Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Ontario français : faits oubliés, faits méconnus

Tous les Franco-Ontariens ne savent pas que Windsor est le berceau de l’Ontarien français. D’autres ignorent que le père de la voie maritime du Saint-Laurent était lui-même un Franco-Ontarien. Croyez-vous bien connaître les faits marquants de l’histoire de l’Ontario français? Paul-François Sylvestre est écrivain, critique littéraire et chroniqueur historique. Il a notamment publié huit romans, trois recueils de nouvelles et deux recueils de poésie. Le spécialiste nous présente aujourd’hui cinq faits au sujet de la province de l’Ontario que nous ignorons peut-être.



Réalisateur: Caroline Leal
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Titre :
TFO 24.7


PAUL-FRANÇOIS SYLVESTRE, auteur, entre dans un décor fait de lampes en suspensions.


Titre :
5 Faits peu connus sur l'Ontario français


Intertitre :
5 Windsor, berceau francophone


PAUL-FRANÇOIS SYLVESTRE

Lorsque je dis aux gens que je

suis né à Windsor, ils sont

souvent surpris que je parle français.

C'est parce qu'ils oublient que

Cadillac est arrivé dans cette

région en 1701 avec 50 colons.

Et ce sont eux qui ont fondé la

première colonie permanente, la

première paroisse, la première

école de l'Ontario,

tous de langue française.

Aujourd'hui même, quand on

se promène dans les rues de

Windsor, on voit plein de traces

françaises. La rue Ouellette, la

rue Parent, la rue Pelissier,

la rue Goyeau, premier

cultivateur de l'Ontario.


Intertitre :
4 La contribution des communautés religieuses


PAUL-FRANÇOIS SYLVESTRE

On sait que le récollet Joseph

Le Caron a dit la première

messe en Ontario en 1615.

Et que les missionnaires

jésuites ont été martyrisés en

Huronie environ 25 ans plus

tard. Mais ce qu'on a souvent

tendance à oublier, c'est que

les pères, les frères, les soeurs

ont joué un rôle de premier plan

dans tous les villages, dans

toutes les villes de l'Ontario français.

On n'a qu'à penser aux nombreuses

écoles primaires et secondaires,

aux collèges et à certaines

universités, aux paroisses,

évidemment. Et à plusieurs hôpitaux.


Intertitre :
Présidents de la chambre 3


PAUL-FRANÇOIS SYLVESTRE

Plusieurs Franco-Ontariens se

sont lancés en politique à

Ottawa et à Toronto. Certains

ont été nommés ministres, on

n'a qu'à penser à Bernard Grandmaître.

Ce qu'on a tendance à oublier,

c'est que certains ont été

nommés présidents de la Chambre.

C'est le cas à Queen's Park,

avec Alfred Évanturel en 1895.

Et à la Chambre des communes,

avec Lucien Lamoureux en 1966.


Intertitre :
2 Des francos aux Jeux olympiques


PAUL-FRANÇOIS SYLVESTRE

Plusieurs Franco-Ontariens

se sont illustrés dans le

domaine des sports. Au hockey

surtout, mais certains ont

remporté des médailles aux Jeux

olympiques. En 1936, à Berlin,

Francis Amyot remporte la

médaille d'or au canotage.

En 1956, à Melbourne, Gerald

Ouellette remporte la médaille

d'or au tir à "l'arc". Et en

1984, à Los Angeles, France

Gareau remporte la médaille

d'argent à la course de relais.


Intertitre :
1 Le père de la voie maritime du Saint-Laurent


PAUL-FRANÇOIS SYLVESTRE

Le plus vaste projet maritime

du Canada a été présidé par

un Franco-Ontarien. C'est Lionel

Chevrier de Cornwall, qui est

le père de la voie maritime

du Saint-Laurent.

Et durant l'expo 67, il était le

commissaire des visites d'État.

Et Charles de Gaulle est venu,

s'est présenté au balcon de

l'hôtel de ville de Montréal,

a lancé son célèbre "Vive le

Québec libre!" et c'est Chevrier

qui a eu la tâche de

le reconduire à son avion.


L'adresse suivante apparaît : pfsylvestre.ca

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par