Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Une course de boîtes à savon pour adultes !

Les boîtes à savon, c’est normalement fait pour les enfants. Mais Alain Routhier est un adulte passionné de ces courses. L’hiver dernier, il a vu une annonce cherchant des candidats pour une course de boîtes à savon dans les rues de Montréal dédié aux adultes seulement. Il a décidé de se monter une équipe dans le but de remporter cette course. S’en est suivi un long processus de fabrication de boîtes à savon. Suivez son équipe 100% Cliché à travers leur préparation pour cette course jusqu’au jour le plus important.



Réalisateur: Chantal Villemaire
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

ALAIN ROUTHIER, pilote 100% cliché, et son co-pilote, ÉRIC ROUTHIER nous parlent des courses RED BULL de boîtes à savon et du processus de sélection pour y participer.


ÉRIC ROUTHIER (Narrateur)

On est pas mal confiants. Si

on ne gagne pas, on va

donner un bon spectacle.


ALAIN ROUTHIER (Narrateur)

Avec les vitesses qu'on a

été capables de rencontrer et la

stabilité du véhicule, c'est

peut-être pas une Ferrari, mais

c'est dans la catégorie des F1.

(On nous présente une course de boîtes à savon.)


[UN PILOTE:] Wouhou!

ALAIN ROUTHIER (Narrateur)

Bien, on s'est tout le temps

dit: « S'il y en a une, Red Bull,

on va y aller, juste au moins la voir. »

Et on a dit l'annonce et j'ai

dit: « Non, non, il faut que je me

monte une équipe tout de suite.

J'ai posté ça sur Facebook et ça

a pris deux secondes. Éric a

embarqué et les autres n'ont

pas eu le choix, ha ha!


ÉRIC ROUTHIER

Pas de question, pas de demande,

pas rien. Moi, j'ai dit:

« Je suis in, qu'est-ce

que tu veux que je fasse? M'a le

faire, on *course la journée* et

on fait qu'est-ce qu'on fait ».

On va essayer de trouver un

skatepark ou quelque chose

pour aller l'essayer.

(ALAIN ET ÉRIC ROUTHIER discutent autour de dessins divers.)


ALAIN ROUTHIER (Narrateur)

Le processus de sélection est

assez complexe. Il fallait

montrer notre concept. On a eu

une lettre pour dire: « OK, vous

êtes parmi les 130. »

J'étais convaincu que j'étais dans le

groupe des 45. On était assez excités.

Tout le monde criait partout

et à Go!, on est dedans.


ÉRIC ROUTHIER (Narrateur)

Nous autres, c'est un traîneau

à chiens. C'est le cliché canadien.

(ALAIN ROUTHIER présente son équipe. Tout au long de la présentation des images illustrent le propos. Des photos de chacun des membres dans son costume de compétition sont aussi présentées.)


ALAIN ROUTHIER (Narrateur)

Le capitaine, c'est moi et mon

personnage, on l'appelle Montée,

c'est une police montée. Mon

copilote, qui est assez brave

pour être debout en

arrière du traîneau,

ça va être Chimo. Et lui,

ça va être un Esquimau.

Et pour mon pit crew, mon

beau-frère, Castro,

un castor hockeyeur.

Et ça, c'était Gabriel.

Il mesure 6 pi 3 po.

Il me manquait un Indien, on

a fait une chef indienne.


ÉRIC ROUTHIER (Narrateur)

s'asseoir, trouver où le

conducteur est confortable, des

pièces empruntées sur des... Ça,

ça vient d'un quatre-roues.

(L'équipe s'affaire autour de la structure du chassis.)


ALAIN ROUTHIER

Tu as le spring sur le top.

C'est ça qui te donne ton absorption.


ALAIN ROUTHIER (Narrateur)

Là, on a essayé avec des roues deux

ou trois modèles et on a vraiment

dit: « Non, c'est ceux-là qu'on

veut. » Ça se trouve être des

roues de civières d'hôpital.


ÉRIC ROUTHIER (Narrateur)

C'est quand même une oeuvre

d'art en fait, juste la

mécanique des choses quand

même. C'est pas juste trois,

quatre morceaux de fer posés

ensemble avec des roues. J'ai

100 et plus heures juste dans

la fabrication du bolide.


ALAIN ROUTHIER (Narrateur)

T'es encore en train de travailler là-dessus?


ÉRIC ROUTHIER (Narrateur)

On sous-estimait peut-être

l'ouvrage. On faisait des farces

dernièrement, on se disait: « Ah,

on a 200 heures et plus. » Et là,

après ça, on a dit: « Non, 200

heures... » C'est là qu'on a

arrêté de compter. C'était

peut-être en juillet ça. Ha ha!

(ÉRIC met le dernier toutou sur la devanture du bolide.)


ÉRIC ROUTHIER

Touche finale.


ALAIN ROUTHIER

On y va!

Rendu ici, il n'y a plus

grand-chose qu'on peut faire. On

s'en va là pour s'amuser

et donner un bon show.


ÉRIC ROUTHIER

Être nerveux et avoir peur,

c'est pas dans mes

définitions de vocabulaire.

J'ai juste hâte que la femme

lève la pancarte et fiou!


Texte informatif :
Jour de la course

Texte informatif :
L'équipe de 100% cliché est sur la rampe de lancement. Et c'est un départ. ALAIN ET ÉRIC font la course.


ALAIN ROUTHIER (Narrateur)

C'est sûr qu'on roulait peut-être un petit

peu plus que ce que je cherchais

à faire, mais le show était là

et on est pas mal dans le

top 10 pour le temps.

On est satisfaits.

(Les ROUTHIER terminent leur course sous les applaudissement de la foule.)


VOIX DE L'ANIMATEUR

Qui fait un temps de 31 secondes pile!

(Plusieurs extraits pris au cours de la journée RED BULL : les équipes, les descentes, les spectateurs, défilent pendant le commentaire)


UN SPECTATEUR

Beaucoup d'équipes étaient

très originales. Vraiment,

chapeau pour le temps mis

aussi, et la joie de le faire.


UNE ENFANT SPECTATEUR

La banane, ça a été drôle parce

qu'elle s'est démontée en plein

milieu juste devant nous.


UNE SPECTATRICE

Les Turbo aussi, ils étaient vraiment

bons. C'était vraiment fun.


MEMBRE DE L'ÉQUIPE GHOST BUSTERS

On a effectué un miracle avec

ce qu'on avait. On n'avait

aucune attente, nous autres, du

côté de générer de la vitesse.

Mais notre pilote, Christian, il

a fait un miracle avec la Ecto-1

et on s'est rendu au fil d'arrivée.


ERIC ROUTHIER

On s'est amusé, c'était le fun,

c'est une belle journée, il

y a beaucoup de monde qui

est venu: c'est un succès.

(On termine sur la foule rassemblée pour la course qui hurle sa joie.)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par