Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Zachary Zwanenburg, champion de kayak freestyle

Le kayak freestyle consiste à faire le plus de figures acrobatiques possibles en 45 secondes. Les compétiteurs ont trois ou quatre essais pour convaincre les juges qui leur attribuent des points en fonction des figures réalisées et de la qualité de leur exécution.
Le kayak freestyle reste un sport méconnu au Canada mais il connaît quand même plusieurs adeptes. Zachary Zwanenburg est un jeune kayakiste de 19 ans, qui vit à Cornwall. Son père lui a transmis le goût du kayak dès son plus jeune âge.
Du 30 août au 5 septembre 2015, il participait à la Coupe du monde de kayak freestyle à Ottawa, où il représentait le Canada dans la catégorie C1. Cette discipline se pratique à genou sur le kayak, avec une seule rame.
Zachary pratique le kayak freestyle, mais aussi le slalom en kayak, une discipline plus développée qui, il espère, lui ouvrira rapidement les portes des Jeux olympiques, en 2020.
Une réalisation de Benjamin Vachet.



Réalisateur: Benjamin Vachet
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Les eaux d'une rivière dévalent les rapides avec un courant assez fort. ZACHARY ZWANENBURG, kayakiste freestyle, est assis sur les rochers tout près de la rive.


ZACHARY ZWANENBURG

Moi, j'aime vraiment l'eau,

alors faire un sport dans l'eau,

en plus, qui est excitant, qui

donne un rush, c'est super.


ZACHARY sort un kayak d'une camionnette. Pendant que ZACHARY marche sur le sentier menant à la rivière, on entend ses propos.


ZACHARY ZWANENBURG

Des fois, il y a des jours où il

fait froid et ça fait trois

jours de suite que tu mets

ton équipement et c'est tout

mouillé, t'embarques le matin et

il fait 10 degrés, et t'es

comme: "Ah! Je veux pas

embarquer!" Mais là, t'embarques

sur l'eau et t'es comme: "Oui,

une chance que j'ai pas décidé

de pas embarquer", parce que

je m'amuse tout le temps.


Plusieurs kayakistes pratiquent leurs sport sur les rapides d'une rivière mouvementée.


ZACHARY ZWANENBURG

Le kayak freestyle, c'est

dans des petits bateaux comme ça

de... Quoi, 6 pieds de long? Et

là, t'embarques sur une vague ou

un petit rouleau dans la rivière

et t'as 45 secondes pour faire

autant de trucs sur la vague

possible.

Des fois, c'est trois runs,

les deux meilleures qui

comptent, ou des fois c'est deux

runs, la meilleure compte.

45 secondes, ça passe vraiment

rapidement. T'embarques dessus,

t'essaies de faire... Pouf!

C'est parti. T'es comme:

"Hein? J'ai fini? Quoi?"

Ça vient avec beaucoup de

pratique, ça, parce que oui, la

vague est puissante et des

fois tu atterris un truc et t'es

comme: "Wô!" T'as pas le

contrôle, tu te fais ramasser un

peu. Mais souvent, c'est juste

jouer avec les chutes, comme du

carve en ski, ou tu te fais un

peu carve sur la vague pour

essayer de te placer. Quand t'es

à la bonne place, tu y vas

et tu fais ton truc.


RYAN WHETUNG, entraîneur Équipe canadienne de kayak freestyle est dans une petite salle avec son équipe. Ensemble, ils regardent les vidéos des kayakistes.


RYAN WHETUNG (Narrateur)

(Propos traduits de l'anglais)

Je regarde Zach faire du kayak

depuis son plus jeune âge.

Depuis, il a grandi et dispute

des compétitions adultes.

Ce qui m'a toujours étonné

c'est sa polyvalence.


RYAN WHETUNG au bord d'une rivière poursuit son commentaire.


