hui âgé de 17 ans, Maxime et ses partenaires de jeux; Connor Lawes, Tanner et Jacob Horgan forment l’équipe junior Horgan de Sudbury, un quatuor impressionnant parmi les meilleures équipes juniors au Canada.

Mais les résultats n’arrivent qu’après avoir fait beaucoup d’efforts. Ces deux dernières années, Maxime Blais a manqué 100 jours d’école et voyagé durant plus de 400 heures pour se rendre à différents tournois avec son équipe de curling.

Un reportage d’Éric Bachand.
.



Réalisateur: Eric Bachand
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

MAXIME BLAIS, joueur de curling, discute de son sport. Tout au long du topo, des images de MAXIM BLAIS et de son équipe jouant au curling sont présentées.

C'est l'hiver et MAXIME BLAIS se dirige vers le Centre Culturel Reg Lamy.


[MAXIME BLAIS:] Dans les deux

dernières années, j'ai manqué

100 jours d'école. J'ai voyagé

400 heures. J'ai quand même

été capable de garder ma note

d'école assez élevée.

Comme ma mère dit:

"Je te laisse jouer au curling.

Par exemple, faut que tu

gardes tes notes d'école."

J'ai 17 ans. Je viens de Smooth

Rock Falls, en Ontario, et je

joue au curling depuis l'âge

de 9 ans.

(Une photo de MAXIME BLAIS plus jeune en train de jouer au curling avec d'autres garçons est présentée.)


[MAXIME BLAIS:] Quand j'ai

commencé

à jouer au curling, c'était

pas vraiment populaire parmi

mes amis. J'étais le seul dans

la classe qui jouais au curling.

Tous les autres, c'était

des joueurs de hockey.

J'aime le curling parce qu'il

faut que tu penses beaucoup.

C'est beaucoup de stratégie.

Mais c'est un sport relax.

Tu prends ton temps.


[ALAIN CLOUTIER:] Ici, à Smooth

Rock Falls, les

jeunes vont commencer à "curler"

à l'âge de 6 ans. Et puis,

ils peuvent progresser jusqu'à

l'âge de 13 ans.

(Une photo de l'équipe de curling de Smooth Rock Falls Bantam-Junior 2011-2012 est présentée.)


[ALAIN CLOUTIER:] Maxime,

pour continuer, alors il a fallu

qu'il progresse dans une

autre équipe.

[Début information à l'écran]

ALAIN CLOUTIER, ancien entraîneur de Maxime

[Fin information à l'écran]


[ALAIN CLOUTIER:] Alors, c'est à

cet

instant-là qu'il a été approché

par l'équipe Horgan de Sudbury.


Gerry Horgan

(Propos traduits de l'anglais)

Maxime avait l'habitude de venir

l'été à Sudbury pour le camp de

curling Amethyst.

[Début information à l'écran]

Gerry Horgan, entraîneur de curling équipe junior Horgan de Sudbury

[Fin information à l'écran]


Gerry Horgan

(Propos traduits de l'anglais)

C'est comme ça qu'on l'a

rencontré. Nous lui avons

demandé s'il former une équipe

avec nous à l'automne. On

regarde les meilleurs à la

télévision et peu de joueurs ont

réussi à faire ce que Maxime et

son équipe ont réussi à faire à

leur âge. Brad Jacobs a remporté

l'or aux Olympiques et, en tant

que Nord-Ontarien, nous savons

qu'il ne connaissait pas autant

de succès dans les tournois que

Maxime, au même âge.

(Une photo représentant les Championnats canadiens de curling junior de 2015 à Corner Brook à Terre-Neuve est présentée.)


[MAXIME BLAIS:] La

première année que j'ai

fait partie de l'équipe,

en 2012-2013, on a gagné

les provinciales du

Nord de l'Ontario.

L'année d'après, on a gagné

les provinciales junior, qui

sont en bas de 21 ans. Puis

à ce temps-là, moi j'avais 15.

Jouer avec l'équipe Horgan

à chaque année, on s'améliore

et on ramasse beaucoup

d'expérience. C'est surprenant

qu'on peut jouer avec des

gens de 20, 21 ans.

Être un petit gars qui vient

d'une ville de 1200 habitants,

c'est une grosse fierté d'aller

représenter le Nord de

l'Ontario à des nationales.

Je pratique presque chaque jour.

Pour m'améliorer, le lundi,

je vais à Kapuskasing pour jouer

avec les hommes. Mardi,

mercredi, je pratique ici à

Smooth Rock. Jeudi, je retourne

à Kapuskasing jouer avec les

hommes. La fin de semaine,

je pars pour Sudbury

ou en quelque part

dans le Sud de l'Ontario

pour jouer dans un tournoi.


GERRY HORGAN

(Propos traduits de l'anglais)

Les longues distances causent

des difficultés. Par exemple, je

n'ai pas autant d'occasions de

l'entraîner. On se rencontre

lors des tournois, mais ce n'est

pas le moment idéal pour

apporter des changements. Mais

en même temps, on veut jouer

avec les meilleurs joueurs. On

préfère avoir Maxime pour ce

qu'il apporte à notre équipe,

qu'un joueur de Sudbury. Maxime

est une partie importante de

notre équipe.


[MAXIME BLAIS:] Maintenant, j'ai

17 ans. Mes

objectifs à long terme, c'est de

se rendre aux Olympiques quand

je serai dans ma trentaine.

C'est là que mon jeu

serait à son meilleur.

Pour atteindre mes buts,

faut que je travaille surtout

l'aspect mental. Plus de

concentration, être capable

de contrôler les émotions.

Aussi, il y a être

constant dans tes lancers.

La différence entre nous autres

et les joueurs qui ont gagné les

Olympiques, c'est qu'eux autres,

ils vont faire leurs lancers

à 90% du temps, tandis que

nous autres, c'est 70, 80.


[ALAIN CLOUTIER:] En étant sur

l'équipe Horgan, il a développé

beaucoup d'expertise. Ce que je

peux lui dire, alors, qui vient

du fond de mon coeur, c'est de

ne pas lâcher, qu'il a un talent

extrême et que ces choses-là

vont l'amener loin. Alors, qu'il

continue à suivre sa passion.


GERRY HOGAN

(Propos traduits de l'anglais)

Le curling est comme le golf, où

on l'arrête, on pense et puis on

joue. La pression est un aspect

important de notre sport,

comparativement au hockey où

tout est rapide et que tu n'as

pas le temps d'être nerveux.

Donc, c'est difficile de savoir

dans 5 ans comment il va gérer

cette pression. Maxime a tout le

potentiel au monde! Tout indique

qu'il pourra, un jour, être un

athlète olympique.

(Fin émission)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par