Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Lunettes eSight : Retrouver la vue!

Créées par la société eSight, basée à Ottawa, les lunettes eSight permettent aux personnes atteintes de cécité partielle d’améliorer leur vision. La technologie eSight permet ainsi aux malvoyants de regarder la télévision, de faire de la lecture, mais il n’est toutefois pas possible de les utiliser pour faire du sport.

L’acuité visuelle de ces lunettes est augmentée grâce à une caméra placée au centre des lunettes et à un boîtier électronique qui traite et projette les images captées sur des écrans vidéo situés devant chaque oeil. Atteint d’une maladie dégénérative, David Demers a eu la chance de poursuivre ses études universitaires grâce à l’utilisation de ces lunettes révolutionnaires.

Il travaille aujourd’hui pour eSight, au niveau du développement des affaires.
Actuellement, quelque 150 personnes en Amérique du Nord profitent de ce système qui coûte environ 15 000 $. Mais la liste d’attente est longue…
Un reportage de Benjamin Vachet.



Réalisateur: Benjamin Vachet
Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Le reportage suit DAVID DEMERS, un homme malvoyant travaillant avec l'appareil d'aide à la vision eSight. Son entrevue sera ponctuée par des images de démonstration de l'emploi de l'appareil par DAVID DEMERS dans divers moments de la vie quotidienne. Nous voyons d'abord DAVID DEMERS utiliser eSight pour lire un document. Il s'agit d'un dispositif ressemblant à un masque de vision opaque relié à un écran d'ordinateur agrandissant le texte vu à travers l'appareil.

[Début information à l'écran]

DAVID DEMERS, Développement d'affaires et sensibilisation sociale eSight

[Fin information à l'écran]


[DAVID DEMERS:] Moi, je

suis un utilisateur d'eSight

depuis novembre 2013. Ça fait

que, bientôt, à peu

près un an et demi.

J'ai une maladie qui s'appelle

la neuropathie optique

héréditaire de Leber ou la

maladie de Leber, et c'est

une perte de vision centrale.

Moi, ça a vraiment changé ma vie

au niveau... surtout quand

je les ai achetés pour m'aider

à poursuivre mes études à

l'université. Vraiment, ce que

ça a fait pour moi c'est que ça

m'a donné accès à l'information,

à tous les imprimés, les livres,

sans être obligé d'attendre pour

les faire convertir en format

électronique ou en format

accessible pour les aveugles.

Ça fait que ça me donne accès

à tout et puis, dans le fond,

ça me met sur un terrain de jeu

égal avec les gens qui

voient normalement.

♪♪♪

[Début information à l'écran]

FRANK JONES, Directeur du développement eSight

[Fin information à l'écran]


FRANK JONES

Cela ne s'applique

malheureusement pas aux

personnes complètement aveugles.

La caméra est installée sur la

tête, entre les yeux avec des

écrans de chaque côté.

C'est à la fois une image

agrandie par le contrôle de

l'utilisateur, mais aussi une

image exagérée de diverses

façons. Cette exagération aide

les gens à mieux voir. L'image

que les utilisateurs voient est

simplifiée par rapport à ce que

nous pourrions voir normalement.

Vous pouvez penser qu'il s'agit

d'une perte d'informations, mais

d'un autre façon, vous pouvez

aussi le voir comme se

concentrer sur l'information

qui est la plus importante.]

(DAVID DEMERS fait une démonstration avec un document écrit qu'il observe avec le eSight. Le texte apparaît grossit sur un écran en face de lui.)


DAVID DEMERS

Normalement, ici, je vois

aucun texte avec ma vision

normale. Je vois peut-être...

C'est un peu plus foncé ici. Ça

fait que je peux baisser ou

incliner vers le bas mes

lunettes pour avoir... pour

que ce soit plus facile à lire.

Et ensuite, je vais commencer

à grossir le texte.

(La vue sur l'écran d'ordinateur s'ajuste et change de contraste et de luminosité.)


DAVID DEMERS

Là, on voit que la caméra est

en train d'ajuster la luminosité

et le focus automatiquement. Et

puis là, moi, j'ai besoin d'un

peu plus de contraste pour lire.

Et voilà. Vous voyez

comment ça saute.

À ce niveau-là, c'est incroyable

l'autonomie que ça me donne

parce que j'arrive à lire mon

billet de train pendant que je

suis sur le train. Je suis pas

obligé d'attendre et puis

de le lire sur mon ordinateur ou

de demander à quelqu'un d'autre.

Ça fait qu'on conserve

notre autonomie.

(Nous voyons maintenant DAVID DEMERS lire un livre.)


DAVID DEMERS

Le plus que je porte eSight,

plus je suis encore en train de

découvrir des choses que je suis

capable de voir, des choses que

je pensais ne plus jamais voir.

[Début information à l'écran]

Images: eSight

[Fin information à l'écran]

Un extrait vidéo présente dans un hôpital, une mère malvoyante équipée d'un eSight recevant son nouveau-né dans ses bras.


DAVID DEMERS

On a des réactions extrêmement

variées. Il y a des moments très

émotionnels où les gens vont

voir un visage pour

la première fois.

Il y a des fois, des moments

"Ah, wow!" et puis

c'est très, très émouvant.


[DAVID DEMERS:] On a vu aussi

des réactions que ça

peut des fois fâcher les gens de

réaliser qu'ils ont besoin d'une

technologie semblable pour voir.

Souvent, ça dépend vraiment de

ça fait combien de temps qu'on

vit notre perte de vision.

Effectivement, pour le moment,

il y a un prix élevé de 15 000$.

Par contre, moi

la façon que je vois ça,

personnellement, étant donné que

je suis jeune et que j'ai une

carrière devant moi, je voyais

ça comme un investissement

pour mon futur.

Il y a des gens qui paient le

même montant et plus pour le

transport, pour une voiture pour

se rendre au travail. Et donc,

moi, c'est, encore une fois,

vraiment un outil qui me permet

de travailler. Ça fait qu'il

faut aussi se poser la question:

"Quel prix qu'on associe

à l'importance d'être capable

de voir et de fonctionner

normalement dans une

société très visuelle?"

(DAVID DEMERS sort de son lieu de travail en se guidant avec sa canne blanche.)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par