Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Rencontre au-delà de la danse

Dans le cadre et l’esprit des Jeux Panaméricains 2015, un spectacle de danse hors du commun a vu le jour. Six étudiants en ballet issus de six pays des Amériques se sont joints les uns aux autres sous la gouverne des chorégraphes Shaun Amyot et Demis Volpi pour créer le spectacle “Of the People.”
Of the People est plus qu’un spectacle pour ces danseurs, il s’agit d’une rencontre humaine montrant que malgré les différences dans leur éducation en ballet, leurs mouvements, leurs cultures et les barrières de langues, leur langue commune est, tout simplement, celle du corps. Cette expérience artistique interculturelle restera ancrée dans les mémoires de tous les participants.

Un reportage de Chrystelle Maechler.



Réalisateur: Chrystelle Maechler
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Il s’agit d’un reportage sur la création d’un spectacle de danse, « Of The People », présenté aux Jeux Panaméricains. Des entrevues sont réalisées avec deux danseurs, dont KHAYLA FITZPATRICK, réprésentant le Canada, et MATIAS ROMERO, représentant le Chili. Les deux chorégraphes, DEMIS VOLPI et SHAUN AMYOT parlent également du processus de création de la chorégraphie. Les entrevues sont entrecoupées d’images du spectacle.


KHAYLA FITZPATRICK

C’est vraiment quelque chose

de gros, quelque

chose de grand que...

Comme une collaboration de

même, tu vois pas ça souvent.


DEMIS VOLPI

(Propos traduits de l’anglais)

Dans l’esprit des Jeux Panaméricains,

l’idée est de réunir plusieurs danseurs

de différents pays des Amériques

pour créer cette œuvre.


SHAUN AMYOT

(Propos traduits de l’anglais)

L’École Nationale de Ballet du

Canada a des liens avec d’autres écoles

de ballet à travers les Amériques.

Chaque école a choisi un étudiant.

Après avoir vu le matériel que nous

avions créé et la partie qui leur

était attribuée, ils nous l’ont envoyé.

Alors, nous n’avions aucune idée

quels danseurs nous allions avoir

pour le projet jusqu’à leur arrivée

à tous il y a deux semaines.


KHAYLA FITZPATRICK

C’est dur parce que tu connais

pas les personnes puis tu

connais comment elles dansent.


MATIAS ROMERO

(Propos traduits de l’espagnol)

J’étais anxieux, nerveux. Je me demandais

comment seraient les autres danseurs,

comment serait le tout. Il faut apprendre

à connaître les gens à l’extérieur de la

danse et à l’intérieur de la chorégraphie,

savoir comment ils bougent, comment

ça marche dans chaque pays,

comment se danse le ballet dans

chaque pays.


KHAYLA FITZPATRICK

Eux autres, ils ont appris toute

la chorégraphie par vidéo puis

nous, on l’a appris ici. Alors,

quand on est venus ensemble,

au début, c’était très dur

de tout matcher ça ensemble.


SHAUN AMYOT

(Propos traduits de l’anglais)

Nous étions tous très timides

au début.


DEMIS VOLPI

(Propos traduits de l’anglais)

Mais c’est incroyable à quelle

vitesse ça a changé. Le premier

jour, nous étions sceptiques

mais déjà, dès le deuxième jour,

nous nous sommes dit : « oh oui,

ça va marcher! »


KHAYLA FITZPATRICK

Ça travaille tellement bien

puis on est des amis maintenant.


DEMIS VOLPI

(Propos traduits de l’anglais)

D’un point de vue humain, pour la

plupart d’entre eux, c’est leur toute

première fois à Toronto. C’est beau

de les voir découvrir notre ville

pour la première fois et de

célébrer notre ville avec eux

pendant cette période de Jeux.


MATIAS ROMERO

(Propos traduits de l’espagnol)

La ville de Toronto est belle.

C’est une culture extrêmement organisée.

Tu sais ce que tu dois faire, ce qui doit

être fait, à quelle heure. C’est agréable

de travailler ainsi.


KHAYLA FITZPATRICK

Emmener plein de cultures

de même ensemble, ça nous fait

toujours apprendre quelque

chose de nouveau. Pas juste

de ces pays-là, mais de la

façon dont le monde marche.

Tu peux voir comment tout

le monde est très différent.


DEMIS VOLPI

(Propos traduits de l’anglais)

Les défis sont bien moindres que

ceux que j’avais anticipés,

parce que même si les formations

dans les écoles des différents pays

ne sont pas du tout les mêmes,

ils viennent d’écoles si professionnelles

que leurs capacités sont incroyables.

La chorégraphie est basée sur du

vocabulaire classique de ballet mais

également très contemporain. Ils

doivent donc faire des choses auxquelles

ils ne sont pas habitués au sein de

leur formation, mais ils sont venus

avec l’objectif d’apprendre et de grandir

en tant qu’artistes.


MATIAS ROMERO

(Propos traduits de l’espagnol)

Je sens qu’être à Toronto ça va

m’aider à m’améliorer, avec tous

ces gens et ce chorégraphe qui me

pousse à m’améliorer. Mais il me reste

encore beaucoup à apprendre!


KHAYLA FITZPATRICK

Bien, c’est un processus très

exigeant. Plus exigeant que je

ne l’ai jamais fait. Ça m’a

appris à explorer plus, puis

travailler avec eux autres,

c’était vraiment intéressant

à voir parce qu’il y en a

quelques-uns qui parlent pas

anglais. Alors, communiquer

ensemble, ça a vraiment

enrichi l’expérience.


MATIAS ROMERO

(Propos traduits de l’espagnol)

Notre langue, c’est la danse!

C’est comme ça qu’on se comprend,

en dansant. Lors des répétitions, nous

avons des chorégraphes qui parlent

espagnol et anglais, ce qui est bien,

mais notre langue commune, c’est

de bouger.


DEMIS VOLPI

(Propos traduits de l’anglais)

C’est très gratifiant de voir le projet

prendre vie et de voir tous les éléments

se mettre en place et devenir encore

meilleurs que ce que nous espérions.


MATIAS ROMERO

(Propos traduits de l’espagnol)

C’est une des expériences les plus

importantes de ma vie.


KHAYLA FITZPATRICK

À la fin du processus, ça a été

quelque chose que je vais

jamais oublier.


Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par