Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Détente et chaleur: Acheter à l'étranger

Vous avez déjà pensé à vous acheter une propriété à l’étranger? Vous n’êtes pas les seuls… Nombreux sont ceux qui rêvent d’évasion, de chaleur, de détente ou de vivre une retraite paisible dans un pays chaud.

De nombreux Canadiens se tournent désormais vers l’étranger pour investir en achetant une propriété secondaire. Mais acheter à l’étranger ne se fait pas en criant “ BINGO “ ! Cela requiert un minimum de recherches avant d’y consacrer toutes ses économies. Quels sont les risques, les enjeux? Il est important de bien réfléchir au projet, de bien choisir la destination, d’avoir des personnes sur place en qui vous pouvez avoir confiance et de vous assurer que la compagnie avec qui vous faites affaire est viable.

Un reportage de Chantal Villemaire.



Réalisateur: Chantal Villemaire
Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Cette capsule parle des possibilités d'investissement pour acheter des terrains à l'étranger. Des images illustrant les propos des trois intervenants défilent.


Intertitre :
FLORENCE BOUCHER, propriétaire d'une maison en Équateur


FLORENCE BOUCHER

J'ai eu envie d'investir

dans un terrain.

Pour... Seulement pour investir,

comme ça. Pour placer de

l'argent, en pensant que, à la

fin de leur projet, ça prendrait

de la valeur, plus

qu'à la banque.

Quand j'ai vu comment le projet

était bien... ficelé, comment

c'était sûr, comment ça avait

l'air agréable et tout...

C'était vraiment très, très

sérieux. Mes craintes se sont

dissipées et l'envie d'y vivre.

J'ai vraiment cru que c'était un

paradis qui se préparait. Hi!


Intertitre :
GORDON POOL, copropriétaire HolaÉquateur


GORDON POOL

Nous sommes courtiers, en

fait, pour des beaux projets de

propriétés de vacances, des

condominiums, des maisons en

Équateur. La terre, qu'on

développe actuellement, a été

achetée en 2009. Il y a à peu

près 1000 terrains qui ont été

vendus dont environ

900 aux Canadiens.


FLORENCE BOUCHER

J'ai eu envie de prendre le

risque. J'ai mesuré les risques

et, dans ce genre de projets, il

y a toujours un petit risque.

J'étais prête, pour ce petit

montant de placement

dans un terrain.


Intertitre :
Me BRIGITTE PILON, Avocate Stewart et associés


MAÎTRE BRIGITTE PILON

J'ai plusieurs, plusieurs

clients qui ont acheté partout

dans le monde qui sont

très satisfaits.

Mais ils savaient à quoi

s'attendre puis, ils

connaissaient les

pitfalls.

Ils savaient qu'il y avait

des possibilités de perte.

Tu t'attends à ça pis tu es un

peu flexible. La plus grosse

question et je pense que c'est

pour tout le monde, c'est

la question d'argent.


GORDON POOL

C'est pas une décision qu'on

fait comme ça, évidemment.

C'est un investissement assez

important pour plusieurs

personnes. Donc, notre rôle,

c'est vraiment de donner

l'information sur le pays,

sur le processus d'acquisition

et sur la vie en Équateur.


MAÎTRE BRIGITTE PILON

Il faut t'assurer que dans le

pays où est-ce que tu achètes,

que tu es très, très, très à

l'aise avec ce que tu achètes

pis que tu sais exactement ce

que tu achètes. Malheureusement,

si tu es loin ou si la

personne-contact que tu as là,

tu peux pas toujours t'assurer

que... Tu sais, il faut essayer

de vraiment trouver une personne

à qui tu peux te fier.

C'est pas la compagnie qu'il t'a

emmené au pays qui te trouve

l'avocat parce que c'est certain

qu'il va y avoir un conflit

d'intérêts. Si tu t'aventures

là-bas, faudrait "faire certain"

que tu as un bon comptable

à l'autre bout, qui comprend

les questions, les enjeux.


GORDON POOL

On a un contrat canadien.

Comme je dis parfois, le coût

est ici, au Canada. Si j'avais

il y a des questions, des

problèmes qui peuvent arriver,

nous sommes ici. Vous n'êtes pas

obligé de vous déplacer

et faire affaire avec

les lois étrangères

que vous ne connaissez pas.


MAÎTRE BRIGITTE PILON

Tu veux t'assurer

que la compagnie ou la personne

à qui tu achètes, c'est une

personne qui est viable ou une

société qui est viable parce que

si tu donnes un dépôt

de 10 000$, dis-lui bye bye,

si la compagnie est désuète ou

si ils ont fait faillite.


FLORENCE BOUCHER

J'avais recherché si ils

étaient bien inscrits comme ils

disaient, au Canada,

au Québec et en Équateur.


MAÎTRE BRIGITTE PILON

La plupart des

gens qui se rendent à ce

point-là, à acheter une

propriété et qui ont fait les

démarches, si ils se sont rendus

là, ils ont fait tout ce

qu'il fallait ou ils ont fait

plusieurs recherches. Les

gens qui ont arrêté à mi-chemin,

c'est parce qu'ils ont trouvé

quelque chose, il y avait un

hic. Ils savaient d'avance.


GORDON POOL

Il faut bien

réfléchir à votre projet.

Combien de temps vous voulez

passer par année, dans cet

endroit-là. Est-ce que vous

souhaitez acheter comme

investissement, comme propriété

de résidence permanente?

Tout ça est à considérer.


FLORENCE BOUCHER

Je pense que je vis

davantage depuis que je sais

que je peux me retirer là.



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par