Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

La Création : dans l'univers de Marie-Ève Fontaine

Comment traduire des oeuvres d’art visuel en pièce de théâtre? C´est le défi que la comédienne et metteure en scène franco-manitobaine Marie-Ève Fontaine a pu relever grâce à une collaboration avec l´artiste visuelle Monique Larouche et la troupe de théâtre de l’Université de Saint-Boniface. Le résultat c’est La Création, une pièce complètement éclatée qui se penche sur les débuts de l’univers. La Franco-Manitobaine Marie-Ève Fontaine signe la mise en scène de La Création, une pièce inspirée des tableaux de l´artiste visuelle Monique Larouche.



Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Au loin une bâtisse quelques bâtiments se dressent dans la neige.


UNE FEMME (Narratrice)

Ça, c'est drôle. Mes parents

se sont rencontrés dans un

atelier de théâtre à Winnipeg.


On se trouve devant l'université de Saint-Boniface qui trône à une intersection.


Dans une salle, MARIE-ÈVE FONTAINE, metteure en scène, parle à ses comédiens.


MARIE-ÈVE FONTAINE

Euh, Sean... Je pense que tu as

apporté le masque là -bas,

alors que tu devais être là -bas.


MARIE-ÈVE témoigne dans une grande pièce très fenestrée.


MARIE-ÈVE FONTAINE

Alors, je viens d'une famille

qui au départ, est très axée sur

les arts et la créativité et

la performance théâtrale.


On revient dans la salle de répétition où les comédiens répètent.


UNE COMÉDIENNE

C'est la boîte secrète! Maman,

va chercher la boîte secrète!


MARIE-ÈVE FONTAINE (Narratrice)

Je pense que j'avais comme

des aptitudes qui fonctionnaient

bien en théâtre parce que ça prend

beaucoup de réflexion, ça prend

beaucoup de créativité et

c'était des choses qui m'intéressaient.

(S'adressant à ses comédiens)

Alex, t'es un hippie

dans cette scène.


ALEX

Je suis dessus?


MARIE-ÈVE FONTAINE

Oui!

(Narratrice)

C'est pas simplement une

question du produit à la fin.


On revient à la pièce fenestrée où MARIE-ÈVE témoigne.


MARIE-ÈVE FONTAINE

Au théâtre, c'est vraiment

comme une petite section de vie

que tu ne peux jamais, jamais,

jamais refaire, qui est complètement

unique à cause des combinaisons

de gens, à cause

de l'état où tu te trouves

quand tu commences le projet

et quand tu finis le projet.


De nouveau en salle de répétition, MARIE-ÈVE parle aux comédiens.


MARIE-ÈVE FONTAINE

Ce qui veut dire aussi

que Nadia, qui est la leader

de la ligne, la personne

qui est en arrière de Nadia...

(Narratrice)

Le projet sur lequel

je travaille en ce moment

s'appelle La Création.

C'est une espèce de fusion

entre théâtre et arts visuels.

Moi, j'avais envie de faire

des laboratoires de théâtre

expérimental avec des jeunes

qui s'intéressaient au théâtre.


On revient à l'entrevue de MARIE-ÈVE. Pendant le témoignage on alterne entre la salle de répétition et la pièce fenestrée.


MARIE-ÈVE FONTAINE

Puis, il y a une artiste peintre

qui s'appelle Monique Larouche

qui voulait faire

une exposition d'arts visuels à

l'Université de Saint-Boniface.

Et la personne qui est

responsable des services

culturels a décidé de fusionner

ces deux projets-là ensemble

et donc, de créer un spectacle

qui serait basé sur

les oeuvres en exposition.


Dans la salle d'exposition très sombre, les œuvres sont accrochées et éclairées.


MONIQUE LAROUCHE (Narratrice)

Mes tableaux, ça a commencé

avec une idée de repeindre à

nouveau sur le processus

de création, sur savoir

comment ça s'était créé

l'univers. Mais surtout, de me

poser aussi la question: Moi, en

tant qu'individu, comment est-ce

que j'ai développé mon univers?

Comment est-ce que je suis née à

moi-même, dans le fond? Ça fait

que ça a été une réflexion

assez incroyable,

mais c'était toujours le pinceau

qui me dictait à ce

moment-là quoi faire

ou juste de le laisser faire.


MONIQUE LAROUCHE est assise au milieu de la salle d'exposition et témoigne.


MONIQUE LAROUCHE

Et en même temps, il m'emmenait en

voyage magnifique, autant dans

les profondeurs de mon être,

autant dans celles de l'univers.


MARIE-ÈVE et ses comédiens sont dans la salle d'exposition, les peintures de MONIQUE LAROUCHE servent de toile de fond.


MARIE-ÈVE FONTAINE (Narratrice)

Dans ses peintures, Monique Larouche

aborde la Genèse, le Big Bang et

l'artiste. Toujours, on gardait

l'idée que tout était inspiré

des peintures. Donc, comment

j'ai décidé de m'y prendre,

c'est qu'on commencerait avec

des exercices et des jeux tout

simplement, qu'on a finalement

transformés en petits morceaux

de pièces. Et une fois qu'on trouvait

qu'on avait assez de morceaux,

on s'est mis à tous les filer ensemble.

Ce qui a finalement créé un spectacle.


C'est le soir à l'extérieur de l'université de Saint-Boniface.


À l'intérieur on présente la création de MARIE-ÈVE FONTAINE dans la salle d'exposition où les œuvres de MONIQUE LAROUCHE sont exposées. Quelques extraits sont défilent rapidement.


MONIQUE LAROUCHE (Narratrice)

Époustouflante, très

renversante. C'est incroyable

que mes oeuvres inspirent

d'autres personnes beaucoup plus

jeunes que moi et qu'en même

temps, ils en fassent quelque

chose d'extrêmement vivant,

extrêmement actuel,

extrêmement fascinant.


UN COMÉDIEN

Au début, la parole

existait déjà .


MARIE-ÈVE FONTAINE (Narratrice)

Ce que je cherchais à faire, c'était

d'aller chercher l'authenticité

qui est à la base de jouer. Il

fait que tu le vives en dedans

pour que ça s'extériorise.


On revient au témoignage de MARIE-ÈVE FONTAINE dans la pièce très fenestrée.


MARIE-ÈVE FONTAINE

Alors ça, de vivre ma vie au théâtre,

c'est tellement beau,

parce que c'est comme la vie,

mais en mieux.


On termine avec les spectateurs qui et les comédiens qui applaudissent MARIE-ÈVE FONTAINE.



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par