Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Jérôme Havre : L'art comme outil de communication

Artiste en résidence à la AGO à Toronto, Jérôme Havre a envie de dialoguer avec sa communauté. Son moyen de communication: l’art. Ce grand curieux est reconnu non seulement pour la diversité des matériaux utilisés dans ses oeuvres, mais aussi pour la scénographie entourant ses installations. Inspiré par les relations qui sont entretenues dans différentes communautés, il réussit à reproduire cette dynamique avec ses oeuvres, avec l’environnement dans lequel elles se retrouvent, et, surtout, avec le public. Ce qu’il souhaite le plus, c’est de créer une conversation et de susciter un questionnement qui permettra au gens de mieux le comprendre, lui, en tant qu’artiste, mais aussi à mieux comprendre leur place à eux dans notre société. Une belle découverte que vous propose Fabienne L’Abbé!



Réalisateur: Fabienne L'Abbé
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

FABIENNE L'ABBÉ se trouve à l'intérieur d'une galerie d'art. Elle s'adresse directement au public de l'émission.


FABIENNE L'ABBÉ

Jérôme Havre est un grand

curieux. Cet artiste français

en résidence à la galerie

d'art de l'Ontario

s'interroge sur plein de grandes

questions identitaires et

culturelles à travers son art.

et ce, en utilisant une panoplie

de médiums différents.

On dit même de ses installations

qu'elles sont scénographiques.

En tout cas, une chose est

certaine, la grande curieuse que

je suis se trouve pas mal

chanceuse de faire sa

rencontre aujourd'hui.


L'entrevue se déroule dans un atelier d'artistes où l'on retrouve plusieurs sculptures de têtes en terre cuite. Tout au long de l'entrevue, on montre des images des œuvres de JÉRÔME HAVRE.


FABIENNE L'ABBÉ

Bonjour, Jérôme.


JÉRÔME HAVRE

Bonjour.


FABIENNE L'ABBÉ

D'où vient l'inspiration

pour tes créations?


JÉRÔME HAVRE

Je suis intéressé par la

question communautaire et

principalement la question

communautaire ici, en Ontario et

par extension, finalement, un

peu partout dans différents

pays où j'ai pu passer.

Les fondements de la communauté

en fait, c'est la relation qu'on

a les uns avec les autres

et comment, dans la communauté,

finalement, les relations

coexistent, comment les

communautés coexistent entre

elles. C'est ce qui m'importe

en fait dans mon travail.


JÉRÔME HAVRE montre des tables où se trouvent des pots de peinture et de nombreuses sculptures de mains.


JÉRÔME HAVRE

C'est mon établi, mon établi de

travail, un peu ma cuisine avec

mes ingrédients. Ce que tu

peux voir ici, bien, c'est des

éléments de ce que vont devenir

mes marionnettes. Donc, voilà,

les mains, j'ai fini ce

week-end. Donc, je suis en train

de réaliser la couleur de chacun

des personnages. Mais entre

autres ça, finalement, leurs

lignes de main qui correspondent

à des lignes de main de

gens que je connais.


FABIENNE L'ABBÉ

Parle-moi du projet sur lequel

tu travailles en ce moment.


JÉRÔME HAVRE

Alors, le projet sur lequel je

travaille en ce moment, c'est un

projet de film où je mets

en relation finalement des

marionnettes et la collection

du musée de l'AGO. Donc, là,

en l'occurrence, pour ce projet,

j'ai réalisé 13 têtes de

personnages différents, qui sont

principalement des artistes et

des universitaires d'Amérique

du Nord et de France.

Le travail final, en fait, n'est

pas uniquement le travail

de forme, c'est-à-dire la

marionnette elle-même, ça

n'est pas non plus finalement

uniquement la vidéo, c'est

divers éléments qui sont

associés ou collés les uns aux

autres, et qui deviennent comme

une phrase. Et l'organisation

dépend un peu de l'audience,

c'est-à-dire comment elle va

commencer finalement à lire le

travail. Ce qui va

certainement vous intéresser,

c'est comment ça fonctionne.


FABIENNE L'ABBÉ

L'assemblage, ah oui.


JÉRÔME HAVRE

Alors, voilà. Les marionnettes

finalement sont des marionnettes

de théâtre japonais. Enfin...


FABIENNE L'ABBÉ

Ah, OK, OK.


JÉRÔME HAVRE

Donc, qui s'appelle

le bunraku.


FABIENNE L'ABBÉ

D'accord.


JÉRÔME HAVRE

Il ne s'agit pas de

marionnettes à fils, mais de

marionnettes qu'on tient par le

dos, comme ceci. Donc, au final,

on obtient ceci. Et ce que

tu peux voir quand tu la

regardes dans les yeux.


JÉRÔME HAVRE manipule un mécanisme dans le dos de la marionnette pour faire bouger ses yeux.


FABIENNE L'ABBÉ

(Regardant les yeux de la marionnette)

Ah wow!


JÉRÔME HAVRE

Voilà.


FABIENNE L'ABBÉ

On les voit bouger.


JÉRÔME HAVRE

C'était un peu une suite

logique, donc une envie que

j'avais de développer une

histoire, d'être dans une

narration, ce qui est pas

évident pour un artiste visuel.

On reste vraiment sur un visuel.

Et à partir du moment...

Enfin, sur un visuel...


FABIENNE L'ABBÉ

C'est plus un monologue

qu'un dialogue, c'est ça?


JÉRÔME HAVRE

Voilà. D'un travail à un

autre, donc d'une réalisation à

une autre, il y a des espaces

différents, c'est-à-dire que je

pose des questions, mais des

questions qui vont toujours un

peu plus loin. Elles vont

plus loin dans le sens, mais

également plus loin dans les

matériaux que j'utilise.

Là, par exemple, dans le cas

finalement de ce projet, c'est

la première fois que je réalise

des marionnettes. Donc, il a

fallu apprendre à faire des

marionnettes, il a fallu

apprendre aussi à travailler

avec des gens capables de

m'enseigner finalement leur

manipulation, leur

construction, etc., etc.


FABIENNE L'ABBÉ

Qu'est-ce que ça t'apporte,

toi, comme artiste, de savoir

que t'arrives à créer tous

ces mélanges, ces dialogues,

si on veut, entre tes oeuvres

et les gens qui sont là

pour les conserver?


JÉRÔME HAVRE

J'ai besoin de dire quelque

chose, j'ai besoin de parler

effectivement de communauté.

Le travail est un moyen de le

faire, mais c'est aussi

finalement dans la manière

dont je le présente. J'ai des

questions, je veux les partager,

j'ai également envie de

réponses. J'ai envie qu'il y ait

des échanges qui se produisent

et puis j'ai envie qu'on puisse

se comprendre. Donc, le moyen de

le faire, c'est de réaliser

des installations qui soient

précises, et qui amènent

finalement l'audience à

participer et à m'apporter en

fait peut-être leur point de vue

sur telle ou telle question

posée. Ça, c'est aussi très

important qu'il y ait une

interaction tout d'un coup

qui leur permette, finalement,

peut-être de penser

différemment. Alors, ça peut

être de manière... enfin,

j'espère de manière constructive

en fait. C'est ça.


FABIENNE L'ABBÉ

C'est ce qu'on te souhaite

aussi. Merci beaucoup.


JÉRÔME HAVRE

Bien, merci.


Générique de fermeture



Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par