Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Luc LeBlanc : Université Moncton

Le comédien et humoriste Luc LeBlanc nous fait visiter le campus de l’Université de Moncton, dans le Sud-Est de la province du Nouveau-Brunswick. L’université a fait les manchettes dernièrement à cause d’une pub dans laquelle deux jeunes s’embrassaient dans la bibliothèque.

Ce que le reste du pays ignore peut-être, c’est que le campus (et la ville de Moncton en entier!) est pris sous la neige suite à des précipitations record! Luc tente de creuser un tunnel pour se rendre d’une faculté et d’une installation à l’autre, tout en nous donnant un historique de la seule université francophone dans la province.

Une réalisation d’Atlasfilms et des productions L’Entrepôt.



Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

L'humoriste LUC LEBLANC présente une chronique sur l'Université de Moncton filmé sur le campus. Nous sommes en plein hiver et nous le voyons creuser des tunnels sous la neige pour naviguer d'un bâtiment à un autre.

[Début information à l'écran]

L'université de Moncton avec LUC LEBLANC.

[Fin information à l'écran]


LUC LEBLANC

Eh bien, bonjour tout le

monde. Ici Luc Leblanc, un

Acadien qui est pogné

bien dur dans 24...

124 centimètres de neige. Un "1"

qui est très important. Nous les

Acadiens, on a été déportés

par un colonel qui

s'appelait Moncton,

mais on est tellement généreux,

chaleureux, qu'on a appelé

notre université francophone

l'Université de Moncton!

(LUC LEBLANC frappe dans un banc de neige à coups de pelle en hurlant.)


LUC LEBLANC

Ça n'a pas de bon sens!

Ça n'a pas de sens! Je me

refuse! Je ne peux

pas comprendre.

C'est... C'est...

C'est comme si tout d'un coup,

demain matin, aux États-Unis,

ils ouvraient le Ben Laden

Airport. Il faut y penser.

Mais c'est une super de belle

université, la seule francophone

au Nouveau-Brunswick.

Ça... Ça, ça a de l'allure.

Venez-vous-en. On va

se faire un petit chemin.

Et dernièrement, l'Université

de Moncton a fait une publicité

qui a choqué bien du monde.

Ça a été tourné ici, à

la bibliothèque Champlain

de l'université. Checkez ça.

[Début information à l'écran]

Images: Université de Moncton

[Fin information à l'écran]

Extrait d'un spot de publicité pour l'Université de Moncton, où l'on voit plusieurs étudiants occupés dans un laboratoire, un hôpital, une salle de finances, etc.


VOIX DE L'ANNONCE

Notre langue, c'est une

fierté. Une force. C'est

la langue du progrès,

des affaires,

puis des autres affaires.

(Deux étudiants s'embrassent passionnément dans un couloir de bibliothèque.)

(Retour à la chronique)


LUC LEBLANC

Avez-vous vu comme il faut?

Regardez.

(Nous revoyons l'extrait du baiser au ralenti.)

(Retour à la chronique)


LUC LEBLANC

Bien voyons donc! Deux étudiants

qui s'embrassent, ça choque

du monde. C'est une province

bilingue. On utilise nos deux

langues. On n'est

pas tous des anges.

(LUC LEBLANC fait l'ange dans la neige, puis s'éloigne en fredonnant un air angélique. On le retrouve plus loin en train de creuser un nouveau tunnel sous la neige.)


LUC LEBLANC

Moi, je suis en train

d'essayer de me faire un chemin,

c'est parce que, vous savez,

l'Université de Moncton

a été fondée en 1963. Mais

ça s'appelait pas de même avant.

Ça s'appelait un autre nom, mais

il y a un mur qui a été érigé,

puis qui a le nom de

cette bâtisse-là, mais...

Je peux pas me rendre encore.

Il y a trop de neige.

Fait que ça ne sera pas long.

Juste pour vous dire...

Si je continue à creuser,

je vais me rendre au campus

de Shippagan ou au campus

d'Edmundston. Parce que

l'Université de Moncton a trois

campus. Vous pouvez me suivre si

vous voulez. Le trou est

assez grand. Allez!

(Nous entendons LUC LEBLANC faire des efforts en progressant dans son tunnel, puis ressortir de l'autre côté.)


LUC LEBLANC

Oh, my God!

Oui!

Wouh!

(LUC LEBLANC court et se heurte contre un mur sur lequel est écrit "Collège St Joseph".)


LUC LEBLANC

Hé!

Le Collège Saint-Joseph. Je vous

ai eu. C'est pas le collège

pantoute. C'est une muraille qui

a été placée devant la faculté

des arts à l'Université

de Moncton.

Eille, ça, ça a été fondé en

1864. C'est tout ce qui reste

du collège, hein.

Incroyable. Un mur.

Ensuite, on a appelé ça l'UDEM.

L'UDEM qui est "U-de-M":

Université de Moncton.

Là, je vais vous emmener

voir d'autres facultés.

(Nous nous déplaçons devant la faculté des arts.)


LUC LEBLANC

Là, je suis en plein coeur de

l'Université de Moncton. Si tu

veux te trouver du boulot, tu es

à la bonne place, parce

qu'il y a plein de facultés:

administration, les arts,

la faculté de droit.

Et là-bas, c'est le stade, parce

qu'il y a beaucoup de sportifs

aussi à l'Université de

Moncton. Je vous emmène.

(Nous suivons LUC LEBLANC prendre plusieurs détours et arriver au stade de l'université.)


LUC LEBLANC

On est présentement au stade de

l'Université de Moncton. Ici, il

y a eu des équipes de football

qui ont joué. Entre autres, les

Alouettes de Montréal ont joué

ici. Et là cet été c'est le

championnat féminin. La FIFA va

venir jouer. Je pense pas qu'on

est équipés pour les recevoir.

Regardez-moi les ballons.

(LUC LEBLANC présente un ballon de football dégonflé.)


LUC LEBLANC

Je me demande ce qu'une vache se

dit quand est-ce qu'elle voit un

ballon comme ça? On est de la

même couleur? Regardez

notre beau stade.

(Nous entendons les clameurs d'une foule imaginaire.)

(LUC LEBLANC joue avec le masque d'une vache.)


LUC LEBLANC

Meuh!

Le ballon est meuh!

Je suis juste innocent.

Regarde, moi, j'ai étudié ici

en arts dramatiques. Je vous

emmène au studio-théâtre

La Grange, sur le campus.

(Nous voyons LUC LEBLANC ramper dans la neige jusque devant le studio La Grange.)


LUC LEBLANC

Comme vous voyez, je suis rendu

au studio-théâtre La Grange

qui célèbre cette année 40 ans.

Quarante ans à former

des bêtes de scènes.

C'est pour ça qu'ils ont appelé

ça La Grange. Mais supposément

qu'il y a une soeur qui hante ou

protège l'établissement,

Soeur Fidèle, mais moi,

je l'ai jamais vue.

(Nous entendons une musique lugubre.)


LUC LEBLANC

Avez-vous senti ça?

En tout cas, c'était

Luc Leblanc, en direct

de l'Université de Moncton,

où je sens que même

les fantômes s'amusent.

(Les ombres fantomatiques des étudiants s'embrassant dans le spot publicitaire apparaissent. LUC LEBLANC hurle et recule, apeuré.)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par