Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Stéphanie Bourgault-Dallaire, auteure en vogue

Stéphanie Bourgault-Dallaire est une auteure à la plume habile qui manie humour et tragédie avec brio. La Franco-Albertaine d’adoption vient de publier son deuxième roman chez Libre Expression, Abigaëlle et la séduction prénatale. Son premier livre, Abigaëlle et le date coaching, paru en avril 2015, a connu un succès retentissant auprès des lecteurs du Québec et des francophones ailleurs au pays, plus particulièrement dans l’Ouest canadien. Une belle réussite pour cette enseignante de 32 ans, mère de deux enfants.



Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

STÉPHANIE BOURGAULT-DALLAIRE est une auteure. Elle est au gama café, où elle accordera une entrevue. Elle présente à la caméra son second roman.


STÉPHANIE BOURGAULT-DALLAIRE (Narratrice)

Je m’appelle Stéphanie

Bourgault-Dallaire.

Je suis auteure.

Cet automne, j’ai publié mon

second roman,

Abigaëlle

et la séduction prénatale,

la suite de

Abigaëlle et

le date coaching.


STÉPHANIE BOURGAULT-DALLAIRE est présentée ensuite dans la classe où elle enseigne et, plus tard, dans la chambre de ses enfants, que l’on aperçoit en arrière-plan.


STÉPHANIE BOURGAULT-DALLAIRE (Narratrice)

Je suis enseignante à la

maternelle et la maman

d’Arielle, 3 ans,

et d’Adrien, 1 an.


STÉPHANIE BOURGAULT-DALLAIRE est assise au gama café et accorde une entrevue.


STÉPHANIE BOURGAULT-DALLAIRE

C’est des romans de fiction qui

visent une clientèle plutôt

féminine, mais qui ont quand

même suscité de l’intérêt chez

les hommes aussi parce que je

vais aborder les relations

interpersonnelles.

Dans le premier tome, je parle

beaucoup du célibat et comment

on se sent quand on est... quand

on cherche l’amour, la pression

des gens autour de nous, et

comment à notre époque aussi

tous les moyens sont bons pour

rencontrer quelqu’un. Mais en

même temps, on a tant de moyens

qu’on finit par pas

rencontrer personne.

Et puis dans le deuxième, c’est

certain qu’avec la grossesse

inattendue de Abigaëlle et de

Guillaume, on les voit, comment

est-ce qu’ils apprennent à

se connaître puis tout ça.

Alors, ça peut rejoindre

un lectorat assez large.

L’écriture, pour moi, ça a

commencé, je pense que c’est

quelque chose que j’ai

toujours souhaité faire. J’étais

adolescente, je lisais beaucoup.

C’est quelque chose qui fait

partie de moi. C’était peut-être

un rêve que j’avais, mais que

je... que je tenais en laisse.

Je lui donnais pas d’espace.

Puis mon mari m’a dit: "Mais

qu’est-ce qui t’arrête à écrire

un roman?" Il savait que

je voulais faire ça. Puis je lui

disais: "Ah bien... Pff...

Je suis jeune, je sais pas si je

suis vraiment prête..." Je me

trouvais toute sorte d’excuses.

"Ah, j’ai pas de prénoms pour

mes personnages, je veux pas

faire ça sur l’ordinateur

de l’école, c’est pas

professionnel..." Puis ce soir-

là, Réjean m’a emmené dans une

petite boutique acheter

un ordinateur... un petit

ordinateur usagé.


STÉPHANIE BOURGAULT-DALLAIRE est assise dans un café et écrit à l’aide d’un ordinateur portable.


STÉPHANIE BOURGAULT-DALLAIRE

(Poursuivant l’entrevue)

Il m’a commandé un livre des

dictionnaires des prénoms qu’on

reçoit quand on est enceinte. Il

a mis tout ça devant moi et il a

dit: "Bien là, si tu le fais

pas, c’est juste parce que

tu veux pas le faire."

Je me suis assise et j’ai fait

des recherches sur Internet.

Comment ça se passe? Ça doit pas

être si compliqué que ça

se faire publier. Et là, j’ai eu

toute la claque dans la face de

voir que ça allait pas être

facile. Que peu d’auteurs, peu

de manuscrits vont devenir

des romans. Je voyais des

statistiques comme 3 % de

manuscrits envoyés à des maisons

d’édition vont devenir

de vrais livres publiés.

Ça a pris trois semaines avant

que je reçoive un téléphone de

l’adjointe à l’édition au groupe

Libre Ex pour me dire qu’il

y avait un intérêt pour mon

manuscrit et on me demandait:

"Où est-ce que tu as envoyé ton

manuscrit? As-tu reçu d’autres

propositions de contrat?"

Puis là, tout à coup, je

sentais l’urgence pour eux

de m’accrocher comme auteure.


STÉPHANIE BOURGAULT-DALLAIRE est avec les enfants de sa classe et, ensemble, ils font des activités de dessin et de bricolage.


STÉPHANIE BOURGAULT-DALLAIRE

(Poursuivant l’entrevue)

C’est possible d’être ici,

d’avoir une adresse ici et

d’être publié partout. C’est pas

ton adresse qui compte. C’est le

talent que tu as. Ce que tu as à

offrir, peu importe l’art qui

t’allume. Alors, c’est vraiment

de donner confiance aux gens

afin que le côté minoritaire de

notre situation soit plutôt une

saveur, soit quelque chose qui

nous définit, qui fait qu’on

se démarque et non pas un

obstacle à notre parcours.


STÉPHANIE BOURGAULT-DALLAIRE est à la maison avec son conjoint et ses enfants pour le repas.


STÉPHANIE BOURGAULT-DALLAIRE

(Poursuivant l’entrevue)

Je crois qu’il y a encore un

bout de chemin à faire pour que

les artistes franco-albertains,

franco-canadiens aient une

visibilité plus large que ce

qu’on a présentement. Mais

est-ce que c’est une bataille?

Non. C’est pas une bataille. La

bataille, elle est déjà gagnée.

C’est juste une question de

faire une campagne de séduction

parce que quand les gens

apprennent à nous connaître,

tout de suite, c’est...

c’est l’engouement. Il y a

pas d’autres mots.

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par