Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Lowertown Canning : Conserves locales

Ce sont deux jeunes entrepreneurs de l’Est ontarien, Simon Brière-Audet et Beth Evans, qui ont créé Lowertown Canning, une entreprise de mise en conserve.
L’entreprise Lowertown Canning offre une sélection de cornichons et de condiments, de sauces, ainsi que des confitures et des gelées. Fait remarquable, Lowertown Canning utilise uniquement des marinades et des produits locaux pour réaliser toutes ses conserves. L’idée n’est pas seulement d’encourager l’industrie locale mais aussi de savoir vraiment ce qu’on mange.
Pourquoi une entreprise de mise en conserve de produits locaux? Tout simplement parce que les deux jeunes entrepreneurs avaient un petit jardin de légumes et que ce genre de produit n’existait pas sur le marché. Et parce que, “ du point de vue nutritionnel, manger local ça de l’allure “. Voici un portrait du chef derrière les fourneaux!
Un reportage de Chantal Villemaire.



Réalisateur: Chantal Villemaire
Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION


SIMON BRIÈRE-AUDET est chef et le propriétaire de l'entreprise Lowertown Canning. Il accorde cette entrevue dans les cuisines de son entreprise. Des images de SIMON BRIÈRE-AUDET et de sa copine fabriquant les conserves défilent pendant qu'il parle.


SIMON BRIÈRE-AUDET

L'idée nous est venue,

justement parce qu'on trouvait

qu'il y avait pas beaucoup de

conserves et de

marinades sur le marché.

Puis, on a un petit

jardin, ma copine et moi.

On avait toujours des surplus du

jardin, alors c'est de là que ça

vient. Ça fait que c'est une

compagnie où on fait la mise

en conserve, des marinades.

Seulement des produits locaux.

Les deux, on vient de famille

où la mise en conserve pis

l'importance de la nourriture,

l'agriculture, c'était déjà

important. Alors, je pense que

c'est des valeurs et des idées

qu'on avait déjà, chacun

de notre côté. Ensemble,

on trouvait que c'est

un beau projet.

Pour nous, c'est ça, c'est de...

C'est non seulement d'encourager

l'industrie locale, mais c'est

de savoir ce qu'on mange. Alors,

d'avoir des trucs qui ne sont

pas modifiés, qui sont récoltés

au bon moment de l'année. Au

lieu d'avoir des tomates qui

sont récoltées quand elles

sont vertes. Du point de vue

nutritionnel, c'est sûr que de

manger local, ça a de l'allure.

Tout le monde mange. On mange

trois fois par jour. On devrait

pas mettre n'importe

quoi dans notre corps.

Un des défis, c'est de trouver

des producteurs. Nous, on veut

des bons producteurs. On aime

être capable de nommer les

producteurs, de les connaître

personnellement. On veut

vraiment les petites compagnies,

les petits producteurs,

les petits agriculteurs.

Il y a un gros mouvement, de

toute façon, vers le retour aux

produits artisanaux, aux choses

que nos grands-parents faisaient

ou

do it yourself. Pis le

cannage, ça tombe complètement

dans cette catégorie-là. Pis

il y a une raison. Je veux dire,

c'est un processus qui date

du début des années 1880.

Puis, on continue de mettre

des trucs en conserve.

Pas juste parce que c'est utile,

mais c'est bon. Nous, on trouve

que, justement, des cornichons,

des marinades, des sauces

barbecue, des confitures, c'est

pas juste pour conserver les

aliments, c'est parce que c'est

devenu un attrait culinaire.

Il y a du bon au goût, alors on

fait ça et c'est bon à l'année.

C'est pas juste quelque chose

qu'on peut manger en hiver quand

les produits frais ne sont plus

disponibles. Là, en ce moment,

on a une sauce barbecue qui vend

très bien. C'est une sauce à

base de pommes et de tomates. On

fait justement une marmelade de

pommes. On fait une gelée

de pommes au thé Earl Grey.

Alors, on essaie

de faire du sucré, du salé. On a

fait plusieurs sortes de

cornichons de concombres,

mais aussi d'autres types de

marinades. Que ce soit des

asperges, des navets, des

oignons. Un jour, on aimerait

ça, peut-être, la possibilité

d'avoir un petit magasin ou café

où on vend des produits...

... mis en conserve et dérivés.

Alors, c'est certain que, pour

cette année, on continue à

produire et puis, on espère,

l'année prochaine d'être capable

de produire encore plus.



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par