Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Le cannabis, un lifestyle de luxe?

Qu’il soit légal ou non, le cannabis fait partie de nos vies. Nous trouvons des consommateurs partout parmi nos amis, notre famille ou même nos collègues.
Pourtant, tous ne se retrouvent pas forcément dans le marché actuel des accessoires autour du cannabis, soit parce-que cela ne correspond pas à leur style de vie soit pour d’autres raisons.
Des lieux comme Tokyo Smoke s’adressent à cette clientèle et développent tout un mode de vie autour du cannabis : café, vêtements, cannabis. Si ces consommateurs recherchent toujours le meilleur dans leur vie, pourquoi se satisferaient-ils d’accessoires pour le cannabis et d’un cannabis de qualité médiocre?
Une réalisation de Chrystelle Maechler



Réalisateur: Chrystelle Maechler
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

On montre des images de cocottes de cannabis.


ANDRÉ JR AYOTTE et NOLAN BAUERLE sont des clients de Tokyo Smoke. JOSH LYON est responsable marketing chez Tokyo Smoke. Leurs interventions sont présentées en alternance.


ANDRÉ JR AYOTTE

Mes copains

et copines ont un style de vie

très semblable à moi. Je cherche

toujours une expérience.

Je cherche toujours de pouvoir

vivre quelque chose de plus que

seulement acheter un produit.

Que ce soit un vêtement,

un aliment, une drogue, etc.


NOLAN BAUERLE

Dans la communauté

de la marijuana,

il y a des goûts. J'ai

une appréciation pour tout

ce qui est de l'esthétique

et j'ai vu tout de suite

qu'ils ont embrassé cette

esthétique qui me plaît.


NOLAN BAUERLE regarde différents produits à l'intérieur d'un commerce qui vend du cannabis.


JOSH LYON

(Propos traduits de l'anglais)

Les gens ont des attentes

lorsqu'ils achètent du café

ou des vêtements. S'ils veulent

le meilleur café et les meilleurs

vêtements, pourquoi devraient-ils

se satisfaire d'une qualité médiocre

dans une part si importante de leur vie?

Nous ciblons les gens qui veulent

le meilleur cannabis, une expérience

plus raffinée et qui cherchent des produits

qu'ils peuvent montrer fièrement.


ANDRÉ JR AYOTTE

En tant que non-consommateur

de cannabis, je vois des

articles et je les trouve

magnifiques en termes de design.

J'ai jamais pensé que ça aurait

été aussi beau, aussi attrayant

pour moi qui consomme même pas.


On montre des images de produits vendus chez Tokyo Smoke. Entre autres différentes sortes de cannabis avec une description de leurs particularités et différents modèles de pipes.


JOSH LYON

(Propos traduits de l'anglais)

Nous essayons d'apporter de la beauté,

une forme et une fonction au cannabis.

Nous vendons du cannabis et d'autres produits

comme du café et des vêtements.

Nous vendons des accessoires utiles

à la consommation du cannabis,

mais nous ne vendons du cannabis

que dans les lieux où c'est légal!


NOLAN BAUERLE

Je crois que l'on embarque

dans une autre facette

de la consommation du cannabis

partout. Personnellement,

si j'ai quelque chose

à consommer pour la création,

j'aime mieux le cannabis.


ANDRÉ JR AYOTTE

Ma relation avec le cannabis,

en fait, j'en ai aucune. Je suis

pas un consommateur. J'ai aucun

besoin de consommer le cannabis.

Évidemment, j'ai des amis qui

ont un besoin, 70% de mes amis

consomment. Maintenant,

je viens prendre un café

dans une boutique qui vend

des accessoires de cannabis.

C'est étrange.


JOSH LYON

(Propos traduits de l'anglais)

Lorsque les gens recherchent

des accessoires de cannabis,

ils se sentent plus à l'aise de venir

dans notre boutique plutôt que

dans les magasins traditionnels

spécialisés qui donnent l'impression

de faire quelque chose de mal.


Des images de diverses devantures de magasin de cannabis défilent.


NOLAN BAUERLE

C'est vrai que le style

des magasins qu'on voit est

un peu cookie-cutter ou ils

se ressemblent tous. Ils mettent

les pipes que l'on peut utiliser

pour les autres drogues.

Moi, je veux rien avoir

à faire avec la cocaïne ou le

crack ou tous les autres types

de pipes qu'ils vendent dans

ces places-là. Ça m'intéresse

vraiment pas. Ici, c'est

original et c'est sûr

que j'apprécie ça.


ANDRÉ JR AYOTTE

Ce que je crois qui est

vraiment important, c'est

l'aspect éducatif, d'apprendre

sur le produit, à quoi ça sert,

c'est quoi les différences

de produits. Pourquoi est-ce

que c'est tellement tabou

et pourquoi que ça devrait

pas être tabou non plus.


On montre des images de livres et de revues illustrées sur le cannabis.


JOSH LYON

(Propos traduits de l'anglais)

Il y a un manque d'éducation

et de transparence en ce qui a trait

au cannabis. Par exemple,

les noms donnés aux différentes

sortes de cannabis portaient

à confusion, les novices avaient donc

de la difficulté à savoir quel produit

leur convenait. Nous vendons donc

quatre sortes de cannabis : Go (fonce),

Relax (relaxe), Relief (soulagement).

Balance (équilibre). Alors même si vous

ne connaissez rien au cannabis,

le nom va immédiatement vous indiquer

à quels effets et à quel type d'expérience

vous pouvez vous attendre.


ANDRÉ JR AYOTTE

Vraiment, ça fait partie

de nos vies, de nos amis, de

nos familles. Des fois, c'est un

petit peu tabou. Peut-être qu'on

ne sait pas tous qui consomme.


JOSH LYON

(Propos traduits de l'anglais)

On nous demande souvent

qui sont nos clients. À vrai dire,

il n'y a pas qu'un type. Nous avons

des entrepreneurs dans le domaine créatif;

des designers de meubles, des écrivains,

des gens dans le milieu de la mode.

Mais nous avons également des médecins,

des avocats, des mères au foyer. Ce sont

tous des gens qui ne se sentent pas à l'aise

dans le milieu actuel du cannabis et il y en a

beaucoup comme ça!


NOLAN BAUERLE

Je crois que la culture

change de plus en plus.


ANDRÉ JR AYOTTE

Ça devient un

lifestyle de luxe.


Générique de fermeture



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par