Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Improtéine : Les UFO

Improtéine aborde aujourd’hui la délicate question du besoin des Franco-Ontariens d’avoir leur propre université franco-ontarienne. Le groupe humoristique réalise qu’il y a plusieurs universités anglophones en Ontario, qu’il existe deux universités bilingues, mais qu’aucune université n’est officiellement francophone.

Après plusieurs consultations menées par le RÉFO, la FESFO et l’AFO, les organismes franco-ontariens ont conclu qu’il y a effectivement un vide à combler. Improtéine suggère de créer l’Université franco-ontarienne pendant que les libéraux sont encore au pouvoir en Ontario. Ne manquez pas cette capsule!

Une réalisation de Chantal Villemaire.



Réalisateur: Chantal Villemaire
Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

[Début information à l'écran]

Improtéine... à l'université

[Fin information à l'écran]

Deux membres de la troupe comique Improtéine, NADIA CAMPBELL et VINCENT POIRIER, présentent une chronique sur une université franco-ontarienne. Le reportage les suit dans divers emplacements d'une université.


VINCENT POIRIER

En 11 ans de tournée en

Ontario, Improtéine s'est

rendu compte de trois choses.


NADIA CAMPBELL

Un, there are plenty of

english language universities.


VINCENT POIRIER

Deux, il y a deux

universités bilingual.


NADIA CAMPBELL

Trois, il y a pas d'université

officielle franco-ontarienne.


VINCENT POIRIER

Puis, ça...

[NADIA CAMPBELL ET VINCENT POIRIER:] C'est un problème.

VINCENT POIRIER

On le sait: chaque ville de

plus de 800 habitants

à son université.

(S'adressant à la caméra avec un regard condescendant)

Hein,

Hearst?


NADIA CAMPBELL

L'UYork, Laurentienne, Brock,

McMaster, Carlton, Glendon...


VINCENT POIRIER

Queen's, Western,

Eastern, Northern...

(NADIA CAMPBELL ET VINCENT POIRIER frappent dans leurs mains et chantent sur l'air de Lindberg de Robert Charlebois.)

[NADIA CAMPBELL ET VINCENT POIRIER:] ♪ Puis Pan American ♪

VINCENT POIRIER

Mais tant pis s'il y a trop

d'universités. C'est important

pour les Franco-ontariens

de réclamer l'égalité.


NADIA CAMPBELL

Si les Acadiens ont une

université, on veut notre

université.


[VINCENT POIRIER:] [Sur le ton

d'un enfant boudeur]

Si lui a un gros skidoo,

moi, je veux un gros skidoo.


NADIA CAMPBELL

Si elle a un iPhone 12,

moi, je veux un iPhone 12.


VINCENT POIRIER

C'est notre droit linguistique

d'avoir de belles affaires.


NADIA CAMPBELL

Après 169 consultations,

sondages, tables rondes,

conférences de presse

et un sommet...


VINCENT POIRIER

Le RÉFO, la FESFO, l'AFO, puis

toutes les autres FO ont conclu

que oui, on veut une université.

[Début information à l'écran]

OUI!

[Fin information à l'écran]


NADIA CAMPBELL

Oui? Et?


VINCENT POIRIER

C'est ça. Oh, oui! Puis

on la veut à Toronto en 2018.

Pendant que les Libéraux

sont encore au pouvoir.


NADIA CAMPBELL

Oui!


VINCENT POIRIER

Mais ce serait pas plus simple

de

prendre l'argent et de créer

plus de programmes francophones

dans les universités qui

existent déjà?


NADIA CAMPBELL

Oui, mais ce serait bien

trop simple et efficace.


VINCENT POIRIER

Et nous, les Franco-ontariens,

on aime quand c'est compliqué.


NADIA CAMPBELL

Sur le demi-million de

Franco-ontariens, il y en a

6500 qui passent au niveau

postsecondaire à chaque année.


VINCENT POIRIER

Des 6500, la moitié vont

étudier en anglais.

(Extrait de l'entrevue d'une FEMMME ANONYME.)


FEMME

Cause I don't speak french.


VINCENT POIRIER

Parmi ceux qui restent,

30% ont compris qu'apprendre un

métier, c'est bien plus rentable

et vont aller au collège.


