Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

La slackline : Marche sur sangle

Marcher sur une sangle, appelée slackline, accrochée entre deux arbres, voilà ce qu’est la slackline. Voici notre rencontre avec un slackliner.

Que ce soit entre deux arbres ou entre deux rochers, l’important est de garder sa concentration et son équilibre pour arriver à traverser jusqu’au bout. Nouvelle activité qui procure de nombreux bienfaits physiques, la slackline peut être pratiquée par n’importe qui. Il suffit de quelques connaissances de bases, énormément de concentration ainsi qu’un bon contrôle de son ballant et le tour est joué!

Ne vous laissez pas impressionner par ceux qui font des sauts sur la sangle, ça semble plus difficile que ce ne l’est en réalité! Voici le portrait d’un sport qui s’apparente au funambulisme.

Une réalisation de Chantal Villemaire.



Réalisateur: Chantal Villemaire
Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION


JEAN-SÉBASTIEN BELLEAU est un « slackliner ». Il accorde cette entrevue debout dans un parc. Des images de gens marchant sur une sangle élastique suspendue entre deux arbres défilent pendant que JEAN-SÉBASTIEN BELLEAU parle.


JEAN-SÉBASTIEN BELLEAU

C'est une très grande question

de concentration. Des fois,

j'oublie même de respirer,

quasiment. Je retiens mon

souffle. Je fais comme: non,

faut rester zen, faut respirer.

Et même penser à sa respiration,

se concentrer sur sa respiration

plutôt, ça aide à garder

son ballant, je trouve.

En autant que les points

d'ancrage sont assez solides

pour tenir la pesanteur et

la pression, on peut vraiment

en faire n'importe où, même

le faire par-dessus l'eau.

Ça, c'est absolument amusant...

te laisser tomber dans

l'eau. Puis le fait que

c'est un peu un miroir où ça

bouge sous tes pieds, ça vient

affecter ton ballant un peu.

Ici à Ottawa, c'est pas mal

juste entre les arbres

dans les parcs.

La slackline, c'est un peu

similaire au fil d'acier,

mais... la ligne est molle.

C'est un sport de ballant, donc

le monde pratique en marchant

d'un bord à l'autre de la ligne.

Il y a des gens qui font des

manoeuvres assez incroyables,

des sauts arrière, des

sauts avant. C'est pas

mal impressionnant.

N'importe qui peut faire de la

slackline. Ça prend juste un peu

de patience, de la pratique.

Au bout de, disons, un total

peut-être d'une demi-heure,

les gens en général sont

capables de faire un ou

deux pas sur la ligne.

Ça s'apprivoise vite quand même.

C'est juste le début, prendre

de la confiance sur la ligne

et apprendre à vraiment...

contrôler son ballant.

Ça prend quelques mousquetons,

quelques sangles pour attacher

autour de l'arbre, et puis...

un petit peu de connaissances

pour faire un système de

poulies qui... "s'autobarrent".

À première vue, ça peut paraître

assez compliqué. Ça m'a pris une

ou deux fois de voir quelqu'un

faire afin de vraiment bien

l'apprivoiser. Mais une fois

qu'on le voit, c'est très

facile, apprendre à faire

le système de poulies.

Des gens qui disent: "Ah!

Ça brise les arbres!",

ce qui est faux, si c'est fait

de manière sécuritaire, donc des

protections d'arbre qui, souvent

sont utilisés plus pour protéger

l'équipement. Parce qu'en

général, les arbres utilisés,

c'est des arbres à écorce dure.

La plupart des gens qui font

de la slackline prennent des

morceaux de tapis ou des

serviettes afin de protéger

l'arbre. Ça serait assez facile

de mettre de la réglementation

pour dire que si vous voulez

faire de la slackline,

prenez les protections

d'arbre adéquates.

Moi, j'aime beaucoup que ça me

met dans un état "soi-disons" de

paix intérieure, donc je relâche

soi-disant tout. Je me concentre

simplement sur moi et

la ligne. C'est... c'est aussi

forçant. C'est bon pour les

abdominaux, pour les petits

muscles un peu partout

de ballant.

J'ai eu beaucoup de gens me

questionner: "Tu te pratiques-tu

pour un cirque? Êtes-vous une

troupe de cirque?" Mais je

dirais que c'est peut-être

la simplicité aussi de juste

quelqu'un qui marche en ballant

sur une ligne. Les gens

sont souvent impressionnés.

La simplicité de l'action,

ça attire beaucoup les gens.



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par