Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Christian Beaudry, concierge de la cathédrale de Saint-Boniface

Christian Beaudry nous donne un aperçu de son travail comme concierge et nous fait vivre une tournée insolite de la cathédrale de Saint-Boniface. Un lieu qui a un poids historique très important pour les Franco-Manitobains. La cathédrale est d’une beauté sublime et c’est grâce à Christian qu’elle maintient son lustre. Il y a cependant toujours le combat interminable contre ces pigeons qui empestent le clocher! Découvrez l’univers d’un concierge, un métier pas assez connu! Une réalisation de Stéphane Oystryk.



Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

CHRISTIAN BAUDRY entre dans la cathédrale. On le montre effectuant les actions qu'il nomme.


CHRISTIAN BAUDRY

Là, j'arrive à la cathédrale.

J'ouvre les portes.

Il y en a, je pense, 11 ou 12.

Après ça, je peux nettoyer

ce qu'on appelle l'entrée,

le narthex.

Épousseter les bancs.

Les bancs, il doit y en avoir

une centaine, si pas plus.

Après ça, je vais nettoyer

dans la grande salle en bas ou

dans la sacristie en arrière.

Après ça, je fais la police, une

job que j'aime vraiment pas. Je

vais donner des contraventions

de stationnement.

Juste une autre façon de

faire de l'argent, hein. Il faut

maintenir cette bâtisse-là.

Moi, je suis Christian Beaudry.

Je suis concierge à la

cathédrale de Saint-Boniface.

J'avais jamais pensé de faire ça

dans ma vie, là, vraiment.

Mais j'ai jamais vraiment su

ce que je voulais faire dans la vie.

J'ai une bonne flexibilité pour

le travail, pour le côté de la

famille, tout ça. Moi, je cours

des marathons dans la vie. Je

fais du théâtre aussi. Alors,

je m'arrange bien pour les

vacances. Je peux prendre

des jours off ici et là.

Tu sais, ce genre de

flexibilité là... J'aime ça.

J'apprécie que dans ma job,

je peux soit travailler dehors,

soit travailler en dedans. Il

y a toujours quelque chose à

faire, puis c'est toujours

un petit peu différent.


On montre CHRISTIAN BAUDRY effectuant diverses tâches d'entretien à l'intérieur et à l'extérieur de la cathédrale.


CHRISTIAN BAUDRY

Pour tout le monde qui vient

voir, qui vient prier, qui vient

visiter, ça me fait du bien

de partir sachant que c'est

propre comme ça.


Les cloches de la cathédrale sonnent.


CHRISTIAN BAUDRY

Une de mes jobs que j'aime

beaucoup, c'est de nettoyer

les anciennes tours dans

les ruines de la cathédrale.

La première fois que je suis

monté voir les cloches, ça,

c'était... c'était excitant.

Moi, j'aime ça monter, alors

j'ai pas vraiment eu peur

de la hauteur ou rien.

Mais c'est le fun d'être à un

endroit où il y a pas beaucoup

de personnes qui sont allées.

Il y a un certain oiseau que

j'aime beaucoup aussi, je suis

pas sarcastique du tout,

c'est le pigeon.

(Regardant un pigeon)

Tu vois, ils vont pas

plus haut, hein?

Venez-vous-en!

J'ai installé un faux hibou pour

voir si ça pourrait peut-être

faire en sorte que les pigeons

auraient peur de s'installer là.

Le hibou va marcher, mais

il faudrait le bouger comme

à chaque deux, trois jours.

C'est ça qui est écrit

dessus, en tout cas.


On montre des images de CHRISTIAN BAUDRY qui installe un hibou en plastique sur le toit de la cathédrale.


CHRISTIAN BAUDRY

Alors... Je me vois pas

monter là à chaque deux, trois

jours, par contre, je vois une

petite peur des pigeons, mais

ils sont encore présents.

(Riant)

Alors, je sais vraiment pas

quoi faire.

La cathédrale, oui, c'est

un bâtiment spécial. Moi, la

fierté, c'est vraiment d'habiter

Saint-Boniface, de pouvoir

parler français, puis de pouvoir

élever une famille qui va

pouvoir parler français

dans le futur aussi.


Générique de fermeture



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par