Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Art et culture : Spotify

L’arrivée l’an dernier de la plateforme Spotify au Canada a confirmé l’engouement des internautes pour ce type de service en ligne. Créée en Suède en 2006, Spotify propose une bibliothèque musicale numérique de plus de 20 millions de titres. Ses abonnés aux États-Unis et en Europe se comptent par millions. L’essor de Spotify n’est pas sans susciter des tensions avec l’industrie musicale. En 2014, le site de musique a subi un revers, lorsque la chanteuse Taylor Swift a décidé de retirer tous ses titres du catalogue, accusant publiquement Spotify de nuire aux artistes en les privant de revenus potentiels.
Une chronique art de Geneviève Turcot



Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

GENEVIÈVE TURCOT s'adresse directement au public de l'émission. Elle est debout au micro. Ses propos sont parfois accompagnés d'images illustrant les sites dont elle parle ou les artistes qu'elle nomme.


GENEVIÈVE TURCOT

Sans le savoir, la moitié

des internautes canadiens ont un

comportement en ligne qui

déplait hautement à la chanteuse

Taylor Swift. Leur crime:

écouter de la musique en

continu, le populaire streaming.

L'arrivée de la plate-forme

Spotify, l'an dernier, au

Canada, a vraiment confirmé

l'engouement des internautes

d'ici pour ce type de service.

Créé en Suède en 2006, Spotify

propose un catalogue numérique

de chansons qui compte plus de

20 millions de titres et ce,

accessible gratuitement. Ses

abonnés aux États-Unis et en

Europe se comptent par millions.

Le principe de la musique en

continu est simple. C'est un peu

comme la radio, mais en version

numérique. L'internaute n'a qu'à

se connecter au site pour

écouter la musique qu'il

souhaite, en continu, sans avoir

besoin de télécharger un

fichier. Plusieurs sites comme

Spotify ou encore Songza

permettent aussi à l'usager de

personnaliser son expérience

selon ses goûts, mais

aussi selon ses humeurs.


Intertitre :
Taylor Swift n'est pas contente!


La chanteuse Taylor Swift

a accusé publiquement Spotify de

priver les artistes de revenus

potentiels. Son principal

argument: la musique ne peut pas

être gratuite. Cette dispute ne

l'a pas empêché de voir son

dernier album,

1989, se

glisser en première position des

palmarès. Spotify a rapidement

répliqué à la reine de la pop

en lui rappelant que ce qui fait

vraiment perdre des revenus aux

artistes, c'est pas la musique

en continu, mais le piratage.

Tout ce qui peut être écouté

en musique, en continu, est déjà

disponible gratuitement et

illégalement, quelque part

dans un des recoins du web.

Le site web Spotify se targue

plutôt de proposer un nouveau

modèle d'affaires qui est

aussi légal que prolifique.


Intertitre :
Comment ça marche?


Depuis sa création, le site

web Spotify a remis plus de deux

milliards en redevance aux

compagnies de disques, aux

artistes, mais aussi aux

éditeurs. C'est deux milliards

de plus que bien des sites

gratuits et, bien sûr, le

piratage. Les 50 millions

d'abonnés de Spotify à travers

le monde ont le choix entre

deux types d'abonnement.

Le premier qui est totalement

gratuit et qui est payé par les

publicités et le deuxième qui

est disponible en formule

payante pour environ 120$ par

année. Ce qui est trois fois

la somme que les consommateurs

dépensent annuellement

pour acheter de la musique.

Près de dix millions

d'internautes ont d'ailleurs

adopté la formule payante.

Ce qui est intéressant,

c'est que la grande majorité

des utilisateurs de Spotify

ont moins de 27 ans. C'est donc

dire que c'est une génération

qui a grandi avec le piratage

et qui a pas l'habitude de payer

pour la musique qu'elle écoute.


On montre un extrait vidéo où une femme met une pièce dans un juke-box et la musique commence.


GENEVIÈVE TURCOT

Spotify est pas le seul joueur

dans le paysage de la musique en

continu au Canada. On trouve,

entre autres, Google Play

musique, Deezer, rdio, rara qui

offrent aussi le même type de

modèle d'affaires. L'an dernier,

quatre Canadiens sur dix ont

utilisé un ordinateur pour

écouter de la musique en ligne.

Et la moitié des adeptes du

streaming l'ont fait à partir

de leur téléphone intelligent.

Et tout semble indiquer que

cette proportion est appelée à

grandir au courant de l'année

prochaine. Près de 28% des fans

de musique en ligne écoutent de

la musique de six à huit heures

par semaine et pour 20% des

internautes, l'écoute de musique

en ligne peut représenter

jusqu'à 20 heures par semaine.

C'est dire qu'écouter de la

musique, ça peut être aussi

prenant qu'un emploi.



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par