Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Le cirque, une histoire de famille

Le Cirque Alfonse est né d’un désir de collaboration entre membres d’une même famille qui ont un amour profond pour la performance. Acrobates, danseurs et musiciens, ils se sont réunis et ont créé des spectacles qui les font voyager à travers le monde entier. Ils se déplacent partout en famille : les grands-parents, parents, enfants et amis ont chacun un rôle à jouer dans le spectacle et en coulisses, car la vie de famille doit cohabiter avec la vie de scène.

Un reportage de Chrystelle Maechler.



Réalisateur: Chrystelle Maechler
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Début de l'émission

ANTOINE CARABINIER-LÉPINE acrobate et fondateur du Cirque Alfonse et JULIE CARABINIER-LÉPINE, danseuse et fondatrice du Cirque Alfonse se présentent et parlent de leur vie de cirque.

Des artistes de cirque font de la jonglerie sous un chapiteau.

Le logo du CIRQUE ALPHONSE représentant un visage d'homme barbu avec, écrit dans le coin inférieur droit: 100% Québec

Tout au long, on verra ANTOINE CARABINIER-LÉPINE et JULIE CARABINIER-LÉPINE et les autres membres du Cirque Alphonse en répétition et en spectacle.


ANTOINE CARABINIER-LÉPINE

J'ai voyagé pendant 15 ans de temps

à travers le monde avec

différents cirques.

C'était très rare qu'on voyait

nos familles. Donc, là, l'avantage,

c'est que la famille, on est

tous ensemble. Mais c'est aussi

le désavantage, comme toute

bonne famille, il y a de

petites querelles de temps en temps.

Mais, en gros, c'est un rêve

qu'on avait depuis longtemps,

puis on est en train de le réaliser.

(La famille du Cirque Alphonse salue le public sous les applaudissements.)


ANTOINE CARABINIER-LÉPINE

Sur scène, il y a mon père, ma

soeur, mon beau-frère,

mon petit neveu aussi.

On a trois musiciens « live » qui

nous suivent depuis le tout

début de la création. Donc c'est

vraiment une communauté tissée

serrée, donc c'est une belle

grande famille de barbus.

(JULIE CARABINIER-LÉPINE, se réchauffe.)


JULIE CARABINIER-LÉPINE

Depuis qu'on est tout petits en

fait, on fait des spectacles

avec nos parents pour le village,

vraiment en toute simplicité.

Et on a décidé de fonder un

cirque pour un peu

rendre hommage en fait,

à mon père qui a tout le temps

voulu faire de la scène.

(En spectacle, le père de ANTOINE et JULIE, dans une scène.)


PÈRE DE ANTOINE ET JULIE

C'est occupé!


ANTOINE CARABINIER-LÉPINE

Le Cirque Alfonse, c'est

un cirque familial traditionnel.


JULIE CARABINIER-LÉPINE

C'est vraiment un spectacle

multidisciplinaire. Il y a de

la musique, du cirque, de la danse.


ANTOINE CARABINIER-LÉPINE

Donc on a vraiment essayé de

transformer tout ce que les bûcherons

faisaient en les adaptant avec le cirque.

Le cirque traditionnel, normalement,

c'est un numéro de jonglerie

de groupe avec des massues

ou avec des balles.

Nous, c'est avec des haches. On

fait du main à main sur des

grosses bûches. Je fais de

la rousture avec une

roue de charette.

(Plusieurs images tirées des différents spectacles s'enchaînent.)


ANTOINE CARABINIER-LÉPINE

Pour faire du cirque, il faut

avoir une connexion entre nous,

il faut faire confiance.

Ça prend aussi beaucoup

d'acharnement, de détermination.

C'est dangereux. À tous les

soirs, c'est un nouveau spectacle.

Il faut être concentré.


JULIE CARABINIER-LÉPINE

Depuis que je suis mère, je

trouve ça vraiment difficile de

regarder ça. Comme quand mon

conjoint saute par-dessus les

scies, à chaque fois, je veux

pas regarder, parce que j'ai

trop peur qu'il arrive

quelque chose.


ANTOINE CARABINIER-LÉPINE

Il y a eu plusieurs blessures.

Ça fait partie du métier aussi.

Le cirque, c'est le danger.

C'est ça qui impressionne le

public aussi. Donc tout est vrai.


JULIE CARABINIER-LÉPINE

Quand on a fait la création du

spectacle, j'étais enceinte. On

a fait la première du spectacle

sept semaines après que j'aie

accouché et mon petit garçon

était dans le spectacle depuis

le début. Il adore ça, c'est

incroyable. Il est tellement

habitué, il a fait plus de 500

shows et il a juste 4 ans.

(En arrière-scène, la famille avec les enfants qui sont partout. Enchaînement de plusieurs extraits illustrant les propos de JULIE, par rapport à la présence des enfants qui les suivent en tournée.)


JULIE CARABINIER-LÉPINE

D'être en famille, ça demande

plus d'organisation, mais en

même temps, il y a ma mère qui

est tout le temps là en tournée,

parce que mon père est dans le

spectacle. Et c'est elle qui

s'occupe des enfants pendant le

spectacle. Donc pour ça, c'est

super, parce que pour moi, c'est

plus facile. Mais c'est vrai que

j'arrive, cinq minutes avant

le spectacle, il faut que

je m'occupe d'un, ou l'autre qui

pleure. Et là, j'arrive, je suis

sur la scène et là je me dis: OK

là, je suis sur la scène, il

faut y aller! C'est un drôle de

rythme de vie. Pour les enfants,

c'est pas habituel, ils se

couchent comme à minuit, ils

se lèvent à 9h, on mange tout le

temps dans des restaurants.

Dans les théâtres, c'est pas

nécessairement adapté pour eux,

fait que des fois, on arrive

dans les théâtres et les gens

nous voient arriver et ils se

demandent: "Coudonc"? C'est

l'idéal. Je peux pas rêver mieux,

dans le sens que je suis

entourée de toute ma famille, je

fais des spectacles, c'est ça

que j'aime le plus. Je ne peux

pas demander mieux. C'est

comme la situation parfaite.


ANTOINE CARABINIER-LÉPINE

J'avais autour de 14 ans,

mes parents m'ont emmené voir un

spectacle de l'École nationale

de cirque : des finissants. Et

quand j'ai vu ce spectacle-là,

je suis juste tombé en amour

avec le cirque et j'ai dit à mes

parents: C'est ça que j'aimerais

faire dans la vie. Donc à partir

de ce moment-là, ils m'ont

toujours appuyé là-dedans.

C'est un petit peu à cause de ça

qu'on a commencé le

Cirque Alfonse aussi. C'était une façon

de les remercier de tous leurs

encouragements et du support

qu'ils nous ont offert tout au

long de notre carrière à moi et

ma soeur. Je pense que c'est

beaucoup grâce à eux

qu'on est rendu ici.

(JULIE ET ANTOINE embrassent à tour de rôle leur père, à la fin d'un spectacle.)

(FIN DE L'ÉMISSION)

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par