Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Le métier de concepteur d'éclairage au théâtre

Qui dit théàtre dit forcément costumes, maquillage, décor, et bien sûr, comédiens. Mais souvent, avant même que la première réplique soit prononcée, un autre personnage se fait voir sans même qu’on s’en aperçoive. Il s’agit des éclairages qui, au théâtre, font partie intégrale du spectacle.

Dans le cadre de cette chronique culturelle, Fabienne L’Abbé met en lumière le métier de concepteur lumière avec l’éclairagiste Guillaume Houët.



Réalisateur: Fabienne L'Abbé
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

FABIENNE L'ABBÉ dans la salle du Centre National des Arts nous présente son coup de cœur de la semaine.


FABIENNE L'ABBÉ

Cette semaine, on est au

centre national des arts pour

mettre en lumière l'un des plus

importants aspects du théâtre.

Ils nous accompagnent du tout

début d'une pièce jusqu'à la

fin. C'est la première chose que

l'on voit et la dernière chose à

quitter la scène. Mon coup

de coeur, c'est le métier de

concepteur lumière et Guillaume

Houët va nous éclaircir

sur le sujet.

Bonjour Guillaume,

merci d'être ici.


GUILLAUME HOUËT

Ça fait plaisir.


FABIENNE L'ABBÉ

Au théâtre, c'est sur que

d'abord et avant tout, bon, les

éclairages, c'est fait pour

rendre la scène visible aux

yeux, mais ça sert

pas juste à ça.


GUILLAUME HOUËT

Non, il y a une certaine

recherche d'esthétique.

Ça, c'est un des aspects qui

m'intéresse le plus. Mais avant

tout, c'est d'accompagner

à la fois les comédiens et à la

fois l'atmosphère dans laquelle

telle ou telle scène baigne.

J'essaie de déceler c'est quoi

qui se dégage d'une scène. Avec

le texte, avec les comédiens,

j'aime leur donner une grande

liberté. Il y en a qui diraient:

bien non, t'es tout le temps en

train de leur donner à peu près

ça d'espace de jeu dans la lumière.

Mais j'aime le moment où je me

rends compte que je viens de

tomber en amour avant un moment

dans le show. Et puis, surtout

si l'éclairage est pas encore là

et que le moment est tellement beau,

là, j'ai des sueurs froides. Je dis:

OK, il faut pas que je vienne

diminuer la scène que j'ai

devant moi. Il faut que je

l'accompagne et il faut pas

que je sois en avant-plan.


FABIENNE L'ABBÉ

Comment ton travail s'intègre

dans la production comme telle?


GUILLAUME HOUËT

J'aime être en répétition et

de dessiner. Continuellement,

redessiner le décor. Je veux

apprivoiser en trois dimensions,

le regarder sous toutes ses

coutures. Et je prends

beaucoup de photos.


Plusieurs photos prisent par GUILLAUME HOUËT défilent ainsi que des images de GUILLAUME au travail.


GUILLAUME HOUËT

Et puis je vais prendre la

déposition des comédiens.

Je vais beaucoup, beaucoup

m'inspirer du son. Si je

crée sans le son,

une fois que le son arrive,

je vais vouloir tout changer, je

vais... Je ne serai plus du tout

en accord avec la lumière

que j'aurai donnée.


FABIENNE L'ABBÉ

Le travail de concepteur

d'éclairage, c'est un art en

soi, mais toi, ta matière de

création, c'est la lumière.

Comment ça se

travaille, la lumière?


GUILLAUME HOUËT

Avec une bonne part d'ombre.

Il y a beaucoup de contraintes.

Il y a des contraintes de

temps. Il y a des contraintes

d'inventaire. Il y a des

contraintes de décor. Le décor

t'empêche d'éclairer selon

ton premier flash, selon ton instinct.


FABIENNE L'ABBÉ

Chaque artiste a sa petite

touche personnelle, quelque

chose qui fait qu'on peut... Que

son travail se démarque de celui

des autres, est-ce que toi, t'en

as une? Est-ce qu'il y a un

éclairage ou quelque chose qui

fait que: Ah, ça,

c'est du Guillaume Houët.


GUILLAUME HOUËT

J'aime utiliser mille et une

variantes de bleu.

Hahaha! Mais c'est parce que je

privilégie l'éclairage de

type naturel. J'aime le latéral,

qu'il soit carrément à 90° ou en

hauteur. Mais je dirais

qu'un éclairage de face,

c'est la dernière chose que

je vais utiliser. Je vais l'utiliser

parce qu'il faut bien rendre

la chose visible et...

l'éclairage latéral donne un

feeling assez étrange à une scène.


FABIENNE L'ABBÉ

Bien Guillaume, merci beaucoup.


GUILLAUME HOUËT

Ça fait plaisir.



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par