Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Une Franco-Canadienne sur nos billets de banque?

En 2018, la Banque du Canada émettra un nouveau billet de banque sur lequel figurera une Canadienne. Ce sera la première fois qu’une femme autre que la reine d’Angleterre apparaîtra sur nos billets de banque. Pierre Anctil, professeur spécialisé en histoire canadienne à l’Université d’Ottawa s’est penché sur la question. Il désigne cinq femmes francophones qui pourraient faire partie du choix puisqu’elles rencontrent toutes les conditions établies par la Banque du Canada. La femme doit être décédée depuis 25 ans et plus, être une Canadienne de naissance ou naturalisée et s’être illustrée en travaillant dans un domaine particulier pour les Canadiens.



Réalisateur: Caroline Leal
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

PIERRE ANCTIL, professeur d'histoire canadienne à l'Université d'Ottawa suggère 5 Franco-canadiennes souhaitées pour nos billets de banque.


Intertitre :
5 Élisabeth Bruyère


Une photo de Élisabeth Bruyère apparaît.


PIERRE ANCTIL

Alors, la première personne

en ordre chronologique,

c'est Élisabeth Bruyère, qui est

née au Québec en 1818.

C'est une personnalité

très importante

dans la région d'Ottawa

parce qu'elle a fondé les

Soeurs Grises de Bytown

en 1845 et avec ça,

est venu un réseau

d'institutions extrêmement

important, dont des cliniques

médicales, des écoles.

Les premières écoles bilingues

ont été fondées par ce groupe

religieux, des orphelinats,

des institutions sociales. Et

l'hôpital d'Ottawa va naître de

l'action de cette femme qui va

avoir une longue carrière d'une

trentaine d'années ici à Ottawa.


Intertitre :
4 Idola St-Jean


Une photo de Idola St-Jean apparaît.


PIERRE ANCTIL

Idola Saint-Jean, qui est une

femme québécoise qui va faire

du journalisme, qui va être

professeure à McGill, qui va

faire de la militance politique.

Elle est fondatrice en 1927

de l'Alliance canadienne pour

le vote des femmes et en 1930,

elle se présente à une élection

fédérale, candidate.

C'est une des premières femmes

à faire de la vie politique

canadienne partisane.


Intertitre :
3 Thaïs Lacoste-Frémont


Une photo de Thaïs Lacoste-Frémont apparaît.


PIERRE ANCTIL

Thaïs Lacoste-Frémont,

qui est une Québécoise qui

est née à Montréal à la fin du

XIXe siècle, qui s'est beaucoup

engagée dans le vote des femmes,

dans l'éligibilité,

le droit d'être candidate,

dans l'éducation en général.

Et particulièrement, elle venait

d'une famille, son père était

Alexandre Lacoste, elle vient

d'une famille où il y a eu

beaucoup de femmes très actives.

Elle a participé entre autres

À la fondation de l'hôpital

Sainte-Justine à l'époque

et elle a milité dans le Parti

conservateur avec beaucoup

d'insistance, qui était quand

même un milieu plus fermé au

vote des femmes, pour faire

accepter la présence des femmes

dans le processus politique.


Intertitre :
2 Thérèse Casgrain


Plusieurs photos de Thérèse Casgrain défilent.


PIERRE ANCTIL

Thérèse Casgrain, qui est une

personne qui va être active dans

la vie politique canadienne,

particulièrement pour le NPD.

Elle va devenir la première

femme canadienne chef d'un parti

politique. Elle va se présenter

en 1942 à la première élection

qui a lieu après que les femmes

ont le droit de vote au Québec,

en 1942. Elle va faire présence,

devenir candidate à toutes les

élections fédérales entre 1952

et le milieu des années 60 pour

le NPD. Elle va être nommée

au Sénat canadien en 1970.


Intertitre :
1 Gabrielle Roy


Une photo de Gabrielle Roy suivie de son livre : Bonheur d'occasion apparaissent.


PIERRE ANCTIL

Alors, notre cinquième

candidate, c'est une écrivaine

née au Manitoba en 1909,

Gabrielle Roy, qui est

journaliste et qui est l'auteure

en 1945 de

Bonheur d'occasion,

qui est un des premiers grands

succès de la littérature

québécoise écrits par une femme.

Elle a une oeuvre immense, une

oeuvre à la fois romanesque et

d'autobiographie, et elle gagne

de nombreux prix, dont trois

fois le prix du Gouverneur

général du Canada. Elle est

probablement une des écrivaines

québécoises les plus connues et

avec une réputation

canadienne aussi.


L'adresse internet suivante apparaît : uottawa.ca/histoire


Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par