NADIA CAMPBELL

3% sont partis en

échange international.


VINCENT POIRIER

Et moi, j'ai juste compris 4%

de tout ce qu'on vient de dire.


NADIA CAMPBELL

Il reste donc 64,3 étudiants

potentiels pour notre

université franco-ontarienne.

Bon, par où on commence? À quoi

va ressembler notre université?


VINCENT POIRIER

On arrête de rêver puis

on propose des choses concrètes.


NADIA CAMPBELL

On s'inspire des écoles

secondaires franco-ontariennes

puis on construit un beau

building qu'on va cacher

avec 427 portatives.


VINCENT POIRIER

Sur le campus, de grands

espaces verts... et blancs.


NADIA CAMPBELL

Avec des anciens de la FESFO,

assis en rond chantant Kumbaya.

(NADIA CAMPBELL ET VINCENT POIRIER déguisés en étudiants hippies, sont assis par terre en tailleur et chantent.)

[NADIA CAMPBELL ET VINCENT POIRIER:] ♪ Kum-bailleurs de

fond ♪

♪ Kum-bailleurs ♪

(Retour à la chronique)


VINCENT POIRIER

Et on va faire du

recrutement ciblé.

(NADIA CAMPBELL ET VINCENT POIRIER sont déguisés en professeurs à l'hygiène douteuse.)


[NADIA CAMPBELL:] [Avec un

accent prononcé] Bonjour,

venez étudier à l'Université

franco-ontarienne.


[VINCENT POIRIER:] [Avec un

accent prononcé] Étudiez dans

des programmes

tels baccalauréat en

études franco-ontariennes.


NADIA CAMPBELL

Suivez des cours comme...

[Début information à l'écran]

FRON10 - Être Franco-Ontarien: Est-ce vraiment nécessaire? ENG101 - Parlez-vous français? Okay then I'll speak English FRA202 - Perfectionner son assimilation. DRT180 - Caza: le succès malgré le prénom Ronald MNF106 - Manifester c'est cool si t'as le temps HST212 - Montfort: on l'a eu 'sti! IMP203 - Improtéine et autres jokes recyclées CMN290 - TFO: le sommet d'une carrière HST309 - Jos Montferrand et autres affaires qu'on s'est appropriés PHY1304 - Techniques d'autodéfense avec épingles à chapeau et autres accessoires Chanteur franco-ontarien: une passion, pas une carrière

[Fin information à l'écran]

Retour à la chronique


NADIA CAMPBELL

On va être fiers de notre

université franco-ontarienne.


VINCENT POIRIER

Une institution d'études

supérieures réputée

et respectée.

[NADIA CAMPBELL ET VINCENT POIRIER:] Éventuellement!

VINCENT POIRIER

On va étudier l'Histoire

dans le pavillon Champlain-Brûlé

-Lalonde-Desloges.


NADIA CAMPBELL

Les arts dans le pavillon

Dicaire-Robitaille-Levail-Dixon.


VINCENT POIRIER

Et la géographie

dans le pavillon C.

[NADIA CAMPBELL ET VINCENT POIRIER:] Oui!

NADIA CAMPBELL

On embauche dès

maintenant les professeurs.


VINCENT POIRIER

Ils vont être qualifiés

francophones et québécois.

(Dans une salle de classe, VINCENT POIRIER incarne un professeur québécois et NADIA CAMPBELL, une étudiante.)


VINCENT POIRIER

Alors, selon les médias

québécois...


NADIA CAMPBELL

Monsieur, c'est parce

qu'on est en Ontario, icitte.


VINCENT POIRIER

Hein?

(VINCENT POIRIER s'enfuit en hurlant de terreur.)

(Retour à la chronique)


NADIA CAMPBELL

Tout le monde va graduer avec

la mention summa cum laude.


VINCENT POIRIER

Nos parents, notre province et

François Boileau vont

être fiers de nous.


NADIA CAMPBELL

Grâce à l'université

franco-ontarienne, on va être...


VINCENT POIRIER

Éduqués...


NADIA CAMPBELL

Bilingues...


VINCENT POIRIER

Et prêts à travailler...

[NADIA CAMPBELL ET VINCENT POIRIER:] En anglais!

[Début information à l'écran]

@improteine

[Fin information à l'écran]

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par