Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

La Grande Guerre : La technologie

Dans cet épisode de la série « La Grande Guerre racontée aux enfants », Martin Laberge, professeur à l’Université du Québec en Outaouais, explique l’évolution technologique suscitée par le premier conflit mondial.
La Première Guerre mondiale donne lieu à de nombreuses inventions. De nouvelles technologies voient le jour, plus puissantes et plus meurtrières, qui expliquent notamment le nombre très important de pertes humaines lors de ce conflit, soit 9 millions de morts.
Les champs de bataille accueillent le retour des casques, disparus des combats depuis le Moyen-Âge, les chars d’assaut, les gaz toxiques, mais aussi les avions qui font entrer la guerre dans une troisième dimension, celle des airs.



Réalisateur: Nadine Valcin
Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Générique d'ouverture


Des photos d'archives montrent des soldats dans différents contextes, pendant la Première Guerre mondiale.


Titre 

(Raconte-moi La Grande Guerre)


GISÈLE tient un bouquet de coquelicots pendant que des images de la guerre apparaissent en surimpression.


GISÈLE (Narratrice)

La Première Guerre mondiale,

qu'on appelle aussi la Grande

Guerre, a eu un grand impact

sur la vie des gens.

J'ai demandé à un expert de

me raconter la Grande Guerre.


GISÈLE est assise en tailleur sur un divan dans un salon. Elle s'adresse à sa tablette électronique à l'aide de laquelle elle mènera son entrevue avec MARTIN LABERGE, professeur de l'Université du Québec en Outaouais, qui est dans une salle du musée canadien de la guerre.


GISÈLE

C'était quoi, les nouvelles

technologies qui ont été

utilisées pendant la guerre?


MARTIN LABERGE

Les technologies, également,

ont modifié la nature et la

manière de faire la guerre.

Elles ont déployé une puissance

de feu inédite sur le champ de

bataille.


Plusieurs photos et extraits d'archives illustrent les propos tout au long de l'entrevue.


MARTIN LABERGE (Narrateur)

On n'a qu'à penser

au canon à tir rapide,

aux mitrailleuses, qui ont causé

énormément de pertes au début

de la guerre. Mais également,

il y a quelque chose qu'on prend

pour acquis, mais l'introduction

du casque date de la Grande

Guerre, et c'est assez

intéressant, parce que c'est

la reprise d'une technologie qui

avait disparu. Essentiellement,

le casque était associé comme

technologie de guerre, si vous

me permettez l'expression,

au Moyen Âge. Ça avait disparu

aux 17e, 18e et 19e siècles,

et durant la Grande Guerre,

on va le réintroduire.

Le char d'assaut est l'une

des technologies les plus

frappantes qui apparaissent sur

les champs de bataille. Ça a

marqué naturellement les esprits

à l'époque. Très imposant de

par sa stature. Il faut savoir

que le char d'assaut permettait

littéralement de déplacer

l'artillerie sur les champs

de bataille, puisque plusieurs

étaient armés de canon.

Également, ça permettait

de déplacer sur les champs

de bataille les mitrailleuses.

Ça permettait d'écraser les fils

de fer barbelés qui protégeaient

les tranchées qui s'étaient

installées un peu partout.

L'autre grande technologie

qui est associée... en fait,

l'innovation technologique de la

fin du 19e siècle, c'est tout

le développement de la chimie

et entre autres l'introduction

des gaz de combat. Et entre

autres, c'est très utilisé pour,

disons, si vous me permettez

ce terme-là, "embêter"

l'adversaire. Et entre autres,

lorsqu'on veut atteindre des

canons adverses, on ne sait pas

trop où ils sont positionnés,

on va utiliser les gaz de

combat pour saturer une zone

et justement empêcher les

artilleurs adverses

de bien travailler,

puisque pour se protéger,

ils doivent mettre leurs masques

à gaz pour pouvoir travailler.

Donc, c'est très dur

de respirer, ils ont chaud,

ils voient pas très bien ce

qu'ils font. Et également, ça

permettait de saturer le champ

de bataille et entre autres,

par exemple, de littéralement

empoisonner des abris, parce que

bien souvent, les gaz étant plus

lourds que l'air, ceux-ci

s'infiltraient sous le sol

dans les abris souterrains.


On revient à GISÈLE qui poursuit son entrevue à l'aide de sa tablette.


GISÈLE

Quel rôle est-ce que les

avions ont joué dans la guerre?


MARTIN LABERGE

L'aviation est très

intéressante, est très

importante parce qu'elle va

créer une nouvelle dimension

aux champs de bataille, et il y

a littéralement maintenant

une troisième dimension.

On ne se bat plus seulement

sur le sol ou sur les mers,

mais également dans les airs.


Des photos des avions utilisés au début et pendant la guerre.


MARTIN LABERGE (Narrateur)

Au début de la guerre,

l'aviation sera introduite pour

permettre en fait aux armées de

voir plus loin et de voir ce que

fait l'adversaire en regardant

derrière la ligne de front.

Et naturellement, va s'engager

un cycle où, si l'adversaire

voit ce que vous faites, bien,

il faut l'empêcher de voir.

Donc, il va y avoir une aviation

de chasse qui va être créée pour

abattre les avions d'observation

adverses. Également, on va

utiliser les avions pour régler

entre autres les tirs

d'artillerie et permettre de

cibler sur ce qu'on ne voit pas.

Il faut voir également le cycle

technologique qui s'inscrit,

c'est-à-dire que très

rapidement, il y a une course

à l'amélioration du matériel.

Et généralement, la durée de vie

moyenne du matériel aérien,

c'est à peu près six mois,

et les armées, littéralement,

renouvellent leurs technologies

à peu près dans un cycle

de six mois.


GISÈLE tend un bouquet de coquelicots comme si elle l'offrait au public de l'émission.


Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par