Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

La ferme de clowns

Les clowns ne sont pas tous dans les fêtes d’enfants! Tous les étés depuis près de 13 ans, des artistes et des passionnés de différents horizons de partout dans le monde se réunissent dans la campagne de l’île Manitoulin, dans le Nord de l’Ontario, pour suivre des formations de perfectionnement en art dramatique clownesque. Anciennement appelé la « ferme des clowns », le Conservatoire de l’île Manitoulin pour la création et la performance est la concrétisation du rêve de John Turner, pédagogue universitaire et clown professionnel, membre du duo reconnu internationalement Mump & Smoot.



Réalisateur: Eric Bachand
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Dans cette capsule, on présente le Conservatoire de création et de performance de l'île Manitoulin. Diverses personnes impliquées dans le projet en parlent pendant que défilent des images des diverses installations et activités. On présente aussi des extraits vidéos de spectacles et des divers organismes clownesques à travers le monde.


Texte informartif

(MIRIAM CUSSON, comédienne)


MIRIAM CUSSON

Nous sommes au Conservatoire

de création et de performance

À l'île Manitoulin, anciennement

connu sous le nom de la ferme de

clowns. Ce conservatoire est

un lieu de création et de

perfectionnement qui est axé

sur la forme d'art clownesque,

mais qui est également ouvert

À d'autres disciplines. Le

fondateur de cette école, c'est

John Turner. C'est un clown très

connu. C'est une moitié du duo

Mump & Smoot. Il joue Smoot,

en fait. Il enseigne depuis

presque 30 ans, maintenant, mais

il a vraiment enseigné partout

au Canada, à l'Université

de Calgary, à l'Université

Laurentienne, avec le Centre for

Indigenous Theatre à Toronto.

Vraiment, un excellent

pédagogue. C'est quelqu'un

qui est capable, en quelques

secondes, de comprendre

qu'est-ce que l'étudiant a

besoin pour avancer, passer

à la prochaine étape.


Texte informatif :
JOHN TURNER, formateur et fondateur du Conservatoire de l'Île Manitoulin pour la création et la performance


JOHN TURNER

(Propos traduits de l'anglais)

Nous faisons beaucoup d'exploration

ici. Nous travaillons les masques, le

corps, et l'on fait des improvisations

de gestuelles, des expéditions dans

la forêt, à la plage et dans les champs.



MIRIAM CUSSON

Les gens font du camping. Ils

sont vraiment "immersés" dans un

lieu naturel. Une fois qu'on est

en formation, disons à Montréal,

Toronto, Vancouver, peu importe,

on fait notre travail et on

rentre à la maison. Alors

qu'ici, il y a la chance pour

les étudiants de continuer à

discuter. Ils sont vraiment

"immersés" dans leur travail.


JOHN TURNER

(Propos traduits de l'anglais)

Nous accueillons les gens à

différentes étapes de leur carrière.

Nous avons déjà reçu un avocat

de 80 ans! Nous accueillons des gens

avec toutes sortes de cheminements

de carrières. Ceux qui sont souvent

appelés à communiquer; les enseignants,

les médecins, les avocats.

Cela les aide à rafraîchir leur

créativité, surtout s'ils travaillent

depuis un certain temps. Pour les

débutants, ça les encourage et les

valorise, en leur donnant la

confiance d'explorer de nouvelles

avenues.


Texte informatif :
AMÉLIE MURDOCK, comédienne


AMÉLIE MURDOCK

Moi, ce qui

m'intéresse beaucoup, c'est la

création, la performance... Puis

ce que je viens chercher ici, en

fait, c'est l'authenticité

puis une audace aussi. Parce que

quand tu fais du clown, il

faut que tu prennes la place.

On passe par toutes sortes

d'affaires... folles, mais

finalement, pour arriver avec un

résultat où c'est vraiment ta

vulnérabilité qui transparaît.

Puis, tu sais, quand on regarde

la télé, quand on regarde un

film, quand on regarde une

performance, c'est ça qui

marque, c'est ça qui est beau.

Ça m'apporte, du point de vue

professionnel, puis point de vue

performance, mais ça m'apporte

aussi dans la vie

de tous les jours.


JOHN TURNER

(Propos traduits de l'anglais)

C'est important pour les artistes de

tous les niveaux de continuer

à se perfectionner. C'est trop facile

de tomber dans la routine, surtout

lorsqu'on connait du succès. On

a développé des trucs et établi un

système qui peut parfois être

contraignant. Les clowns en

Amérique du Nord semblent,

à tort, être associés uniquement

aux enfants. Je ne sais pas

pourquoi. Tu ne dis jamais à un

peintre, tu peins à des fêtes

d'anniversaires!


CLOWN

(En prestation)

Y'a une colonie de

francophones en Islande!


MIRIAM CUSSON

Quand on

mentionne "clown", il y a

toujours une espèce

d'association péjorative où

c'est un travail facile; c'est

vraiment pas le cas. Ça prend

une écoute archi-ardue quand

ça vient à une communication

avec le public. Et aussi,

il y a une rigueur physique

qui est très difficile.


JOHN TURNER

(Propos traduits de l'anglais)

L'art clownesque est une forme d'art

très diversifié. C'est un art où l'on

amène le spectateur à voir des

situations parfois inspirées de la

vie mais toujours avec cette

perspective très déformée. Comme

si on présentait un miroir déformé

de la société. Il y a toutes sortes de

clowns, de théâtre, thérapeutiques...

Il y a les clowns sans frontières qui

interviennent dans les pays

sous-développés. C'est un art très

dynamique et engagé dans la

société. Donc les clowns oeuvrent

dans différents domaines. Ce

n'est pas un art qui s'exerce loin

du public comme dans les studios.

C'est un art direct qui évolue spontanément

selon les enjeux de la société.

Donc l'enseignement de l'art

clownesque est aussi en perpétuel

changement.

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par