Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Chronique Top 5 : Réussites acadiennes

Organisme représentatif des Acadiens du Nouveau-Brunswick, la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick (SANB) travaille à la défense et à la promotion des droits et des intérêts de la communauté acadienne de la province.

Créée en 1972, la Société a obtenu de belles victoires et peut s’enorgueillir de vivre dans la seule province officiellement bilingue au Canada. Comptant plus de 20 000 membres, la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick oeuvre tant au niveau provincial que local.

Réélue comme présidente de la SANB pour l’année 2014-2016, Jeanne d’Arc Gaudet nous parle des cinq plus grandes réussites de sa communauté.



Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Dans une pièce tapissée en brun, où se déroulera l'entrevue, JEANNE D'ARC GAUDET, présidente de la Société de l'Acadie du Nouveau-Brunswick, avance vers le public de l'émission. Derrière elle se trouvent des miroirs et des cadres vides. JEANNE D'ARC GAUDET sourit et apparaît elle-même dans un cadre.

DÉBUT INFORMATION À L'ÉCRAN

Cinq réussites des Acadiens. 5: la première loi sur les langues officielles.

FIN INFORMATION À L'ÉCRAN


[JEANNE D'ARC GAUDET:] La

première loi sur les

langues officielles a été

adoptée en 1969 par

l'Assemblée législative du

Nouveau-Brunswick. C'était à

l'époque où on avait aussi un

premier ministre acadien. Cette

loi, enfin, venait reconnaître

les deux langues officielles

de la province, et c'est

à ce moment-là que le

Nouveau-Brunswick est devenu

la seule province officiellement

bilingue au Canada. La

population acadienne et

francophone constitue quand même

un tiers de la population du

Nouveau-Brunswick, alors ça nous

donne une masse critique,

33%, et puis aussi un

pouvoir d'influence.

(DÉBUT INFORMATION À L'ÉCRAN)

(4: la création de la SANB)

(FIN INFORMATION À L'ÉCRAN)


[JEANNE D'ARC GAUDET:] La SANB,

la Société de

l'Acadie du Nouveau-Brunswick

a été créée en 1972. On a fêté

notre 40e anniversaire l'année

passée. Et nous, le rôle, c'est

d'assurer la pérennité de la

langue française et aussi de la

culture acadienne. On a beaucoup

travaillé sur les droits

à l'éducation, l'accès à

l'éducation en français, qui

fait que maintenant, on a

la dualité dans nos institutions

scolaires. On gère nos

institutions de la

prématernelle à l'université.

(DÉBUT INFORMATION À L'ÉCRAN)

(3: la Loi 88)

(FIN INFORMATION À L'ÉCRAN)


[JEANNE D'ARC GAUDET:] La Loi

88, c'est une autre

loi qui a été adoptée par

l'Assemblée législative et

celle-ci, elle reconnaît

l'égalité entre les deux

communautés linguistiques de la

province. Cette loi a été votée

en 1981 et elle a été inscrite

dans la Constitution canadienne.

Alors nos droits sont protégés

par la Charte des droits et

libertés. Alors lorsqu'on veut

faire respecter nos droits

et que les gouvernements ne

respectent pas les droits de sa

minorité, à ce moment-là, on

a des recours judiciaires en

s'appuyant sur la Constitution

canadienne et la Loi 88.

(DÉBUT INFORMATION À L'ÉCRAN)

(2: l'affirmation culturelle)

(FIN INFORMATION À L'ÉCRAN)


[JEANNE D'ARC GAUDET:] Depuis

quelques décennies, je

dirais, et surtout ces dernières

années, on voit nos artistes

acadiens qui prennent beaucoup

plus d'importance, qui se font

confiance et puis qui sont

reconnus ici au Canada, mais

un peu partout dans le monde. On

peut penser par exemple à des

Roch Voisine, des Natasha

St-Pier. On peut penser à

Antonine Maillet, qui a gagné le

Goncourt. On en a des dizaines

et des dizaines, alors pour

nous, c'est très important

d'avoir nos artistes aussi qui

sont capables de parler du

peuple acadien, de notre

culture, de notre Histoire,

alors pour nous, c'est

une belle réussite.

(DÉBUT INFORMATION À L'ÉCRAN)

(1: un siège à l'OIF)

(FIN INFORMATION À L'ÉCRAN)


[JEANNE D'ARC GAUDET:] Le

Nouveau-Brunswick, au même

titre que le Québec et le

Canada, a un siège à

l'Organisation internationale de

la francophonie, qu'on appelle

l'OIF. À tous les deux ans,

l'OIF organise des sommets de la

francophonie. Alors c'est une

autre fenêtre sur le monde et

l'Acadie, c'est comme ça qu'on

va assurer aussi la pérennité de

notre langue, que l'on partage

avec ces pays de la francophonie

et aussi, qui donne une

visibilité à un peuple

qui a toute une histoire.

(DÉBUT INFORMATION À L'ÉCRAN)

(SANB.CA)

(FIN INFORMATION À L'ÉCRAN)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par