Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Aimez-vous la danse contemporaine ?

Christine Couture fait de la danse depuis qu’elle a 8 ans. Aujourd’hui âgée de 25 ans, elle a atteint son rêve en devenant danseuse contemporaine.

La danseuse d’Alexandria, en Ontario, aime la danse contemporaine pour son côté créatif, la liberté qu’elle offre, ainsi que l’improvisation et les mouvements nouveaux que cette discipline permet.
Pour elle, la danse contemporaine est beaucoup plus accessible qu’on ne pourrait le penser. Tous les corps sont en mouvement et donc dansent, d’une certaine manière.

Intervenante dans les écoles, elle montre aux enfants qu’eux aussi sont capables de s’adonner à la danse contemporaine. Et dans son entourage, elle tente d’éduquer les adultes, pas toujours très ouvert à cette forme d’art.



Réalisateur: Raphaëlle Mercier
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

CHRISTINE COUTURE, danseuse contemporaine se confie sur Le Divan. CHRISTINE COUTURE nous parle de son art et de ce qui l'a amenée à la danse plus spécifiquement à la danse contemporaine. Au cours de son témoignage, quelques photos de CHRISTINE COUTURE en mouvement.


CHRISTINE COUTURE

Je suis une danseuse quand

même très épanouie. J'aime

l'art, surtout les tatouages.

Et puis, oui, j'ai beaucoup de

tatouages. Puis, ça a été quand

même un débat tout au long de

ma carrière. Pour moi, ça a

toujours été une forme

d'expression. Puis, en tant que

danseuse, je suis aussi une

féministe. Puis, c'est tout

nouveau, mon tatouage. J'ai fait

faire une fille qui, selon moi,

représente ce qu'est le

féminisme, puis c'est beaucoup

quelque chose que j'ai trouvé en

danse. Ça retourne au fait que

pour moi, la danse, elle apporte

une confiance, une puissance,

une force. Puis c'est quelque

chose qu'en tant que femme, je

trouve que c'est très bon à

avoir. Puis c'est quelque chose

que j'aimerais répandre chez

d'autres femmes, puis partager

chez d'autres femmes.

Ça fait depuis que j'ai 8 ans

que je danse. Puis, ça a évolué

en quelque chose de très

grand, puis ça a évolué en une

carrière. Puis, c'était pas

le but original. J'ai commencé à

danser pour le plaisir de

danser. Puis j'ai réalisé,

près de l'âge de 14, 15 ans,

que c'est quelque chose

que je voulais poursuivre

plus sérieusement.

Donc, mon travail consiste en

plusieurs domaines de la

danse, dont l'enseignement, la

chorégraphie, la performance, un

peu de tout. Mais généralement,

je dirais à 80%, c'est de

l'enseignement de la danse

que je fais dans la région.

Puis j'adore.

J'ai choisi de faire une

formation en danse contemporaine

en raison de son individualité.

Moi, la danse de groupe, ça a

jamais été mon fort. Même quand

j'étais jeune, je faisais

beaucoup de danses en tant

que soliste. Puis, quand

j'ai réalisé que la danse

contemporaine me permettait

vraiment de percer dans mon

style, j'ai réalisé que c'était

le domaine pour moi, que c'était

le style pour moi. Puis j'ai pu,

j'ai réalisé qu'il y avait

tellement une grande ouverture.

Puis j'ai voulu trouver ce qui

m'intéressait, trouver comment

moi je voulais bouger. Je

voulais donner aux jeunes aussi

cette liberté de mouvement aussi

que moi j'avais tellement

aimée avoir quand j'étais jeune.

Puis, il y a rien de mieux quand

j'ai des gens qui viennent me

voir, qui me disent: "Mme

Christine, tu m'as inspiré. Tu

m'as changé." Puis, quand j'ai

des jeunes qui me disent: "Mme

Christine, je veux poursuivre

une carrière en danse", ça me

fait tellement du bien. Ah!

C'est le plus beau cadeau. C'est

la raison pour laquelle je

danse, surtout la raison

pour laquelle j'enseigne.

La danse contemporaine, c'est

peut-être le style de danse le

moins accessible aux gens. Donc,

les gens se font une idée. La

société se fait une idée qui est

peut-être pas juste de la danse

contemporaine. Dans le fond, la

danse contemporaine, c'est de la

danse. C'est comme tout autre

style, c'est du mouvement. Puis

des fois, les gens pensent que

c'est si loin d'eux, la danse

contemporaine. Mais dans le

fond, c'est comme n'importe

quel autre style, c'est du

mouvement, c'est bouger. Quelque

chose que les gens ont de la

difficulté à comprendre, c'est

que la danse contemporaine,

c'est tellement grand. Ça

comprend des mille de styles.

Donc, dans le fond, les gens ont

de la difficulté des fois à

penser qu'ils peuvent aller

chercher ailleurs s'il y a un

aspect de la danse contemporaine

qu'ils n'ont pas aimé. Que ça

veut pas nécessairement dire que

la danse contemporaine, ce n'est

pas pour eux. Il y a tellement

d'autres compagnies, il y

a tellement d'autres spectacles.

Il y a tellement d'autres styles

qui peuvent être visités pour

trouver vraiment ce qu'on

aime, puis s'y accrocher, puis

participer à ce style en tant

que spectateur, ou même en

tant que danseur si

on veut l'essayer.

Je pense que si les gens, la

société actuelle, pourraient

juste réaliser que la danse

contemporaine vient de

personnes qui ont voulu bouger à

leur façon, ils vont peut-être

avoir plus de respect pour le

style, puis réaliser que c'est

pas seulement ce qu'on voit sur

télévision, le style de danse

plus commercialisé de la danse

contemporaine. Puis que c'est

pas seulement non plus de la

danse qui est très sérieuse et

très expressive. Ou même, il y

a des gens qui pensent que c'est

toujours triste. Mais au

contraire, je connais des

compagnies qui ont un style très

théâtral, très comique. Donc, je

pense que les gens ont une

perception de la danse

contemporaine trop restreinte,

puis qu'ils doivent réaliser

que le monde de la danse

contemporaine, c'est un immense

univers. Et puis, il faut juste

trouver le style qu'on

aime, puis s'y accrocher.

Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par