Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Les ondes Wi-Fi : Quel danger?

À ce jour, aucun consensus scientifique n’existe quant aux effets possibles des appareils sans fil sur notre santé. Alors que certains traitent les « électrosensibles » de malades imaginaires, d’autres appellent à la prudence face aux champs électromagnétiques, classés par l’Organisation mondiale de la Santé de « cancérogènes possibles pour l’homme ». Au Canada, des médecins comme des citoyens ordinaires poussent Santé Canada à réviser à la baisse les limites d’exposition et de miser davantage sur la principe de précaution.

Un reportage de Paul Ruban et Kalinka Saint-Pierre.



Réalisateur: Paul Ruban
Année de production: 2014

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Il s'agit d'un reportage sur les dangers liés à la technologie sans fil en deux parties.


Titre :
La technologie sans fil, danger pour la santé? Partie 1


Lors du comité parlementaire sur la santé, le 23 avril 2015, la DRE MAGDA HAVAS, de l’Université Trent, a livré les propos qui suivent.


VOIX DE DRE MAGDA HAVAS

(Propos traduits de l’anglais)

Le smog électrique est le plus grand nouvel enjeu

en matière de santé publique, en grande partie

– mais pas entièrement – en raison de la prolifération

rapide des technologies sans fil.


VÉRONIQUE RIOPEL

Il fut un temps, au pire de

ma condition, que si on ouvrait

un cellulaire en ma présence,

seulement l’ouvrir dans le même

appartement que moi, et je

n’avais absolument aucune idée

si le cellulaire était ouvert

ou non, je paralysais des jambes

à l’intérieur de deux minutes.

Je rentrais en convulsion, les

vaisseaux sanguins éclataient

dans mes yeux. Même si j’avais

voulu, jamais j’aurais pu causer

ces symptômes-là. Ce sont des

symptômes physiques, ce sont

des symptômes réels. Et des

fois, des gens me demandent:

"Véronique, comment peux-tu

y croire?" Mais bien sûr,

parce que je l’ai vécu.


Une entrevue est réalisée avec DRE RIINA BRAY, du Women’s College Hospital de l’Université de Toronto.


DRE RIINA BRAY

(Propos traduits de l’anglais)

Les technologies de l’information

et le Wi-Fi sont très « sexy ».

Comment peuvent-ils nous nuire?

C’est un coup de semonce.

Cela avait été presque étonnant

d’apprendre que le tabagisme nous

nuisait parce que c’était tellement cool.

C’est cool d’avoir toute cette technologie,

mais on ne s’en sert pas intelligemment.


VÉRONIQUE RIOPEL

Au niveau du pourcentage de

la population qui souffre

d’hypersensibilité,

au Canada, les seuls

premièrement qui ont sorti un

chiffre, c’est la Commission

canadienne des droits de la

personne, et ils reconnaissent

que 3 % de la population

souffre d’hypersensibilité

environnementale, qui inclut

hypersensibilité chimique

et électromagnétique.


DRE RIINA BRAY

(Propos traduits de l’anglais)

Mon premier cas de patient électrosensible

remonte à dix ans. Je le trouvais très

intéressant, comme je n’avais rien vu de

tel auparavant. Aujourd’hui, je reçois

en moyenne deux à trois nouveaux patients

chaque semaine. Les symptômes les plus

courants sont des maux de tête,

l’acouphène, des étourdissements,

un manque de motivation, une fatigue

extrême et des troubles de concentration.

Ces gens ne sont pas des faux malades.


Une entrevue est réalisée avec DR ROBERT TARZWELL, de l’Université de la Colombie-Britannique.


DR ROBERT TARZWELL

(Propos traduits de l’anglais)

Plusieurs éléments de preuve

suggèrent que des individus

ne ressentent rien lorsqu’ils sont exposés

à des fréquences électromagnétiques,

alors qu’ils rapportent des symptômes

lorsqu’ils croient être exposés. Le seul

traitement efficace dans le combat contre

l’électrosensibilité est la thérapie

cognitivo-comportementale, une sorte

de psychothérapie.


VÉRONIQUE RIOPEL

Si on regarde au niveau des

études, c’est sûr qu’il y a

des études qui disent que

l’électrosensibilité est

psychologique. Par contre, si on

regarde au niveau des plus

récentes études, il y a

une médecin australienne

dernièrement qui a sorti une

étude pour laquelle elle a

exposé 92 patients, et elle

a conclu que les patients

ressentaient vraiment des

symptômes, et que les

symptômes étaient physiques.


JULIE FREDETTE

Pour moi, c’est un de mes

proches qui a eu un diagnostic

de tumeur au cerveau. Ça m’a

rendue à faire des recherches,

parce que cette personne était

toujours une personne qui

utilisait la technologie dès la

sortie de la technologie. Alors,

ça fait déjà 20 ans qu’il

utilise un téléphone portable,

et c’était toujours à côté de

sa tête, et voilà, la tumeur

se présente. C’était l’élément

déclencheur pour moi. Je suis

allée faire des recherches pour

voir, est-ce que vraiment il y a

des causes de maladies qui

se présentent avec les

radiofréquences. Qu’est-ce

que j’ai trouvé avec les

scientifiques, c’est qu’encore,

il n’y a pas de décision prise,

mais il y a assez d’information

pour dire que les précautions

sont vraiment nécessaires.


DR ROBERT TARZWELL

(Propos traduits de l’anglais)

Sur le plan scientifique, il est difficile

de prouver que le Père Noël n’existe pas.

De la même façon, le Centre international

de Recherche sur le Cancer a conclu qu’il

est toujours possible qu’il y ait un lien

entre les ondes Wi-Fi et le cancer.


Lors du comité parlementaire sur la santé, le 23 avril 2015, la DR ANTHONY MILLER, de l’Université de Toronto, a livré les propos qui suivent.


VOIX DE DR ANTHONY MILLER

(Propos traduits de l’anglais)

L’une des choses les plus préoccupantes

que j’ai découvertes, c’est une série de

sept rapports de cas de femmes qui ont

contracté un cancer du sein inhabituel

exactement là où elles mettaient leur téléphone

cellulaire dans leur soutien-gorge. Ce sont des

tumeurs inhabituelles. Leur emplacement

semble refléter l’endroit où les femmes

plaçaient leur téléphone cellulaire.


VOIX DE DRE MAGDA HAVAS


Propos traduits de l’anglais

Il y a des données probantes de cancer des testicules

parmi les agents de police qui utilisent des pistolets

radars pour contrôler la vitesse. Ils éteignent

très rarement les pistolets et les gardent sur leurs

cuisses. On note bel et bien l’augmentation de la fréquence

de cancer des testicules. Les radars émettent un rayonnement

micro-ondes.


JULIE FREDETTE

La grande ligne, c’est encore

des recherches requises.


DRE RIINA BRAY

(Propos traduits de l’anglais)

La recherche scientifique ne s’est pas penchée ni

sur l’exposition à long terme sur les humains,

ni sur leur exposition quotidienne à fortes doses.

Qu’en est-il des effets sur le fœtus, les enfants, les

malades et les aînés? Les études n’ont pas été ancrées

dans la réalité. Ce problème requiert une recherche

de pointe. On doit y appliquer le principe de

précaution. On ne peut prendre aucune chance.



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par