Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Top 5 : Avantages d'étudier dans une langue seconde

Le régime d’immersion en français de l’Université d’Ottawa permet à des centaines d’étudiants de réaliser une partie de leurs cours dans la langue de Molière. Cela implique certainement des difficultés au départ, mais Mikeera Dobson explique qu’elle ressort grandie de cette expérience. Les possibilités d’emploi s’ouvrent à elle à travers le pays, et elle affirme même avoir gagné une grande confiance en sa personne en apprenant une langue seconde. Il est certain qu’en étudiant dans les deux langues officielles du pays, le choix de professeurs est aussi beaucoup plus élargi.



Réalisateur: Carine Ouellet
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

MIKEERA DOBSON, Étudiante en sciences infirmières à l'Université d'Ottawa, présente «5 raisons d'étudier dans une langue seconde».


Intertitre :
5. Développer son réseau social


MIKEERA DOBSON

Je suis venue à l'Université

d'Ottawa pour suivre mes cous de

sciences infirmières en anglais

et en français, alors, en

immersion. J'ai choisi de faire

ça parce que ça va développer

mon réseau social.

Ce que je remarque,

c'est que je peux aller parler

À n'importe qui sur le campus.

Quand les gens apprennent

que je peux parler en français

et que je peux les comprendre en

français et en anglais, toutes

les barrières sont disparues.

Maintenant, je suis ouverte

à une communauté à laquelle les

personnes qui sont unilingues

n'ont pas accès. J'ai accès

aux communautés anglaise et

française et à la communauté

francophile aussi.

J'ai une plus grande...

Une plus grande appréciation

pour le monde entier parce que

je peux m'identifier à plusieurs

cultures maintenant

au lieu de juste une.


Intertitre :
4. Une diversité d'enseignement


MIKEERA DOBSON

Tous les profs vous donnent une

autre expérience dans le cours.

Alors, tous les profs offrent

leur perspective à eux. Et les

profs anglais ont des fois

des perspectives différentes des

profs français. Alors, ça me

donne un peu plus de diversité

dans mes cours et dans mes

études, même mes connaissances.

Comme infirmière, je suis plus à

l'aise à cause de la diversité

que j'ai eue dans mes cours.


Intertitre :
3. Un meilleur service aux patients


MIKEERA DOBSON

Je peux donner des soins et

parler des problèmes de santé

mentale, de santé physique avec

les patients dans leur

langue maternelle.

Et je trouve que ça les rend

plus à l'aise et c'est mieux

pour leurs traitements parce que

je peux m'assurer qu'ils

comprennent leur traitement,

qu'ils comprennent ce qui

arrive. Je trouve aussi que les

patients, même quand ils entrent

à l'hôpital, ils sont nerveux,

ils ont peur d'habitude parce

qu'ils ne savent pas ce qui

va arriver, ce qui va se passer.

Mais quand ils voient qu'il y a

quelqu'un qui les comprend

et qui peut converser avec eux

dans leur langue maternelle,

ils sont plus à l'aise

que si je dis: Désolée,

je ne vous comprends pas.


Intertitre :
2. Plus de possibilités d'emploi


MIKEERA DOBSON

Parce que je suis bilingue,

je suis une candidate plus

attrayante pour les emplois.

Jusqu'à date, j'ai déjà eu

des entrevues, par exemple,

À Toronto, à Hamilton, seulement

parce que je suis bilingue.

C'était pour des postes plutôt

anglophones, mais ils sont

dit: "Comme tu es une personne

bilingue, tu peux parler

aux patients qui sont

des immigrants. On pourrait

t'envoyer dans des régions

de la ville qui sont plutôt

francophones qu'anglophones."

J'ai aussi eu des opportunités

d'aller dans les autres

provinces, dans les autres pays

pour travailler

et je sais qu'après avoir fini

mon baccalauréat, il y aura

des possibilités infinies

pour moi d'aller travailler

n'importe où dans le monde.


Intertitre :
1. La confiance en soi


MIKEERA DOBSON

Ce qui est mon aspect préféré

de mon bilinguisme, c'est que

j'ai une plus grande confiance

en moi. Je suis capable d'aller

n'importe où, n'importe quand,

et parler à n'importe qui

À cause de mes habiletés dans

les deux langues maintenant.

Je trouve que je suis plus

À l'aise pour faire

des présentations, je suis

plus à l'aise de parler aux gens

pour la première fois, même.

Je me souviens de la première

fois que j'ai dû me mettre en

avant d'un grand groupe de

personnes et présenter en

français, j'étais très, très,

très nerveuse. Mais après ça,

j'ai dit wow! Si je suis capable

de faire ça, je peux faire

n'importe quoi parce que

c'était un grand défi

et j'avais pu le faire.


Texte informatif :
immersion.uottawa.ca

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par