Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Entreprise Chefx : Chefs à la maison

C’est dimanche, et vous manquez d’idées pour le souper? Pas le temps de faire les courses ou trop fatigué pour sortir? Chefx pré-mesure les ingrédients d’une recette de chef, les emballe et fait la livraison à votre domicile. Il ne vous reste plus qu’à cuisiner le tout!

Chefx est un service novateur qui procure à sa clientèle tout ce dont elle a besoin pour reproduire à la maison des plats dignes des meilleurs restaurants. Les recettes sont créées par certains des meilleurs chefs d’Ottawa et les ingrédients proviennent majoritairement de producteurs locaux. Eh oui, Chefx vous livre à domicile tous les ingrédients pour que vous prépariez des recettes dignes de grands restaurants!

Les recettes offertes par Chefx sont faciles à préparer et vous transforment en véritable cordon-bleu! De plus, l’entreprise de restauration d’Ottawa privilégie les produits locaux.

Un reportage de Chantal Villemaire.



Réalisateur: Chantal Villemaire
Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Le reportage alterne entre une entrevue du couple ELAINE BIRON et FRANÇOIS GOUDREAU, clients de Chefx, et JEFF HEATON, fondateur et propriétaire de Chefx. Les entrevues seront illustrées par des images de préparation des sacs de Chefx ou d'ELAINE BIRON cuisinant un plat de Chefx.


ELAINE BIRON

Je me rappelle d'un dimanche

où j'avais envie de cuisiner,

tout ça, de faire un

repas spécial à François.

Et, ma foi, après plusieurs

heures de recherche intensive,

d'abord sur le web pour trouver

la recette, n'est-ce pas?

Ensuite, d'épicerie, de

questionnements, de préparation

d'aliments, j'ai réussi à faire

un plat qui était absolument pas

réussi. Et je me suis vraiment

fâchée, cette fois-là. J'étais

tout près de lancer mon plat, et

c'est là que François m'a dit:

"Tu te rappelles de Chefx, tout

ça? Que dirais-tu de faciliter

le processus de cuisine?"


JEFF HEATON

Nous, on travaille avec

des chefs locaux, et on crée des

recettes qui sont assez faciles

et accessibles pour

quelqu'un à la maison.

Chaque semaine, on achète des

produits locaux, et on les

"portionne" dans des quantités

demandées par la recette.

Tout est "portionné" dans

un petit kit, puis on le livre

au client chaque dimanche.

J'ai eu l'idée de commencer

Chefx après avoir pris une leçon

de cuisine. J'étais très

impressionné par le fait

qu'après 1h30 dans un cours

avec tous les ingrédients prêts

devant moi avec une recette très

facile à suivre, j'ai pu réussir

une belle recette comme ça.

Alors, j'ai pensé:

"Qu'est-ce qui se passe

si on livre un cours

de cuisine chez la personne?"


[ELAINE BIRON:] C'est comme

un compromis entre le traiteur

et le resto. Parce que

c'est de la bouffe de resto,

c'est un plat digne,

je trouve, des restaurants

qu'on fréquente habituellement.

Et l'intérêt, c'est de le créer

soi-même, en fait, ce repas-là.


JEFF HEATON

Ça donne un ou deux jours

pendant la semaine où on est un

peu, comme, excité de cuisiner.

Et ça, c'est quelque chose pour

quelqu'un qui est un peu

fatigué de la cuisine normale,

ça, ça donne une inspiration.

Nous demandons aux chefs de

tester les recettes avant

de les remettre à nous. Et puis,

nous, on fait la photographie

ici. Avant de faire la

photographie, on fait les petits

tests des recettes, et pendant

la photographie aussi, on fait

des tests pour s'assurer que

tout marche comme il faut.


ELAINE BIRON

Les recettes sont en anglais,

alors, moi, mon anglais, ça va

bien. Mais quand même, je jette

un coup d'oeil à la recette

d'abord, avant de commencer.

Mais si tu manques

une étape, c'est parce que

tu ne l'as pas lue.

FRANÇOIS GOUDREAU

Et c'est comme construire un

meuble IKEA. Tout est là. Il est

pas supposé rester quoi

que ce soit à la fin.

(Images d'ELAINE BIRON cuisinant.)


ELAINE BIRON

Fait que ça,

je laisse ça ici...


JEFF HEATON

Nous avons décidé d'essayer

des livraisons

ailleurs en Ontario.

Et la raison pour ça,

c'est qu'Ottawa, c'est assez

petit comme marché. Alors, comme

petite entreprise, Ottawa,

c'est une bonne place pour

commencer. Mais si on veut...

... développer l'entreprise

un peu plus dans l'avenir, et

pouvoir sortir trois, quatre

recettes par semaine, par

exemple, ou donner d'autres

options comme des desserts,

ou des salades... Il y a toutes

sortes d'idées, mais il faut

plus de clients pour pouvoir

offrir ce genre de

variété dans le menu.

FRANÇOIS GOUDREAU

Le produit est bon, c'est local.

Le prix est, selon moi, très

abordable. C'est un service

qui peut être disponible

à votre porte si vous êtes

dans la région où ils livrent.

Vraiment, c'est facile

à vendre comme produit.

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par