Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Chronique Top 5 : Remplacer le pétrole

Les chercheurs tentent de trouver des alternatives audacieuses pour remplacer les énergies fossiles – en quantité limitée, non renouvelables et dont la combustion produit des gaz à effet de serre – dans notre quotidien.
Le professeur de l’Université d’Ottawa Marc Dubé a opté pour des pelures d’orange pour remplacer le pétrole dans la production de peintures, de plastiques, de résines et d’adhésifs, et même dans la production de carburants.
Le professeur Dubé nous révèle cinq matières qui pourraient, dans le futur, avantageusement remplacer le pétrole afin de bâtir un monde plus vert.



Réalisateur: Carine Ouellet
Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

MARC DUBÉ, professeur, à la faculté de génie de l'Université d'Ottawa présente «5 remplaçants au pétrole dans les plastiques».


Intertitre :
5. Les nano-cristaux de cellulose


MARC DUBÉ

Alors, le numéro 5, c'est les

nano-cristaux de cellulose.

On trouve ça dans les arbres,

dans les plantes et puis ce sont

les matières très petites, ce

sont les nano-cristaux, qui

donnent la forme et la puissance

à un arbre pour rester debout.

Alors on va mettre ces matériaux

dans les plastiques pour les

renforcer, pour leur donner plus

de puissance pour être capable

de résister à des forces.


Intertitre :
4. L'huile végétale


Le numéro 4, c'est l'huile

végétale. On utilise l'huile

végétale pour faire le

biodiesel, qui est un carburant

renouvelable. Le produit

déchet dans cette fabrication de

biodiesel, 10% est le glycérol.

Le glycérol, on peut le faire en

plastique dans notre laboratoire

et on crée ce qu'on appelle des

hydrogels. Des hydrogels

sont des matières qui peuvent se

gonfler ou absorber des liquides

et on trouve ça en commun

dans les couches de bébés.

Alors, c'est là pour absorber

l'urine des bébés

dans les couches.


Intertitre :
3. Le pinène provenant de la térébenthine de sapin


MARC DUBÉ

Le pinène, c'est notre numéro 3.

Ça provient des arbres. Alors,

on prend la térébenthine qu'on

sait qu'on peut utiliser avec

les peintures pour les diluer.

Alors, le pinène est un élément

de cette térébenthine et c'est

une molécule qu'on peut utiliser

pour construire des plastiques,

on peut les utiliser dans les

peintures, les adhésifs, etc.


Intertitre :
2. Le limonène


MARC DUBÉ

Le limonène provient des pelures

d'orange, ce qui est très

intéressant. On penserait pas

que des pelures d'orange nous

donneraient quelque chose de

pratique, mais en effet. C'est

un produit qui existe déjà, on

l'utilise comme des solvants, on

utilise le limonène dans des

produits cosmétiques, pour

le maquillage, parce qu'il a une

belle odeur d'orange

et de citron.

Alors, on peut utiliser cette

molécule, la faire entrer dans

les plastiques. C'est un produit

qui est semblable au pinène dont

je parlais avant avec la

térébenthine, c'est la même

famille de produits. Alors, il a

les mêmes défis, mais on a plus

d'expérience avec le limonène

dernièrement et on a de beaux

succès dans notre laboratoire

à le faire rentrer

dans les adhésifs.


Intertitre :
1. L'amidon provenant de patates


MARC DUBÉ

L'amidon se trouve déjà dans

des produits commerciaux de

polymères ou de plastiques.

Et pour nous, on peut le trouver

dans les patates et le maïs, on

peut trouver l'amidon de là.

Nous autres, on travaille avec

une compagnie de Burlington,

Ontario, appelée EcoSynthetix,

et puis eux autres font beaucoup

de produits à partir de

l'amidon. Alors, on les aide

à intégrer l'amidon dans des

produits de plastique. La

chose intéressante, c'est

que, d'habitude, l'amidon ou les

autres matières dont je vous ai

parlé, on les fait rentrer à un

niveau, disons de 10 à 25% dans

les polymères, ce qui n'est

pas vraiment beaucoup.

Mais avec l'amidon et nos

techniques dans notre

laboratoire, on est capable

maintenant d'achever environ 40

à 45% d'amidon dans le

produit, alors c'est vraiment

encourageant. On essaie

d'aller encore plus loin avec.


Un site internet apparaît : defierlesconventions.ca



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par