Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Marionnettes : l'amour de l'art

Au fond d’un jardin, les marionnettistes de Clunk Puppet Lab, Shawna Reiter et Jonathan J Davis créent de la magie. Jonathan s’affaire aux mécanismes des marionnettes tandis que Shawna crée les visages des futures marionnettes. De nombreuses heures leur sont nécessaires pour créer la parfaite illusion que ces marionnettes sont des créatures bien vivantes. La marionnette va au-delà des conventions établies, c’est un art qui mêle écriture, sculpture, performance. Une réalisation de Chrystelle Maechler.



Réalisateur: Chrystelle Maechler
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Dans le topo qui suit, JONATHAN DAVIS, marionnettiste au Clunk Puppet Lab et SHAWNA REITER, marionnettiste et directrice artistique de Clunk Puppet Lab, parlent de leur processus de création. Défilent des images illustrant leurs propos.


JONATHAN DAVIS

J'aime voir

les marionnettes qui bougent.

J'aime voir ce que je crée.

J'aime beaucoup penser à

comment construire ce type

de marionnette, parce qu'on

construit des mécanismes

là-dedans pour bouger la tête

ou aussi les électroniques

pour bouger des yeux.

Il y a comme des heures et

des heures et des heures sur

une petite chose qu'on voit

pour comme cinq secondes

sur la scène.


SHAWNA REITER

(Propos traduits de l'anglais)

Moi, je donne vie aux marionnettes

et je dois vraiment croire que ces

marionnettes sont en vie. Le

public doit le croire à son tour.

C'est une relation continuelle.

Lorsqu'une marionnette prend

vie, c'est magique et j'aime ça.


JONATHAN DAVIS

Moi, quand je crée

une marionnette, c'est

pour le marionnettiste.

J'ai construit cette marionnette

et je trouve une nouvelle façon

pour ajouter un fil ou un

mécanisme pour bouger un bras

ou quelque chose comme ça,

et le marionnettiste essaie

de bouger la marionnette.


SHAWNA REITER

(Propos traduits de l'anglais)

Le marionnettiste doit devenir la

marionnette : voir à travers ses

yeux, respirer et parler par sa bouche

et entendre avec ses oreilles

et le public doit également faire

partie de cette expérience.


JONATHAN DAVIS

Pour moi, une marionnette,

c'est un objet qui est

manipulé par une personne

ou plusieurs personnes.


SHAWNA REITER

(Propos traduits de l'anglais)

Chaque marionnette a une définition

différente. La mienne change

constamment, car j'apprends tous les

jours sur cette forme d'art.

Je dirais que n'importe quel

objet peut devenir une marionnette,

si le public croit que la marionnette

est vivante.


JONATHAN DAVIS

Vraiment, moi, je crée la

façon que la marionnette bouge.

C'est vraiment Shawna qui crée

les visages des marionnettes.


SHAWNA REITER

(Propos traduits de l'anglais)

Pour créer le visage de la marionnette,

on sculpte la tête dans l'argile

et on crée un moule de cette

tête.


JONATHAN DAVIS

Pour l'inspiration pour ça,

ça commence avec le théâtre,

l'histoire, et c'est l'histoire

qui dit à nous ce à quoi

la marionnette doit

ressembler et être.


SHAWNA REITER

(Propos traduits de l'anglais)

On fait beaucoup de recherches.

On regarde des centaines de photos

pour s'inspirer de bouches ou d'yeux.

C'est une décision émotionnelle.

Je ne dessine pas, je prends

l'argile et la manipule, ensuite

un visage commence à apparaître.


JONATHAN DAVIS

Il y a beaucoup de différentes

façons que vous pouvez créer

une marionnette. Notre façon

ici, à Clunk, c'est qu'on

pense vraiment à comment

la marionnette se déplace,

la raison d'être pour la

marionnette. Qu'est-ce que

ça doit faire? Est-ce que ça

doit grimper? Est-ce que ça doit

tenir quelque chose? Et puis,

après qu'on connaît ça,

on construit les bras et puis

les jambes en premier.


SHAWNA REITER

(Propos traduits de l'anglais)

Fabriquer une marionnette ce n'est

pas une question de contrôle.

On ne cherche pas à manipuler

la marionnette on lui demande plutôt :

veux-tu faire ce mouvement?

La marionnette accepte ou refuse.

Selon le matériel et la façon dont

elle est construite, elle veut bouger

d'une certaine manière et si

vous la forcez à faire quelque

chose qu'elle ne souhaite pas

faire, ça ne fonctionne jamais très

bien ni pour le marionnettiste

ou la marionnette.


JONATHAN DAVIS

Ça prend des idées de partout

pour créer une marionnette.


SHAWNA REITER

(Propos traduits de l'anglais)

Ça inclut plusieurs éléments :

les beaux-arts, le théâtre et

l'écriture. Il y a un peu de tout

finalement.


JONATHAN DAVIS

On le voit comme l'art.





Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par