Image univers TFO 24.7 Image univers TFO 24.7

TFO 24.7

TFO 24.7, le nouveau regard francophone. Un magazine qui divertit, informe et commente les découvertes sociales et culturelles de notre francophonie canadienne. TFO 24.7 met à l'avant-scène les artisans, les artistes, les jeunes, les entrepreneurs, les leaders et toutes celles et ceux qui font vibrer notre francophonie d'un bout à l'autre du pays. Reportages, chroniques, entrevues, humour, opinions, une émission qui pose un regard authentique sur notre identité franco-canadienne.

Partager

Afin de visionner le contenu, il est nécéssaire d'installer un plugin

https://get.adobe.com/flashplayer/

Ce qui se cache derrière Mastik

Mastik s’est donné pour mot d’ordre de ne pas faire de musique prémâchée. Soucieux d’inciter le public à développer son esprit critique, à rester vigilent, à être lucide, le groupe de musique franco-ontarien n’hésite pas à construire des textes engagés pour dénoncer les choses qui le dérangent dans notre société.
Sur le dernier album, « De sol et d’éther », sorti en 2015, Simon Poirier-Lachance, Chris Coshall et Martin Charbonneau le démontrent une nouvelle fois, notamment avec la chanson « Nouveaux en pire ».
Une chanson qui représente bien la pensée du groupe, et que les membres du Mastik la décortiquent ici pour TFO 24.7.



Réalisateur: Raphaëlle Mercier
Année de production: 2015

Accessibilité
Déterminer le comportement de la visionnneuse vidéo:

VIDÉO TRANSCRIPTION

Les trois membres de MASTIK : CHRIS COSHALL, SIMON POIRIER-LACHANCE et MARTIN CHARBONNEAU s'assoient sur le DIVAN côte à côte et s'adressent à un interlocuteur invisible.


CHRIS COSHALL

Les musiciens, autant que

n'importe quel autre artiste,

ont le devoir de travailler

un peu à l'encontre des

institutions et d'éveiller le

peuple. Justement, je pense que

c'est ça le rôle de l'artiste.

Puis s'il y en a un qui vient me

dire que j'ai pas d'affaire à

parler de politique ou de trucs

qui me font chier comme ça,

bien, il a juste à pas

écouter notre musique.


MARTIN CHARBONNEAU

Oui.


CHRIS COSHALL

C'est comme... Il me semble.

Le nouvel album de Mastik est

sorti le 24 février dernier ici

à Ottawa au Mercury Lounge. Il

s'appelle : De sol et d'éther.


SIMON POIRIER-LACHANCE

De sol et d'éther, c'est

un album rock avant tout, mais

c'est fidèle à la méthode qu'on

avait un peu employée pour le

premier EP, Mille morceaux, où

on essayait vraiment d'intégrer

le plus de styles possible.

On a continué dans cette

veine-là, mais je pense qu'on a

peut-être mieux atteint notre

but dans le sens où on a réussi

à sabler les coins puis faire

des joints plus lisses. Je pense

qu'on a réussi à faire un tout

assez cohérent.

De sol et d'éther, c'est un album

qu'on a vraiment créé

ensemble, nous trois.

Chris a écrit la majeure partie

des chansons, mais en bout de

ligne, on a chacun amené

de quoi de plus personnel.


CHRIS COSHALL

La chanson Nouveaux en pire,

c'était comme une espèce

d'exercice d'écriture au début,

juste parce qu'un moment donné,

je me suis fait dire mes "eu"

sonnaient trop anglophones

quand je chantais. Fait que,

forcément, toutes les rimes de

cette chanson-là sont en

"eu". C'était une question

de pratique! Mais...

À mesure qu'elle se formait...

J'avais écrit deux ou trois

couplets puis ça a fini par

devenir une espèce d'appel à

l'action. À savoir, de ne pas se

conformer forcément au système

et aux institutions qui sont en

place puis qui travaillent pas

nécessairement dans l'intérêt

de la personne, si je

peux dire ça comme ça.

On écrit pas mal, à 90% du

temps, des chansons engagées.

En tout cas, des chansons qui

ont un propos qu'on croit

intéressant ou peut-être négligé

ou même tabou des fois. Puis

celle-là, c'est parmi les

plus fâchées de l'album

si je peux dire ça.

Puis c'est ça. Bien

l'inspiration, c'était sûrement

une espèce de... C'est parti

d'une frustration intérieure

à voir justement toutes les

injustices sociales courantes et

puis... une façon d'extérioriser

ça, de sublimer tout ça.


SIMON POIRIER-LACHANCE

Je pense que là un peu

"reste furieux, reste furieux",

c'est: reste animé, reste

vivant. Reste humain.


CHRIS COSHALL

Du point...


SIMON POIRIER-LACHANCE

C'est un appel à ne pas

négliger notre sentiment...

d'appartenance, j'imagine.

À notre pays puis au monde.

On s'est engagés à planter un

arbre par album physique vendu.

Question de... Je sais pas

comment dire... offsetter?

l'empreinte avec la production

des disques. Nos pochettes sont

toutes en carton recyclé. à part

ça, je pense que c'est en tant

qu'engagement dur, c'est un peu

la limite de ce qu'on fait

autre que d'essayer de

traiter de sujets qui

nous semblent importants.


CHRIS COSHALL

Une chanson engagée, ça...


MARTIN CHARBONNEAU

Choisis ton injustice sociale.


SIMON POIRIER-LACHANCE

Oui, c'est ça.


SIMON POIRIER-LACHANCE

Il manque pas de sujets.


CHRIS COSHALL

On a l'embarras du choix,

je pense, quand ça vient aux

sujets pour écrire des chansons

engagées. Fais juste lire les

nouvelles pendant cinq minutes

puis il y a des sujets

comme ça se peut pas.


MARTIN CHARBONNEAU

Peut-être qu'on n'a pas toutes

les solutions non plus, mais...


SIMON POIRIER-LACHANCE

Non.


MARTIN CHARBONNEAU

Si au moins, on peut instiguer

le monde à s'informer puis à

penser plus critiquement,

bien, peut-être que...


SIMON POIRIER-LACHANCE

Contribuer à répandre...


MARTIN CHARBONNEAU

Oui, c'est ça.


SIMON POIRIER-LACHANCE

L'idéologie de l'amour universel.


CHRIS COSHALL

Voilà.


MARTIN CHARBONNEAU se lève et va fermer la petite télé qui diffuse encore des images.


Épisodes

>Choisissez une option de filtrage par âge, fiction, ou saison

  • Catégorie Divertissement
  • Catégorie Documentaire
  • Catégorie Éducation
  • Catégorie Fiction
  • Catégorie Musique
  • Catégorie Reportage

Résultats filtrés par