Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Comment conserver ses racines franco-ontariennes

L’auteure-compositrice-interprète Mélissa Ouimet partage son amour de l’Ontario français et ses trucs pour ne jamais oublier d’où elle vient. Originaire de St-Albert, dans l’Est Ontarien, elle rêve depuis son adolescence de chanter pour gagner sa vie. Observant les artistes franco-ontariens, elle a décidé de suivre leurs traces sachant qu’il était possible de faire carrière dans le domaine en tant que francophone. Elle travaille présentement sur son premier album qui sera lancé au mois de mars 2016.



Réalisateur: Caroline Leal
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Titre :
TFO 24.7


Dans un décor un peu baroque, MÉLISSA OUIMET, auteure-compositrice-interprète s'adresse à un interlocuteur.


Intertitre :
5 façons de conserver ses racines Franco-ontariennes


Intertitre :
5 Encourager l'essor communautaire


MÉLISSA OUIMET

Participer à l'essor de

la communauté natale. C'est

important de retourner voir les

gens de notre communauté, faire

des festivals dans la région,

aussi se porter comme

porte-parole, aller les visiter,

parce que c'est ces gens-là, en

fait, depuis le début, qui nous

appuient dans notre carrière.

C'est important de retourner

chez soi aussi pour... pour

en fait se ressourcer en tant

qu'artiste et sortir de la

grande ville. Je trouve que,

en fait, c'est quelque chose

d'important pour

l'inspiration et pour créer.


Intertitre :
4 Participer aux événements


MÉLISSA OUIMET

Pour moi, c'est important, en

fait, Festival franco-ontarien,

Contact ontarois, d'être là, de

participer à ces événements-là.

Ça nous permet de rencontrer

d'autres artistes, de savoir ce

qui se passe aussi au niveau

de la musique franco-ontarienne.

Mais d'y participer aussi en

tant qu'artiste, mais aussi

comme spectateur. Ça permet de

rester au courant de ce qui se

passe au niveau de la musique et

d'apprendre à connaître de

nouveaux artistes et, c'est ça,

de leur jaser, de voir: "Toi,

comment ça se passe? Comment tu

vis ça? C'est quoi ton processus

d'album à toi? Avec qui t'as

travaillé?" De jaser de notre

travail, mais aussi d'autre

chose et de découvrir

différentes personnalités.


Intertitre :
3 Les médias


MÉLISSA OUIMET

C'est important aussi de

rappeler, en fait, aux médias

d'où on vient parce que c'est

les gens qui sont là depuis

le début, et je trouve que c'est

une question aussi de respect et

de reconnaissance face à ces

gens-là. En fait, moi, ma

première entrevue que j'ai

donnée pour le Buzz ÉNERGIE

en octobre avec Philippe Branch,

il m'a demandé, il m'a dit:

"Ah oui, tu viens de Saint-Albert,

Ontario." Et j'ai dit: "Oui, je

viens de Saint-Albert. J'ai

grandi dans le fromage." Mais je

le sais que les gens de chez

nous ont très bien compris ce

que je voulais dire parce qu'en

fait, je mange ce fromage-là

depuis que je suis toute petite.

La fromagerie est à deux rues de

chez nous. Mais c'est important,

justement, de faire un clin d'oeil

et de dire d'où on vient.

Pour moi, être Franco-Ontarienne,

je le dis haut et fort,

même que j'en suis fatigante

des fois! Ha, ha! Mais

je trouve ça vraiment important

de dire d'où je viens.


Intertitre :
2 S'inspirer d'autres artistes


MÉLISSA OUIMET

Moi, je me souviens quand

j'étais plus jeune au

secondaire, quand je me disais:

OK, j'ai vraiment envie de faire

ça dans la vie. Je me disais: ça

sera pas facile, je pense,

d'être francophone en Ontario,

hors Québec. Ça m'a fait du bien

de voir qu'il y a des artistes

qui ont passé avant moi et que

les portes se sont ouvertes,

et qu'ils ont pas eu peur

de foncer. Je prends par exemple

Véronic DiCaire, que je

connais depuis que je suis

toute petite: elle le sait

peut-être pas, mais pour moi,

elle est toujours et elle a

été très inspirante, et elle m'a

donné le courage, en fait, de

pas avoir peur et de foncer.


Intertitre :
1 Croire


MÉLISSA OUIMET

Je pense que c'est important,

en fait, de croire en ces

éléments-là qui ont été

mentionnés, de bien les

comprendre et aussi de les

assumer. Il faut pas oublier

d'où on vient et si on croit,

bien, moi... je suis persuadée

qu'on peut faire et atteindre

n'importe quel but. C'est

d'arriver quelque part

et de dire: "Moi, je viens

de là, je suis Franco-Ontarien/

Ontarienne", et de participer

tout à ces éléments-là, et d'y aller

jusqu'au bout. Je pense que

c'est ça, l'élément-clé.


L'adresse internet suivante apparaît : melissouimet.com

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par