Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Espéranto : une langue neutre et équitable

Connaissez-vous l’espéranto? L’espéranto est une langue parlée par plus de deux millions de personnes à travers plus de 100 pays dans le monde. Elle n’est la langue officielle d’aucun pays, mais se veut une langue neutre qui permet à tous, peu importe leur nationalité, de se parler et de se comprendre. À l’oreille, l’espéranto peut sonner comme de l’espagnol ou de l’italien. Selon ses adeptes, c’est une langue internationale qui est facile à apprendre et qui vous permettra de rencontrer de nouvelles personnes dans d’autres pays. Une belle découverte!

Une réalisation de Samuel Blais-Gauthier et Chantal Villemaire



Réalisateurs: Samuel Blais-Gauthier, Chantal Villemaire
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Il s’agit d’un reportage sur la langue espéranto. GEOFFREY GREATREX, professeur d’études anciennes à l’Université d’Ottawa, ainsi que SUZANNE CARON RICHER et YVES BELLEFEUILLE, deux adeptes, décrivent cette langue qu’ils parlent couramment.


GEOFFREY GREATREX

Il y a un grand problème en ce

moment à l’échelle mondiale.

C’est-à-dire que l’anglais

commence à balayer toutes les

autres langues de la carte.

Chaque semaine, il y a des

langues à travers le monde

qui disparaisse à cause de

la pression exercée par les

grandes langues mondiales.

Alors, moi, je préférerais

miser sur une langue neutre

et équitable et, d’ailleurs,

bien plus facile.


« Bonne année » est écrit en plusieurs langues sur un tableau noir.


GEOFFREY GREATREX prononce une phrase en espéranto.


Texte informatif :
L’espéranto est une langue très facile.


YVES BELLEFEUILLE prononce une phrase en espéranto.


Texte informatif :
Un lion est un animal.


SUZANNE CARON RICHER prononce une phrase en espéranto.


J’aime beaucoup la musique

en espéranto.


YVES BELLEFEUILLE prononce une phrase en espéranto.


Texte informatif :
Voici, je parle dans la langue espéranto.


SUZANNE CARON RICHER

Quand je parle de l’espéranto,

les gens disent souvent:

"Bah..." Ils sont tous surpris.

"J’ai jamais entendu

parler de l’espéranto.

Qu’est-ce que c’est?"


GEOFFREY GREATREX

L’espéranto, c’est une langue

très facile, internationale,

parlée à travers le monde.

C’est l’invention d’un Juif

polonais d’il y a 130 ans.


La photographie de Ludwik Lejzer Zamenhof est présentée.


YVES BELLEFEUILLE

C’est une langue conçue pour

être le plus facile possible.

Alors, par exemple, il y a pas

de genre comme en français. Tous

les verbes sont réguliers. Il y

a pas d’exceptions. La grammaire

est très simple à apprendre.

Chaque mot s’écrit comme il se

prononce. Il se prononce comme

il s’écrit. Et on peut dire

qu’on peut apprendre l’espéranto

peut-être cinq fois plus vite

que n’importe quelle

autre langue.


GEOFFREY GREATREX

Par exemple, "arbo", ça veut dire

"arbre" en espéranto, mais

"arbaro", c’est un groupe

d’arbres. Donc, dès qu’on ajoute

le suffixe "aro", ça veut dire

"une collection de". Alors, on

n’a pas besoin d’un autre mot,

d’apprendre un nouveau mot et on

peut créer des mots à sa guise,

employant ces terminaisons,

ces suffixes. Donc, il y a une

flexibilité, une richesse énorme

et on peut se dire: Tiens, j’ai

jamais vu ce mot. Mais je peux

décortiquer les éléments, et

voilà, on se rend compte: Bien,

je suis capable de comprendre.


YVES BELLEFEUILLE et SUZANNE CARON RICHER discutent ensemble en espéranto.


YVES BELLEFEUILLE

(Poursuivant l’entrevue)

Combien

de personnes parlent espéranto?

La réponse est que personne ne

sait vraiment parce que faudrait

faire un sondage universel.

Le chiffre que je vois le plus

souvent, c’est deux millions de

personnes qui parlent espéranto

dans le monde. Ce serait un

chiffre comparable à des langues

moins importantes comme

le lituanien par exemple.


GEOFFREY GREATREX

(Poursuivant l’entrevue)

Ici à Ottawa, nous avons un groupe

qui existe depuis des décennies

maintenant. On se rencontre

peut-être deux fois par mois,

parfois pour tout simplement

bavarder. Parfois, on

a des présentations.

Ce n’est pas une langue destinée

à remplacer les autres langues.

C’est une langue dont le but est

d’être une langue auxiliaire,

à la portée de tous, qu’on peut

maîtriser dans très peu de temps

et qui essentiellement donnerait

le droit de parole

à tout le monde.


YVES BELLEFEUILLE prononce une phrase en espéranto.


Texte informatif :
C’est une langue facile et internationale.


GEOFFREY GREATREX

L’espéranto donne accès à

une culture très riche et vaste.


YVES BELLEFEUILLE

Il y a une quantité énorme de

littérature originale. Il y a de

la poésie en espéranto, il y a

de la musique en espéranto.

Il y a des films en espéranto.

Alors oui, ça a tout ce

qu’à une culture à portée.


Une affiche sur un abribus annonçant le mondial d’espéranto qui a lieu à Lille du 25 juillet au 1er août 2015 est présentée.


YVES BELLEFEUILLE

Je trouve ça fantastique

pour avoir une vue plus large du

monde, pour rencontrer du monde

d’autres cultures, d’autres

pays, du monde avec qui je peux

parler justement sur un niveau

d’égalité. Je trouve ça très

enrichissant sur le point

de vue culturel, personnel.


SUZANNE CARON RICHER

(Poursuivant l’entrevue)

Ça m’apporte de pouvoir parler

à toutes sortes de gens à qui je

pourrais pas parler si on avait

pas cette langue commune là.

Ça rapproche les gens. Et puis

là, on s’aperçoit qu’on est

tous pareils finalement.

On a tous une certaine gêne

envers les étrangers. Mais

là, si on voit qu’ils parlent

espéranto, bien là, on est

plus prêt à leur parler.


YVES BELLEFEUILLE prononce une phrase en espéranto.


Texte informatif :
Pour qu’une langue soit internationale, il ne suffit pas de la nommer ainsi.

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par