RYAN WHETUNG

(Propos traduits de l'anglais)

Il peut être aussi fort en kayak

que dans un canoë ou en C1,

la discipline dans laquelle il

concoure présentement.

Il est capable de faire plein

de différents mouvements,

beaucoup de figures,

et c'est ce qui m'impressionne

le plus à son sujet.


Sur des images de kayakistes freestyle en pleine action dans l'eau, on revient à l'entrevue de ZACHARY.


ZACHARY ZWANENBURG

Moi, je suis devenu kayakiste

parce que mon père, quand il

était plus jeune, il faisait du

kayak d'eau vive pour s'amuser.

Après ça, il m'a montré ça et

j'ai vraiment aimé ça. Et

quand j'ai fait ma première

compétition, à 10 ans je crois,

c'était instantané.

Je voulais en faire.

Avant, je faisais ce qu'on

appelle du kayak ou du car,

où on est assis dans le kayak et on

a une pagaie à deux pales.

Ici, j'ai une pagaie à une pale,

comme une pagaie de canot, et je

suis à genoux dans mon kayak.


ZACHARY s'installe dans son kayak. Ensuite, ZACHARY pagaie sur une eau plus calme.


ZACHARY ZWANENBURG

C'est un ajustement d'être à

genoux dans le bateau. Tu

travailles différents muscles,

t'as pas tes pieds pour donner

des coups pour faire des

trucs. Quand j'ai commencé

à m'entraîner, au début de l'année,

je faisais rien du tout.

J'embarquais et je me faisais

ramasser dans la vague.

Pendant l'été, c'est toujours

sur l'eau. C'est toutes les

semaines. C'est travail,

pagaie, travail, pagaie.

Et après ça, oups! Je pars

pagayer pendant une

semaine. Et c'est juste ça.

Et l'hiver, c'est beaucoup

d'entraînement sur terre, dans

le gym pour renforcer le dos,

les bras, parce que ça, ça

travaille beaucoup.


Au cours de l'entrevue, des images de l'équipe de kayakistes et de ZACHARY assis sur les rochers sont présentées en alternance.


ZACHARY ZWANENBURG

Quand je fais mes entraînements,

c'est souvent avant d'embarquer

sur l'eau. Je fais souvent

un plan et c'est souvent un plan

qu'on garde pour la compétition,

parce que souvent tu te fais une

routine de trucs que tu sais

faire, que tu as tout le temps,

et tu finis avec ceux que t'as

pas tout le temps. Et à la fin,

si tu les réussis toutes,

tu y vas pour un que t'as jamais

essayé, juste pour le fun. Tu

sais jamais, des fois tu l'as.


Sur des images de compétitions en rivière et de spectateurs dans les gradins, on revient au commentaire de l'entraîneur, RYAN WHETUNG.


RYAN WHETUNG (Narrateur)

(Propos traduits de l'anglais)

Si Zach veut devenir un jour

professionnel, il pourra compter

sur ses qualités, mais il faudra qu'il

travaille très dur.

C'est cette éthique de travail qui

distingue les athlètes, entre ceux

qui peuvent en faire leur métier

et les autres.

Mais s'il travaille dur, je pense

que tout est possible.


De retour à l'entrevue avec ZACHARY.


ZACHARY ZWANENBURG

Ce serait vraiment mon but de

faire de ça ma profession et d'y

être beaucoup plus compétitif,

parce que c'est ce que j'aime

vraiment faire. Mais... le kayak

freestyle, on va voir. C'est

encore en train de progresser,

mais en ce moment, c'est pas

trop viable comme carrière, mais

le slalom, c'est assez viable,

alors c'est pour ça que je

"focuse" beaucoup sur le slalom

souvent et que je fais des

compétitions autour du Canada.

Et là, en slalom, mon but, c'est

les Olympiques en 2020. Alors,

je m'entraîne super fort

pour réussir ça.


On termine avec ZACHARY dans son kayak, après avoir concouru dans une épreuve de kayak.

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par