Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Brigitte Haentjens : Pourquoi préférer le théâtre de création

Brigitte Haentjens a été la première femme à prendre la direction du théâtre français du Centre national des Arts, en 2012. Franco-Ontarienne engagée et femme de lettres passionnée, madame Haentjens nous présente les raisons qui devraient nous pousser à regarder du théâtre de création et à découvrir de nouveaux artistes. Les pièces que nous n’aimons pas peuvent parfois nous marquer et nous faire réfléchir pendant bien plus longtemps que celles qui nous plaisent! Au cours de la saison 2016-2017, le CNA présentera de nombreuses nouvelles pièces qui entrent dans la catégorie du théâtre de création.



Réalisateur: Renaud Lafond
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

BRIGITTE HAENTJENS directrice artistique, Théâtre Français, au CNA fait part de ses 5 raisons d'aller voir du théâtre de création.


Intertitre :
5 Au-delà du familier


BRIGITTE HAENTJENS

Moi, je dis qu'il faut aller voir

du théâtre de création

parce que le familier, c'est

banal, bon. Je veux dire, c'est

sûr qu'on aime bien écouter

de la chanson qu'on connaît tous

les mots par coeur. Moi, je

trouve ça un peu ennuyeux. Aller

voir quelque chose qu'on connaît

sur le bout des doigts, ça donne

quoi? En fait, ce qu'on veut

dans la vie, c'est être

bousculé, être touché, être

ému même être en colère. En

fait, c'est pas grave de pas

aimer un spectacle non plus.

Ça m'est déjà arrivé de voir

des spectacles sur lesquels

j'ai pas décoléré pendant

une semaine de temps.

(Grommelant)

Mais en fait, dans le fond,

c'est des choses qui m'ont

marquée beaucoup plus que ceux

que j'ai aimés, mais sans

que ça me fasse rien.


Intertitre :
4 Nouvelles démarches


BRIGITTE HAENTJENS

Si on va voir de la création,

on découvre des nouvelles

démarches, c'est-à-dire des gens

qui inventent un langage qui

sera celui du lendemain, on

pourrait dire, par exemple,

que Christian Lapointe, qui

s'intéresse beaucoup à une

dramaturgie très novatrice,

mais qui aussi, la malmène,

la malaxe, Robert Lepage,

évidemment, c'est une

démarche de création.

Là, il fait un spectacle

en ce moment qui s'appelle :

887.

Bon, il se sert de sa vie, il

le juxtapose avec les événements

du Québec dans les années 70

pour créer tout un monde.


Intertitre :
3 Nouveaux artistes


BRIGITTE HAENTJENS

Souvent, ce sont des gens,

justement, qui sont pas encore

sur la place publique. J'ai

toujours l'intérêt à découvrir

les jeunes artistes. Je trouve

que c'est intéressant, c'est

bousculant, aussi, parce que

finalement, ils te regardent

un petit peu comme si t'étais un

monument indéboulonnable. Et ils

te disent: "Bien là, il y a pas

que ta conception du théâtre qui

est valable." Moi, je trouve ça

très intéressant. Par exemple,

Catherine Vidal, qui est venue

au Théâtre français avec

Le Grand Cahier. C'est une

metteure en scène jeune,

mais pleine de rigueur, de

détermination. Elle a des

origines sud-américaines, donc

il y a quelque chose qui apporte

du sang neuf aussi là-dedans.

On pourrait citer, par exemple,

Marie Brassard, qui présente

La fureur de ce que je pense,

cette saison, et ce spectacle est

inspiré de l'oeuvre et de la vie

de Nelly Arcan. Elle en a tiré

une oeuvre tout à fait originale

et tout à fait magnifique.


Intertitre :
2 Découvrir des perles rares


BRIGITTE HAENTJENS

On peut aussi aller voir une

pièce de création pour découvrir

des pépites. Bon, moi, j'ai eu

la chance d'en découvrir plein

comme ça. Il m'arrive de

découvrir des démarches qui

me font complètement capoter.

Et c'est des petites merveilles.

C'est sûr que c'est très valorisant

de découvrir ça, mais

je pense que c'est à la portée

de n'importe quel spectateur

aussi. On pourrait dire que le

spectateur qui découvre

Mani Soleymanlou,

par exemple, il se dit:

"Ah, je suis en face d'une

pépite!"


Intertitre :
1 Sortir de sa zone de confort


BRIGITTE HAENTJENS

C'est quand même bien.

C'est bien de découvrir

des contenus qui sont plus explosifs,

par exemple. Je pense à:

Une femme à Berlin, qu'on présente

cette année. C'est une matière

complètement originale qui parle

de la fin de la guerre de 40

en Allemagne, au moment de

l'invasion des Russes à Berlin.

C'est pas, comment je dirais?

C'est pas forcément un contenu

agréable, voyez. Mais en même

temps, ça nous ouvre le coeur à

une autre réalité. Je crois que

le théâtre de création, ça nous

transforme plus sûrement que

n'importe quoi. Un petit peu

comme les rencontres amoureuses,

dans le fond, qui font de

nous de meilleurs êtres humains.


BRIGITTE HAENTJENS applaudit. L'adresse internet suivante apparaît : nac-cna.ca



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par