Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Chronique Top 5 : Mots de Mehdi Hamdad

L’artiste aux multiples talents et multiples intérêts Mehdi Hamdad parle des cinq mots de la langue française qu’il aime le plus.

À travers son choix, il explique son amour de la langue française et des langues en règle générale, mais il parle aussi de sa musique, en tant que membre fondateur du Mehdi Cayenne Club.

Tour à tour poète, comédien, animateur et auteur-compositeur-interprète, Mehdi Hamdad participe à de nombreux projets, en s’inspirant de sa double identité. Né en Algérie, Mehdi a grandi entre le Québec, l’Acadie et l’Ontario et s’est intéressé à l’art dès le plus jeune âge.

Nominé aux prix Rideau 2010 dans la catégorie Meilleure interprétation, il a remporté le Prix artiste en émergence, avant de partir comme artiste en résidence à Astaffort, en France, auprès notamment de Francis Cabrel et de Grand Corps Malade.

Après Luminata et Na Na Boo Boo, le Mehdi Cayenne Club travaille sur un troisième album, à paraître prochainement.



Réalisateur: Raphaëlle Mercier
Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

MEHDI HAMDAD, un artiste pluridisciplinaire, présente «ses 5 mots préférés».


Intertitre :
5. Auspices


MEHDI HAMDAD

J'aime beaucoup le mot

"auspices". Ça vient de

auspicium, qui voulait dire

en latin "prêtre qui prédisait

l'avenir par l'examen du vol

des oiseaux". Ça me fait

triper, parce que c'est un peu

ça qu'on fait quand on fait

des tounes, en quelque sorte

et quand on fait un spectacle

aussi, tu sais. Et d'ailleurs,

en parlant de spectacle, c'est

ça qui est intéressant, c'est

que le mot "auspices" justement,

la racine du mot est connectée

à

spect-, qui veut dire

"observer", donc "spectacle".

En anglais aussi, des lunettes

ce serait des

spectacles, ce

à quoi à travers on regarde,

ou le mot "introspection" par

exemple. Donc j'aime beaucoup

ce mot-là. Ha, ha, ha!


Intertitre :
4. Hasard


MEHDI HAMDAD

J'aime beaucoup le mot "hasard"

aussi parce que d'abord, c'est

un des seuls mots qui désigne

quelque chose qui n'existe

peut-être pas. Mais aussi,

c'est que ça vient de l'arabe

classique

al-zahr, ce qui

signifie "les dés". Après, moi,

ça me fait trop triper. Et puis

aussi "hasardeux" qui veut dire

"dangereux", comme en

anglais,

hazard, ça veut dire

"dangereux". J'aime aussi

beaucoup ce double sens,

quand on se risque au hasard.


Intertitre :
3. Asile


MEHDI HAMDAD

"Asile", qui signifie bien sûr

"un lieu inviolable où trouve

refuge une personne qui est

en danger." On est peut-être

l'orchestre de l'asile.

Cayenne Club, en quelque sorte,

c'est une forme d'asile. Et la

musique est un asile en quelque

sorte dans lequel tous

peuvent se retrouver.


Intertitre :
2. Joie de vivre


MEHDI HAMDAD

Un mot important. D'ailleurs en

anglais, "joie de vivre", on

reprend le même mot en anglais

tellement ce mot est inimitable.

Et ce que j'aime de ce mot-là,

c'est que finalement, à l'instar

d'artistes comme Richard Pryor

par exemple, l'humoriste

qui disait qu'il riait pour

s'empêcher de pleurer, tu sais,

c'est que finalement, la joie

de vivre est nécessaire

pour passer à travers

la vie en quelque sorte.


Intertitre :
1. Réalisme


MEHDI HAMDAD

J'aime beaucoup le mot

"réalisme" aussi, parce que

c'est seulement ça qu'on a sur

scène. Il n'y a pas de réalité,

il n'y a que du réalisme, il n'y

a que le faux-semblant. Et donc,

c'est intéressant de passer par

le faux pour atteindre du vrai.

Donc, par le faux qui est

inhérent au fait de faire un

spectacle, c'est-à-dire que

t'arrives et il y a une

spontanéité qui est réaliste en

quelque sorte. Mais encore une

fois, c'est toujours faux, parce

que t'es venu quelques heures

avant le spectacle faire ton

test de son, brancher ta

guitare, etc. T'es en train de

t'assurer de chanter juste, que

ta guitare soit accordée et tout

ça, fait qu'il y a toujours une

espèce de double jeu qui se

passe. Et tu répètes des tounes

que t'as faites plein de fois,

etc. Ça fait que dans ce moment

artificiel, il y a quelque chose

justement de vrai qui passe et

cette interaction entre les deux

me parle beaucoup. Je trouve

ça intéressant, tu sais.


À l'écran, on affiche le site mehdicayenneclub.com.

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par